Ozio, la petite marque française qui monte, propose une gamme de maillots pour les femmes. Cet été Ora, Polka, Malia étaient au catalogue et Anne a craqué en découvrant ce maillot sans manches, mariant le orange au bleu. Anne roule en Provence du côté d’Arles où le soleil est particulièrement chaud. On comprend ce choix et ce maillot lui va particulièrement bien.

Anne, pourquoi un jersey sans manches ?

Jersey Ora by Ozio
Anne roule dans une région très ensoleillée – photo Dan de Rosilles

Je cherchais un jersey sans manches parce que j’habite une région très ensoleillée et chaude l’été, et ce type de produit me convient bien car j’aime rouler bras nus. Or, à ma grande surprise, la plupart des marques n’en proposent pas ! Il existe davantage de jerseys avec des manches courtes. Les trois jerseys sans manches dont je disposais avant cette acquisition sont des Santini, au look Vintage, aux couleurs unies, au tissu très épais et avec des poches arrières distendues et une fermeture éclair au 2/3. Il me fallait donc trouver un jersey avec un imprimé moderne, pratique, joli et estival.

Jersey Ora by Ozio
Le jersey sans manches offre un bronzage moins tranché – photo Dan de Rosilles

Pour des raisons purement esthétiques, le jersey sans manches offre un bronzage moins tranché que le jersey à manches courtes. C’est toujours délicat d’exposer des bras bicolores lors de soirées mondaines ; si à cela s’ajoutent les marques de bronzage des mitaines sur les mains, des jambes avec la coupure nette du cuissard et des chevilles avec les chaussettes…

Comment tu te sens quand tu roules avec ce jersey ?

Jersey Ora by Ozio
L’été, je roule souvent en pignon fixe à l’improviste pour des sorties courtes – photo Dan de Rosilles

J’ai testé ce jersey sur des moyennes et courtes sorties. La légèreté et la technicité de la fibre sont surprenantes. Il devient comme une seconde peau, on ne le sent plus, il ne colle pas.  Avec le vent, il est encore plus proche, il glisse dans le vent, il devient peau.

Jersey Ora by Ozio
Attention de bien choisir la taille – photo Dan de Rosilles

Attention de bien choisir la taille car c’est un maillot qui est fit et qui se porte très serré, au plus près du corps et des sensations.

Je me sens également libre et sécurisée par la solidité des coutures. Les poches arrières semblent bien élastiques et solides. L’été, je roule souvent en pignon fixe à l’improviste pour des sorties courtes, sans provisions ni sacoches. Les 3 poches sont bien conçues, de tailles différentes on y glisse un portable, des papiers ou une veste de pluie. Cela renforce cette sensation de se sentir habillée avec peu, de façon technique.

Jersey Ora by Ozio
La couleur orange est visible de loin car très lumineuse – photo Dan de Rosilles

La couleur orange est visible de loin car très lumineuse. Elle est une garantie de sécurité supplémentaire. Cette visibilité me permet également de l’utiliser lors de sorties gravel dans la forêt. Globalement, en roulant sur les petites routes des Alpilles, j’ai eu l’impression que ce jersey était mon complice dans l’effort.

Parle-nous des détails et des finitions

En toute honnêteté, lorsque j’ai choisi ce jersey OZIO, je n’étais pas certaine de l’harmonie des couleurs orange et bleu. J’ai pris le risque de porter ces couleurs lumineuses inhabituelles pour moi. Un motif à losanges est dessiné de face sur un fond dégradé bleu bordé de orange. Le dos est orange, sur les 2/3 et les poches bleues. Cette complémentarité entre la face à dessins verticaux et le dos tranché par une ligne de couleur horizontale donne au jersey un aspect à la fois sportif et relax très original par rapport à ce qui se voit habituellement. Je n’ai pas hésité à le porter en ville à l’occasion de la soirée d’ouverture des Rencontres d’Arles. C’est étrange, mais je dirais qu’il est à la fois sportif, technique et élégant.

Jersey Ora by Ozio
Lors de la soirée d’ouverture des Rencontres d’Arles – photo Dan de Rosilles

Ce motif géométrique est également inhabituel pour moi, puisque je porte des jerseys unis ; mais je m’y suis habituée. Les finitions sont très abouties, particulièrement celles du col rond bordé de bleu qui finit superbement la coupe de façon très féminine. La fermeture éclair bleue sur tout l’avant du maillot permet aussi de l’ouvrir en cas de chaleur et renforce la verticalité des motifs avant. La dynamique du camaïeu bleu sur le devant donne du mouvement au jersey, casse son aspect de premier abord sérieux et linéaire.

Prix : 69 €

Infos sur le site de Ozio

Anne Fontanesi

Retrouvez Anne sur son Club Strava Nénettes & Cassettes

LEAVE A REPLY