ANNONCE
Home MATOS Casque MET Trenta Mips : performance et sécurité

Casque MET Trenta Mips : performance et sécurité

0
MET Trenta MIPS (photo Pascal Colomb)
ANNONCE

Le casque Trenta Mips est à ce jour le deuxième casque de chez MET que j’ai eu l’occasion de tester. L’hiver dernier j’avais pu essayer le Allroad qui a d’ailleurs rencontré un franc succès auprès des vélotafeurs et graveleux que nous sommes. Aujourd’hui, je vous propose mon retour d’expérience au sujet du casque Trenta, dans sa version MIPS. Autant dire que nous sommes pas du tout dans le même ordre de budget que le Allroad. Le Trenta se situe dans le haut de gamme de la marque italienne. Aussi, si vous cherchez avant tout un casque très abordable, inutile de poursuivre au delà de cette intro !

MET Trenta MIPS – Ventoux More Gravel 2020 (photo Pascal Colomb)

J’ai pu tester ce casque de juin à novembre 2020, sur de nombreux parcours dans le Var, sur le Mont Ventoux et le Lubéron, et enfin en Lorraine. Le Trenta sorti pour célébrer les 30 ans de la marque italienne, toujours très présente au sein des équipes professionnels. Ce modèle est clairement dédié au vélo de route, et à fortiori à la performance. Décliné en plusieurs variantes, plus ou moins onéreuses, c’est celui qui est équipé du système MIPS qui nous intéresse ici. MIPS est l’acronyme de Multi-directional Impact Protection System ou système de protection contre les chocs multi-directionnels.

Jusqu’à récemment, ce système se retrouvait principalement sur des casques très hauts de gamme, mais les choses changent puisque l’on voit désormais des casques équipés du système MIPS autour de la centaine d’euros (ce n’est pas le cas de celui testé aujourd’hui). Pour faire simple et résumer son rôle : retenez que le MIPS réduira les risques de lésions au cerveau dues à un choc oblique, et surtout du mouvement rotationnel consécutif à celui-ci. Je vous conseille vivement de consulter le site MIPS qui explique de belle façon le procédé.

Le système MIPS du MET Trenta
ANNONCE

Commençons par les réglages, avec notamment le système Safe-T-Orbital Fit System qui permet un ajustement précis à votre tête, en entourant entièrement celle-ci et qui se règle à l’aide d’une molette d’ajustement située à l’arrière. On peut également ajuster la profondeur grâce à plusieurs positions verticales possibles via une action sur les deux branches sur les côtés et sur la portion centrale liée au maintien occipital. C’est bien construit, précis, mais rien de très innovant dans cette gamme de prix. Cela permet néanmoins un parfait maintient, que je n’ai jamais pu mettre en défaut. Même si c’est clairement mis en avant par la marque, je ne commenterai pas le potentiel gain aérodynamique de ce modèle. De mon point de vue, pour le commun des mortels, nos moyennes de vitesses sont insuffisantes pour prendre en considération cet aspect dans le choix d’un casque de vélo. En revanche, son faible poids sera bien un atout pour nous tous !

Excellent maintient grâce aux réglages efficaces (photo: Laurent Dupuy)

La ventilation est très bonne et permet une pratique intensive, même lors de grandes ascensions estivales comme j’ai pu le faire au Mont Ventoux avec ce TRENTA lors du test du Bertin C117. Revers de la médaille en hiver où il faudra bien entendu se couvrir, surtout avec un crâne aussi dégarni que le mien… Au catalogue MET, des options sont disponibles afin d’améliorer encore le confort ou la sécurité. C’est le cas notamment de ce pad frontal en gel qui vient se coller sur la surface en contact avec votre front.

Pad en Gel Frontal

Je dois avouer que le contact frontal est très agréable et procure une sensation de fraicheur (ce n’est bien qu’une sensation, peut-être grâce à cette couleur d’un bleu glacial…). Un élément appréciable (et abordable) à considérer puisque adaptable sur toute la gamme MET, et probablement sur bien d’autres casques du marché. Aujourd’hui, il est toujours en place, preuve que cet accessoire adhésif a très bien résisté à la transpiration et aux variations de température.

Un pad frontal particulièrement confortable. Notez la coque du système MIPS visible dessous les mousses (photo Laurent BIGER)

Toujours au catalogue MET, c’est un accessoire de sécurité qui a retenu mon attention: un éclairage rechargeable par port USB. De plus en plus de casques de vélo embarque désormais un éclairage que l’on qualifiera d’appoint, car peu puissant, et souvent alimenté par une pile au lithium. Ici, MET propose un accessoire optionnel bien plus puissant, équipé de 6 LED, et surtout rechargeable…

Eclairage optionnel MET USB LED Light

Ce dispositif d’éclairage vient se greffer sur le système d’ajustement Safe-T-Orbital Fit System grâce à des glissières, tout en laissant la molette de serrage fonctionnelle. Dessous, un minuscule cache amovible (et facilement perdable) se trouve le port USB Micro-B pour charger cet éclairage:

Le port USB de chargement (photo – Laurent BIGER)

Une fois chargé, le constructeur annonce entre 2 et 4,5 heures d’autonomie selon le mode choisi. À noter qu’un mode Night-Safe détectera la baisse de luminosité et activera le dispositif. J’ai pu tester durant environ 2 heures à une température de 10°c le dispositif sans constater une baisse de performance, y compris sous la pluie où l’étanchéité est réelle.

Dispositif d’éclairage MET USB LIGHT (photo: Laurent BIGER)

Le poids de ce dispositif d’éclairage est négligeable (environ 15 grammes) et m’a permis de ne prendre que cela en éclairage arrière quand je savais que la randonnée du jour pouvez se finir à la tombée de la nuit. Malgré sa bonne prestation, je considère ce dispositif comme insuffisant pour une utilisation nocturne en sécurité (vélotaf ou bike-packing), car il ne remplacera pas un éclairage de qualité à l’arrière qui flirte parfois jusqu’à 300 lumens pour les meilleurs modèles. Mais c’est en revanche un excellent complément, ou un éclairage unique suffisant pour finir une sortie à la tombée de la nuit, et surtout pratique grâce au chargement via USB.

Fin de sortie Gravel dans le Luberon (photo: Laurent Dupuy)

Pour conclure…

Destiné à un public amateur de technicité et de sécurité, le casque MET Trenta MIPS confirme l’expertise de la marque italienne dans le domaine des casques de vélo. De prime abord classique, les détails de finitions et de réglages possibles dévoilent un casque résolument haut de gamme, qui ne le destine cependant pas à toutes les bourses. Dans cette version équipée du système MIPS, le Trenta vise la performance tout en affichant un haut degré de sécurité. Les accessoires optionnels sont judicieux et également très bien finis, mais on regrette finalement qu’ils ne soient pas inclus avec le casque, à l’image du très bon sac de transport ventilé inclus avec le casque.

Caractéristiques du casque

  • Système MIPS-C2® 
  • Réglages Safe-T Orbital Fit System: serrage à 360 °, réglage vertical et occipital
  • Mousses interne lavable
  • Coque en polycarbonate moulée avec doublure EPS
  • Certifications CE; AS/NZS; US
  • Sac de transport inclus
  • Prix: de 170 à 250 €
  • Lien fabriquant: Trenta Mips Road Cycling Helmet | MET Helmets (met-helmets.com)
  • Tailles et poids:
Tailles et poids Trenta Mips

Caractéristiques du MET DUAL GEL FRONT PAD :

Caractéristiques du MET USB LED LIGHT :

  • 6 LED
  • Mode automatique Night-safe, fixe ou clignotant
  • Autonomie de 2 h (fixe) à 4h (clignotant)
  • Recharge via Micro-USB
  • Câble USB Micro-B vers USB A (inclus)
  • Étanche
  • Compatible avec MET Trenta 3K Carbon, Trenta, Trenta MIPS, Rivale,
    Manta, Roam, Parachute, Lupo, Grancorso; Bluegrass Golden Eyes
  • Poids: environ 15 grammes
  • Prix: environ 29 €
  • Lien fabriquant: USB Led Light | MET Helmets | MET Helmets (met-helmets.com)

AUCUN COMMENTAIRE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Exit mobile version