Sportifs d’endurance, nous avons tous été concernés par des erreurs de choix de notre nutrition lors d’un effort long et prolongé. Le sucre que nous avalions en quantité est désormais banni dans le contexte de la longue distance. Je me souviens que sur l’UTMB nous préférerions une soupe salée plutôt que des barres hyper sucrées qui nous écoeuraient. L’entreprise 4ULTRA créée par Pierre Cursan s’est penchée sur le problème et elle propose une solution nutritive à base de purées de légumes, cuisinées « maison ». J’adore les légumes et je suis bio (since 1980) alors c’est parfait, j’essaie …

Les produits:

Aujourd’hui la gamme 4 Ultra compte 6 recettes, exclusivement salées qui s’adressent de préférence aux efforts longs, quand la saveur sucrée devient écoeurante …

  •  Purée de Betterave
  • Purée de potimarron/carotte
  • Purée de Pomme de terre/carotte
  • Purée de Patate douce/Butternut
  • Purée de pois chiche façon Houmous
  • Purée de lentilles corail
Test nutrition sportive 4 Ultra
Les différentes purées disponobles – photo 4Ultra

Les recettes sont 100% Bio, sans additif, ni colorant, ni conservateur. Elles comprennent des légumes, des épices de l’assaisonnement et rien d’autres. Pas de malto, de sirop de glucose, de caféine, … Elles sont vegan sans gluten, et sans lactose.

Les légumes qui les composent sont cultivés en France, et idéalement proche du lieu de fabrication de 4 Ultra à Agen. 100% des légumes viennent du Gers, 99% des légumes proviennent d’une association qui fait également de la ré-insertion sociale…(Terra alter Gascogne).

Test nutrition sportive 4 Ultra
4 Ultra … il va falloir choisir ce que je vais prendre pour mon ravito ce matin … photo Bike Café

L’option « légumes » a été choisie pour son coté alcalinisant (indice PRAL négatif), et son index glycémique faible (la transformation en purée augmentent cependant l’IG).  Le sel utilisé, est un gros sel de source venant de Salies de Béarn dans les Pyrénées. L’avantage d’utiliser un gros sel est qu’il ne contient pas d’anti-mottant ou fluidifiant comme le sel fin. Par ailleurs, le sel de source a l’avantage d’être riche en minéraux. Les épices sont bio, bien sûr, mais tous ne sont pas cultivables en France, seuls le piment d’Espelette et le Curcuma sont français et proviennent directement du producteur.

La DDM (Date de Durabilité Minimale) qui informe le consommateur sur la période de temps pendant laquelle un aliment conserve toutes ses propriétés spécifiques (teneur en nutriments, vitamines, salubrité, …),  est de 12 mois à température ambiante.

Le côté écolo

Les valeurs de 4 Ultra ne sont pas que nutritionnelles, elles s’expriment également dans l’engagement écologique.

  • Le côté bio est indispensable dans la sélection des ingrédients. Ils proviennent de producteur Français et locaux
  • Les livraisons quotidiennes des ventes en ligne vers la poste locale sont réalisées à vélo.
  • Les produits ne possèdent aucun sur-emballages, même les lots de 10 vendus en ligne sont conditionnés directement dans le colis La Poste (colis eco-logic à neutralité carbone), pas de factures papier, tout est envoyé par mail.
  • Les gourdes vides sont recyclables.
  • Les présentoirs des magasins sont réalisés, à partir de palettes ré-utilisées provenant d’un magasin local, après rabotage, ponçage…elles sont gravées au laser avec notre logo dans un atelier du village.
  • Pour la livraison des magasins, les produits sont conditionnées dans des boites à chaussures ou cartons (propres et vides…) de récupération.

4ULTRA adhère à la Trail runner foundation.

Adieu le sucré, bonjour le salé

Test nutrition sportive 4 Ultra
Le temps du ravito à Vernègues après 50 bornes dans le froid – photo Bike Café

En général je refuse tous les tests de produits de nutrition qu’on me propose. D’abord parce que je ne suis pas diététicien et que je ne me sens pas apte à me prononcer sur les valeurs nutritives de ces produits. Ensuite je suis pour une nourriture saine et biologique, alors lorsque je lis les étiquettes de certains produits, censés soutenir les sportifs dans leurs efforts,  je suis carrément refroidi.

Sur les marathons je ne buvais que de l’eau et je prenais une pastille de Sporténine (composé de 3 substances homéopathiques) tous les 5 km : je n’avais pas besoin de plus. Mon entraînement avait habitué mon organisme à puiser dans mes réserves sur ces efforts compris entre 2h34 (mon record) et 3h15 … Lorsque j’ai attaqué le trail running, et allongé la durée de l’effort, j’ai tâtonné et je n’ai jamais trouvé la nutrition idéale. Le goût sucré saturait ma bouche et au bout d’un moment je ne pouvais plus rien avaler. Certains organisateurs expérimentés nous proposaient sur les ravitos des aliments salés (saucisson, soupe, fromage, …). Celui qui avait le plus de succès était le TUC, un petit gâteau sec salé, qui a dû voir son chiffre d’affaires prospérer avec l’apparition du Trail Running.

En vélo le problème est le même. La durée de l’effort, la lutte contre le froid en hiver, la perte de minéraux l’été à cause de la chaleur demande un apport nutritionnel pour soutenir nos organismes très sollicités.

Le test

Test nutrition sportive 4 Ultra
Une pression sur la gourde et voilà un apport alimentaire : purée de pois chiche – photo Bike Café

Bon en ce moment, avec les contraintes liées au confinement V2, je vous avoue qu’en 3 heures je ne peux pas faire de la longue distance. Alors départ à jeun par temps froid pour tester quelques purées suffiront pour avoir une bonne idée du produit/

Tout d’abord le goût … j’ai adoré sentir en bouche ce goût authentique de légumes. Un parfum de terroir agréable, qui reste en bouche un bon moment. J’ai trouvé ces purées un peu trop salées, mais de base je sale peu mes aliments, c’est normal. Par contre cet apport en sel est intéressant à l’effort pour éviter les crampes et la déshydratation.

La texture est bien pour donner une consistance à ce qu’on avale entre fluide et compacte. Elle permet d’avoir une charge de l’estomac qui procure un sentiment de satiété.

Pour l’efficacité anti-coup de mou, je ne peux rien dire au regard de l’intensité et surtout la durée de mes sorties. J’attends le déconfinement pour tester plus longuement ces produits qui m’ont séduit pour tous les autres aspects.

J’attends l’avis de mes collègues cyclistes lorsqu’en fin de parcours ils auront du mal à tenir ma roue … « Purée Patrick, tu marches fort en ce moment … » 😉

Prix : 3,80 € l’unité  – le pack de 10 gourdes 35 €

Infos sur le site 

Mon avis …

J’ai aimé

  • Gustatif / texture
  • Eco responsable
  • Pratique

J’ai moins aimé

  • Un peu salé (perso je sale très peu)
  • Prix … mais c’est la rançon des produits bio français et locaux

7 COMMENTAIRES

  1. Je trouve ça pas mal du tout, hormis 2 choses.

    1) le prix mais comme dit c’est Bio et Français donc ça s’explique
    2) et c’est ce qui me dérange le plus, c’est le contenant qui même s’il est recyclable, ça reste du plastique et le plastique ça se recycle mal parce que au bout du compte on refait du plastique avec et on tourne en rond. Alors bien sur ce doit être hyper compliqué de trouver une alternative à ce matériaux, mais j’espère que les scientifiques vont trouver un matériaux adapté et sain autant pour nous que pour l’environnement en général.
    Malgré ce 2 inconvénients, peut être essayerais-je 🙂

  2. J’avais plusieurs de ces gourdes avec moi pour faire les 7 Majeurs en 48h. J’ai beaucoup apprécié le goût et la texture avec une préférence pour le houmous (même s’il gagnait à être un peu plus assaisonné). Ça change des produits sucrés même bio et de qualité. Intérêt supplémentaire en bikepacking : sur du pain, certaines purées (betterave ou houmous) font de délicieux toasts pour l’apéro du soir !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here