Le soleil revenu, l’appel de la route est là. Cet hiver morose et pluvieux pour beaucoup, a créé de la frustration et l’envie de rouler est encore plus forte. Nouvelle saison, nouveaux équipements et pour cette reprise nous avons pu rouler avec un nouvel ensemble de la marque Ozio dont la qualité des produits devrait vous plaire. Voici un retour de test « On the road again » de ce début de saison.

Bike Café
Photo Philippe Aillaud

La marque Ozio

Cela fait maintenant 3 ans que la marque Ozio, créée par Christian Dauvergne, existe. Il fallait « Ozer » créer une nouvelle marque de vêtements cyclistes. Christian, cycliste pratiquant ne trouvait pas vraiment ce qu’il lui fallait : trop criards pour certains, trop chers pour les autres … Alors il a imaginé des produits qui pourraient lui plaire. La vente se fait essentiellement par Internet et lors d’événements vélo où Christian installe son stand pour faire connaître ses créations.

Sur Bike Café nous suivons et soutenons son initiative car nous avons dès le début apprécié les choix et le style Ozio. Cette sympathique proximité avec cette marque ne nous empêche pas d’être objectifs et de considérer avant tout les qualités des produits que nous avons testés.

Le test

Bike Café
Photo Philippe Aillaud

Pour débuter notre saison route nous avons choisi le maillot « Dédale » et le cuissard « Grand Fondo 2« . L’épreuve test en longue durée a été une flèche Vélocio pour me rendre au rassemblement FFCT de Pâques en Provence : 380 km en deux jours. Depuis cette première longue sortie avec de nombreuses heures de selles, j’ai enchaîné de belles sorties dans ma région autour d’Aix-en-Provence.

Le maillot

Bike Café
photo Bike Café

Ne vous perdez pas dans les dédales du graphisme de ce maillot baptisé ainsi. Il est vrai que ce motif géométrique peut intriguer les plus curieux qui imagineront un enchevêtrement de routes : laquelle suivre ? Un des points fort de la marque Ozio est l’originalité du design de ses maillots. Sans affichage ostentatoire de marque, le dessin des maillots est imaginatif et de bon goût. Ce n’est ni austère, ni tape à l’oeil … J’ai choisi ce Dédale gris clair pensant aux journées chaudes qui m’attendent cet été sur les routes du sud.

Le fit : les maillots Ozio sont ajustés, taillés près du corps. Je prends du M (1 m 78 – 68 kg . ). Pas de prise au vent mais un très bon confort grâce à un empiècement latéral en maille qui aère et ajuste le maillot. La forme est raglan.

Les poches : 3 poches arrières classiques pour un maillot de vélo avec une poche supplémentaire équipée d’une fermeture éclair.

Les détails : fermeture intégrale avec un zip qui fonctionne bien et qui permet d’ouvrir largement le maillot dans les ascensions un peu longues. Une base siliconée pour éviter que le maillot remonte. Un liseré réfléchissant en haut de poche pour rendre le cycliste visible dans le pinceau des phares. Des manches terminées par une bande de tissu élastique pour un bon maintien sur les bras.

Le cuissard

Bike Café
photo Bike Café

Grand Fondo 2 : tout un programme, quand on sait combien les heures passées sur la selle paraitront moins longues si on a un cuissard ergonomique et confortable. Il suffit d’un cuissard agressif pour vous pourrir la vie lors d’un sortie vélo. Vous pouvez avoir des jambes de feu et rouler sur un parcours magnifique et voir votre balade à vélo gâchée par des douleurs ou irritations liées à ce qui constitue l’interface avec votre selle.

Fit : le Grand Fondo moule parfaitement grâce à un Lycra compressif sans gêner les mouvements. Cet aspect est important il faut qu’un cuissard soit ajusté pour éviter que se forment des plis qui, au fil des kilomètres, deviendront agressifs. Il ne faut pas non plus qu’il soit trop serré au point de vous couper la circulation sanguine. Ce cuissard est léger, très respirant et rapidement sec.

La peau : depuis longtemps il ne s’agit plus de « peau de chamois » … laissons ces belles bêtes gambader dans la montagne. Cette protection, que l’on continue à appeler peau, est un élément essentiel pour déterminer la qualité d’un cuissard. Celle du Grand Fondo 2 est parfaite je l’ai testée sur 9 heures d’affilé sans aucun souci. Elle provient du plus grand spécialiste italien de peaux haut de gamme (Elastic Interface) et elle est dotée d’une mousse à haute densité.

Les détails : la textile de ce cuissard est en « nid d’abeille ». Le serrage sur les cuisses est assuré par une large bande élastique qui évite que le cuissard remonte sans étrangler les quadriceps. Les coutures extérieures sont surpiquées et elles sont plates à l’intérieur pour éviter les irritations dues aux frottements. Le logo à l’arrière du cuissard est réfléchissant.

Bike Café
Photo Philippe Aillaud

Les + :

  • Produits techniques (maillots et cuissard)
  • Rapport qualité / prix
  • Design

Le – :

  • Bretelles du cuissard un peu fines

Prix :

  • Maillot : 65 €
  • Cuissard : 129 €

Infos sur le site

Conseils d’entretien :

Maillot : Lavage en machine à basse température : 30°C – Ne pas utiliser d’adoucissant – Ne pas repasser – Ne pas sécher en machine – Ne pas utiliser d’eau de Javel – Ne pas nettoyer à sec

 

PARTAGER
Article précédentTest du Caminade AllRoad titane-carbone : le tube de l’été ?
Article suivantCabinet de curiosités vélo
Aix-en-Provence - Après la création de Running Café, la co-fondation de Track & News Patrick remonte sur le vélo en créant Bike Café. Il adore rouler sur route et sur les chemins du côté de la Sainte-Victoire. Il collabore en freelance à la revue Cyclist France. Affectionne les vieux vélos et la tendance "vintage". Depuis sa découverte du gravel bike en 2015, il s'adonne régulièrement à des sorties "off road" dans sa belle région de Provence.

1 COMMENTAIRE

LEAVE A REPLY