Annonce
Annonce Zefal

AccueilDécouvertesParcoursLes lignes de désir : un divorce urbanistique joyeux en gravel urbain

Les lignes de désir : un divorce urbanistique joyeux en gravel urbain

Derrière le vocable sensuel de « lignes de désir », on trouve ces petits chemins, tracés de façon naturelle et logique par les usagers de la ville. Ces traces, qui se dessinent par l’érosion des passages répétés, illustrent le divorce entre les piétons qui se déplacent quotidiennement dans la cité et les urbanistes qui ont imaginé la ville. Il n’en fallait pas plus, pour que le bouillonnant et créatif club Strava Arles Gravel, s’empare du sujet pour le décliner en sorties vélo en mode gravel urbain.(les photos de cet article sont de : Christophe Marchi, Dan de Rosilles, Gilles Largeron, Jean-Pascal Borrot, Patrick Van Den Bossche, Philippe Aillaud.)

Le temps d’une sortie en vélo, chacun devient un observateur privilégié de l’évolution du paysage, de l’usage et du partage de l’espace public…

Tout a commencé en 2017, par la lecture d’un article, paru dans le Monde, évoquant ces fameuses lignes de désir. Ce papier mentionnait les stigmates d’une désobéissance urbaine tracés sur le sol. Cette rébellion était caractérisée par ces sentiers naturels filant au plus court en plein milieu de belles pelouses ou ces passages creusés sur le côté d’une chicane urbaine contraignante. Ces traces logiques sont encore plus visibles lorsque la neige recouvre la ville.

Annonce
Annonce Garmin Edge 1050

En 2020, inspiré par ce thème, Arles Gravel a commandé des parcours de 40 à 60 km à des traceurs expérimentés, fins connaisseurs de leurs cités respectives. Ces « lignes de désir » en mode gravel urbain questionnent notre propre perception de la ville. Le temps d’une sortie en vélo, chacun devient un observateur privilégié de l’évolution du paysage, de l’usage et du partage de l’espace public, de la vitalité et de la créativité sans cesse renouvelée des habitants des zones urbaines et péri-urbaines.

Le programme 2023

Le programme des Lignes de désir 2023

Aix ma ville

La trilogie Cézanne, le Roi René et la Sainte Victoire se fera discrète sur cette trace …

Après la série initiée en 2020, Arles Gravel nous invite à ce programme 2023, qui commence par Aix-en-Provence. L’image de cette ville est souvent caricaturée par des « clichés » touristiques et sociaux. Le parcours que j’ai imaginé s’écarte résolument de la carte postale. On ne suivra pas le tracé du « petit train » touristique. On oubliera les parcours commerciaux des troupeaux de touristes guidés par les petits drapeaux des Tours Operators. La trilogie Cézanne-Le Roi René-La Sainte Victoire se fera discrète sur cette trace, qui cherchera plutôt les « grugettes » et les « trous de souris » pour cyclistes. On s’introduira, en mode effronté, dans les parcs, on franchira les passerelles qui enjambent les artères routières, on s’étonnera de la rapide transition entre la ville et la campagne, on verra l’opposition architecturale entre les classiques du 17ème siècle et les œuvres de Rudy Ricciotti. Je vous invite sur ce parcours, issu de ma curiosité cycliste, de mes tâtonnements et de mes balades initiatiques en compagnie de mes petits-enfants. Voilà pour le programme…

Rendez-vous chez Louison

Lignes de désir Aix
Sur le parking du gymnase Louison Bobet les participants arrivent.

Sur le parking du gymnase Louison Bobet les participants arrivent… Patchwork de vélos tous différents, tenues cyclistes hétéroclites : nous sommes bien au point de rendez-vous d’une sortie gravel. La singularité de ce joyeux mélange, ne se retrouve pas dans d’autres pratiques cyclistes. Le seul point commun de ceux qui constituent ce groupe bigarré est le sourire. Ils sont venus, ils sont tous là : Avignon, Bédoin, Toulon, Arles, mais également quelques cyclistes du cru, attirés par la découverte de cette version d’Aix Terra Incognita

Suivez le guide 

Annonce
Annonce Trek Madone 8e Gen

Petit briefing rapide par Dan de Rosilles, l’espiègle inventeur des Lignes de désir gravelistiques. Il m’avait dit « On ne donne pas le parcours et on n’en dit pas trop avant, pour ménager les surprises… » C’est donc confiants et sans trace gpx chargée sur leurs GPS, que la quarantaine d’aventuriers du bitume ont pris ma roue… Un belle piste cyclable nous amène dans un quartier « vertical » et moderne parti conquérir le ciel de la ville. On passe devant le premier point remarquable que je souhaitais faire découvrir à la petite troupe : le Pavillon Noir, une salle dédiée à la danse contemporaine. C’est l’œuvre de Rudy Ricciotti, l’architecte qui a conçu le Mucem à Marseille. 

Lignes de désir Aix
Un belle piste cyclable nous amène dans un quartier « vertical » et moderne parti conquérir le ciel de la ville.

Cette esplanade piétonne se connecte aux Allées Provençales, lieu de commerce désert en ce dimanche matin. La troupe de cyclistes s’introduit dans Aix et sur le cours Mirabeau ; à part quelques pigeons venus picorer, le lieu est désert. Palais de justice, cathédrale Saint-Sauveur on emprunte quand même un bout du circuit des Tours Operators qui envahissent à la belle saison ce quartier très vivant du centre d’Aix. 

Lignes de désir Aix
Sur le cours Mirabeau désert ce dimanche matin.

Les premières pentes nous obligent à faire passer la chaîne sur le petit plateau, pour venir découvrir le quartier Beisson avec ses HLM construits dans les années 60, sous la direction de l’architecte Louis Olmetta. Ces barres d’immeubles sont un peu « le quartier nord » local. Plus paisible que ceux de Marseille et plus « chic », car ici les bâtiments ont été construits en pierres de taille massives. Le luxe n’est pas seulement dans le matériau de construction, car les habitants orientés à l’Est ont la plus belle vue Sainte Victoire de toute la ville. Petite pose sur la terrasse pour admirer la cité que l’on vient de quitter.

Lignes de désir Aix
On quitte le centre ville touristique pour monter vers le quartier Beisson avec ses HLM construits dans les années 60…

Cap au nord

Annonce
Annonce Selle San Marco

Direction plein nord vers le quartier des Lauves, dont le nom vient de ces anciennes coulées de lave qui constituent la géologie de cet endroit. Aix est située sur une zone sismique de risques moyens. On passe devant l’Oppidum d’Entremont qui était en l’an 180 avant J-C, la capitale de la confédération des Celto Ligures. On va s’introduire dans la campagne aixoise entre Puyricard et Aix pour atteindre une portion gravel qui longe la voie ferrée reliant Marseille à Briançon. 

Fin de la boucle nord et je sens déjà que les cyclistes que j’entraîne dans mon sillage, ont révisé la perception qu’ils pouvaient avoir de cette ville, qui fait tout pour se cacher derrière son histoire et son attrait touristique. On commence à déchirer le voile…

Lignes de désir Aix
On enchaîne la traversée de parcs et de passerelles, ralentis par des « filtres urbains », conçus pour ne laisser passer que les piétons.

La voie ferrée que l’on suit nous ramène vers la ville, dans le quartier Saint-Mitre où j’habite. On enchaîne la traversée de parcs et de passerelles, ralentis par des « filtres urbains », conçus pour ne laisser passer que les piétons. C’est sans connaître notre obstination pour contester ce que les urbanistes ont prévus pour nous, comme ces pistes cyclables qui nous obligent à longer bêtement les flots circulatoires agités et polluants. 

Cap au sud

Annonce
Annonce Cycles AJP

Deux nouveaux spots architecturaux viennent illustrer notre périple aixois. La Fondation Vasarely, imaginée par l’artiste lui-même et construite de son vivant. Plus loin encore, une réalisation de Rudy Ricciotti (encore lui), la 6Mic (Salle des Musiques Actuelles et Contemporaines). En quelques centaines de mètres, on passe de la campagne de Valcros à la zone commerciale des Milles. Deux rond points plus loin on replonge dans la campagne pour aller attaquer la rude montée de la Barre Saint-Jean et cette fois venir flirter avec Luynes, une autre commune de l’agglomération aixoise.

Lignes de désir Aix
Une petite route campagnarde nous ramène vers le Val de l’Arc.

Une petite route campagnarde nous ramène vers le Val de l’Arc. On longe la rivière pour repasser de l’autre côté de l’A8 et passer dans le parc de la Torse. On longe le stade Georges Carcassonne, puis le cimetière pour se réintroduire dans Aix centre. La ville était un peu plus réveillée qu’à l’heure de notre départ. Une sortie de messe va nous ralentir un peu dans le quartier bourgeois Mazarin. On passe la Place de la Rotonde… la bière n’est plus très loin.

Lignes de désir Aix
Bastien d‘Aquae Maltae, la brasserie artisanale d’Aix en Provence, nous attend de pied ferme.

Bastien d‘Aquae Maltae, la brasserie artisanale d’Aix en Provence, nous attend de pied ferme avec plusieurs fûts percutés pour nous désaltérer… On s’attarde un peu à refaire le monde du gravel et à revoir les endroits où nous sommes passés. Mes camarades de virée ont tous aimé la série de surprises et les passages improbables… Réussite ? J’ai adoré élaborer cette trace, issue de mes curiosités cyclistes et des balades « aventures » que j’organise pour mes petits-enfants. Une nouvelle fois le gravel nous étonne et nous rend curieux et c’est tant mieux… 

Lignes de désir Aix
Les sourires féminins sont pour moi la meilleure récompense de cette matinée joyeuse.

Retrouvez le parcours sur Openrunner

Rendez-vous le 12 Mars pour les Lignes de désir Arles, le 18 Mars à Montpellier et le 1er Avril à Avignon !

Annonce
Patrick
Patrick
Aix-en-Provence - Après la création de Running Café, la co-fondation de Track & News Patrick remonte sur le vélo en créant Bike Café. Il adore rouler sur route et sur les chemins du côté de la Sainte-Victoire. Il collabore en freelance à la revue Cyclist France. Affectionne les vieux vélos et la tendance "vintage". Depuis sa découverte du gravel bike en 2015, il s'adonne régulièrement à des sorties "off road" dans sa belle région de Provence.

4 COMMENTAIRES

  1. Suuuuuper article ! J’ai adoré découvrir ce terme de « ligne de désir », tellement bien trouvé !
    Vivement à Nice pour une trace 🙂
    Merci

  2. Bravo pour ce très bel article. J’adore l’idée de mêler vélo, culture, architecture en dehors des sentiers battus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur