Nous avons enfin découvert un vrai « Bike café » : au sens réel du terme … Velopresso est un tricycle innovant. Il associe la mobilité vélocipédique à une excellente machine à expresso qui bénéficie d’une énergie fournie par la pédale sans rejet de carbone. Ce café « écolo » peut venir, par ses propres moyens sur un événement vélo. Ne l’attendez quand même pas en haut de l’Izoard, car la « bête » pèse quand même son poids.

Un idée britannique …

Ils sont fous ces anglais … Nos amis anglais avaient déjà développé le concept du Bike-Café associé au commerce des shops vélo, il faut désormais ajouter à leur imagination caféinée ce Velopresso.

Bike Café

Velopresso Ltd, a été fondée en décembre 2012 par deux designers : Lasse Oiva et Amos Field Reidles qui ont mis au point un prototype qui est devenu un vrai projet industriel. Velopresso est fabriqué en Grande-Bretagne, dans la logique de poursuivre la phase de production avec les sociétés d’ingénierie ayant participé au prototypage et dans le souci d’en réduire l’empreinte carbone. Velopresso est une machine complexe et hybride qui intègre de nombreux composants (plus de 300) spécifiques.

Il faut savoir mouliner ?

Velopresso est un tricycle qui roule … enfin, raisonnablement jusqu’à 20 km maxi. Évitez cependant les routes bosselées et les fortes montées ! … Il possède une bonne maniabilité « go-anywhere », associée à une solution de production de café autonome qui ouvre un large potentiel.

Arrivé sur place, le pédalier du tricycle change d’usage pour pouvoir moudre les grains frais à la demande à raison de 300 tours / min. L’expression cycliste « mouliner » prend alors tout son sens. La mouture arrive directement dans le porte-filtre de la machine à expresso qui est alimentée en eau chauffée par le gaz. Cette machine permet au « barista cycliste » de proposer un excellent café

Coûts réduits : pas d’essence, pas de batteries à charger, pas de composants électriques sujets à des pannes, machine simple et robuste conçue pour durer, avec des coûts opérationnels minimisés. Juste une bouteille de gaz et l’accès à un congélateur pendant la nuit pour réfrigérer vos blocs de conservation.

Le café Ludik

La société française, spécialisée dans l’éco-événementiel, Ludik Énergie a intégré ce « Bike Café » Velopresso à une prestation qu’elle a baptisée « Café Ludik« . Ce vrai vélo, avec sa machine et son moulin à café intégrés, peut s’habiller aux couleurs du client pour venir distribuer sur un lieu, extérieur ou intérieur, un excellent café moulu sur place à la force des mollets.

Vincent Marchand, responsable opérationnel de Ludik Énergie, nous parle de l’utilisation de cet étrange attelage.

Bonjour Vincent, comment utilisez-vous ce concept de « Bike Café » ?

On fait différentes animations avec ce Velopresso : des vélos cinéma, des vélos concert, … on propose à nos clients une prestation dans laquelle on offre un café gratuitement au public. On peut aller encore plus loin à l’occasion d’un événement en habillant le « Café Ludik » aux couleurs, logos, visuels, … de l’événement. Le vélo café devient ainsi un support de communication mobile sur un événement.

Bike Café
photo Ludik Énergie

Quels sont les avantages de ce concept ?

L’investissement à l’achat de ce Velopresso a été assez important pour Ludik Énergie … plusieurs milliers de livres mais ce qu’il faut voir c’est que c’est un produit qualitatif, capable de produire un café de qualité. L’odeur du café, le spectacle de la mouture du café … la qualité digne d’un café italien … rendent l’animation très attractive et surtout indépendante d’une énergie connectée.

Bike Café
photo Ludik Énergie

Et le « barista » cycliste dans tout cela ?

À chaque fois que je dois faire cette prestation je sais que l’investissement physique ne sera pas anodin … Je suis très content car je vais aussi faire du vélo … Je mets mes chaussures équipées de cales SPD car, quand je lance la mouture du grain dans la machine, il faut mettre des watts  … Parfois les gens veulent essayer … Dans les temps forts d’un événement il faut pédaler sans relâche pour produire beaucoup de cafés … Je n’ai pas calculé le nombre de watts, mais on doit être autour de 150 …

Un choix qui correspond à la vocation éco-événementielle de Ludik Énergie ?

Oui tout à fait, ce choix correspond à notre éthique … Il fait référence à l’énergie produite par la force humaine même, si il est nécessaire d’avoir recours au gaz pour chauffer l’eau. Avec le pédalier on moud le café et on fait fonctionner la pompe qui fait monter dans la machine l’eau du réservoir … Cette prestation a été mise en place il y a un an il faut encore qu’elle trouve sa place face à la concurrence des « barista » statiques …

Avis aux organisateurs d’événements – vélo ou pas – qui souhaitent faire appel à Ludik Énergie et à son « Café Ludik ».

Voir le site de Ludik Énergie

LEAVE A REPLY