Annonce
Annonce Nature Is Bike 2024

AccueilMatosTests équipementsLes nouvelles chaussures route Trek utilisent la technologie Metnet

Les nouvelles chaussures route Trek utilisent la technologie Metnet

Pour ceux qui ne le sauraient pas, Trek ne propose pas que des vélos ! La marque produit également des équipements, des composants, des vêtements. J’ai récemment monté des pneus GR1 Team Issue sur mon gravel et cette fois je suis curieux de découvrir la technologie Metnet, utilisée sur les nouvelles chaussures route que Trek vient d’annoncer. Je me suis plus particulièrement intéressé à la version RSL Route qui, comme la Velocis et la RSL Knit, intègre cette nouveauté dans sa version 2024.

Metnet, ça me disait quelque chose. Effectivement c’est dans le domaine de la météo que j’avais entendu cet acronyme. Il y a encore un peu d’IA derrière tout ça. Sur les chaussures Trek, il n’existe pas encore de système prédisant la météo de votre prochaine sortie. Par contre, la technologie Metnet de Trek, faute de prévoir la météo, nous annonce plus de confort et une meilleure puissance sans compression. Je vais chausser ces « pantoufles » de 225 g pour le vérifier.

Metnet, pour être bien dans ses pompes

Annonce
Annonce Selle San Marco Regal

Trek annonce 3 nouveautés avec 3 niveaux de prix et un point commun : l’intégration de cette mystérieuse technologie « Metnet ». Trek répond ainsi à l’argument « massue » surutilisé aujourd’hui dans le monde du vélo : le confort. Je vous en avais parlé dans une chronique précédente sur les gravels suspendus, le confort est le mot qui revient souvent dans les argumentaires des constructeurs et des équipementiers. Les cadres, les pneus, les guidons et tiges de selles… aucun élément du vélo n’échappe à cette quête de confort, que les marques rabâchent dans leurs messages publicitaires. La grande révélation de ces dernières années a été la prise de conscience que le confort était aussi un élément de la performance.

Il était temps qu’on s’intéresse à nos petits « petons ». En effet, depuis de nombreuses années, nous avons associé la performance à un ajustement de la chaussure au pied du cycliste en quête de vitesse. Le pied serré au maximum dans une structure totalement dédiée au transfert de puissance. La rigidité était la qualité première et tant pis si certains cyclistes, aux pieds imparfaits, souffraient le martyr au fil des kilomètres. La respirabilité est apparue, un peu comme pour les casques, afin que nos pieds chauffent moins. Certaines marques comme Giro (Empire C70 testée en 2018) et plus récemment le chausseur de Tadej Pogačar, DMT, ont imaginé des meshs souples et aérés, parfois baptisés « Knit » (tricoté). Trek s’est lancé dans cette voie avec son modèle Knit, mais cela ne suffisait pas car, au delà de la souplesse et de l’aération, il faut garantir un maintien permettant de garder l’alignement du pied dans toutes les phases de pédalage et notamment en danseuse.

Metnet souhaite associer le meilleur des deux mondes : maintien et confort, pour habiller un pied humain, qui peut prendre des formes différentes. Trek a observé que les problèmes de chaussures sont ressentis à des endroits précis où il serait judicieux de créer des zones de soulagement. La tête du premier métatarse et la base du 5ème, subissent des points de pression qui peuvent entraîner des douleurs. Trek a donc choisi d’équiper ses 3 nouvelles chaussures route de cette technologie en la positionnant sur ces zones stratégiques.

Vidéo de présentation de la technologie Trek Metnet

La gamme

Gamme chaussures Metnet
Illustrations site web de Trek

Metnet RSL Road

Trek RSL Road Shoe
Belle boîte avec une pochette en tissu pour les emmener dans vos bagages – photo Patrick VDB
Annonce
Annonce Assos

J’ai reçu les Trek RSL Route, un modèle performant tout de blanc vêtu (elles existent en noir également). Ce sont les chaussures utilisées par les pros, avec une semelle full carbone qui affiche l’indice maximum de rigidité de 14. Belle présentation : une belle boîte et une pochette en tissu pour les ranger. J’ai dans un premier temps eu des doutes sur la justesse de pointure 41 car sur le site il y a une incohérence. En effet, le guide des tailles indique la présence de 1/2 pointures, mais elles ne sont pas proposées à la vente (disponible du 36 au 48 quand même). Mon pied mesurant 26,5 cm je chausse habituellement du 41,5. Après essai, il a trouvé sa place et l’ajustement était parfait.

Trek RSL Road Shoe
228 g en taille 41 – photo Patrick VDB

Les détails

Belle finition extérieure, parfaite, avec un talon renforcé par des éléments vernis harmonisés avec la tête des disques Boa Li2. L’empeigne est décorée d’une myriade de perforations triangulaires qui représentent la partie visible de Metnet. Pour la rigidité et le transfert de puissance, le choix a été fait d’une semelle carbone entière en OCLV Carbon. La semelle laisse entrer l’air par 4 larges aérations grillagées : 2 sous les orteils et 2 autres sous la plante du pied. Belle finition intérieure également avec une semelle ergonomique conçue par des spécialistes avec Rise by BLOOM®, une mousse EVA bio-sourcée qui transforme les déchets d’algues issus de la pollution de l’eau en matériaux renouvelables. Le tissu qui habille la partie intérieure du talon est anti-dérapant afin d’éviter une sortie de talon.

Metnet à l’essai

J’ai monté mes cales Look noires (liberté angulaire 0°) sur les 3 vis. Réglages faciles grâce aux légères graduations imprimées dans le carbone de la semelle. Vérification sur home-trainer pour valider le réglage et direction les routes des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse. J’ai profité de l’essai des nouvelles pédales Look Keo Blade pour associer ces chaussures haut de gamme à des pédales d’un même niveau. J’ai fait cet essai avec mon « single speed » artisanal Brevet qui exige un coup de pédale rond et puissant avec de longues phases en danseuse en « pousser/tirer ». Les 100 tours/minute fréquemment enchainés sont également générateurs de pressions au niveau du coup de pied et de frottements dans la chaussure. La machine lancée en mode « essorage » est impitoyable, surtout si je veux tenir la roue des « déraillés » qui sortent la grosse braquasse.

Trek RSL Road Shoe avec Metnet
photo Alain Magré

Dans les montées, la plus difficile étant sur 4 km avec de longs passages en force en danseuse, le maintien du pied a été très bon. Actuellement mes sorties ne dépassant pas 3h30, je ne peux pas me prononcer sur le confort lors de sorties plus longues. Néanmoins, je suis très confiant et je me projette très bien sur de la longue distance avec ces RSL Road, tant la sensation de confort est présente. Mention spéciale pour la languette qui protège le cou-de-pied, même lorsque les fils des Boa sont tendus au maximum.

Ayant un pied fin et sans déformation particulière, je ne peux pas me prononcer sur les bienfaits de Metnet sur certaines pathologies comme le cor au pied ou l’œil-de-perdrix. J’ai simulé en effectuant une pression exagérée avec ma main sur les zones perforées de la chaussures, le gain de souplesse et d’élasticité constaté rendra certainement ces chaussures plus confortables que d’autres.

Metnet finalement…

Des trous de première classe …

Chanson : Serge Gainsbourg

Metnet résout l’absence de déformation des empeignes traditionnelles. L’idée n’est pas nouvelle et pas aussi high-tech que le sous-entend le nom de cette « technologie ». En fait, ce sont de simples perforations triangulaires qui, en ajoutant localement de la souplesse, assurent l’habillage du pied. Le fait est que ça marche très bien, car ces petites entailles apportent de l’élasticité à la matière et elles ont également l’avantage de faciliter la circulation de l’air.

Trek RSL Road Shoe avec Metnet
Le fait est que ça marche, car ces petites entailles apportent de l’élasticité à la matière et elles ont également l’avantage de faciliter la circulation de l’air – photo Patrick VDB

La semelle carbone intégrale assure
un très bon transfert de puissance.

Pour ma part, j’ai trouvé la « toe-box » (partie avant pour les orteils) un peu large pour mon pied. Lorsque je serre le Boa, le mesh de la chaussure ondule sur le dessus. J’ai un pied fin et sans déformation et ce modèle au bout large et arrondi conviendra mieux à ceux qui ont des métatarses épanouis ou des déformations au niveau de la tête du premier méta. La languette est très protectrice au niveau du cou-de-pied, vous pouvez sans hésiter serrer le Boa à fond, vous ne sentirez pas la morsure du fil. Un léger pli dans la languette lui permet de se conformer plus facilement à la forme du pied.

Trek RSL Road Shoe avec Metnet
Un recul intéressant pour ceux qui veulent un appui derrière l’articulation tarso-metatarsienne- photo Patrick VDB

La semelle carbone intégrale assure un très bon transfert de puissance. Pour ma part, ayant changé mes appuis suite au test Idmatch réalisé chez Tribe, j’ai reculé mes cales. Sur ces chaussures j’ai pu effectuer ce recul, ce qui n’est pas évident sur tous les modèles. J’ai apprécié la semelle intérieure ergonomique et la ventilation fournie par les ouvertures dans la semelle carbone. Il ne fait pas assez chaud pour en apprécier totalement les bienfaits, mais le potentiel est là pour cet été. Associé à la couleur blanche, je sens que mes pieds apprécieront.

Toutes les infos sur le site internet de la marque

Annonce
Patrick
Patrick
Aix-en-Provence - Après la création de Running Café, la co-fondation de Track & News Patrick remonte sur le vélo en créant Bike Café. Il adore rouler sur route et sur les chemins du côté de la Sainte-Victoire. Il collabore en freelance à la revue Cyclist France. Affectionne les vieux vélos et la tendance "vintage". Depuis sa découverte du gravel bike en 2015, il s'adonne régulièrement à des sorties "off road" dans sa belle région de Provence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur