La gestion et la sauvegarde de notre patrimoine historique et architectural ne sont pas nos points forts … Là où nos amis américains vont monter un musée autour de la poële à frire de Davy Crockett, nous, on a tendance à laisser à l’abandon nos merveilles du passé. Il faut dire que de ce côté-là on en a un paquet par rapport à nos cousins d’outre-atlantique qui possèdent un passé moins riche que le notre. De façon générale, les anglo-saxons ont la mémoire tenace et conservatrice, il en est de même pour le vélo.

Track & News
La brocante vélo dans Brick Lane à Londres … Un vélo Peugeot converti en fixie – photo Oli cycliste d’un jour

D’ailleurs dans notre atelier fixie on consulte régulièrement le site de Sheldon Brown (1944-2008). Ce citoyen américain, disparu en 2008, était « part manager » et « webmaster » du magasin de cycles Harris Cyclery. En tant que consultant il a collaboré aux plus grands magazines de vélo américains. Toujours mis à jour par ceux qui travaillaient avec lui, ce site est une véritable encyclopédie du vélo unanimement reconnue. Il reste une mine d’informations sur le vélo.

Sheldon était non seulement un passionné de vélo mais il était aussi un francophile déclaré, admirateur des vélos français. Cet américain avait fait un séjour universitaire d’un an à Chevreuse (il y a des endroits plus moches pour rouler à vélo) où il est tombé amoureux de la France et de ses vélos bien … bien … avant que Armstrong fasse découvrir le cyclisme aux américains avec le Tour de France. La connaissance de Sheldon sur les vélos Français nous éclaire d’une lumière particulière.

Dans un article de ce site que nous avons librement traduit  :  « French bicycles de Sheldonbrown » http://sheldonbrown.com/velos.html. Nous allons  évoquer avec vous cette passion dont, malheureusement, nous n’avons pas trouvé l’équivalent en France .

On lui laisse la parole :

Sheldon Brown :

Track & News
Sheldon Brown (2007)

« Les vélos français sont souvent de très bonne qualité, mais ils ont leur propre « idiosyncrasie » et leurs problèmes d’interchangeabilité. Ces articles essaient de pointer les pièges que vous allez rencontrer dans l’entretien ou l’amélioration d’un vélo Français et d’offrir une solution aux problèmes les plus courants.

Au moment du « bike boom »  (1) du milieu des années 70, les vélos français étaient vendus en très grand nombre aux USA, pour la plupart avec un modèle d’entrée de gamme, en tube acier ordinaire, 10 vitesses, jantes acier et manivelles clavetées. Ces modèles ne méritaient pas d’investir trop d’argent à moins que vous n’y portiez un  attachement sentimental particulier. Un tel vélo est parfaitement adapté pour un usage « vélotaf » sur de courtes distances, peut-être pour aller jusqu’à la gare où vous pouvez l’attacher sans être catastrophé si vous vous le faites voler.

(Note de John Allen co-rédacteur sur le site de Sheldon Brown :  » Je pense que Sheldon ici a tendance à trop généraliser. Quelques-uns de ces modèles peu chers sont faits pour rendre une randonnée agréable dès lors qu’on les équipe avec de meilleurs composants. Je ne suis pas le seul cycliste à faire l’éloge des qualités de tenue de route du Peugeot UO-8 modèle entrée de gamme 10 vitesses des années 70. Et il y a probablement d’autres vélos Français aussi bons. Le cadre du Peugeot UO-8 avait une base arrière curieusement plus longue, permettant un jeu ample des talons lorsque le vélo est équipé de sacoches. Le cadre en tubes acier pleine épaisseur est un peu plus lourd que celui d’un cadre en tubes  allégés, mais il apportait au cadre une plus grande rigidité, un facteur  appréciable pour transporter les affaires de voyage.  De plus un tube pleine épaisseur ne prend pas les creux et les bosses aussi facilement qu’un tube allégé. Un Peugeot UO-8 est mon vélo favori de randonnée. Voilà ! … « 

Bike Café
©oldtenspeedgallery.com

Les vélos français haut de gamme, avec des manivelles à emmanchements carrés et des jantes en aluminium, méritent d’être restaurés ou améliorés. Ces vélos sont aussi souvent des très bons candidats pour être convertis en fixie  Malheureusement, quelques unes des dimensions et des standards de filetage utilisés sur ces vieux vélos français peuvent rendre difficile la recherche de pièces pour les réparer ou les améliorer.

Pour d’abondantes informations sur ce sujet et bien d’autres, en anglais malheureusement: http://www.sheldonbrown.com/upgrade.html

(1) bike boom aux USA (NDR)

Au début 70, aux USA, plusieurs tendances arrivent conjointement avec la prise de conscience sur l’environnement et la santé par une génération » baby boomer » jeune et en bonne santé ayant entre 10 et 20 ans et de l’argent dans les poches et enfin avec une distribution moins confidentielle des vélos de course adulte 10 vitesses.

Le marché du vélo aux USA faisait partie du marché des jouets. Les marchands de vélos avaient une offre réduite de vélos pour adultes jusqu’à ce qu’une horde de ces « baby boomers » fassent la queue dans les magasins à la recherche d’un « 10 vitesses ». Le marché américain s’organisa dans l’urgence faisant tout de même la part belle aux importations européennes et Françaises bien sûr.

 

 

LEAVE A REPLY