Curieux pour un magasin de cycles aussi accueillant d’avoir choisi de s’appeler « Get Lost » que l’on peut traduire par « Va te faire voir … » En fait, si vous poussez la porte des cycles Get Lost à Lille, on ne vous enverra pas vous faire voir, bien au contraire, on vous proposera de partager un bon café et plein de conseils avisés sur le vélo. « Créer le nom de sa boîte n’est pas chose facile et « Get Lost » sonnait bien dans nos oreilles de jeunes créateurs. Il vient du « tag » : Get Lost Adventure Club créé par la marque Swift Industries qui fabrique des sacoches de vélo à Seattle. Quand des clients anglophones viennent dans la boutique ça les fait sourire. » nous précise Léa … « . En deuxième lecture ce nom était aussi une façon d’évoquer la possibilité d’aller se perdre en vélo, de prendre un chemin plutôt qu’un autre, de rebrousser chemin et de repartir.

Bike Café
photo ©Get Lost

Si vous aimez le vélo ne rebroussez pas chemin : c’est la bonne adresse à Lille.

Les présentations

Get Lost c’est l’aventure d’une jeune entreprise créée par des passionnés de vélo : Léa Chaffiol, Julien Hannappe, Matthias Vielfaure et Rémi Jacob. Ils ont ouvert leur magasin de cycles en 2014 à Lille et ils se sont associés en « Scop ».

L’idée a germé au cours de rencontres et de soirées pendant lesquelles le petit groupe conceptualise le projet : il n’y a pas grand chose de semblable à Lille, ils sont jeunes et n’ont pas grand chose à perdre et ils se lancent … « L’idée de la Scop est venue immédiatement on voulait que chacun y trouve son compte et ne voulait pas retomber dans un système basé sur la hiérarchie que l’on avait tous connu. » précise Léa.

Bike Café
photo ©Get Lost

Le projet a réellement et concrètement démarré en août 2013, les statuts ont été déposés en janvier 2014. Avec l’aide de nombreux organismes dont la BGE les jeunes néo-entrepreneurs finalisent le montage, présentent le projet à une myriade d’organismes pour trouver le financement et l’aide nécessaire au démarrage. La recherche du local sera également une aventure. Léa nous raconte « Dès le début on avait repéré un super local, …Quand on l’a visité il était super lumineux avec un grand sous-sol, … Mais l’affaire ne s’est pas faite et on s’est retrouvé sans local. » L’équipe se retrouve en plein déploiement du projet sans local et par hasard ils découvrent un ancien local syndical pas très engageant avec sa devanture bardée d’affiches. Ils décident néanmoins et à reculons d’aller le visiter et c’est la bonne surprise : la surface est belle, il y a des espaces de stockage en étage et le loyer est moins cher. C’est parti, les travaux peuvent commencer et ils dureront 4 mois. Les peintures encore fraîches le magasin ouvre ses portes fin avril 2014.

Un Bike Café dès le départ

Bike Café
photo ©Get Lost

Pendant la grosse phase de travaux l’équipe s’occupe à prendre contact avec les marques et les revendeurs pour constituer le stock. Aujourd’hui le magasin tourne avec une trentaine de fournisseurs mais il a fallu se constituer tout le carnet d’adresses avec parfois des déconvenues : certains étant un peu frileux face à ce petit magasin, d’autres heureusement plus confiants n’ont pas hésité à les approvisionner. « Au départ il n’y avait pas de vélos neufs dans la boutique on exposait nos vélos. » nous raconte Léa.

La boutique ouvre ses portes et dès le départ le coin café est installé : il fait partie du concept. « On voulait un lieu qui soit convivial et de plus nous aussi on va y passer beaucoup de temps ce sera un peu notre deuxième maison, autant qu’on s’y sente bien. » déclare Léa.

Bike Café
photo ©Get Lost

La déco a été faite par l’équipe. Ils viennent tous du milieu artistique ça se sent. Lorsque l’on rentre dans la boutique on se retrouve « comme un peu comme chez soi » avec les tables, la cuisine, les plantes vertes, … Des amis graphistes ont donné des coups de main : vidéo, création du logo, …

Bike Café
L’équipe lors de la Savoureuse à Ciney (Belgique) : de gauche à droite Matthias, Rémi, Léa et Julien

Le côté café n’est pas un centre de profit. Le commerce de la boutique reste avant tout la vente et la réparation de vélos et la petite tasse de noir est là pour le capital sympathie du lieu. C’est le moyen de faire en sorte que les gens puissent se rencontrer et prendre le temps d’échanger. C’est d’ailleurs devenu un endroit qui accueille par moment les employés de bureaux d’à côté qui viennent à la pause déguster un bon café avant de retourner bosser. Il y a aussi les clients surnommés les « enfants de la garderie » qui passent dire bonjour sans forcément avoir un achat à faire mais plutôt pour passer un moment. Ils ont bien raison car le café qui est torréfié par « Coffee Makers » à Lille est excellent et ça n’a rien à voir avec celui des grandes surfaces.

Par contre pas de vente de bière Get Lost n’a pas la licence pour offrir sa consommation sur place. Pour les amateurs de bière cycliste il y aura bientôt la célèbre Malteni que les clients pourront emporter.

Aujourd’hui la notoriété du lieu a grandi et c’est un rendez-vous incontournable pour les passionnés de la « Petite Reine ». Le premier vélo vendu a été une draisienne. Ensuite les vélos neufs sont arrivés avec la marque belge Granville. Les marques qui hésitaient au départ devant la jeunesse des entrepreneurs sont rassurées. Fuji, Bombtrack, Brompton, … sont entrés alors dans le magasin. Le choix de la boutique reste la qualité et Get Lost se refuse de vendre des « fixies » low coast l’objectif n’étant pas de faire du volume.

Les projets ne manquent pas : renouveler la ligne textile et développer la marque avec des produits « signés » Get Lost. Les vélos neufs dans le stock sont plus nombreux et les mécaniciens : Julien et Mathias sont bien occupés. Léa et Rémi sont plus devant à la vente et à l’accueil. Il y a toute la paperasse à gérer et les choix et les commandes sont faits à partir des idées de tous les membres de l’équipe.

Le site de la boutique …

L’adresse si vous passez par Lille allez-y de la part de Bike Café :

84 Rue de Cambrai
59000 Lille
Tel : 0320299896

LEAVE A REPLY