AccueilSur le zincBrèves de comptoirEn Ultra cyclisme, la compétition n'est plus un "gros mot"

En Ultra cyclisme, la compétition n’est plus un « gros mot »

L’ultra distance à vélo connait un essor sans précédent. Ces épreuves ne sont plus l’apanage des vieux coureurs, elles attirent de plus de jeunes cyclistes, prêts à dévorer le bitume. Grâce aux évolutions apportées aux vélos, à l’arrivée du bikepacking et du guidage par GPS, on assiste à un dépoussiérage d’une pratique cycliste déjà ancienne. L’Ultra – autrefois confidentiel et presque invisible du grand public – arrive dans la lumière médiatique et les « exploits » des coureurs sont mis en scène par les sponsors. Mais, dans tout ça, quelles sont les règles du jeu ? Doit-on parler de randonnées ou de compétitions ? Pour essayer d’avoir quelques réponses à ces questions, j’ai appelé Axel Carion le créateur des épreuves de Bikingman. (photos de l’article Bikingman)

Les faux-semblants !

La compétition en ultra cyclisme

La compétition c’est concourir : courir avec
et pas courir contre…

Axel Carion

L’être humain est un compétiteur. Il possède en lui cette volonté de devancer les autres, de se battre contre lui-même et ceux qui l’entourent dans une épreuve. Ça commence dans la cour de récré et progressivement, ça se développe toute la vie. Pour rendre équitable cette quête naturelle, les compétitions ont été inventées pour définir quelques règles. Axel Carion est, depuis 2016, un spécialiste de ce type d’organisation ; il précise l’étymologie de ce mot, qui est loin d’être un « gros mot » « La compétition c’est concourir : courir avec et pas courir contre… » Il souligne, en préambule à notre échange – que vous pourrez écouter intégralement dans le podcast #94 – que les fédérations et les organisateurs affichent une position ambigüe sur les épreuves de longue distance, qui sont des randonnées ou des cyclosportives avec classement.

Le podcast « Bla Bla » avec Axel

Annonce
Annonce Trek

Ça fait un moment que cette imprécision existe. Au début des années 80, j’essayais de suivre, lors de nos sorties du dimanche, quelques cyclistes de bon niveau. Parmi eux, il y avait Jean-Claude Lazennec, un cycliste très endurant. Après un premier Paris-Brest-Paris en 79, il s’aligne en 83 dans l’objectif de faire un temps. Il se retrouve dans le groupe de tête, lancé à vive allure. Ces cyclistes échappés sont majoritairement « assistés » : voitures suiveuses, roues de rechange, ravito… Mon copain avec sa musette, ses boyaux de rechange et son bidon, commençait à inquiéter ces coursiers qui roulaient sans rien sur le vélo et qui ont tout fait pour le déposer. Il finira en 47 heures loin de Herman De Munck et Bernard Piguet qui « remporteront » (c’est ce qu’on disait d’eux) l’épreuve en 43 heures. En 2023, sur ce même Paris-Brest-Paris, on voit les mêmes scènes, améliorées par les progrès de la téléphonie mobile, avec la présence de camping-car… une assistance flagrante, mais invisible des organisateurs, et pourtant bien présente tout au long du parcours. Ce n’est pas une compétition, c’est une randonnée, me dit-on ! Alors peut-on mettre fin aux faux-semblants et appeler un chat un chat ?

La compétition en ultra, c’est possible

Il ne faut sans doute pas faire porter aux seuls organisateurs ce flou qui existe. La réglementation en vigueur dans notre pays, qui passe son temps à légiférer à tout propos, est extrêmement contraignante dès lors que l’on organise une compétition. C’est bien plus facile de déclarer aux préfectures qu’il s’agit d’une randonnée. Ces problématiques sont proportionnelles à la longueur des parcours et des régions traversées. Axel Carion en témoigne par son expérience internationale. Depuis 2017, il a organisé 38 épreuves et un certain nombre à l’étranger où, me dit-il, il est bien plus facile d’obtenir des autorisations. La dernière épreuve du Bikingman, organisée au Maroc, encadrée par la gendarmerie royale, en est un exemple. Alors est-ce que pour les compétitions, la France ne serait pas la championne des complications administratives ?

La compétition en ultra cyclisme
Avec Maxime Prieur, le récent vainqueur du Bikingman X au Maroc

Cela va se clarifier me dit Axel, « On vit actuellement une ubérisation de l’événementiel cycliste…« . Il n’a pas tort, le progrès technologique a ringardisé les épreuves classiques. Les fédérations sont dépassées par les organisations communautaires, qui ont supplanté grâce aux réseaux, aux équipements GPS, aux trackers et à la téléphonie mobile, les structures lourdes avec fléchage et une grosse logistique. Le gravel, ignoré par ces mêmes fédérations, se développe et échappe au système, qui panique un peu devant ces « licence-killer ». 2023 a marqué, je pense, une étape.

La compétition en ultra cyclisme
Avec Laurianne Plaçais qui a remporté le championnat Bikingman 2023

Nous avons vu la consécration de ce championnat mondial (car le seul assumé comme tel) du Bikingman, qui a été amplifié par une victoire féminine. Cette médiatisation opportune, montre aussi la faiblesse de notre environnement médiatique qui ne s’intéresse qu’à l’écume des vagues, sans avoir senti venir le vent qui les a créées. Le succès parallèle de Race Across France démontre également que l’on peut organiser des épreuves chronométrées et sécurisées sans bouleverser le fonctionnement de notre pays. L’Ultra prend une dimension importante dans le monde du vélo et les créateurs d’épreuves que sont Axel Carion et Arnaud Manzanini sont écoutés par les instances fédérales. La reconnaissance de cette discipline est en marche.

Annonce
Patrick
Patrick
Aix-en-Provence - Après la création de Running Café, la co-fondation de Track & News Patrick remonte sur le vélo en créant Bike Café. Il adore rouler sur route et sur les chemins du côté de la Sainte-Victoire. Il collabore en freelance à la revue Cyclist France. Affectionne les vieux vélos et la tendance "vintage". Depuis sa découverte du gravel bike en 2015, il s'adonne régulièrement à des sorties "off road" dans sa belle région de Provence.

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur