Annonce
Annonce Zefal

AccueilMatosNouveautés matos Gravel de mai 2024

Nouveautés matos Gravel de mai 2024

L’équipe de Bike Café vous présente les nouveautés matos Gravel repérées ou testées pendant ce mois de mai. Le développement du Gravel motive les marques qui redoublent de créativité. Voici notre sélection du mois.

Les « Sélections » permettent de découvrir de nouveaux produits selon une thématique précise. Qu’ils aient été simplement repérés lors de leur mise sur le marché ou testés spécifiquement par nos rédacteurs, ils peuvent faire l’objet d’une courte description ou de retours de terrain plus complets.

Casque Giro Cielo Mips

Annonce
Annonce Cycles AJP

Testé par Patrick

Vous avez sans doute déjà entendu l’expression « Avoir une tête à chapeau ! » , qui se dit d’un crâne ou d’un visage en harmonie avec un couvre-chef. Moi, sans parler du côté esthétique, j’ai une « tête à Giro ». Les casques de la marque californienne de Santa Cruz me siéent à coup sûr. J’en ai possédé 4, dans ma vie cycliste et à chaque fois, j’ai trouvé que la forme du « bol » convenait parfaitement à celle de mon crâne.

Giro Cielo Mips
Photo Patrick VDB

Description

Dans la gamme des casques Giro vous avez le choix. Le modèle Cielo affirme son usage route et gravel. Il est inspiré du modèle Aries que je possède également. Pour la sécurité, il intègre le système Mips. C’est un casque compact aéro et confortable. Il est ventilé par 22 aérations qui communiquent avec de larges canaux internes

Sur le terrain

Nouveautés matos Gravel
Harmonie entre la monture et le casque : le mélange noir mat et brillant fonctionne très bien. Photo Patrick VDB
Annonce
Annonce Garmin Edge 1050

Ce Cielo n’est pas mon premier casque Giro, j’ai déjà testé le Aries Sperical en 2023 et le modèle Helios en 2020. Je me retrouve un peu comme chez moi en posant ce nouveau Cielo sur ma tête. Il enveloppe parfaitement mon crâne, c’est du sur-mesure, je ne sens aucune contrainte ou pression anormale. Je règle la jugulaire, je teste le repose-lunettes façon coureur cycliste. Deux petits inserts posés dans les canaux d’aération frontaux servent de supports aux branches de lunettes. Je déconseille de baisser la tête, les lunettes risquent de tomber comme ça a été le cas pour moi.

Les points forts de ce casque sont le confort, la précision du serrage, l’aération… pour la sécurité je préfère faire confiance à Mips plutôt que de tenter le test réel. Côté look, le mélange du noir brillant et mat est assez réussi je trouve. Pour les couleurs, vous aurez le choix entre 7 coloris.

Caractéristiques

  • Système de gestion de la rotation Mips Evolve Core
  • Arceau de sécurité thermoformé SL
  • Pinces à lunettes
  • Autocollants réfléchissants à l’avant et à l’arrière
  • Construction In-Mold
  • Protection de la partie basse du crâne
  • Système d’ajustement Roc Loc 5 Air
  • Ventilation : 22 aérationS et canaux internes profonds
  • Poids : 290 g (Taille M)
  • Tailles : S (51-55 cm) / M (55-59 cm) / L (59-63 cm)

Éclairage Specialized Stix Switch

Testé par Laurent

Description

Nouveautés matos Gravel
Specialized Stix Switch
Annonce
Annonce Selle San Marco

Le Stix Switch est un éclairage deux en un, qui peut basculer entre deux modes de couleurs : rouge (arrière) ou blanc (avant) selon vos besoins. De même, plusieurs modes d’éclairages sont disponibles, parfaitement résumé dans ce tableau avec les puissances associées :

Nouveautés matos Gravel


Il suffit simplement de maintenir le bouton appuyé pour passer d’une lumière rouge à une lumière blanche en quelques secondes.

Sur le terrain

J’ai utilisé tout le printemps ces éclairages Stix lors de mes sorties Gravel. Car même si je rentre souvent de jour, nous ne sommes jamais à l’abri de petits ennuis mécaniques ou topographiques qui ont pour conséquence inévitable de rentrer plus tard que prévu. Ce raisonnement peut s’appliquer à toutes les saisons. En cela, ces éclairages sont tout simplement parfaits. Tout d’abord, car d’une extrême facilité à positionner sur le cintre, tige de selle, ou même tout autre partie du vélo en attendant une éventuelle utilisation.

Annonce
Annonce Trek Madone 8e Gen

Puis, son poids est tout à fait négligeable. Enfin, il se charge très vite, et permet une autonomie raisonnable. En revanche, n’espérez pas éclairer efficacement les singles track avec le Stix. La puissance n’est pas suffisante pour cela. Quant à l’éclairage en mode rouge (arrière), il me semble suffisant dans la plupart des situations (mais ne remplace pas un véritable éclairage visible le jour, qui se doit d’être bien plus puissant). Specialized a finalement réussi à concevoir un produit que je qualifierais presque d’universel, tant il est simple et intuitif. Et cela, à un tarif qui reste raisonnable.

Caractéristiques

  • Lumière avant ou arrière
  • Trois modes d’éclairage blanc : Constant (65 lumens) / Clignotant : Power Flash (100 lumens) / Eco Flash (35 lumens)
  • Cinq modes d’éclairage rouge : Constant (18 lumens) / Progressif : Surge Glow (16 lumens) / Clignotant : Power Flash (30 lumens) / Disco Flash (15 lumens) / Eco Flash (8 lumens)
  • 2 à 20 heures d’autonomie, selon le mode utilisé
  • Lentille de type Fresnel (lentille à échelons)
  • Se charge via la prise USB de n’importe quel ordinateur ou chargeur de téléphone (pas de câble nécessaire)
  • Système d’attache flexible qui s’adapte aux cintres et aux tiges de selles d’un diamètre allant de 22,2 mm à 35 mm
  • Indicateur du niveau de batterie

HAMMERHEAD Karoo, troisième génération

Repéré par Jean-Louis

Vous avez peut-être suivi l’actualité de HAMMERHEAD et son rachat par SRAM, désormais constellation de marques regroupées au sein de l’entité US. Cette génération de Karoo est la première de l’ère SRAM depuis que nous avons testé ce GPS en 2021.

Bref rappel de l’engin : un appareil globalement très apprécié des utilisateurs, avec des fonctions novatrices (depuis reprises par la concurrence) comme l’affichage du profil des ascensions à venir sans trace chargée. Une très bonne fiabilité en accroche de signal sur le terrain, de la réactivité lors du reroutage d’une trace et un écran très lisible. Enfin, des mises à jour très fréquentes apportant chacune son lot de fonctionnalités nouvelles. Un bémol cependant, remonté assez unanimement par les utilisateur, concerne l’autonomie.

Alors que nous promet Karoo, troisième du nom ?

Voici les nouveautés annoncées :

  • Une intégration optimisée avec SRAM AXS (y compris les « Boutons Bonus » sur SRAM RED) ;
  • Un appairage automatique avec le capteur AXS ;
  • Une connectivité satellite GNSS (fréquences L1 & L5) avec Glonass, Beidou, Galileo, Qzss ;
  • De nombreuses améliorations matérielles : ajout d’un capteur de luminosité ambiante, une meilleure gestion de la pluie, une mémoire interne augmentée à 64 Go, un processeur 2 Ghz, un bouton Power dédié, entre autres ;
  • Une autonomie améliorée de 30%, grâce à une batterie de 3200 mAh (anciennement 2800 mAh) ;
  • Une application smartphone aux fonctions plus nombreuses.

Les points concernant le groupe AXS sonnent bien évidemment comme une évidence non seulement par rapport à l’appartenance à SRAM, mais surtout après l’éviction de la connectivité au Shimano Di2 (rappel des faits par notre confrère hollandais, DC Rainmaker).

Quant à l’application smartphone (Companion) enrichie, c’est également une attente des utilisateurs sachant qu’actuellement elle ne sert que de relais pour le suivi en temps réel (Live Tracking). Celle-ci promet de choisir un point sur Google Maps ou Apple Plans et pouvoir s’y rendre ; ou encore pouvoir partager un fichier d’entrainement ou une trace GPX directement vers l’application Companion pour le retrouver sur le Karoo.

Le multilingue est bien entendu au rendez-vous, car déjà présent au fil des mises à jour pour son prédécesseur (Allemand, Anglais, Espagnol, Français et Italien).

Voilà qui est prometteur ; à suivre par un essai longue durée prochainement.

Page produit : GPS Hammerhead Karoo

Prix : 500€

Tour de cou et manchettes Buff anti-UV

Testés par Matthieu

Description

Ces deux nouveautés du fabricant espagnol Buff m’ont fait de l’œil pour plusieurs raisons. Tout d’abord, la promesse d’une protection solaire (résistance UPF50) qui me paraît très intéressante, avec l’été qui se profile, ainsi qu’une légèreté de matière et construction technique affirmant pouvoir évacuer rapidement la transpiration.

Sur le terrain

Ces deux produits ont été testés pendant plusieurs sorties sur bitume, ainsi que durant 10 heures d’épreuve durant The Traka, sur des plages de température variant entre 10 et 25°C. La légèreté et le confort des produits sont indéniables. Leur caractère respirant également.

Nouveautés matos Gravel
Roulez confortablement dans des conditions météorologiques changeantes grâce aux manchettes. Un must-have si vous effectuez des sorties longues !

Au-delà d’une température de 23°C, les manchettes sont toujours supportables même en plein soleil. Vous pourrez les baisser ou les mouiller pour assurer une protection solaire.

Le tour de cou est aussi très polyvalent, bien utile en début d’épreuve lorsqu’il fait frais et qu’on oublie vite, même lorsque la température dépasse les 20°C. Ce n’est que pendant les ascensions raides et/ou ou pendant un effort soutenu que vous aurez besoin de l’enlever mais avec un peu d’habitude, vous pourrez le retirer tout en roulant, sans retirer votre casque, car le tissu est très élastique.

Nouveautés matos Gravel
Maillot 7Mesh Atlas, manchettes et tour de cou Buff testés en mode « gravel race » sur The Traka – 200 km. Photo : Ferran Soler.

Tissu manchettes : 86% Polyester, 14% Élasthanne, Bande Élastique : 80% Polyester, 11% Élasthanne, 9% Nylon

Tissu tour de cou : 95% Polyester recyclé, 5% Élasthanne

Ces 2 produits m’accompagneront fin juin lors de ma virée dans le 06 sur le Bikingman Alpes Maritimes.

Prix : 35,95 € (manchettes), 20,95 € (tour de cou).

Page produits : Tour de cou Buff CoolNet UV® et Manchettes de bras Buff Nexs Blue

Maillot 7Mesh Atlas

Testé par Matthieu

Description

« Chaque cycliste a besoin d’un maillot incontournable, dans lequel il peut avoir confiance quelle que soit la journée et l’Atlas est la nouvelle référence de 7Mesh pour le confort lors de toutes les sorties et les performances. Ce sera un nouveau favori, qu’il soit porté tel quel pour des tours sur route ensoleillés à l’heure du déjeuner ou complété avec une couche de base ou un gilet pour les aventures en gravel. Quelle que soit la manière dont il est porté, l’Atlas offre une extensibilité sans élasthanne, une coupe juste à l’équilibre entre course et détente, et un accès facile grâce aux Anything Pockets pour ranger tout le nécessaire. Un maillot pour les trajets qui ne s’arrêtent pas au coucher de soleil. »

Sur le terrain

Après cette présentation dithyrambique, obtenue par traduction du communiqué de presse, place au test terrain ! Ce maillot m’a accompagné pendant bon nombre de sorties en vélo de route (entre 1 et 4 heures maximum) ainsi que sur La Traka pendant près d’une dizaine d’heures, sur des températures variant de 10 à 27°C.

Nouveautés matos Gravel
Le maillot 7Mesh Atlas est très polyvalent, pour une utilisation route ou gravel. Photo : Jordi Isasa.

Le bilan après toutes ces heures passées sur le vélo :

  • Le maillot est très confortable (taille M pour mon gabarit, 1,77 m pour 69 kg) ;
  • La maille est élastique mais conserve tout de même une très bonne capacité de rétention, notamment au niveau des 3 poches dorsales (c’est le Anything System). Sur La Traka, j’avais en effet « chargé » la mule avec pas moins de 8 gels et barres énergétiques, une bombe anti-crevaison ainsi que mon téléphone. Rien n’a bougé et l’accès à ces poches s’est montré facile en roulant. Mention spéciale pour les 2 poches zippées verticales présentes de chaque côté permettant de stocker une CB et de l’argent liquide, par exemple ;
  • La protection solaire est indéniable et avec une météo très ensoleillée au final et près de 27°C au pic de la journée, aucun coup de soleil à déplorer ;
  • La respirabilité de la matière est remarquable : pas d’effet maillot trempé malgré la transpiration abondante. Un vrai plus lors des pauses pour éviter les phénomènes de chaud-froid. « Il y a une vraie technicité de tricotage dans le dos du maillot pour supprimer l’utilisation de l’élasthanne, augmentant de fait la respirabilité et l’effet tissu sec sur la peau », explique Ludovic Thépin, responsable du développement de la marque pour la France.

La fibre LYCRA® T400® est fabriquée en partie à l’aide d’un mélange de matériaux recyclés (comme des bouteilles en PET destinées à la décharge) et de ressources renouvelables d’origine végétale. Sans aucun PFAS, ce maillot est vraiment un très bon produit, confirmant le sérieux et la technicité de la marque canadienne.

À noter aussi le label textile OEKO-TEX, très important, apposé sur ce maillot Atlas. Un tissu OEKO-TEX® Standard 100 a été contrôlé à chaque étape du traitement : matières premières, fils, teinture et ne contient pas de produits chimiques nocifs pour la santé. Les tests en laboratoire comprennent pour l’instant environ 100 paramètres de contrôle et reposent sur des normes de contrôle internationales ainsi que sur d’autres procédures d’essai reconnues.

Prix : 150 €

Fiche produit : 7Mesh Maillot Atlas manches courtes

Nouveau « gravel race » Colnago G4X

Repéré par Matthieu

Description

Le nouveau Colnago G4-X est la nouvelle machine « gravel race » du fabricant italien, qui remplacera à terme le G3-X.

Nouveautés matos Gravel

Cette année, Colnago a présenté un autre vélo de gravel, pour la famille C-Series, le C68 Gravel.
Les deux produits sont bien différents, tant dans la méthodologie de production (le C68 Gravel est construit en tube à tube, le G4-X est monocoque) que dans la géométrie. En fait, le G4-X est plus compact, avec un hauban abaissé. Le C68 présente quant à lui un empattement plus long avec un angle de tube de direction plus ouvert.

Nouveautés matos Gravel

Ces choix de conception font du G4-X un cadre plus adapté à un style de conduite agressif, typique du monde de la course. D’un autre côté, le C68 Gravel est conçu davantage vers la stabilité que vers la réactivité et l’agressivité.

Nouveautés matos Gravel

Voici les principales caractéristiques du nouveau Colnago G4X :

  • Une « clearance » de 45 mm pour les pneus, contre 40 mm précédemment pour le modèle G3-X ;
  • Un cockpit disponible en version standard (potence + cintre) ou avec une version tout intégrée CC.01. La version intégrée est un monocoque carbone de 40 cm de large, 120 mm de drop et 3 cm de flare de chaque côté (cintre de 46 cm de large en bas des cocottes) ;
  • Points d’emport : ils sont au nombre de 4. En plus des deux placés dans le triangle (standards), il est possible de rajouter un porte-bidon sous le top tube et un sur le tube supérieur ;
  • Transmissions : le Colnago G4-X est compatible à la fois avec les transmissions électriques ou mécaniques, en version mono ou double plateau. Il est aussi compatible avec les pattes de dérailleur universelles Sram UDH ;
  • Boîtier de pédalier au format T47, comme de nombreux vélos de gravel récents ;
  • 5 tailles de disponibles : 45, 48, 52, 54 et 57 ;
  • Trois coloris au choix : bleu, jaune et vert métal.

5 montages vélos complets :

  • Sram RED XPLR et roues Zipp 303 S. 8 870 €
  • Sram Force XPLR et roues Fulcrum Rapid Red 500 DB. 5 710 €
  • Sram Rival et roues Fulcrum Rapid Red 900 DB. 4 830 €
  • Shimano GRX RX820 double plateau et roues Fulcrum Rapid Red 900 DB. 4 330 €
  • Shimano GRX RX822 monoplateau et roues Fulcrum Rapid Red 900 DB. 4 330 €

Fiche produit : Colnago gravel G4X

Distributeur Apesud Cycling

Annonce
Rédaction Bike Café
Rédaction Bike Caféhttps://bike-cafe.fr
La rédaction de Bike Café vous propose de nombreux articles issus de communiqués qui nous parviennent via les agences de presse des marques, de organisateurs, des clubs, ... et de tests réalisés par nos rédacteurs. Nous en faisons une sélection pour vous informer régulièrement de l'actualité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur