Présenté dés mars 2018, puis sur l’Eurobike de la même année, le 765RS Gravel de chez LOOK que nous avions présenté ici, n’a été finalement disponible à la vente en France qu’en avril 2019. C’est donc assez tardivement que nous allons enfin pouvoir nous pencher sur ce vélo de gravel conçu par la firme de Nevers. Le nom de Look évoque généralement dans l’esprit de chacun des vélos haut de gamme, principalement axés sur la performance. Rassurez-vous, vous ne serez pas dépaysés ! …

Les présentations

L’exemplaire que j’ai pu tester, durant une matinée pluvieuse au pays de Sancerre, est un montage réalisé par Pierre, de PurCycles à Bourges. Convaincu par le gravel, ce vélociste a choisi de partir sur la base d’un kit cadre plutôt qu’un vélo complet. Nous avons ici un exemplaire en taille S (51) dans le coloris « Black Red Glossy ».

Test du Look RS765 Gravel
Test du Look RS765 Gravel – photo Laurent Biger

Comme vous vous en doutez, provenant de chez LOOK, le cadre et la fourche sont en carbone. Précurseur dans l’utilisation de ce matériau appliqué au cycle, LOOK annonce une composition faite à 29% de fibres dites haut module, 46% de fibres intermédiaires, 10% de fibres haute résistance et les 15% restant de fibres spécifiques.

Extérieurement, la finition est exemplaire. Même si je ne suis pas adepte de ce coloris, il faut bien avouer que le rendu esthétique est magnifié avec ce brillant « Glossy », lumineux malgré le temps maussade. Le design est volontairement torturé par endroits, rompant ainsi avec les productions épurées contemporaines. Ici, les courbes croisent des angles vifs. Le 765RS est fier de ses attributs et souhaite les montrer. C’est en accord avec ce coloris et la sérigraphie, résolument « Racing ».

Test du Look RS765 Gravel
Douille de direction profilée où design et sérigraphie affichent un look résolument « Racing »- photo Laurent Biger

Passages de câbles internes, fixations d’étriers de freins au standard Flatmount, axes traversant de 12 x 100 mm à l’avant et 12 x 142 mm à l’arrière, nous sommes bien en présence des derniers standards en vigueur dans notre discipline préférée. En diamètre 700, ce cadre, conçu avec des bases asymétriques, accepte sans sourciller officiellement des pneus de 40 mm de largeur (et officieusement encore un peu plus…), et en 650B (27’5) on peut y loger jusqu’à du 54 mm (2.1). De quoi garantir une grande polyvalence dans les usages envisagés !

Test du Look RS765 Grave
Ça passe – photo Laurent Biger

La géométrie du cadre laisse présager une belle vivacité lors des relances avec de courtes bases de 420 mm, qui est une des valeurs les plus faibles du marché actuel. L’angle de douille de direction de 70 degrés est relativement ouvert pour la catégorie. Associé à un angle de tube de selle de 74 degrés, nous sommes sur des valeurs que nous retrouvons sur certains VTT de XC. Des angles qui ont toutes leurs importances dans les aptitudes, respectivement  pour descendre et monter, et dont nous reparlerons une fois en selle.

Test du Look RS765 Grave
Géométrie du Look RS765 Grave
Test du Look RS765 Gravel
Cotes u Look RS765 Gravel

 

Côté équipements, cet exemplaire est l’interprétation technique parfaite des gouts de son propriétaire. Démarche logique quand on commence un projet sur la base quasi vierge d’un kit cadre.

Commençons par le groupe utilisé ici, c’est le SRAM FORCE eTAP AXS. Un groupe électronique 2 x 12 vitesses, couplé ici à un pédalier ROTOR sub-compact fait d’une étoile monobloc montée en direct mount de 46-30 dents. La transmission est assurée par une cassette SRAM 10-33 dents utilisant une roue libre XDR, équivalent du XD en VTT et permettant de descendre à 10 dents. L’interface XDR est plus longue que le XD mais la compatibilité est néanmoins assurée via l’utilisation d’une entretoise spécifique. Un détail intéressant qui permet d’ouvrir son choix sur les cassettes VTT XD du constructeur américain.

Présentation terminée, passons en selle !

Au départ du célèbre village de Sancerre, nous descendons par la route pour rejoindre rapidement une première piste en descente qui me permet d’entrer directement dans le vif du sujet. Pneus légèrement trop gonflés, je remarque malgré tout une belle filtration verticale. Impression qui sera confirmée tout au long de cette matinée, où je n’ai pas eu à me plaindre du confort de ce cadre, ni de sa géométrie, avec une douille de direction placée idéalement, ni trop bas comme le sont les purs cyclo-cross, ni trop haut.

La  fourche n’est pas étrangère à cela avec une filtration frontale bien dosée, tout en étant assez rigide pour ne pas mettre à mal la précision de ce train avant. Ce confort et la précision de l’ensemble douille de direction / fourche mettent rapidement en confiance dans les chemins escarpés du vignoble sancerrois. Un paysage tout en relief avec certains forts pourcentages, ce qui en fait un terrain de premier choix pour mettre en exergue les qualités du freinage.

N’étant pas un grand fan du freinage SRAM, je dois dire que j’ai été très agréablement surpris par le touché et l’efficacité de cet ensemble, qui utilise la dernière plateforme de freinage HydroHC.  Un nouveau circuit de fluide d’étrier qui pour ma part le place bien au dessus de son équivalent FORCE  « mécanique », sur lequel j’ai effectué plusieurs milliers de km cette année. La puissance est enfin accessible rapidement, si bien que l’on n’hésite pas longtemps à freiner avec un seul doigt dans les descentes. Voilà enfin un système de freinage à disque de chez SRAM qui fait jeu égale avec son rival japonais. Au vu de son expertise dans ce domaine au sein de l’univers VTT, on en attendait pas moins, même si plus tôt et plus bas dans la gamme, auraient été souhaitables ! On s’amuse vite et bien en descente, grâce aussi encore une fois à cette fourche rassurante, dotée d’un angle de direction et d’un déport qui amènent une belle stabilité à haute vitesse.

Test du Look RS765 Gravel
Frein avant – photo Laurent Biger

Bien évidemment, une fois en bas il faut bien remonter et je suis conquis par la rapidité du système électronique eTAP AXS de groupe FORCE. En moins de 15 minutes, on s’accapare le principe de fonctionnement, tout de même différent de son homologue mécanique, et on apprécie l’efficacité des changements de rapports. Cependant, on reste bien dans l’esprit SRAM, avec des changements de rapports à la sonorité et aux sensations bien viriles…
Le pédalier 46-30, associé  à la cassette 10-33, permettent une grande efficacité sur les pistes où le ratio inférieur à 1 permet de monter « des murs », mais aussi sur route grâce à un étagement propice à la performance.

Test du Look RS765 Gravel
Les dérailleurs avant et arrière – photo Laurent Biger

Les relances ne mettent pas à mal le cadre, qui conserve une belle rigidité latérale, et permet de « gicler » rapidement au besoin. En cela, il est vrai que le choix de montage pour les roues (voir dans les caractéristiques ci-dessous) ne fait que magnifier les aptitudes dynamiques de ce cadre LOOK.

Test du Look RS765 Gravel
Sur les chemins autour de Sancerre – photo Laurent Biger

En bon cadre homologué pour le cyclo-cross, le LOOK RS765 Gravel ne démérite pas pour trouver de la motricité. Les haubans « 3D WAVE » et les bases travaillent bien, et de façon imperceptible pour le pilote, et c’est bien là une qualité recherché quand la motricité est mise à mal. Une expertise dans la déformation des matériaux composites qui fera bien la différence avec certains cadres trop rigides pour notre pratique.

Test du Look RS765 Gravel
Haubans arrières et vélo agréé UCI – photo Laurent Biger

Nous avons roulé également en sous bois, dans une zone balisée FFC pour l’entraînement XC. Des singles tracks techniques et rapides où j’ai trouvé ce LOOK particulièrement vif dans les changements de directions. D’une taille un peu trop petite pour moi, cela a probablement joué en faveur de ce gravel français.

Test du Look RS765 Gravel
Nous avons roulé également en sous bois, dans une zone balisée FFC pour l’entrainement XC – photo Laurent Biger

Pour conclure

Pour conclure, difficile de trouver un défaut à ce vélo, tant j’ai été conquis par les performances de ce cadre, et de ce montage en général. Un point rare à souligner est l’homologation UCI pour le cyclo-cross, alors que ce LOOK a pourtant été bien conçu dés le départ pour l’usage gravel, et non la démarche inverse, bien plus répandue pour développer un gravel à moindre coût. Il en résulte une machine performante, tout à fait apte à prendre le départ d’un cyclo-cross et d’y jouer la gagne, mais aussi, et surtout, un gravel au long cours avec ses 12 inserts porte-bidon et un bon confort. Sur le montage du jour, résolument haut de gamme, j’ai apprécié ce groupe électronique et les trains roulants performants. Seul bémol, le cintre avec un flare de 0 degré, bien trop routier pour un usage gravel mais c’est le choix de son propriétaire.

C’est assurément un des vélos de gravel les plus performants que j’ai pu essayer, avec lequel je serai bien reparti ! Mais il a fallu le rendre à Pierre de Purcycle à Bourges, que je remercie chaleureusement pour m’avoir prêté sa monture préféré…

Test du Look RS765 Gravel
Pierre de Pure Cycle – photo Laurent Biger

PURCYCLE , 24 Boulevard de Juranville, 18000 Bourges.

https://www.purcycle.com/

https://www.facebook.com/Purcycle/

Caractéristiques

  • Groupe : SRAM FORCE eTAP AXS 2 x 12 vitesses
  • Disques : SRAM CLX-R 160 mm
  • Cassette : SRAM FORCE XG-1270 12 vitesses 10-33 dents : 10,11,12,13,14,15,17,19,21,24,28,33.
  • Pédalier: ROTOR INPOWER avec Spidering 46-30 dents.
  • Pédales: SPD LOOK X-TRACK « Gravel édition »
  • Cintre: Syncros Creston SL Compact
  • Potence: RITCHEY WCS 90 mm
  • Moyeux: DT SWISS 350
  • Jantes: MAVIC CXP Pro Carbon UST Disc
  • Pneus: MICHELIN Power Gravel 700 x 40 mm
  • Selle : SMP Drakon
  • Tige de selle : Look LS2

Voir le LOOK RS 765 Gravel sur le site officiel avec les différentes configurations proposées : https://www.lookcycle.com/fr-fr/765-gravel#4fcb5ea0f3d746

LEAVE A REPLY