Lorsque Origine Cycles se décide d’aller sur les sentiers du gravel, ce n’est pas en adaptant un de ses vélos de route à cette nouvelle tendance. Le modèle Graxx est bien un pur produit gravel, conçu et fabriqué pour offrir aux pratiquants un vélo unique qui pourra très bien d’ailleurs devenir leur unique vélo. À l’aise dans tous les domaines, c’est un vrai « allroad ».

Test Gravel Origine Graxx
Le Gravel Origine Graxx – photo Philippe Aillaud

La marque Origine est française. Pour accompagner son développement et l’accroissement de sa production elle s’est installée l’an dernier dans la ZAC de la Renaissance à Somain dans le nord de la France.  Les vélos sont conçus là, au sein d’un bureau d’études. Les ingénieurs définissent les géométries, les structures et le design des cadres à l’aide d’outils 3D. Sur la base de ces définitions, les moules (12000 $ pièce et autant par taille) sont ensuite réalisés pour passer à la phase de production qui est faite en Asie pour des questions de coûts et de savoir-faire. Les cadres reviennent ensuite pour les finitions en France où ils sont peints de façon traditionnelle, selon la demande des clients. Les vélos sont montés à Somain avec les équipements des meilleures marques. La commercialisation se fait uniquement par internet via un puissant configurateur en ligne, sur lequel le client peut choisir la taille de son vélo, ses équipements et les couleurs.

La livraison intervient ensuite via un transporteur, dans un emballage bien protecteur. Origine Cycles a choisi dans ce domaine un prestataire de qualité, car cette phase ultime d’acheminement du vélo à son destinataire (qui l’attend avec impatience), est très importante. Reste à monter la roue avant, mettre le guidon et la selle à votre hauteur et après quelques coups de pompes pour gonfler les pneus à la bonne pression vous pouvez enfourcher votre vélo et partir rouler.

Test Gravel Origine Graxx
Test Gravel Origine Graxx … En haut de Rocquefavour – Photo Philippe Aillaud

C’est ma première expérience avec Origine. Je n’avais jamais encore roulé sur un de leurs vélos. Pour préparer ce test, j’ai configuré ce Graxx avec Rémi Lefèvre, un des 3 patrons associés d’Origine en évoquant la rudesse de nos chemins provencaux. Nous nous étions rencontrés lors du dernier Roc d’Azur. Le projet Graxx était alors déjà bien abouti et Rémi m’avait promis cet essai que j’attendais avec impatience, comme tous ceux qui apprécient le développement de cette marque française, qui a fait un certain nombre de choix respectables : conception, étique, satisfaction client.

Présentation

Le Graxx est donc un vélo nouveau chez Origine. Il a été conçu et développé spécifiquement pour cette pratique polyvalente de façon a être aussi à l’aise sur les sentiers que sur les chemins et la route. Sa fabrication asiatique ne relève pas, comme c’est souvent le cas, de la customisation d’un cadre « catalogue » proposée par les industriels taïwanais. Il s’agit bien d’une conception issue du bureau d’études d’Origine Cycles.

Origine a pris le temps de développer ce gravel qui est un vélo spécifique et pas une déclinaison d’une version route endurance. Le coût de développement et de mise en production d’un cadre est énorme. « Il y a un an lorsque nous nous sommes lancés dans l’étude de ce cadre nous voulions nous démarquer des constructeurs qui considèrent que le gravel est un 2ème voire un 3ème vélo. De notre côté nous avons pensé notre gravel dans un esprit haut de gamme. Le Graxx peut devenir un vélo unique car il a été conçu pour le confort et la performance. Sa géométrie est celle d’un gravel avec un poste de pilotage très haut, mais sa légèreté et son rendement le rende très efficace sur la route …« , précise Rémi Lefèvre.

Test Gravel Origine Graxx
La configuration du Gravel Origine Graxx testé – photo Philippe Aillaud

La forme est très slooping (1) pour offrir un triangle arrière compact et assurer une bonne rigidité. La poutre diagonale (2) est généreuse dans sa forme et conforme aux tendances des vélos actuels. Le « Stack » (hauteur de la direction) est relativement haut (570 en taille M) pour un bon pilotage sur les sentiers. Avec un « Reach » de 376 le Graxx possède un cadre de type « endurance » dont le ratio (Stack/Reach) n’est pas parmi les plus élevés. Le vélo affirme par sa géométrie, sa volonté de polyvalence. Des emports (3) sont prévus pour les voyageurs qui voudraient fixer des porte-bagages. Il y a 2 fixations bidons + une autre sous le tube diagonal pour une boîte à outils par exemple. Sur le modèle que j’ai configuré le modèle R37 avec un groupe Sram Rival (4), de belles roues Mavic Allroad Élite avec les pneus Yksion Elite Allroad XL de 40  mm (5). La cassette 11-42 et le plateau de 42 devraient me permettre de passer partout. Le guidon Ritchey Ergo Max (6) est confortable et d’usage très polyvalent autorisant différentes positions de mains.

Prise en main

Test Gravel Origine Graxx
Gravel Origine Graxx – Quelques réglages … photo Philippe Aillaud

Ce Graxx me met immédiatement à l’aise. Il est extrêmement joueur : c’est un véritable jouet pour cycliste aventureux … Agile, stable et précis. Mes premières sorties me permettent de me familiariser à nouveau avec un vélo plus « leste » que le Triban 520 Gravel que je viens de tester. Rien à voir entre le Triban et sa géométrie plutôt route fabriqué en alu, accusant une dizaine de kilos et ce carbone de 8,5 kg qui me semble une plume entre mes jambes. Il me faudra quand même deux sorties pour trouver mes bons réglages et me sentir parfaitement bien dessus.

Le test

Dans le sud nos pistes sont plutôt sèches et rugueuses. Les pneus Mavic montés en tubeless seront gonflés à 2,5 bars. Je pèse 66 kg et cette relative basse pression est appréciable pour augmenter la motricité dans les montées sur terrain instable et le confort.

Test aravel Origine Graxx
La Gravel Maures – Test gravel Origine Graxx – photo Didier Cauvin

Le vélo a été sur différents terrains, sauf dans la boue … désolé il ne pleut guère par chez nous, et je ne m’en plaint pas. J’ai bien fait de demander une cassette avec un 42 car les passages à 18% sur du cailloux ont pu être avalés le cul sur la selle. Au début je regrettais le choix du guidon préférant mon habituel Venture Max, mais au final je me suis bien habitué au Ergo Max notamment sur les parties roulantes avec son drop plus profond que le Venture.

Gravel Maures
Gravel Maures

Dans le cadre du test, j’ai participé à la gravel Maures : 75 km et 1600 de D+. Pour la circonstance j’ai monté ma sacoche de top tube qui se place par dessus. Comme sur mon Caminade perso le slooping est trop important pour accueillir une sacoche dans le triangle sous peine de ne plus pouvoir sortir les bidons. Pour l’hydratation on peut s’équiper également d’un sac veste avec une poche d’eau comme en trail running. Camelback a sorti cette année un sac de ce type qui est très bien.

Gravel Maures
Gravel Maures … Au somme de Notre-Dame des Anges : la vedette c’est le vélo – photo Bike Café

Sur ce tracé il y avait deux belles ascensions de 6 km chacune, sur des pistes larges en terre et cailloux. Le vélo est parfait sur ce genre de terrain. Il avale la pente sans rechigner. Par contre, dans la grande descente finale de 5 km avec des passages à 12% sur une piste piégeuse : cailloux et branches sur le sol, le vélo (et le pilote) ont montré leurs limites. Il est vrai que je suis un piètre descendeur et que je ne choisis pas toujours les bonnes trajectoires. La légèreté de l’avant a nécessité un peu de poigne sur le guidon. Le couple Mavic : roues Allroad Elite et pneus Allroad de 40 ont été à la hauteur du terrain avec une très bonne accroche en montée.

Test Gravel Origine Graxx
Test Gravel Origine Graxx

Le test 100% route … Pourquoi me direz-vous faire un test uniquement sur route ? C’est à cause de Rémi, et son histoire de positionnement du Graxx comme un « vélo unique ». Ça me trottait dans la tête depuis un moment. Effectivement, je connais quelques cyclistes qui ont franchi le pas et qui ont bazardé tout leur arsenal pour ne garder qu’un seul vélo : un gravel, mais ce n’est pas la majorité. Les routiers hésitent à mettre en vente leur « poids plume » adoré et les VTtistes gardent leur tout suspendu : on ne sait jamais ça peut servir. Seuls les « primo accédants » à un vélo de course, qui aurait eu la bonne idée de faire d’emblée l’acquisition d’un gravel, vont s’accommoder de sa polyvalence, qui permet de remplir toutes les missions.

Test gravel Origine Graxx
Test gravel Origine Graxx sur route – photo Bike Café

Rémi me dit « As-tu vraiment essayé les qualités routières du vélo ?… » … Non, pas vraiment, j’ai juste fait des parties route pour revenir de la Sainte-Victoire ou de mes terrains d’essais, mais pas plus ! Ces moments sont pour moi des instants de jonction pendant lesquels j’en profite pour récupérer. Du coup, j’ai monté mes pédales Time et chaussé mes « escarpins » Rapha Classic semelle carbone pour faire une virée avec mon club de cyclosport aixois. Étonnement de mes compagnons (qui viennent tout juste de vivre une révolution en passant aux pneus de 25) en voyant mes boudins de 40 … Première bosse je monte allègrement … surprise. La sortie sera un pur bonheur et malgré un bon Mistral à 70 km/h, je m’éclate totalement dans les relances. Dans les montées je grimpe assis facile aux côtés de mes compagnons qui arrachent en danseuse. L’agilité du vélo et sa précision m’offre des descentes de rêve. Je précise que j’ai gonflé mes pneus au max des préconisations Mavic. Cela ne m’a pas empêché de me moquer des rails de passages à niveau, des nids de poule et autres pièges que la route nous réserve parfois. Polyvalence route : validée. Avec un jeu de roues route montées en 28 vous pourrez tailler la route en voyage comme lors de sorties plus rapides.

En conclusion

Test aravel Origine Graxx
Test Gravel Origine Graxx – sur la piste de la TRanshumance – photo Bike Café

Ce Graxx me rappelle dans son comportement l’Open que j’avais essayé au mois d’octobre dernier. Je pense qu’il peut faire un excellent vélo à tout faire. C’est difficile de tout faire bien et la polyvalence veut souvent dire qu’il faut accepter certaines concessions. Ce Graxx en fera très peu : sur les sentiers, pour le voyage, pour la route, … il est prêt à vous donner le maximum. Je ne l’ai pas testé en version voyage / bikepacking, mais je lui fais confiance vu le confort que j’ai pu apprécier lors de mon test. Il faudra faire admettre à Origine qu’un plateau de 38 associé à une cassette allant jusqu’à 42 seraient bien sur le configurateur si le vélo doit être chargé, sinon il vous faudra ajouter 65 €. Côté esthétique rien à dire, sauf peut-être la fibre de carbone apparente au travers du vernis créant un effet irisé qui donne l’impression que le vélo est sale. Côté freinage le choix du 140 à l’arrière pour ralentir est intéressant mais si le vélo est chargé un 160 pourrait être mieux.

Le prix du vélo reste honnête de 2100 € à 3700 € selon l’équipement choisi. La configuration en ligne offre des choix cohérents et relativement nombreux, des selles adaptées aux femmes, une gamme de couleur assez large, …

Soucieux de cibler une clientèle plus large Rémi m’a annoncé la sortie d’un modèle gravel alu qui aura un positionnement tarif plus bas. On en reparlera …

Infos sur le site d’Origine Cycles

La galerie photos

20 COMMENTAIRES

  1. Rappelons toute fois que le cadre carbone du Graxx est très souple, idéal pour la promenade et mode cyclotourisme. Certains amateurs de Gravel seront déçus à la prise en main, il faut quand même le dire. J’ai préféré de loin le Graal de chez Canyon !

    • Question de choix et d’usage … J’ai roulé sur les deux et franchement je ne classerais pas le Graxx en « promenade » mode cyclotourisme. Ce jugement me parait un peu dur et tranché. Cela dépend de ce que l’on attend d’un vélo. La polyvalence du Graxx me semble meilleure, ce n’est pas un vélo de cyclosport c’est sûr … mais je l’ai utilisé route et sortie cyclosportive et franchement ce n’était pas de la promenade.

  2. Merci pour ce test
    Deux petites questions :
    – dans la configuration sur le site origine, on peut mettre position sport ou confort. Qu’avez vous choisi ?
    – pensez vous que la polyvalence du velo soit assez grande pour l’utiliser également comme velotaf sur piste cyclable et ville ?

    Merci

    • Je pense que vous faites allusion à la hauteur de la direction. Avec plus ou moins de bagues on peut définir une position plus ou moins aplatie sur le vélo. Si vous ne savez pas la définir le mieux est d’échanger avec Origine pour obtenir un conseil en fonction de votre morphologie / souplesse / type de pratique (sportive ou plus balade).
      Pour l’usage urbain pas de problème… je vous conseille seulement un bon anti-vol car ce beau vélo fera des envieux pas forcément honnêtes.

  3. Merci pour ce test.

    Je regarde de plus en plus vers le gravel car je suis actuellement en VTT mais je fais pratiquement que de la route ou alors des chemins mais qui ne sont pas trop techniques.

    Je pense que le gravel correspond parfaitement à ma pratique du vélo.

    Maintenant viens le choix du modèle et la cela se complique. Je pensais d’abord m’orienter vers le canyon grail mais ce test me fait douter…

    Lequel des deux me conseilleriez vous sachant que je dois faire 80% de route (route secondaire donc pas toujours de très bonne qualité) et le reste en chemin.

    • Difficile de vous « prescrire » un vélo les deux sont très bien. Connaissant et appréciant les deux je dirais que le Canyon est plus rigide. Le Graxx bénéficie d’un configurateur dqui permet un choix plus large d’équipements et de couleurs.

      • Merci pour votre réponse.
        J’avoue ne pas m’y connaître énormément. Le fait qu’il soit plus rigide veut dire qu’il sera plus « performant » mais au détriment du confort j’imagine ? Des deux quel est plus confortable ?

        Et une autre question qui me perturbe, pour mon utilisation (donc principalement route), vaut il mieux 1 plateau ou 2 ? Sachant que je suis dans une région plus plate (Tours).

        Désolé pour toutes ces questions.

        Merci d’avance.

        • Je confirme le post de Patrick, le Canyon Grail que je possède est plus rigide. Il me permet d’être alaise autant sur la route que dans les chemins. Si le Graxx est plus souple il suffit de mettre des roues plus rigides dans l’onglet ‘configuration’ ça compense cette légère souplesse du cadre.

  4. Merci pour la réponse. Oui je fais allusion à la hauteur de la direction. Je ne sais pas trop la définir tout seul pour ce type de vélo. Dans le configurateur Origine, il est possible de faire un choix entre sport ou confort avec une hauteur différente. Mais en pratique difficile de faire un choix sans essayer. Je vais les appeler ça sera en effet mieux.

  5. Heureux possesseur d’un Graxx depuis quelques mois je me retrouve complètement dans cet essai. Voilà d’ailleurs mon modeste retour d’expérience : https://viamontagna.wordpress.com/2019/04/08/graxx-gravellement-votre/
    Une expérience que j’ai prolongée en participant dernièrement à la Gravel Black Mountain dans l’Aude et qui, malgré encore un certain manque de maîtrise de la pratique gravel, confirme tout le potentiel de ce fameux Graxx qui, je confirme, peut très bien faire office de vélo unique, à commencer par les adeptes des longues chevauchées en mode bikepacking.

  6. bonjour. que pensez vous de la version graxx avec cintre droit. Un vttiste comme moi ne peux y rester insensible … surtout pour 1 premier achat. Le cadre est le même que la version cintre route ?
    merci

    • Bonjour Olivier … Nous avons testé la version « Drop bar » le mieux est de vous adresser directement à Origine : ils sauront mieux vous répondre que moi sur la similitude des cadres. Je pense que ce sont les mêmes, car vu le coût de fabrication des moules, il a de forte chance que cela soit mutualisé. Le cintre plat est une bonne solution et certains n’arrivent pas à s’en passer. Le guidon de course avec un flare évasé permet de multiplier les positions des mains, il sera intéressant sur des parcours longs et rapides.

  7. Bonjour Patrick, merci pour ce test très complet, quel coloris avez-vous retenu pour votre configuration, il n’a pas l’air de correspondre à la gamme standard proposé sur le site d’Origine ?
    Merci d’avance.

    • Je n’ai pas choisi la couleur … C’est un vélo que Origine avait monté pour ce test. Je ne peux pas te renseigner. Si tu as des questions n’hésite pas à les appeler ils sont assez dispos pour répondre aux questions que tu pourrais te poser.

  8. Bonjour et merci de ce joli test detaille comme d’habitude. J’ai un Genesis Croix de Fer acier et me reflechissait a le changer pour le Graxx. Le confort etant le point le plus important pour moi je me demandais si je ne serai pas decu sur ce point par la rigidite du carbone origine ?
    Merci de votre aide

    • Alors pas du tout … à force de tester des vélos, fabriqués avec différents matériaux, je me rends compte que le confort n’est pas une formule si simple. Dans le vélo il y a des vieux principes qu’il convient de remettre en cause : la section des pneus, les matériaux utilisés pour la fabrication des cadres, … Le dernier exemple qui me vient à l’esprit est celui du Rondo Ruut que j’ai testé en version carbone et en version titane … Il se trouve que le carbone était plus confortable que le titane alors que tout le monde proclame qu’il n’y a pas mieux en matière de confort. Pour le Graxx je le trouve plus confortable et plus moderne en terme de géométrie que le Croix de Fer. Sa polyvalence est très intéressante et vous apprécierez son poids. Très bon vélo un des meilleurs que j’ai pu tester cette année.

  9. Bonjour,

    Merci beaucoup pour ce test très détaillé.

    A la recherche d’un vélo pouvant remplacer mon VTT (dont l’utilisation se résume à des chemins et sentiers pas trop cassant) et mon Triban 100 (acheté d’occasion et pas trop adapté à ma morphologie) ; je suis très intéresser par ce vélo gravel. Pourriez vous me dire si les freins à disque sont hydraulique ou mécanique sur le modèle testé ?

    Cordialement

  10. Bonjour,
    Je roule environ 2500 km par an essentiellement sur route, parfois bien défoncées et cassantes, ainsi que sur des chemins roulants et des voies vertes. J’ai crevé plusieurs fois cette année, cassé plusieurs rayons. Le gravel me tente pour son côté passe partout mais roulant; j’hésite actuellement entre le Giant Revolt 2 et le Graxx de chez Origine, un peu plus cher mais un poil plus léger. Vous avez testé les deux , lequel aurait votre préférence?
    Merci pour vos articles toujours instructifs.
    ,

    • Difficile de donner un avis sur 2 vélos essayés à des moments différents. Je dirais que le Graxx vous permettra d’affiner votre montage et personnaliser la couleur. C’est important … sinon gravelistiquement les deux sont de très bons produits, qui m’ont parfaitement convenu sur piste DFCI du sud … Peut-être un léger plus sur route au Graxx, j’ai fait une sorte étonnante avec des pneus de 40 au milieu d’un peloton de cyclosportifs qui roulaient bien et le vélo avait un super rendement.

LEAVE A REPLY