AccueilMatosTests vélosBH Gravel X : performant mais incohérent

BH Gravel X : performant mais incohérent

Le BH Gravel X que nous avions testé dans sa version 4.0 en 2021, évolue profondément. Le nouveau Gravel X marque l’entrée de BH (Beistegui Hermanos) dans le monde des vélos de Gravel typés « Race ». Dans cette catégorie où la performance prime, le fabricant espagnol peut-il faire la différence ? Réponse dans ce test de 560 km. Ou, si vous n’avez vraiment pas le temps de me lire, voici un résumé en vidéo :

Présentation du BH Gravel X

La gamme Gravel X se découpe en deux catégories. La première est équipée de cadres en aluminium et la seconde en carbone. Au sein de cette dernière, 4 modèles sont proposés, de 3.299,90 € à 6.299,90 €. Celui que j’ai pu tester est le GRAVELX 4.0 affiché à 4.399,90 €.

BH GRAVELX
BH GRAVEL X 4.0

Cadre et fourche

Annonce
Annonce Trek

La conception du nouveau BH Gravel X vise la recherche des performances tout en évitant la fatigue à laquelle les cyclistes sont exposés après de longues heures passées sur les pistes. C’est dans cet esprit que le système d’absorption des vibrations SRS (Smooth Riding System) a été mis au point.

BH GravelX

La forme évidée des bases arrières et le pivot qui relie le tube de selle aux haubans sont censés filtrer les vibrations du terrain. Le système offre un débattement de 3 à 5 mm en fonction du poids du cycliste. Ce pivot est constitué d’un axe prenant place dans deux roulements (bearing dans le schéma infra). Pour mémoire, c’était la même conception sur la première génération de Cannondale Topstone (concept Kingpin), avant que la mise à jour de 2022 ne vienne remplacer les roulements par des bagues.

BH GRAVELX

En dépit de son design innovant, le cadre du BH Gravel X affiche des cotes classiques. Néanmoins, je peux y lire une orientation affirmée vers l’agilité et la sportivité. D’abord au regard des bases courtes (428 mm), de l’angle de direction (71°) et de la valeur du Stack. Le BH Gravel X n’entre pas dans les tendances actuelles de rallongement du reach et de potence courte : sa géométrie est bien plus proche d’un vélo d’endurance route que d’un VTT de XC.

Pour ce vélo conçu pour la compétition, le cadre et la fourche du Gravel X sont fabriqués selon le procédé HCIM (moulage interne à noyau creux) utilisé sur les autres vélos carbone de BH. Le cadre fait appel à des fibres de carbone dit haut module et des fibres Ballistic, utilisées en VTT en raison de leur résistance aux impacts. Sur la balance, BH annonce un cadre autour de 1 050 grammes. Une valeur intéressante si l’on considère que celle-ci englobe l’articulation du triangle arrière. À ce cadre vient s’ajouter la fourche Air Bow Gravel, conçue pour dissiper les vibrations. La clearance du cadre et de la fourche sont capables d’accueillir des pneus allant jusqu’à 45 mm de large.

BH Gravel X
La fourche Air Bow Gravel et le système SRS caractérisent la ligne du BH Gravel X (photo Laurent BIGER)

Notons que les seuls points d’emport sont les inserts de type portes-bidons, au nombre de six, tous dans la zone habituelle. Cependant, la fourche est pourvue de quatre inserts. Quant au boitier de pédalier, il est au format Press-fit. Plus haut, un petit compartiment permet d’accueillir une cartouche CO2 ou une mini-pompe.

BH GRAVELX
Conception du compartiment intégré (crédit : schéma BH modifié par Laurent BIGER)

L’intégration est poussée sur ce vélo. Le BH Gravel X se distingue par l’utilisation d’un système de blocage de la tige de selle entièrement dissimulé dans le cadre. Le routage des gaines est interne, malgré une intégration un peu hasardeuse du connecteur Di2. BH a fait le choix d’une conception qui permet l’utilisation de potences et de cintres classiques. Les axes de roue dissimulent astucieusement les leviers de blocage. Un système très réussi et que j’ai beaucoup apprécié :

Un système de blocage astucieux (vidéo Laurent BIGER)

Transmission et freinage

Premièrement, c’est Shimano qui est majoritairement retenu pour équiper ce BH Gravel X 4.0. En premier lieu, on retrouve ainsi des leviers GRX-Di2, des étriers de freins de la gamme GRX-810 et enfin un unique dérailleur GRX Di2 RD-RX817. Deuxièmement, la cassette 11 vitesses en 11-42 dents est une Shimano de la gamme SLX. Les disques de freins Shimano sont de diamètre 140 mm à l’arrière et 160 mm à l’avant. Enfin, le pédalier est le modèle Omega de chez FSA, adapté pour un montage mono plateau. Un choix technique et esthétique discutable sur un vélo intégrant un groupe électronique Shimano Di2 et qui dépasse les 4000 €.

Roues et périphériques

Tout d’abord, les roues sont des VISION Team TC30 Disc qui accueillent des axes traversants aux standards actuels (12×100 mm à l’avant et 12×142 mm à l’arrière). Elles sont équipées de pneus bien connus dans le milieu : les Hutchinson Touareg, dans leur version Tan en 700×40 mm. Selon le fabricant, ces roues accusent 1920 g sur la balance, sont de 30 mm de hauteur, pour une largeur interne de seulement 19 mm (j’y reviendrai). Les périphériques sont en aluminium, assez basiques dans leur aspect. Seule la tige de selle est en carbone et d’une section en D, qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler le concept D-Fuse de Giant.

BH GRAVEL X
Les roues : le point faible de ce vélo (photo Denis Cauvin)


Pour finir cette présentation, j’évoquerai la finition, qui est d’un niveau correct, avec une peinture qui fait preuve d’une bonne résistance aux rayures et impacts. Côté poids, j’ai pesé cet exemplaire en taille M monté en tubeless à 9,3 kg. Avec des roues aussi lourdes, c’est finalement une bonne surprise !

Le BH Gravel X sur les pistes : ferme mais rapide  

J’ai pu rouler avec ce BH Gravel X durant trois semaines dans le Var, plus précisément sur le secteur du massif des Maures, toujours agréable en cette saison hivernale (retrouver ces parcours sur mon profil Strava). D’entrée, la position est sportive. Le cintre possède un flare très contenu, ce qui permet des positions cohérentes en usage routier. Le drop est un peu trop important à mon goût mais permet malgré tout un bon contrôle en descente, aussi bien sur route que sur les pistes.

Même monté en tubeless, le confort de ce vélo s’avère ferme. Malgré les bases évidées et le réel travail du triangle arrière autour du pivot SRS, le cadre démontre une rigidité affirmée. Le tube de selle en D apporte un certain flex, mais qui mériterait d’être plus sensible. Les bases courtes et la zone du boitier de pédalier rigoureuse mettent en exergue un cadre dynamique. La rigidité latérale est irréprochable et permet de ne pas gaspiller ses watts musculaires.

BH GRAVEL X
La rigidité latérale est imparable et permet de ne pas gaspiller ses watts (photo Denis Cauvin)

Sur les pentes du massif des Maures, la transmission de ce montage permet une belle aisance. Une bonne polyvalence, y compris sur route, même si le pédalier de 40 dents s’avère trop court pour exploiter pleinement le relief descendant. Pour un vélo destiné à des compétiteurs, j’estime qu’un choix en 42 dents aurait été plus cohérent. Cependant, le déport (offset) très faible du plateau de ce pédalier FSA me laisse penser qu’un 42 toucherait la base droite, déjà très prés du plateau de 40 dents. Quant au freinage, il est conforme à toute la gamme GRX de Shimano : une référence.

« Au fur et à mesure de mes sorties, je cerne le caractère typé Race de ce BH Gravel X »

Tout comme je pouvais m’y attendre, ce vélo est d’une grande maniabilité, grâce à un train avant très vif. En descentes routières, je n’ai aucune peine à imprimer de belles trajectoires à son guidon grâce à la rigueur de l’ensemble douille de direction et fourche. De même, sur les pistes, la rigidité de la fourche permet un pilotage d’une précision chirurgicale.

BH GRAVEL X
La rigidité de la fourche permet une précision chirurgicale (photo Denis CAUVIN)

Cependant, cette fourche est exigeante physiquement car sa rigidité se fait au détriment de la filtration. Une caractéristique en phase avec ce vélo, plus à son aise sur les pistes rapides que sur des sentiers plus variés. Cependant, un point bride continuellement la dynamique de ce BH Gravel X : les roues. Non seulement lourdes (2 kg la paire), elles sont techniquement dépassées avec une largeur interne de seulement 19 mm. Cela se voit et se ressent sur le « ballon » du pneu Hutchinson Touareg.

BH GRAVEL X
Le BH GRAVEL X dans la plaine des Maures (photo Philippe DUROC)

Obsolètes en 2023, ces roues VISION Team TC30 Disc n’ont pas leur place sur ce vélo dépassant les 4000 €. Il est faux de penser que l’acquéreur a immédiatement le budget pour upgrader son nouveau vélo avec de bonnes roues. Les roues d’origines se doivent d’assurer à minima une prestation cohérente avec la destinée du vélo. Ce n’est pas le cas sur ce BH Gravel X 4.0.

Au bilanun vélo efficace mais à l’équipement incohérent

Finalement, pour résumer et conclure mon essai, je constate que BH reproduit sur ce Gravel X les bonnes et mauvaises choses de la génération précédente. A savoir un vélo aux excellentes qualités dynamiques, mais qui le fait payer à son hôte par un confort en retrait. En cela, la cible Gravel Race est bien atteinte. Mais BH reproduit l’erreur de proposer un vélo à l’équipement incohérent. Un lourd et disgracieux pédalier FSA Omega côtoie un groupe Shimano Di2, tandis que les roues qui équipent ce Gravel sont indignes d’un vélo à 4.399,90 €. Plutôt que d’imposer cela, on aimerait trouver au catalogue BH un Gravel X à l’équipement plus cohérent, et pourquoi pas un kit cadre de ce Gravel X, étrangement absent aujourd’hui ? Ainsi, les compétiteurs pourraient sûrement l’équiper de façon bien plus pragmatique.

Caractéristiques du BH Gravel X 4.0

  • Cadre : Gravel X Carbon Monocoque avec Smooth Riding System (non homologué UCI)
  • Fourche : Air Bow Gravel (carbone)
  • Leviers : Shimano GRX DI2 (1x11v)
  • Dérailleur arrière : Shimano GRX RX817 DI2 (11v)
  • Pédalier : FSA Omega Mono 40 dents
  • Cassette : Shimano SLX 11-42 dents (11v)
  • Chaîne : FSA TH-CN1102
  • Freins : Shimano GRX-810
  • Roues : Vision Team TC30 Disc (700 x 19c)
  • Pneus : Hutchinson Touareg Tan (700 x 40)
  • Selle : Prologo AGX
  • Collier de selle : BH Gravel X
  • Tige de selle : BH Lite Gravel
  • Guidon : BH SL (alu)
  • Potence : BH SL (alu)
  • Jeu de direction : BH SL

Poids vérifié : 9,3 kg en taille MD

Prix public : 4.399,90 €

Site fabricant : BH Bikes | Vélos BH

Annonce
Laurent Biger
Laurent Bigerhttps://www.strava.com/athletes/20845281
Laurent a rejoint Bike Café en 2017. Ex compétiteur VTT XCO et XCM et fondateur de More Gravel, il est adepte du vélotaf et un passionné des sujets techniques. Les matériaux, la géométrie et les pneumatiques sont ses domaines de prédilections. Pour mener à bien ses tests, Laurent n’hésite pas à s'aligner sur des manches Gravel UCI, en cyclo-cross ou même de VTT au guidon d'un Gravel. Même si le Mont Ventoux reste son attache natale, Laurent bouge beaucoup dans l'hexagone, permettant ainsi de tester vélos et équipements dans les conditions les plus variées.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur