La marque Café du Cycliste est née il y a 10 ans sur la Côte d’Azur, dans un café typique niché au cœur des collines de l’arrière pays. C’est dans ce paradis pour cyclistes, et devant une tasse de chocolat chaud que Rémi Clermont et André Stewart, les fondateurs, ont eu la bonne idée. La passion du cyclisme, associée au lieu leur a inspiré le nom : « Café du cycliste ». L’enseigne s’installe à Nice en 2015, en ouvrant un espace de convivialité en plein cœur du vieux port. Depuis deux autres magasins ont été ouverts à Londres et à Majorque et le site internet publie régulièrement la sortie des nouvelles créations.

test maillot Alphonsine
Café du cycliste – Le maillot Alphonsine, bien appréciable au petit matin à Ménerbes dans le Luberon – Photo Bike Café

Café du cycliste c’est un style à part sur le marché du textile vélo. Cette marque innovante et originale qui fait évoluer petit à petit la silhouette des pratiquants. Les maillots étaient jadis bariolés, encombrés des logos de la concession auto ou de la boulangerie du village … Nous sommes aujourd’hui de plus en plus nombreux à préférer des vêtements élégants, aux couleurs harmonieuses, sans pour autant vouloir sacrifier le côté technique. Nos équipements de vélo ne sont plus seulement utiles et pratiques, mais ils répondent aussi à des codes plus « mode », au point que certains matins, nos conjoints se permettent, un compliment, une remarque ou un avis sur notre tenue du jour.

¨ C’est dans l’air du temps

À ce jeu là, Café du cycliste rivalise d’originalité, pour proposer des vêtements au style différent.

Test du maillot Alphonsine Café du cycliste
La veste Alphonsine Café du cycliste, mise à la sauce rétro lors du Tour du Vaucluse historique – photo Luc Royer

Les premières fraîcheurs arrivées, j’ai pu tester la veste Alphonsine, ainsi que le cuissard d’hiver, Adèle. Ceci sur environ 1000 km lors Tour du Vaucluse historique (175 km) où il a fait froid et pendant mes entraînements de club.

Alphonsine

La marque s’est directement inspirée de l’univers des sports de montagne. On retrouve une poche poitrine bien pratique. Ainsi que trois poches cargo bien larges à l’arrière, dont une est zippée. Des panneaux façon coupe-vent protègent bien le haut du buste.

Mais le vrai plus du modèle, se trouve principalement dans sa composition. Les 38% de mérinos procurent une sensation immédiate de chaleur lorsqu’on l’enfile. Je l’ai testé dans des conditions très hivernales (-1 C°) et avec seulement un sous-vêtement technique en dessous : aucune sensation de froid.

Test du maillot Alphonsine Café du cycliste
Café du Cycliste … Même au départ d’une sortie, quand on met le nez dehors mal réveillé, la laine apporte une sensation de  »cocooning » – photo Luc Royer

Même au départ d’une sortie, quand on met le nez dehors mal réveillé, la laine mérinos apporte une sensation de  »cocooning » vraiment très agréable. Dans l’effort, pas de problème non plus. La matière ventile bien, même a haut régime. Comparativement a une veste d’hiver en acrylique, plus classique, le gain thermique est vraiment appréciable. L’autre avantage du mérinos est la limitation des odeurs. Car même pour les moins odorants d’entre nous, les problèmes liées à la transpiration dans des produits synthétiques, sont presque obligatoires.

J’étais on peu dubitatif avant l’essai, mais je dois avouer avoir était bluffé par la capacités de régulation des odeurs de la laine. Cela me laisse entrevoir des possibilités sur des épreuves de plusieurs jours.

Test du maillot Alphonsine Café du cycliste
Café du Cycliste – Photos @sims_teuteul

La coupe est classique, et dans les standards actuel. J’ai pris le modèle en taille XL pour 1 m 92. Mais j’aurais pu prendre une taille en dessous pour une coupe plus « fit »

¨ Même en ville …

La veste Alphonsine est technique mais n’en a pas l’apparence? Elle est tellement classe qu’on pourrait presque la porter a la ville. c’est « Un vrai coup de cœur ».

Adèle

En complément de la veste Alphonsine, j’ai pu tester le cuissard d’hiver Adèle. Un cuissard court, mais doublé donc. À porter a la mi-saison, où avec des jambières l’hiver venu. On est là sur un cuissard haut de gamme. Tissu thermique déperlant, peau de chamois Elastic Interface (voir le test de Dan) du fabriquant Italien Cytech, et bretelles en mailles aérées. Rien a dire, sur la qualité de fabrication : c’est bien fini.
La peau est bien placée et très confortable. Je n’ai eu aucune sensation de frottement désagréable.

Test du maillot Alphonsine Café du cycliste
Café du Cycliste – Alphonsine et Adèle version performance – Photo Gabriel Refait

Mon seul bémol porte sur la plage d’utilisation d’un tel produit. Un cuissard court doublé, sera peut être utile dans le sud de la France, mais se révèle limité dans des régions où le froid arrive plus vite dans la saison. Rien ne vaut un cuissard long en terme de confort. Les jambières coupent souvent la circulation au niveau des cuisses et elles sont plus pour moi un élément d’appoint, qu’une tenue complète d’entraînement.

Le cuissard Adèle sera donc parfait pour les plus méridionaux, où les moins frileux d’entre-nous qui souhaitent un produit bien fini au look intemporel.

Le ton est donné, l’hiver 2020 sera placé sous le signe de l’élégance. Même le long d’une départementale venteuse, avec le nez qui coule et les doigts qui piquent, vous aurez la classe.

Test du maillot Alphonsine Café du cycliste
La veste Café du Cycliste fut une précieuse alliée sur les 175 kilomètres du tour du Vaucluse historique 2019 – photo Luc Royer

Et ça, ce n’est pas rien … 

Caractéristiques

Alphonsine

  • Composition : 38% merino | 38% acrylic | 24% polyester
  • laine polaire mérinos
  • panneau avant coupe-vent
  • deux poches cargo
  • poche à zip et poche poitrine
  • thermorégulation naturelle
  • élément réflectif
  • coupe classique
  • fabriqué en Europe
  • Prix : 180 € (promo actuelle 144 € )

Adèle

  • Composition : 49% polyamide | 35% polyester | 16% elastomere
  • intérieur gratté et coupe longue
  • peau de chamois cytech premium
  • traitement hydrofuge
  • bretelles en mailles premium
  • plusieurs panneaux
  • confort et maintien maximums
  • éléments réfléchissants
  • fabriqué en Europe
  • Prix : 195 € (promo actuelle 146,25 € )

Infos sur le site du Café du Cycliste

 

7 COMMENTAIRES

    • Bonjour, Je n’ai pas accès le test sur ce point il est vrai. mais la veste comporte tout de même des éléments réfléchissants a l’arrière :). Bien sur rien ne vaut une veste ou gilet fluo en terme de sécurité. Cependant c’est dans la tendance actuel d’avoir des produits plus chic, il était intéressant de tester leur qualités. Mais rien n’empêche d’imaginer la tenue porté avec un casque fluo, des couvres chaussures fluo également et un brassard réfléchissant 🙂

      • Ou ton magnifique bonnet par-dessus un casque 🙂
        Je ne fais allusion qu’au non port du casque, je trouve cette veste super.
        Elle est discrète, très bien taillée et elle doit être hyper confortable.

        • C’est vrai que c’est un chouette bonnet. Cependant ce n’est pas intentionnel. J’avais oublié mon casque ce matin la, la faute au réveil qui avait sonné vers à 4h45 🙂
          Mais tu remarquera que j’en porte un sur les autres photos ;). Chez bike café on prêche pour la sécurité avant tout.

  1. Bonsoir; sympa même si les prix restent élevés. Je viens de vérifier sur le site et n’ai pas vu la promo mentionnée dans l’article : il y avait une date limite?

LEAVE A REPLY