Lors de notre flânerie dans les allées du Roc d’Azur, on a repéré le gravel de Rose Bikes : le Backroad (petite route), qui nous a carrément tapé dans l’œil. Florian, le boss de Bike and Test, qui est également le responsable du show room français de Rose, dont les produits sont vendus uniquement sur Internet, nous a présenté le vélo sur le stand. On aurait bien sauté immédiatement sur la selle pour aller faire un tour dans le petites Maures mais le vélo, juste sorti de son carton devait rester consigné sur place pour la durée du salon afin de se faire admirer par les visiteurs.

Rose Bikes : la marque

Gravel Rose Backroad
Gravel Rose Backroad : Rose ce nom n’a rien à voir avec la fleur – photo Bike Café

Pour ceux qui ne connaissent pas Rose bikes sachez que ce nom n’a rien à voir avec la fleur : il est simplement l’héritage du patronyme de son fondateur, Heinrich Rose qui a créé le premier magasin de vélos dans la ville de Bocholt, en Westphalie en 1907.

Depuis la société n’a cessé de se développer jusqu’en 1982, date à laquelle le premier catalogue imprimé a été publié en noir et blanc avec 64 pages et un tirage de 4 000 exemplaires. Dans les années 1990, l’activité de vente par correspondance de ROSE a pris de l’ampleur et la société s’est installée dans ses nouveaux locaux situés à Schersweide 4, qui offrent 3 800 m² d’espace de stockage, de mise en service et d’expédition de colis, ainsi que pour l’assemblage, l’administration et la production de catalogues. Le secteur de la vente par correspondance employait 55 personnes, tandis que 20 autres personnes travaillaient dans la boutique. Après 2000, ROSE a ouvert le « biketown » à Bocholt avec plus de 6 000 m². (source Wikipédia)

Il existe également un « biketown » de 300 mètres carrés à Munich et en France nous avons la chance d’avoir un show room chez Bike and Test à Maurepas dans les Yvelines où l’on peut voir ces vélos et être guidé dans leur personnalisation sur le configurateur en ligne. Bike and Test vous offre également la possibilité de faire des essais, ce qui est un avantage appréciable avant de concrétiser votre achat sur le net.

Sur le papier

Gravel Rose Backroad
Gravel Rose Backroad, le design du cadre ne laisse aucun doute sur le matériau employé – photo Bike Café

La description du Backroad sur le catalogue et sur la vidéo était pleine de promesses. Alors maintenant que l’on a le vélo en main, pour quelques photos et pour effectuer quelques tours de roue, prenons le temps de le détailler.

Gravel Rose Backroad
Gravel Rose Backroad photo Bike Café

Le Backroad Force 1 x 11 de notre essai est le modèle de milieu de gamme, les couleurs noire et bleu pétrole, (beau contre-pied aux couleurs néo-écolo généralement choisies pour ce type de vélo), sont carrément pétantes. Il existe aussi dans un coloris noir/sable une peu moins fun. Les nouveaux pneumatiques gravel Schawlbe bicolores s’accordent à merveille avec ce bleu pétrole.

C’est une rupture pour Rose, qui délaisse l’aluminium sur ces modèles au profit du carbone, pour le cadre et la fourche. Le design du cadre ne laisse aucun doute sur le matériau employé. Ce n’est pas moins que cinq tailles de cadre qui sont proposées : soit en cm : 51/54/57/59/62. Sa géométrie est conforme à la pratique du gravel : bases de 425 mm, angle de tête entre 71 et 72 degrés et celui du tube de selle entre 73 et 74 degrés selon la taille. Le cadre est particulièrement léger : 1040 g.

L’équipement du vélo est typé gravel. Monte pneumatique généreuse (Schwalbe G-One 700 x 38) sur roues Kinlen logotées Rose (largeur extérieure 28) et moyeux Formula, freins à disque hydraulique de 160 mm, axes traversants, douille de direction 1″1/8, dérailleur chape longue, cintre Evomax Ritchey, tige de selle Flex-carbon Rose.

Notre modèle est équipé avec le groupe Sram Force 1 x 11 mono plateau de 42 et cassette de 11 vitesses 11/42. Le cadre est prévu pour 2 porte bidons. Les autres modèles de la gamme, assemblés sur le même cadre, sont proposés avec un groupe Shimano 105, Ultégra, Ultégra Di2.

À noter qu’il existe également une gamme Procross avec des modèles « starter » équipés de groupes Shimano Ultegra et 105, SRAM Apex tout de même. Avec une géométrie se situant entre cyclo-cross et gravel (empattement BR 540 mm, PC 534 mm pour une taille 54), le cadre est en alu.

La gamme Backroad et son cadre carbone, permet grâce au configurateur de décliner son équipement entre version cyclocross et version voyage. Cela se fait par un échanges de périphériques, montage de gardes-boue et porte-bagages sur les œillets de la fourche et des haubans, montage d’une roue avant dynamo.

Bon la couleur bleu pétrole est pétante, et pour le reste ?

Le passage des câbles est méticuleusement fait par l’intérieur du cadre. Le serrage du tube de selle est simple, efficace, esthétique. Le dessous du boîtier de pédalier est quasiment caréné. Le montage est parfaitement soigné, rien qui ne dépasse, ne traine, il peut rivaliser sans peine avec des montages à la carte. Les marquages sont fait avec goût – le petit marquage Roadtrack à l’intérieur des bases est surprenant.

Le vélo est poids plume. Nous avons vérifié le poids sur notre balance : 8,6 kg dans la tolérance annoncée de la spécification, sans les pédales.

Et si on roulait …

On ajuste la hauteur de selle, on monte la paire de pédales. On vérifie les pressions, en route. Direction le bois de Saint Cucufa près de Rueil où nous disposons d’un terrain varié, permettant d’évaluer le vélo sur toutes les surfaces. Le décor est doré à souhait par un soleil automnal qui vient nous apporter une chaude lumière. Les chemins couverts de feuilles sont à peine gras, belle journée en perspective.

Gravel Rose Backroad
Gravel Rose Backroad photo Bike Café

Aux premiers roulages, c’est une impression de confort caractéristique à une géométrie gravel qui diffère de celle du vélo de route

En enchaînant montées et descentes on perçoit un bon équilibre avant arrière. Il n’y a aucune rupture d’adhérence sur nos petites grimpettes, les Schwalbe y sont pour quelque chose, ainsi que la géométrie du cadre.

Gravel Rose Backroad
Gravel Rose Backroad photo Bike Café

Le vélo reste agile dans les singles qui tourniquent. En descente, il garde la trajectoire bien que le freinage manque un peu de mordant, sans être catastrophique. On est encore en période de rodage des plaquettes neuves. La selle est neutre à souhait, et la tige de selle joue son rôle d’accompagnement. Le vélo se sort fort bien, et sans mauvaise surprise, des pièges sur ce terrain en sous-bois.

Il n’a pas été permis de mettre en défaut la rigidité de ce vélo au cours de l’essai, le rendement de ce carbone est peu différent de l’alu. On aimerait pouvoir l’essayer sur des terrains plus exigeants. Notre essayeur Nicolas, roulait pour la première fois en mono plateau et indéniablement on peut parler d’effet mono plateau. L’attaque arrive naturellement avec ce montage mono-plateau. La plaque de 42 n’est pas un handicap en montée et sans inconvénient sur la route si on ne chatouille pas les chronos.

Pour conclure

Les qualités, le niveau d’équipement en regard de son prix le place sur le podium qualité / prix lors de l’achat d’un premier gravel ou du remplacement d’un modèle entrée de gamme. Il n’a pas de défaut majeur, la vente par réseau internet est maîtrisée et efficace.

Le vélo est monté à la demande, suivant les spécifications introduites sur le configurateur. Il est livré sous 3 à 4 semaines. Au déballage du carton, il suffit de régler la hauteur de selle, tourner et resserrer l’ensemble cintre/potence et monter le pédales, les réglages ayant déjà fait au départ.

Le look résolument carbone avec son gros tube diagonal ne fera pas l’unanimité. Certains regretteront ce qui peut paraitre de l’embonpoint en regard d’un cadre acier ou titane.

Caractéristiques

  • CADRE: Carbone haute module T30/40, technologie H.O.C., à partir d’env. 1040 g teal-black 51cm
  • FOURCHE: High Performance Disc, 1 1/8“ – 1.5“, carbone teal-black 300mm
  • ROUES: ROSE R Thirty DISC noir 28″
  • PNEUS: Schwalbe G-One Allround Evolution Line, V-Guard, Lite Skin, 700x38c Classic Skin 700x38C
  • PÉDALIER: SRAM Force 1 42 d 170mm
  • CASSETTE: SRAM PG-1130 11 vitesses 11-42
  • DÉRAILLEUR ARRIÈRE: SRAM Force 1 chape longue
  • CHAÎNE: SRAM PC-1170 11 vitesses
  • FREINS: SRAM Force 160mm/160mm schw/grau
  • CINTRE: Ritchey WCS Evomax blatte 40cm
  • GUIDOLINE: Xtreme Gel-Comfort noir
  • POTENCE: Ritchey WCS C220 blatte 90mm
  • ENTRETOISE: ROSE entretoises aluminium noir 20mm (2x10mm)
  • SELLE: Selle Italia Novus Flow noir/noir
  • TIGE DE SELLE: ROSE RC-170 Carbon 350mm carbone mat 27,2mm

Annoncé pour 8,2 kg

Prix : 2 570 euros

Infos sur le site de Rose Bikes

 

5 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    Merci pour ce test intéressant.

    Une demande de quelques détails complémentaires pour juger de la polyvalence de cette bicyclette de sécurité. En gros les trucs que je demanderai dans un magasin pour savoir si le vélo peut me convenir.

    Taille max des pneus acceptés par le cadre et la fourche ?
    Les photos laissent deviner la possibilité d’ajouter des accessoires , pouvez vous le confirmer, un porte bagage arrière? une fixation dans l’axe de la fourche pour un éclairage avant?
    Les roues sont elles compatibles tubeless ready ?
    On devine sur le cadre les fixations pour un dérailleur avant.

    Sur certaines photos le slopping semble faible, qu’en est il ?

  2. Taille max des pneus 700 x 40
    Ensuite ce qui est bien chez Rose c’est leur configurateur en ligne qui donne toutes les réponses et offre une possibilité de « fabriquer » son vélo en fonction du besoin dans la limite de ce qui est techniquement faisable. Le vélo est monté en tubeless donc à priori les roues sont compatibles avec ce type de pneus. Effectivement on fait plus que deviner les fixations dérailleur et il existe une version double plateau et cadre est commun au deux montages. Le slooping est faible effectivement.

  3. Un vélo magnifique, mais impossible de juger de son efficacité sur route sans un test dans ce contexte (ascension d’un col, descente rapide, peloton routier, etc …). Pour quelle raison les Gravels sont-ils presque toujours testés comme des VTT ?

LEAVE A REPLY