Annonce

Accueil NOS VÉLOS GRAVEL BIKE Les teams arrivent dans le monde du gravel : Wish One Cycles

Les teams arrivent dans le monde du gravel : Wish One Cycles

0
Sur les rails avec le team WishOne - photo WishOne

Le gravel est une pratique libertaire et décomplexée qui connait actuellement un grand succès après d’un très large public. Ce vélo polyvalent peut tout à fait convenir à des balades contemplatives, comme il peut tout aussi bien s’utiliser lors de joutes sportives sur des terrains variés. La compétition sportive est une expression de notre nature humaine, nous aimons tous nous mesurer aux autres.

On est une marque authentique, une marque de passionnés … photo Maks / Urge

J’avais écrit un post « Le gravel en mode chrono : ça vous tente ? »  me posant alors la question de savoir si l’esprit gravel pourrait subsister à l’introduction du chronométrage ? La réponse est à chercher du côté de nos amis du trail running, qui nous ont précédé dans l’évolution et l’organisation de leur sport. Finalement, pour eux ça n’a pas changé grand chose à la pratique, sauf que l’aspect compet a fait naître des épreuves mythiques, comme l’UTMB, auxquelles chaque trailer, amateur ou pro, rêve de participer. En sera-t-il de même pour le gravel ? Voici le premier article d’une série sur les équipes qui vont se tirer la bourre sur les sentiers sur des épreuves purement gravel qui sont en train de naitre.

Des teams de marques

Un beau prétexte pour marquer un accord de partenariat entre 2 marques françaises : relier en vélo de gravel Millau en Aveyron, berceau de la marque WisOne, à Cogolin dans le Var, Tribe distributeur de la marque Urge – photo Maks / Urge

Le mot team, va sans doute faire tousser quelques cyclistes qui vont le considérer comme un « gros mot », dans le contexte gravel. Moi, il ne me choque pas, et je le trouve même sain dans le monde du sport. Comme dans bon nombre de disciplines sportives, ces équipes portent sur le terrain l’image de leur marque. Ces ambassadeurs utilisent les produits dans les conditions souvent extrêmes de la compétition, et cela constitue un vrai « banc de tests » pour les vélos. Voir des sportifs en découdre, selon des règles, dans le cadre de compétitions, me choque moins que les rivalités improbables du dimanche matin. Un dossard, une plaque de cadre, un règlement … tout est dit : c’est clair, c’est net.

Ces ambassadeurs utilisent les produits dans les conditions souvent extrêmes … photo Maks / Urge

Observateur depuis 6 ans de la montée en puissance du phénomène gravel de France, je vois les « teams’ gravel se constituer. C’est encore balbutiant, mais le virage est pris. L’UCI donne le ton, avec un projet de championnat du monde. Certains compétiteurs, ayant fait le tour de leurs anciennes disciplines, découvrent cette nouvelle pratique sportive. Ces cyclistes viennent d’horizons différents : vtt, route, cyclocross … On y trouve même certains athlètes du trail running, qui découvrent dans le gravel une pratique qui correspond à leur appétit d’espace et d’aventures. Une sorte de retour logique des choses, quand on sait que quelques grands champions du trail running français sont issus du vélo.

Le Team WishOne

Le team gravel Wish One Cycles – photo WishOne

Parmi ces marques qui créent des Teams sportifs, il y a la jeune marque française WishOne Cycles. « Dès le départ nous avons voulu donner un caractère sportif à notre marque », explique François-Xavier Blanc, le co-fondateur de la marque et team manager de l’équipe Wish One. Il est vrai que le vélo WishOne Sub, que j’avais eu la chance de tester lors du Press Camp Mavic en 2019, est un des vélos les plus performants dans sa catégorie. « Par rapport au caractère sportif de notre marque, et pour afficher cette image que nous voulions montrer de notre sport, nous avons constitué un collectif d’athlètes. Nous avons élaboré un calendrier d’épreuves avec classement pour la dimension racing, mais également quelques raids aventures, sur lesquels nos athlètes seront présents« , poursuit FX.

François-Xavier (à droite) à l’entraînement avec ses coureurs – photo WishOne

Le choix des athlètes de ce team a été fait sur des critères qui correspondaient à l’esprit de la marque WishOne « On est une marque authentique, une marque de passionnés, et j’ai cherché des athlètes qui correspondaient à l’image de notre marque« , me dit FX, qui a puisé dans ses réseaux constitués lors de ses 12 années passées chez Mavic. La provenance de ces athlètes est diverse, et les critères prédominants ont été les valeurs humaines et le niveau sportif.

Sur The Traka 200 Bruno Morel a réalisé une incroyable performance pour sa première course de gravel, s’inclinant au sprint derrière ses 2 compagnons d’échappée – photo The Traka

Pour le choix des épreuves, FX Blanc a fait appel a son instinct sachant qu’il n’y a pas encore de vrai calendrier compétition gravel. En suivant l’actualité sur les réseaux, à l’écoute de tout ce qui se dit dans le monde du gravel, il a sélectionné une douzaine d’épreuves. « J’ai cherché des épreuves dont l’ADN était 100% gravel. Dans tous les cas pas celles qui sont greffées à une épreuves de VTT ou a une cyclosportive« , précise FX expliquant que Wish One a eu cette approche puriste dans la sélection des épreuves.

Le podium féminin de The Traka 100 avec Pauline Sabin Teyssedre (au centre) qui a remporté la course et Gaby Thompson 3ème (à droite) – photo The Traka

C’est ainsi que le team Wish One Racing était le 15 mai en Espagne sur The Traka à Gérone : une des plus importantes  courses Gravel en Europe. « C’était notre premier grand objectif de la saison et nos athlètes ont marqué leur arrivée dans le circuit par de belles performances avec 1 victoire et 2 podiums. Pauline Sabin-Teyssedre a remporté la course du 100 km féminin, Gaby Thompson venant compléter le podium avec une belle 3ème place. Bruno Morel a réalisé une incroyable performance, pour sa première course de gravel, en prenant la 3ème place sur la course du 200 km masculin, sprintant pour la victoire après plus de 7 heures de course« , témoigne FX qui participait également à l’épreuve de 100 km avec son équipe.

Annonce

« On a prévu d’aller en Belgique en Italie sur la nova Eroica, sur les Grinduro au Pays de Galles et en Suisse, … Pour les formats plus aventures, on ira par exemple au Maroc sur la Gravel Epic de Marrakech … On a posé 12 dates et nos athlètes choisiront dans la liste celles qui leur conviennent le mieux, et ils en feront 6 au minimum« , explique FX.

L’équipe

Sur The Traka nous étions 14 participants – photo WishOne

« On a 6 à 8 coureurs dans notre équipe. Autour de ce noyau racing, nous avons également des « ambassadeurs » qui peuvent nous accompagner sur nos déplacements. Sur The Traka nous étions 14 participants avec eux », précise FX. Parmi le groupe racing nous allons trouver plusieurs femmes : Pauline Sabin-Teyssedre qui a couru dans différentes disciplines, Gaby Thompson qui a été cycliste pro en UK et seconde de la TCR il y a 2 ans , Marlène Petit qui fait partie de l’équipe de France de Cyclocross. Pour les hommes il y a Bruno Morel qui a couru en Élite, Aloïs Falenta toujours bien placé dans les championnat de France et du Monde de cyclocross, Tao Quemere, Hubo Foulon, … et puis moi et Maxime Poisson pour compléter ce plateau », me dit FX en passant en revue ses troupes.

J’ai pu poser quelques questions sur sa nouvelle pratique du gravel à Gaby Thompson, qui vient de la route. Nous étions ensemble dans le Var pour la dernière étape du raid entre Millau et Cogolin, qu’elle a bouclé en compagnie de Guillaume Grenet, le mécano du Team.

Gaby Thompson sur la route des crêtes au dessus du Rayol Canadel – phoyo Bike Café

« About the Gravel vibe: The team is stoked on racing hard but having a damn good time whilst doing it! We are also all for adventure and bikes our bikes to help us discover the lesser know and really nice spots off the beaten path. The wishone bike is so much fun to ride and look at (the paint work and build is really unique). Ridding Steel makes you feel like the bike can tackle anything from whizzing along the road to finding flow on trail« , me dit-elle, visiblement très heureuse de ses débuts sur The Traka et sur ce périple en bikepacking.

Le BLA BLA avec François-Xavier Blanc co-fondateur de Wish One Cycles et Team manager de l’équipe racing.

Le matos

Le team est équipé du modèle SUB de WishOne … voici le vélo de Gaby – photo Maks / Urge

Le modèle SUB (Sport Utility Bicycle), est un vélo, éminemment polyvalent et sportif qui aime rouler sur tous les types de routes : asphalte bien lisse ou route dégradée, chemin ou section Gravel, … Bâti en acier Columbus 3 tubes HSS Spirit – bases Zona – haubans Cromor pour le cadre il est doté  d’une fourche Columbus Futura Gravel. Pour les roues, le team a choisi des roues Mavic Allroad, chaussées de pneus Maxxis.

Les partenaires

L’épilogue d’un raid Millau – Cogolin qui vient acter un partenariat entre WishOne et la marque française Urge qui fournira les casques du Team. Je me retrouve avec Guillaume Grenet, Gaby , Fx Blanc, Christophe Gallo (Tribe), Jean-Marc ImaSu qui a tracé le parcours dans ce coin du Var – photo Maks / Urge

Pour cette saison les coureurs de l’équipe seront soutenus par de grandes marques qui seront partenaires :

Le site de WishOne Cycles : https://wishonecycles.com/ 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Quitter la version mobile