Annonce

Accueil MATOS TESTS ÉQUIPEMENTS ZEFAL, des équipements futés et pratiques

ZEFAL, des équipements futés et pratiques

0
Les produits Zefal pour le vélo

Qui ne connaît pas, ou n’a pas au moins un équipement de marque Zéfal ou issu d’une invention Zéfal sur son vélo ? Pas grand monde certainement. À titre d’exemple Zéfal est l’inventeur de la valve Presta en 1880. L’entreprise familiale française, créée en 1880, située près d’Orléans, continue de se développer grâce à des produits souvent bien pensés, fiables, abordables et majoritairement fabriqués en France. J’ai fait un point sur les équipements que j’utilisais depuis quelques années et effectivement quelques références Zéfal en font partie. À ces produits sont venus s’ajouter quelques équipements ou accessoires qui ont retenu également mon attention et qui pourront vous faciliter la vie dans votre pratique cycliste quotidienne.

Sacoche de selle Z Adventure R5

Une sacoche idéale pour des sorties à la journée ou pour les plus minimalistes en ride bikepacking, photo Hugues GRENON

Cette sacoche est idéale pour des sorties à la journée ou pour des riders voyageant léger grâce à son volume adapté de 5 litres. Elle séduira ceux qui, comme moi, ne portent rien sur le dos, mais font porter ce qu’ils emmènent à leur monture.

Le système d’accroche classique par sangle scratch est simple et robuste. Deux sangles à travers les rails de selle et une sangle bien large autour de la tige de selle. La sacoche est installée en un clin d’œil. De par sa taille limitée, l’espace nécessaire entre le rail de selle et le haut du pneu est peu important, c’est donc idéal pour les plus petits cadres. La sacoche faisant environ 15 cm de haut, un espace de 18 cm sera suffisant.

Un système classique de deux sangles d’accroche dans les rails de selle et une très large autour de la tige de selle, allié à un encombrement et une hauteur limités, photo Hugues GRENON

D’autant que sa rigidité est sans faille et elle ne s’affaissera pas vers le pneu. En effet, la matière est renforcée au niveau de la fixation afin de limiter les frictions et les déchirures. Vues sa compacité et sa rigidité, le ballottement est pratiquement inexistant si elle est bien chargée et accrochée.

Son système de fermeture à enroulement est simple et efficace. La sacoche est en tissu thermosoudé ce qui garantit une parfaite étanchéité.

Pesée à 400 g ce n’est pas un poids plume mais c’est normal vu sa conception privilégiant solidité, simplicité, étanchéité et prix abordable.

Deux sangles supplémentaires astucieuses sur le haut de la sacoche permettent de sangler une veste par exemple.

Deux sangles sur le dessus permettent de positionner une veste par exemple, photo Hugues GRENON

Pour conclure, cette sacoche est un véritable coup de cœur et vous permettra d’emporter tout ce qu’il faut pour une belle journée de baroude pour un budget raisonnable d’une cinquantaine d’euros.

Pompe EZ MAX FC

Une pompe astucieuse, bien finie, légère et peu encombrante, photo Hugues GRENON
Annonce

Zéfal est aussi un spécialiste historique des pompes à vélo avec l’invention du modèle Solibloc en 1949 ou plus récemment la première mini-pompe télescopique VTT en 1990.

La EZ MAX FC concentre toute l’ingéniosité et le savoir-faire de Zéfal.

Tout d’abord la pompe est munie d’un flexible avec tête réversible vissable Presta ou Schrader. Il est toujours bien plus pratique et sûr d’utiliser un flexible qu’un gonflage direct sur la valve, ce qui souvent la tord ou l’endommage. D’autant que celui-ci est intégré à la pompe et libre de ses mouvements, c’est-à-dire que lorsque vous vissez le flexible à la valve, la pompe ne tourne pas. Bien pratique.

Flexible intégré avec embout réversible valve Presta ou Shrader, photo Hugues GRENON 

Jusque-là rien de révolutionnaire mais la particularité de cette EZ MAX FC est de pouvoir l’utiliser aussi comme gonfleur CO2. Une pompe deux en un. Il suffit de visser au « cul de la pompe » une cartouche CO2 et le flexible sur la valve.

Bien vu la possibilité d’utiliser la pompe également avec une cartouche CO2, photo Hugues GRENON

En utilisation normale la pompe gonfle jusqu’à 8 bars.

Elle est entièrement en aluminium, gage de solidité et durabilité. Elle pèse 124 g et 138 g avec son support. Elle est relativement compacte mesurant 19 cm. Une attention particulière est portée à la protection contre les éléments extérieurs. Les deux parties de la pompe se referment et sont maintenus grâce une fermeture aimantée. A chaque extrémité des protections anti-boues évitent l’encrassement des connexions.

Elle se fixe grâce à un support en plastique avec serrage caoutchouc qui semble robuste. La pompe ne bouge pas.

On peut juste s’interroger sur la durabilité de cette fixation caoutchouc dans le temps par rapport à un système basique à sangle de serrage traditionnelle et remplaçable si besoin.

Cette pompe deux en un cumule donc de nombreux avantages pour un prix raisonnable constaté de 34 €.

CO2 Inflator Kit

L’inflator kit avec deux bonbonnes de CO2, en complément de la pompe EZ MAX, photo Hugues GRENON

L’Inflator Kit viendra en complément de la pompe EZ MAX afin de transporter vos cartouches CO2. Il permet de positionner deux cartouches CO2 de la contenance de votre choix où vous le désirez sur le vélo : sur le tube de selle ou sur un tube du cadre. Les sangles à scratch sont solides et rétro-réfléchissantes. Le serrage se fait aisément et tient parfaitement, aussi bien le kit que les cartouches de 16 g fournies pour un prix total de 26 €.

Z Bar plugs

Deux parties s’insérant chacune dans les deux extrémités du cintre vous permettront de réparer sereinement en cas de gros trous, photo Hugues GRENON

Toujours dans la lignée du gonflage et de la réparation du train roulant, le Z Bar Plugs est un système d’intégration d’un kit mèche en cas de trou conséquent impossible à colmater par le préventif. Moins nous utilisons ces accessoires et mieux nous nous portons, mais il est vrai qu’ils peuvent vous sauver votre sortie ou votre divide en cas de gros pépin. Afin de ne pas obérer le volume de votre trousse à outils, l’intégration des outils est un des axes de réflexion prégnant chez les accessoiristes.

Les Z Bar plugs se glissent dans les extrémités du guidon. D’un côté le premier embout contient l’aiguille et 3 mèches de 5 mm. Un espace est prévu pour fixer également un maillon rapide de secours. De l’autre côté, l’embout contient un couteau et 3 mèches de 2 mm pour les plus petits trous. Le verrouillage se réalise en tournant les capuchons extérieurs en aluminium faisant office de protections extérieures également.

Ni vus ni connus, les Z Bar Plugs sont cachés et se font discrets, photo Hugues GRENON

L’ensemble pèse 75 g, mesure 5 cm pour chaque embout et peuvent s’insérer dans des cintres de diamètres intérieurs de 17,5 à 21 mm.

L’intégration du kit est le point fort. Sa mise en place est aisée mais nécessite une certaine habilitée et minutie car l’ensemble de serrage conique est tenu par deux petits joints élastiques qu’il convient de bien maintenir. Vu leur finesse, à voir s’ils tiendront correctement dans le temps.

Le prix de l’ensemble est de 25 € environ.

Protections de cadre Skin Armor

C’est parti pour la mise en place de la protection du Versatile avant montage, photo Hugues GRENON

Voici quelques années que j’utilise les protections de cadre Zéfal Skin Armor. L’intérêt d’une telle protection est de conserver en l’état la peinture en évitant les rayures ou pocs. Pratique en cas de revente mais surtout pour conserver un bel état esthétique du vélo dans le temps. Très utile en cas d’utilisation bikepacking où les scratches des sacoches rayent souvent la peinture. Idem pour les passages de câbles en externe.

La mise en place nécessite patience et minutie afin qu’elle soit correctement positionnée à l’endroit voulu. Si vous faites un montage à la carte il est plus pratique de les positionner avant de réaliser le montage du vélo.

Vous pouvez en mettre où bon vous semble et surtout aux endroits exposés. Attention cependant aux cadres munis de stickers. Si vous positionnez de la protection à ces endroits-là, il y a de grandes chances que les stickers partent avec si vous enlevez un jour la protection.

L’avantage de la protection Zéfal est qu’elle est repositionnable ce qui est pratique car il est rare de la positionner correctement du premier coup. Ce n’est pas une opération que nous réalisons tous les jours ! Elle n’est pas repositionnable à l’infini évidemment, mais vous pourrez l’enlever tout de même plusieurs fois. Afin d’avoir un rendu parfait, il faut être attentif à bien dégraisser et nettoyer vos tubes du vélo ainsi qu’avoir les mains parfaitement propres pour éviter les traces de doigt.

Mise en place d’une protection sur un hauban, endroit sensible si vous posez le vélo contre un mur par exemple, photo Hugues GRENON

La protection est assez épaisse, gage de qualité, mais est tout de même parfaitement malléable afin de bien s’adapter aux courbures des tubes. Il sera plus difficile de bien appliquer la protection sur les courbures prononcées de tubes fins, tels les haubans ou les bases. Il vous faudra redoubler de minutie. Les tubes ayant de plus en plus d’inserts, bien pratiques au demeurant, il vous faudra bien mesurer puis découper au cutter les trous aux endroits adéquats.

Le Skin Armor est en polyuréthane. Il est conçu pour ne pas avoir de bulles emprisonnées, tient bien dans le temps et résiste aux UV.

Zéfal propose trois kits différents S,M et L en fonction de vos types de vélos et du nombre d’endroits où vous voudrez positionner ces protections. De 6 à 10 €.

Toutes les informations concernant ces équipements sont parfaitement détaillées sur le site de Zéfal avec la présentation des caractéristiques techniques et la mise en œuvre des équipements, via des vidéos tutos très claires.

https://www.zefal.com/fr/

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Quitter la version mobile