Christian Stoltz a créé en 2015 sa « petite entreprise » qu’il a baptisée « le Hangar du cycle ». Il est installé à Lobsann en Alsace et depuis 3 ans il essaie de maintenir à flot son commerce dans un contexte difficile. Christian représente une catégorie de vélociste à la fois recherchée – car il peut tout faire pour ses clients – et à la fois oubliée au moment des achats de vélos neufs qui échappent aux petits distributeurs.

Bike Café

Monter une entreprise n’est pas une chose simple et Christian en sait quelque chose. Métalurgiste à l’origine, victime de fermetures successives, Christian s’oriente vers la maintenance et là encore les périodes de chômage alternent avec des retours à l’emploi mais ça ne se passe pas très bien. Il décide alors de se diriger vers le vélo et fait le CNPC (Ecole supérieure de commerce du sport) à Mulhouse. À l’issue de son stage il entre alors à Mondovélo à Hagguenau pour une courte période. Il ira ensuite travailler dans le vélo en Allemagne pendant près de 3 ans où finalement il ne pourra pas rester. « Je me suis à nouveau retrouvé au chômage. Ma femme me dit : dans la région il n’y a pas grand chose vas-y lance-toi …« , explique Christian, qui alors écoute sa femme en créant « Le Hangar du cycle ». « Le nom vient de l’un des premiers vélos que j’ai acheté, c’était une enseigne qui était installée à Bitche et qui a fermé depuis. J’ai repris ce nom qui boucle un peu mon histoire avec le vélo. » précise Christian.

Bike Café

Créer une entreprise « On peut être passionné de quelque chose mais peut-on vivre de sa passion ? …  » s’interroge Christian; qui est pourtant très heureux de sa vie dans son « Hangar » au contact de ses clients qui savent apprécier son travail.

Par contre, les difficultés pour faire vivre l’activité sont importantes, notamment du côté financement … Christian tente d’obtenir un prêt d’honneur via une association « Alsace initiative » liée à la Chambre des métiers.  Après une attente d’un an, c’est un refus sans aucune l’explication qui pourrait pourtant être nécessaire pour comprendre ce qu’il faudrait améliorer pour obtenir un financement. Ces prêts d’honneur sont ensuite une « clé » pour obtenir auprès des banques un prêt complémentaire.

Christian met alors ses économies dans son affaire « C’est ce qui marche le mieux en France  ... « , précise Christian dépité par le système qui pousse les gens à monter leur entreprise et qui ensuite ne les aide pas. Les 3 premières années sont difficiles et Christian doit faire un emprunt personnel ne pouvant prendre un crédit sur l’entreprise.

Bike Café

Dans ces conditions, la location d’un local n’est pas possible. Christian, qui est installé dans un petit village de 500 habitants, possède à côté de sa maison un garage dans lequel il installe le Hangar. Christian fait de la réparation, de la vente et de l’entretien. Sa clientèle est constituée majoritairement de routiers, de triathlètes, de pratiquants de Gravel ou de CX … Il entretient les  VTT et vend principalement des semi-suspendus.

Pour créer une entreprise il faut trouver des marques qui vont jouer le jeu. Dans ce domaine les marques espagnoles Mérida et Orbéa ont répondu présentes pour fournir Christian. Il travaille avec Fuji Avanced Sports, Argon 18, Bombtrack, Niner, …

« Les gens ont besoin d’avoir confiance … aujourd’hui tout le monde peut faire de la vente et du conseil dans le cycle …« , déplore Christian. Par rapport au commerce Internet, aux grands « stores » du vélo, Christian possède de sérieux atouts et la satisfaction de ses clients en est le meilleur témoignage. Il réalise des montages à la carte à partir de kits cadre … son expérience et ses conseils font la différence.

Adresse : Le Hangar du cycle 20 bis route de Marienbronn, 67250 Lobsann

La page facebook : https://www.facebook.com/Le-Hangar-du-Cycle-1588229511416699/

LEAVE A REPLY