Il n’est pas facile de trouver le bon réglage de son vélo. Comment faire pour éviter ces petites douleurs qui apparaissent au bout de quelques kilomètres et comment optimiser le rendement homme / machine ? On tâtonne pour chercher la position qui conviendra le mieux à notre morphologie afin d’être en harmonie avec notre machine. Une selle trop basse ou trop haute, un angle d’appui sur les pédales trop ouvert ou trop fermé, un mauvais recul, … le cumul de tous ces petits détails peut contrarier notre plaisir de rouler. L’offre en matière d’études posturales pour régler au mieux notre vélo s’est élargie. Vous trouverez dans votre région de nombreux « services » spécialisés dans ce domaine. Nous allons suivre notre « cobaye » Martial qui a testé l’étude posturale proposée par Avanis – Alltricks et qui est basée sur la solution Trek Precision Fit …

Pourquoi une analyse posturale ?

Souvent la nécessité de cette analyse intervient après l’achat de votre vélo. Ce n’est pas forcément l’ordre idéal mais, une décision tardive peut néanmoins venir réparer quelques erreurs : une potence trop courte ou trop longue par exemple, une largeur de guidon trop étroite pour votre belle carrure, une selle compatible à la largeur de vos ishions, … Si vous passez par un artisan cadreur, qui vous fera du « sur-mesure » vous passerez forcément par la case étude posturale (souvent statique) et un questionnaire style enquête de police. Tous ces éléments lui permettront de réponde exactement à votre besoin au moment de la construction de votre cadre. Si par contre, vous achetez un vélo standard, en taille M par exemple, en vous fiant uniquement au tableau disponible sur le catalogue, il y a de fortes chances que l’étude posturale s’imposera à un moment ou à un autre. Si vous l’effectuez avant (c’est mieux) vous pourrez négocier avec votre vélociste l’adaptation de certains accessoires à votre vélo sans devoir par la suite débourser à nouveau pour l’achat d’une nouvelle potence, d’une selle, … dont le prix pourra dépasser l’investissement d’une étude posturale.

Dans le cas de Martial, c’est un peu particulier. Il vient du VTT et il s’est mis depuis un an au Gravel et au vélo de route. Équipé de deux vélos Caminade – dont il a choisi et monté lui-même les équipements – il a ressenti le besoin d’optimiser ses réglages pour tirer pleinement partie de ses vélos. « J’avais quelques douleurs dans les bras, dans la nuque, une pression au niveau du périnée, … j’essayais de trouver ma position en tâtonnant … Ma selle est correctement avancée ou pas ?… J’avais besoin de savoir … » déclare Martial.

Une étude dynamique

Après avoir recherché une solution, il a choisi celle de Trek proposée par Alltricks. C’est une étude dynamique, qui intègre à la théorie un constat en situation de pédalage. Cette étude se déroule sur un matériel haut de gamme et un système de captation dernier cri. Il faut compter 2 à 3 h pour la mener à son terme et elle a lieu dans une salle spécifique au sein du Vélodrome National de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Pour illustrer l’avantage d’une étude dynamique plutôt que statique, Martial nous explique « Si l’on considère l’angle théorique que doit constituer les bras posés sur les cocottes, il est admis qu’il doit se situer entre 90 et 120 degrés. Il y a 30 degrés d’écart possible ce qui est important. On peut par exemple déduire, en tenant compte de la souplesse de l’individu, que l’on arrive par exemple à 105 °, mais en roulant on peut s’apercevoir que le ressenti sera mieux à 95 ° … Entre 95 et 105 c’est peut-être une taille de potence. » L’étude dynamique apporte cette précision en plus. On partira du théorique et, en roulant, on pourra affiner les réglages en fonction du ressenti du cycliste mis dans les conditions d’effort et d’usage.

Bike Café
L’angle théorique pour Martial est de 88,9° qu’il conviendra d’affiner par le ressenti en pédalant.

Comment ça se passe ? …

Rendez-vous est pris une matinée à Saint-Quentin au vélodrome national où Alltricks, partenaire de la FFC, dispose d’une salle. Celle salle peut accueillir les professionnels comme les clients amateurs comme notre « cobaye ». Martial arrive avec son vélo et son équipement. Son vélo servira à la prise des mesures des réglages d’origine qui constituent la base de départ. La première chose est la prise de cotes sur ce vélo qui seront reportées sur la machine de test.

Bike Café
Séance de pliométrie sur la table de massage – photo Alltricks

Il faut alors se mettre en tenue de cycliste sans le maillot. Le technicien va prendre les mensurations complètes du cycliste, mesurer la souplesse des ischios et du dos. Sur la table de massage, il va mesurer la pliométrie au niveau des jambes et des bras. Il remplit sa feuille pour recueillir toutes ces informations qu’il introduira ensuite dans le système.

Ensuite, le cycliste devra répondre à un questionnaire destiné à cerner ce qu’il recherche dans l’étude posturale : performances sur une courte durée, confort et meilleur rendement sur une plus longue distance, …

Bike Café
Les pastilles posées aux articulations permettent d’effectuer les mesures théoriques.

Le technicien pose des petites pastilles auto-collantes aux articulations, chevilles, genoux, hanches, épaules, coudes, … Il apporte une attention particulière à un point appelé BMR situé derrière l’omoplate. Ce point est utilisé pour exprimer la position du centre approximatif de la masse par rapport au boîtier de pédalier. Chaque discipline cycliste a différentes exigences de BMR pour des performances optimales. Ce point devra impérativement se retrouver dans l’axe du pédalier si l’on trace une verticale à partir du boîtier. C’est le point fondamental.

Bike Café
La mesure du positionnement du fameux BMR. Pour Martial la représentation Body Mass était bonne.

Ensuite le cycliste roule une dizaine de minutes sur la base de ses réglages habituels qui ont été reportés sur la machine de test. Il doit tourner à 90 tours minutes avec une résistance modérée. Une caméra est positionnée à droite avec en fond un tableau quadrillé sur la gauche qui servira de grille de repère. Le technicien va enregistrer des captures d’écrans à partir de la caméra.

Bike Café
Photo Alltricks

Après cette séance le technicien va régler les cales des chaussures avec une visée laser en fonction du relevé effectué lors des mesures morphologiques. Ensuite il passe au choix des selles … Il dispose d’une quinzaine de selles Bontrager de taille et de formes différentes. Sans parler de largeur d’ishions, il cherche à savoir celle sur laquelle le cycliste se sent le mieux.

Ensuite le technicien va affiner les réglages en fonction des mesures de souplesse et des données enregistrées dans le système. Il touche progressivement la hauteur de selle, le recul, … jusqu’à tomber dans les valeurs théoriques et la concordance entre le ressenti en pédalant et les réglages issus des données. Il affine en fonction des réactions du cycliste qui continue de pédaler entre ces différents arrêts pour la mise au point.

Le final sera une prise de la puissance pour calculer sur une minute le nombre de watts. A l’issue de ce rush final si tout s’est bien passé, sans l’apparition d’une gêne ou de douleur particulière, l’étude est terminée et il restera au technicien de mesurer toutes les cotes qui seront applicables au vélo du cycliste.

Pour Martial le réglage a été concluant. Bien qu’ayant un BMR qui était bon de base il avait une position trop en arrière sur la selle à cause d’un tige de selle avec recul. Il est reparti avec son vélo réglé en fonction de ces nouvelles cotes qu’il va garder précieusement sur le bilan final et qu’il pourra appliquer à ses futurs vélos. Bilan de l’opération la potence devra être changée en respectant l’angle qui la mettra à la bonne hauteur par rapport au cintre. Il faudra également changer la tige de selle. L’étude posturale dynamique a permis de corriger  ces défauts mais c’est dommage qu’elle intervienne à postériori.

L’heure du bilan

Bike Café

Sur ce tableau avant / après on constate les écarts. Pour Martial le recul de selle n’était pas bon du tout, la hauteur de selle et la hauteur selle  / guidon étaient également à revoir. Il y a parfois des centimètres qui ont de l’importance si l’on roule un peu longtemps.

Martial pourra revenir après un mois de pratique avec ces nouveaux réglages pour un feedback si nécessaire avec Alltricks.

 

Prix : 250 €

Infos sur le site de Alltricks 

PARTAGER
Article précédentEnormissime Eurobike …
Article suivantTechnique et pratique …
Aix-en-Provence - Après la création de Running Café, la co-fondation de Track & News Patrick remonte sur le vélo en créant Bike Café. Il adore rouler sur route et sur les chemins du côté de la Sainte-Victoire. Il collabore en freelance à la revue Cyclist France. Affectionne les vieux vélos et la tendance "vintage" et depuis peu la pratique du vélo de "gravel".

1 COMMENTAIRE

  1. Merci pour ce bon article qui a fini de le convaincre de mettre mon argent la ou c’est nécessaire. Les roues carbones attendront

LEAVE A REPLY