De juin à septembre 2015, l’équipe de Solidream a effectué un parcours de 3 000 km dans les montagnes du Pamir tadjik sur des fat bike en bambou confectionnés par In’bô. Récemment, le film qu’ils ont réalisé en auto-production a été projeté lors du Festival du voyage à vélo.

Le trajet effectué est tracé sur la carte qui s’affiche ci-dessous. Sur leur chemin, non contents de parcourir des sommets enneigés, de traverser des rivières, … les aventuriers de Solidream sont allés à la rencontre des acteurs de la culture locale.

Qu’est-ce qui rapproche trois amis en quête d’aventure, de jeunes entrepreneurs vosgiens et une communauté tadjik d’Asie Centrale ? À travers une aventure audacieuse dans les montagnes isolées du Pamir, Morgan Monchaud, Siphay Vera et Brian Mathé ont mis à l’épreuve un concept original de vélo en bambou fabriqué par de jeunes ingénieurs français.

Bike Café
Un concept original de vélo en bambou fabriqué par de jeunes ingénieurs français – ©In’Bô

Informations sur ce vélo sur le site d’In’Bô …

Ils s’aventurent dans des vallées isolées à la recherche de sommets sauvages, jusqu’à près de 6000 m. Avec leur monture, ils démontrent qu’une compétence artisanale alliée à une grande technicité peut produire des objets performants, fiables et porteurs de sens. Mais, plus que découvrir un terrain d’altitude, il s’agit d’explorer le potentiel de l’humain : la force de l’amitié dans l’aventure alliée à l’audace technique d’une équipe d’ingénieurs. Sur la route, ils rencontrent des hommes et des femmes qui ont décidé de relever un autre type de défi : consacrer leur vie à perpétuer un savoir-faire local et l’identité de leur culture. Depuis chez soi, jusque dans les montagnes du Tadjikistan, leur aventure invite à se questionner sur le sens et la portée de nos actions qui peuvent être autant de leviers pour encourager des initiatives à dimension humaine.

Un film documentaire de 52′ intitulé «Les œuvres du Pamir» raconte cette aventure.

 

Des projets solidaires

Si le premier film avait pour mission de témoigner de la solidarité de l’équipe et de celle rencontrée sur la route, « Les œuves du Pamir » a vu une collaboration naître avec les artisans-ingénieurs français de chez In’bô ainsi qu’avec des artisans locaux des montagnes du Pamir.

L’équipe a notamment collaboré avec des ONG locales au Tadjikistan comme PECTA (Pamir Eco-cultural Tourism Association) qui favorise un tourisme éco-responsable et Aga Khan Foundation qui, par le biais de programme de développement, permet aux initiatives identitaires de la région d’exister pleinement et de se pérenniser dans le temps. Des initiatives soutenues par ces organismes sont objet de réflexion dans le film et certains seront rétribués directement pour leur travail par les fonds issus du financement participatif, en contrepartie de leurs œuvres.

Financements participatifs

Jusqu’à présent, les projets Solidream ont été largement encouragés par les personnes qui souhaitent porter les valeurs de l’équipe. Ils s’inscrivent dans la tendance actuelle de voir des initiatives émerger « par le bas » grâce à un soutien de personnes qui agissent en investissant une part de leur argent dans des initiatives porteuses de sens. Grâce à Internet et aux plateformes dédiées, ce sont des centaines de personnes qui épaulent l’équipe pour le travail qu’elle fournit.

Projections en auto-distribution

Si Internet est un outil formidable pour faire exister des films documentaires dans la durée, le but serait qu’il serve à créer la vraie rencontre humaine. C’est pourquoi l’équipe souhaite que le cinéma, en tant que lieu dédié au film, voie sa fréquentation augmenter plutôt que de souffir des effets du web. Chaque spectateur potentiel a le pouvoir d’organiser sa propre projection en mobilisant ses réseaux près de chez lui, en collaboration avec l’équipe organisatrice. Que le film, les documentaires aux budgets limités en particulier, devienne prétexte de rencontre physique, c’est le sens que veut donner Solidream à l’expérience de projection avec un modèle en auto-distribution.

À la rencontre de Solidream

Le film a rencontré un beau succès lors de sa projection samedi dernier au Festival du Voyage à vélo. Pour ceux qui ont loupé la séance vous pourrez venir au Festival Objectif Aventure le 27 janvier, qui aura lieu au Le CENTQUATRE, 5 Rue Curial, 75019 Paris, France. Plus largement vous retrouverez sur l’agenda des événements tous les lieux de projection.

Si vous êtes une association ou un collectif et que vous souhaitez organiser une projection vous pouvez prendre contact avec Solidream via leur site internet.

Pour Solidream l’aventure continue et de nouveaux projets sont en préparation avec notamment la réalisation d’une version de 70 mm qui pourra être distribuée dans les salles via le circuit classique de la diffusion des films.

Rendez-vous sur leur site pour en savoir plus.

LEAVE A REPLY