On a souvent évoqué le lien qui existe entre une belle sortie à vélo suivi d’une bonne bière. Il n’en fallait pas plus à Pascal et François, pour imaginer un concept de Bike Café qui s’articulerait autour des deux activités que sont le brassage d’une bière et un atelier vélo. Virage Sept vient de naître à Lyon, réunissant ainsi en un lieu unique, une microbrasserie éco-responsable et un atelier-magasin de cycles, pour l’amour de la bière et du vélo !

Une idée un peu folle

Pascal et François sont deux amis originaires des Alpes, et installés depuis plusieurs années à Lyon où ils travaillent : l’un dans le graphisme, et l’autre dans la cuisine et la vente d’articles de sport. Leur rencontre ne date pas d’hier, car ils sont copains depuis le collège. François est de Gap et Pascal est originaire du Champsaur. Depuis leur enfance, ces deux complices partagent une passion pour les sports outdoor.

Virage Sept Microbrasserie et atelier vélo
Vélo et bière … une belle association

François, qui a pas mal voyagé après ses études a ramené d’un de ses voyages au Canada, la culture de la bière craft, riche en saveurs, en plaisirs et moments de partage. Il maîtrise les techniques de brassage et il a suivi une formation de technicien cycle, indispensable pour être totalement opérationnel sur les deux aspects de leur projet.

Pascal lui est resté dans sa belle montagne se forgeant une expérience en station de montagne : cuisinier, vendeur d’articles de sport. Il est arrivé à Lyon il y a 5 ans pour devenir responsable de rayon matériel (Cycles, Montagne ) chez Intersport.

Ils sont tous les deux passionnés de vélo et ils ont décidé de réunir en un seul projet leurs passions à la fois pour la bière et le vélo en créant Virage Sept.

Mais d’où vient ce nom Virage 7 ? …

« Mon papa était un passionné de vélo et du Tour de France avec notamment la mythique montée de l’Alpe d’Huez où il nous entrainait voir passer les coureurs. L’idée du Virage 7 vient de là, car l’image de ces allemands, ces hollandais, … réunis là partageant leur passion pour le vélo et la fête est restée gravée dans ma mémoire. Nous étions tous au bord de la route pour encourager les coureurs au virage 7 de la montée de l’Alpe …», explique Pascal.

Virage Sept Microbrasserie et atelier vélo
Virage Sept Microbrasserie et atelier vélo

Votre projet est très engagé au niveau de l’eco-responsabilité, qu’en est-il ? 

« En effet on aime en parler et agir autour de nous pour faire en sorte que l’usage du vélo se développe. Pour amener ma fille à l’école ou aller la chercher, j’utilise le vélo. Ma chérie se déplace en vélo électrique. Pour nos besoins professionnels on utilise un cargo ou une charrette … », poursuit Pascal. Le fait de promouvoir les déplacements à vélo fait partie du projet. Mais l’objectif est également de faire du local en mettant en avant des productions de proximité. Pour la bière, ils se fournissent dans la Drôme, à la houblonnière de Vincent et Christophe Marconnet. La petite restauration qui sera proposée à Virage 7 sera élaborée à partir de produits de saison, locaux et issus d’une agriculture raisonnée. Un choix qui sera en parfaite harmonie avec leurs bières.

Virage Sept Microbrasserie et atelier vélo
Virage Sept une belle gamme de bières

D’autres projets autour du recyclage sont intégrés au projet : les déchets seront triés, une collecte de des bouteilles de bière usagées sera organisée afin de les ré-utiliser.

La vidéo …

Une tendance vélo plaisir

Pour les vélos il n’y aura pas de sectarisme à Virage Sept … Dans leur jeunesse nos deux compères pratiquaient le VTT en nature dans la région de Gap. Par la suite ils ont pris le virage de la route et maintenant celui du gravel et du vélo plaisir. Cet été il ont fait un road trip familial pour relier Lyon à la Méditerranée. Une expérience qui servira d’exemple, pour promouvoir l’idée du voyage sous sa forme la plus écologique.

Cet état d’esprit, centré sur le vélo plaisir, se retrouvera dans les rayons de Virage sept comme celui consistant toujours à tenter de réparer ce qui peut l’être, avant de proposer une pièce neuve, comme c’est malheureusement bien souvent le cas dans les shops plus classiques. Pascal et François entendent revenir aux bases d’un commerce équilibré où il est nécéssaire de gagner sa vie, mais aussi de conseiller et servir au mieux les clients.

Soutenir leur projet

L’affaire est lancée, la société est en cours de constitution il reste à trouver un local pour rassembler les 2 activités. Si vous avez connaissance d’un super lieu à Lyon n’hésitez pas à les contacter.

Pour développer le projets ils ont besoin d’un soutien financier et pour cela il ont lancé un projet participatif sur la plateforme de crowdfunding‎ Miimosa. L’objectif est de lever 25 000 € pour pouvoir réunir dans un lieu unique brasserie et atelier vélo, l’achat de matériel pour la brasserie et un fond de trésorerie pour lancer le stock. Le projet est plus que sérieux et pour avoir consulté leur plaquette disponible derrière ce lien je vous assure qu’ils ont réfléchi au sujet.

Face aux « big store », à la vente sur le net et à la grande distrib, la résistance s’installe. Elle passe par des lieux comme Virage Sept où l’on pourra venir parler vélo, boire une bonne bière, manger une nourriture saine et non transformée par l’industrie. Un lieu authentique où l’on prendra plaisir à venir même si on n’y vient pas pour acheter un vélo.

Lien vers la campagne de financement : www.miimosa.com/fr/projects/virage-sept

Et pour nous les trouver sur les réseaux sociaux c’est ici :
Facebook : @viragesept
Instagram : @virage-sept

2 COMMENTAIRES

  1. Trop de storytelling tue le storytelling.

    Une belle histoire avec des morceaux d’authenticité , d’enfance et de local, il y en a trop . Avec des vraies et des pipotées pure marketing. Le hic, en tant que consommateur, aucun moyen de faire la différence entre les deux.

    Du coup, la méfiance, pointe le bout de son nez, à tord ou à raison.

    • Cher Brubru il y aura toujours les incrédules de tout. Les négationnistes du massacre des juifs, ceux qui ne croient pas à l’attaque des tour jumelles, … Il y a de l’autre côté ceux qui gobent tout béatement, des discours politiques jusqu’aux boniments des camelots, … Au milieu de tout ça : il y a plein de vérités et d’authenticité… Eh oui ça existe. Ils sont jeunes copains d’enfance. Je n’ai pas la photo de classe pour le prouver, qu’importe. Il y en a un qui brasse de la bière … les bouteilles existent et ceux qui les boivent l’attestent. Après le marketing n’est pas forcément du « pipotage » et si il est fait dans les règles, il est nécessaire pour répondre à un « marché ». Nos lecteurs je suis sûr sauront faire la différence.
      Ensuite Bike Café est là justement pour faire connaître (gratuitement je n’ai même pas reçu une cannette) des projets tels que celui-ci. On adore et on assume et je souhaite que ces deux jeunes réussissent. Ils ont des boulots ils pourraient rester à l’arrêt comme beaucoup, mais ils ont une idées et se lancent. Bravo à eux.

LEAVE A REPLY