Annonce
Annonce Nature Is Bike 2024

AccueilSur le zincCafé LittéraireHannibal Rider, un merveilleux voyage

Hannibal Rider, un merveilleux voyage

Hannibal Rider
Hannibal Rider

J’ai commencé la lecture de l’ouvrage d’Olivier Januario avec prudence, à la fois tenté par la découverte de cette épreuve d’ultra distance, mais avec également un à priori négatif, lié aux récits d’exploits vélos que je trouve souvent ennuyeux à lire. Je vous rassure, concernant cet ouvrage, ce n’est pas le cas. C’est sans doute à cause du style choisi par Olivier qui nous livre une histoire, qu’il ne raconte pas à la première personne.

Hannibal Rider est un Superbrevet qui doit être parcouru en 300 heures maximum. Il s’agit de 40 000 mètres de dénivelé positif de 2 500 km agrémentés de 160 km de gravier. Les participants franchiront 52 cols, dont quinze culminent à plus de 2 000 m d’altitude et un à plus de 3 000 m. Voilà pour la toile de fond du récit d’Olivier, qui après Paris-Brest-Paris en 2019 et le Tour de France Randonneur en 2021 se lance dans cette nouvelle aventure…

Annonce
Annonce Assos

Dès le début de ma lecture, je découvre dans ce récit un personnage : Olivier qui aborde avec ses doutes cette épreuve cycliste, au départ d’une commune de la banlieue nord de Rouen : Pavilly. Mais que vient faire Hannibal dans cette région de la Seine Maritime ? Quel contraste entre ce point de départ anonyme pour la plupart des cyclistes et la promesse d’atteindre, à un moment donné sur le parcours, le col du Sommelier à plus de 3000 mètres d’altitude. Olivier a choisi de se placer comme un acteur du récit de cette aventure, qui du coup devient un roman.

Ce roman devient rapidement l’histoire d’une tribu « Oui c’est là que c’est magique !« , me dit Olivier « On ne se connaissait pas, on s’est rencontré, on est parti ensemble et nous sommes restés tous les 4 jusqu’au bout« . L’histoire prend alors une autre dimension et ce récit nous sort de l’aventure auto-centrée avec ces nouveaux personnages aux caractères différents qui pour chacun apporteront leur complémentarité à ce groupe soudé et déterminé à atteindre les Alpes. Philippe le roi de la mécanique, va aider le groupe en prodiguant ses conseils et apportant son support notamment quand il faudra à Olivier revoir son ratio de braquet et passer de 32 x 25 à 32 x 28, pour franchir les pentes les plus raides. « Charles est le super compagnon de vélo. Avec lui on peut discuter de tous les sujets sans jamais se prendre la tête« , me confie Olivier. Eric, ancien militaire sera, grâce à ses talents logistiques, l’organisateur des bivouacs.

Écoutez le podcast avec l’auteur

Olivier, que j’ai appelé, et avec qui j’ai fait un podcast que vous pouvez écouter ici, a revécu cette aventure en écrivant ce livre. Il n’est pas parti d’un journal de bord et ce sont ses souvenirs qui sont remontés lorsqu’il a repris ses traces ; survolé avec Google Earth les paysages qu’il avait traversés avec ses compagnons de route. C’est sans doute cette vision aérienne de la trace qui a fait qu’il est devenu un des personnages de ce cycling trip.

Annonce
Annonce Selle San Marco Regal

Je vous conseille ce livre qui m’a fait revoir mon opinion sur les récits d’aventures vélos. C’est bien écrit et jamais ennuyeux et par moment on se met à rouler avec cette fine équipe sur les pentes de ces fameux cols des Alpes.

Hannibal Rider est le 3ème ouvrage d’Olivier qui, n’ayant pas trouvé d’éditeur « classique », a choisi de se charger lui-même de l’édition. « Le récit fait souvent partie de l’aventure vélo. Les publications servent à ceux qui veulent tenter eux aussi l’aventure, de bénéficier de l’expérience. Dans le cyclotourisme il n’y a pratiquement pas d’éditeurs. Pour la partie édition je fais comme lorsque je prépare mes équipements, je gère ça tout seul. Il y a des systèmes qui éditent comme Amazon, il suffit d’écrire son livre, de faire la couverture, Amazon se charge de la diffusion« , précise Olivier qui peut ainsi sortir un ouvrage tous les 6 mois, alors qu’en passant par le canal de l’édition classique, ça pourrait prendre plus d’un an.

Hannibal Rider
Quelques passages off-road sur Hannibal Rider – photo Olivier

Informations

Pitch de l’éditeur

2 500 km de randonnée à vélo, des sommets dans les Alpes italiennes, des pistes poussiéreuses, un col au-dessus de 3 000 m d’altitude, telle est la description du brevet de longue distance dans lequel Olivier s’engage. De retour d’un périple à vélo et en autonomie autour de la France, il se dit préparé voire rompu à ce type d’effort, même en solitaire.
La randonnée, dont le départ se situe en Seine-Maritime, traverse la France via des petites routes et des grands cols Alpins. L’Oisans, le Dévoluy ou le Vercors recèlent de merveilleuses difficultés que les randonneurs découvriront, tout comme les 160 km inédits en gravel sur les pistes des spectaculaires cimes italiennes.
Ah tu roules avec des cales de route ! remarque un des participants la veille du brevet.
Certain de sa préparation et de son vélo de route, Olivier prend tout de même le départ. Va-t-il seulement apercevoir le massif du Mont-Blanc ou parviendra-t-il, tel qu’il s’y attend, à vaincre toutes les difficultés de cette première édition de l’Hannibal Rider ?

Hannibal Rider
Olivier dans la montée du Sommelier – photo Olivier

À propos de l’auteur

Olivier Januario est un auteur franco-canadien. Passionné de longue distance à vélo et en course à pied, il aime préparer de belles aventures et conter ses périples avec entrain. Il est heureux lorsqu’il a des projets en tête et de belles pages à partager. Après s’être essayé à la course à pied sur route allant jusqu’au marathon et tentant même les 100 km, Olivier commence à pédaler dans la région de Marseille où il réside alors. Progressivement les distances augmentent pour l’amener sur Paris-Brest-Paris. C’est cette approche progressive de la longue distance qui va inspirer son premier ouvrage.

 

Annonce
Patrick
Patrick
Aix-en-Provence - Après la création de Running Café, la co-fondation de Track & News Patrick remonte sur le vélo en créant Bike Café. Il adore rouler sur route et sur les chemins du côté de la Sainte-Victoire. Il collabore en freelance à la revue Cyclist France. Affectionne les vieux vélos et la tendance "vintage". Depuis sa découverte du gravel bike en 2015, il s'adonne régulièrement à des sorties "off road" dans sa belle région de Provence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur