Voilà quelques nouveautés shopping nouveautés pour sortir du déconfinement. La pratique du gravel continue d’inspirer les marques qui créent de plus en plus de produits et d’accessoires dédiés à la pratique du vélo passe-partout. Bonne découverte.

matos-unSelle San Marco GND Racing Supercomfort

Ce modèle GND a été spécialement développé par San Marco pour le off road.

La conception et l’ergonomie du nouveau GND ont été conçues spécifiquement pour obtenir un équilibre entre les zones de libération et les zones de support. La partie avant est plus large et plus douce que les autres selles de la collection. Elle offrant un confort accru, même dans des positions plus agressives (par exemple, en montée). Le design, l’ergonomie et la largeur de la partie arrière de la selle offrent un soutien parfait pour le cycliste, même lorsqu’ils n’appuient pas fortement sur les pédales.

Ses caractéristiques et sa conception rendent la selle GND particulièrement adaptée au secteur all-road. La structure de la selle est ouverte au milieu pour alléger la pression. Le rembourrage présente une double densité unique pour optimiser les zones de soutien (avant et arrière), avec deux inserts « amortisseurs » pour réduire les vibrations générées par les terrains irréguliers et transmises du vélo au cycliste.

Selle San Marco GDN Superconfort
Selle San Marco GDN Superconfort

La version Supercomfort est parfaite pour les cyclistes qui préfèrent les terrains accidentés et utilisent des vélos Gravel, la selle Supercomfort absorbe mieux les vibrations causées par les surfaces cahoteuses.

Le modèle super confort GND Racing a été développé en tenant compte des composants spécifiques qui déterminent le niveau de confort :

  • Rembourrage : La version Racing comprend une couche de Biofoam combinée à une couche supplémentaire de gel. Celles-ci sont fusionnées avec des épaisseurs variables en fonction de la zone d’appui, afin d’optimiser la partie qui entre en contact avec les os pelviens.
  • La longue découpe centrale (Open -Shell) garantit un confort et un maintien toute la journée sur toute la longueur de la selle. Cette caractéristique améliore le flux sanguin, prévenant l’engourdissement et soulage la pression sur le périnée. Recommandé pour les individus avec une rotation pelvienne moyennement élevée.
  • Le revêtement présente des micro perforations pour faciliter la circulation de l’air et garder les surfaces de contact sèches.
Selle San Marco GDN Superconfort
Selle San Marco GDN Superconfort

Cette selle est également recouverte de deux matériaux : la « microfeel » résistante pour les zones de soutien et deux zones « tissées » qui garantissent une résistance maximale à l’abrasion et aux rayures sur les côtés de la selle elle-même.

Assemblé avec rail XSILITE.

Caractéristiques

  • Rail : Stealth Xsilite
  • Coque : renforcée de fibre de carbone
  • Mousse : Biofoam
  • Couverture: Microfeel
  • Dimension:  262 x 145 mm
  • Poids : 205 gr

Prix : 149 €

Infos sur le site

matos-deuxChaussures Specialized Recon MTB

Les chaussures de Cross-country de Specialized seront également appréciées en gravel. Les versions 2020 sont disponibles avec notamment le modèle haut de gamme extrêmement léger la : S-Works 7 XC. Très bon transfert de puissance, incroyablement légères, stylées,… les S-Works 7 XC sont des chaussures tout-terrain sans compromis.

Chaussures MTB Spe Recon
Chaussures MTB Specialized Recon
  • La semelle extérieure et la semelle de confort Body Geometry ont été conçues et testées par des scientifiques pour booster la puissance, améliorer le rendement et diminuer le risque de blessures en optimisant l’alignement hanche/genou/pied.
  • Semelle carbone FACT Powerline™, la plus rigide et la plus légère de la gamme tout-terrain, optimise le transfert de puissance : indice de rigidité 13,0.
  • Un mesh Dyneema® est inséré entre des couches de mesh extensible dans les quatre directions, ainsi que du TPU afin de créer des zones non extensibles pour une connexion et un confort suprêmes.
  • Fermetures BOA® S3-Snap indépendantes en aluminium pour des micro réglages en roulant.
  • La technologie PadLock™ maintient parfaitement le talon et améliore l’accélération.
  • Écrou de cale en alliage de titane.
  • Semelle extérieure en caoutchouc SlipNot™ optimisée pour le grip et la durabilité dans toutes les conditions, avec crampons amovibles.
  • Chaussant moulant avec bout de chaussure large pour une connexion et un confort suprêmes.
  • Perçages de type SPD à 2 vis, compatibles avec toutes les grandes marques de pédales VTT. Poids approximatif : 270 g (chaussure en taille 42).
Chaussures MTB Spe Recon
Chaussures MTB Specialized Recon

Tarif des différents modèles

  • RECON 1.0 MTB : 99.90 €
  • RECON 2.0 MTB : 149.90 €
  • RECON 3.0 MTB : 219.90 €
  • RECON S-WORKS MTB : 379.90 €

Infos sur le site 

matos-troisGuidon Ritchey VentureMax XL

Les guidons larges deviennent tendance en gravel notamment en bike packing. Ritchey a décliné son célèbre VentureMax en version XL.

Les aventures en bikepacking exigent des composants qui offrent un maximum de confort, des fonctionnalités pratiques et une conception logique. Le WCS VentureMax XL présente toutes les qualités du guidon d’origine, mais il s’élargit des épaules jusqu’à 52 cm et 64,7 cm à sa base.

Guidon Ritchey XL
Guidon Ritchey XL

Ce guidon séduira particulièrement la communauté du vélo-packing, le WCS VentureMax XL offre une partie supérieure ergonomique pour une pause de mains plus confortable, la dimension plus large procure plus de contrôle et de stabilité hors route lorsque le vélo est chargé. Cette largeur va permettre le montage d’accessoires et de sacs. De plus, le WCS VentureMax XL comporte également un balayage arrière de 4,6°, des formes aérodynamique de 38 x 22,5 mm et un perçage pour une boîte de jonction Shimano EW-RS910.

Prix : 104,95 €

Infos sur le site 

matos-quatreSpecialized roues Roval Terra

Specialized présente 2 nouvelles roues Roval Terra CLX, légères et assemblée à la main …

Des roue pour toutes les routes et tous les chemins. Légères comme des roues de route, résistantes comme des roues de VTT, le modèle CLX apporte des performances de pointe pour affronter en toute confiance les différentes conditions rencontrées en gravel. Ces parmi les plus légères du marché. Dotées de jantes de 25 mm de largeur intérieure, elles offrent une durabilité et une qualité de roulage exceptionnelles tout en étant compatibles avec des pneus de section de 28 à 42c et avec des pressions allant jusqu’à 90 PSI (6,2 bars).

Caractéristiques

  • Largeur de jante (interne) : 25 mm
  • Hauteur de jante : 32 mm
  • Type de montage : Radial / Croisé par deux (2:1)
  • Nombre de rayons : 21 (av) – 24 (ar)
  • Type de rayons : DT Swiss Aerolite T-head
  • Types d’écrous de rayon : DT Swiss Pro Lock Alloy hexagonal
  • Moyeu avant : Roval AFD1, Centerlock, axe 12 mm
  • Moyeu arrière : Roval AFD2, Centerlock, DT Swiss EXP interne, Shimano HG, axe142x12mm
  • Poids de la paire (avec fond de jante et valves Tubeless) : 1296 g

ROVAL TERRA CLX AVANT : 999.90 €
ROVAL TERRA CLX ARRRIERE : 1 399.90 €

Le modèle EVO

Ces roues passent partout où presque. Légères comme des roues de route, résistantes comme des roues de VTT, les Terra CLX EVO apportent d’excellentes performances et permettent d’affronter en toute confiance les différentes conditions liés à la pratique du gravel.

Specialized roues Rovel
Roue Roval

Elles sont disponibles en 700c et 650b avec des jantes de 30 mm de largeur interne pour une prise en main optimale et une monte de pneus allant jusqu’à 2,1 pouces, permettant d’être à l’aise sur n’importe quel terrain. La durabilité est assurée par un ratio robustesse-poids inégalé grâce aux jantes dotés de nos toutes dernières technologies composite.

Caractéristiques

  • Matériau de jante : Fibres de carbone
  • Largeur de jante (interne) : 30 mm
  • Hauteur de jante : 25,3 mm
  • Type de montage avant : Radial / Croisé par deux (2:1)
  • Type de montage arrière : Croisé par un / Croisé par deux (2:1)
  • Nombre de rayons : 24 / 24 (avant/arrière)
  • Type de rayons : DT Swiss Aerolite T-head
  • Types d’écrous de rayon : DT Swiss Pro Lock Alloy hexagonal
  • Longueur de rayon (avant) : 700c > 283 mm (droit) / 279 mm (gauche) | 650b > 264 mm (droit) / 260 mm (gauche)
  • Longueur de rayon (arrière) : 700c > 278 mm (coté transmission) / 284 mm (coté opposé) | 650b > 259 mm (coté transmission) / 265 mm (coté opposé)
  • Moyeu avant : Roval AFD1, Centerlock, axe 12 mm
  • Moyeu arrière : Roval AFD2, Centerlock, DT Swiss EXP interne, Shimano, axe 142x12mm
  • Poids version 700c (avant et arrière avec fond de jante et valves Tubeless) : 1357 g

ROVAL TERRA CLX EVO : 2 399.90 € (La paire)

Infos sur le site 

matos-cinqSportful Giara pour s’habiller gravel

Sportful nous propose du style pour toutes les aventures avec sa collection GIARA pour le gravel. « Lorsque nous avons eu l’idée de créer Giara, nous savions ce que nous voulions : des performances sur une longue durée, associées au confort et au style sur le vélo, mais aussi à la fin de la course », dit-on chez Sportful.

Collection Giara pour le gravel chez Sportful
Collection Giara pour le gravel chez Sportful

Les tissus légers et respirants des maillots avec des motifs alternés et faciles à enfiler vous maintiendront au frais et au sec. Le Giara Jersey couvre toujours vos épaules avec des détails réfléchissants, d’une couleur contrastante ou ton sur ton.

Collection Giara pour le gravel chez Sportful
Collection Giara pour le gravel chez Sportful

Le cuissard Supergiara, qui peut s’associer au maillot, possède une coupe ergonomique associée aux qualités d’un tissu hautement élastique. La peau de chamois DMS allie différents niveaux de densité avec une forme plus réduite que les autres, pour correspondre parfaitement à la position du corps et aux mouvements nécessaires sur les chemins les plus cahoteux. Les poches cargo en maille-filet aux jambes et au dos peuvent contenir tous vos effets personnels et les détails réfléchissants vous maintiendront bien visible, de l’aube au crépuscule.

Ces équipements feront l’objet de tests sur le terrain prochainement avec l’équipe de Bike Café.

  • Maillot : 84.90 €
  • Cuissard : 139.90 €

Infos sur le site

matos-sixMasques de protection ALÉ Cycling

Si vous devez rouler avec un masque de protection, pourquoi ne pas le faire avec un peu de couleur et d’originalité. La marque italienne ALÉ Cycling lance une collection colorée de masques de protection sympathiques et ironiques. Ces masques ne sont pas à usage médical, ils possèdent qu’une simple couche de protection anti-projection.

Masques de prtection ALÉ Cycling
Masques de prtection ALÉ Cycling

Ces masques sont lavables à 40 °, pour réactiver le traitement, après le lavage, il faut les sécher en machine ou, en l’absence de séchoir, appliquer un fer à vapeur pendant 5 secondes. Le traitement du masque est garanti jusqu’à 20 lavages.

Les masques Alé sont des équipements « fun », qui apportent un style aux cyclistes pour transmettre en couleur de la sympathie. Vous pouvez les assortir avec les tons et les graphismes des vêtements de la marque. C’est un produit à l’usage exclusif d’une seule personne et doit être utilisé en respectant toujours les règles de sécurité et d’éloignement social.Comme déjà spécifié, les masques faciaux d’Alé ne sont pas un équipement chirurgical médical.

Prix : 8 €

Infos sur le site 

Infos sur le site 

9 COMMENTAIRES

  1. Cool, on attaque tout de suite la société de l’après confinement : acheter, acheter et acheter des roues à 2 400 boules, des vêtements « spécial gravel  » …. C’est sûr que la prise de conscience est à la hauteur de l’enjeu d’autant plus pour une activité qui se veut en rupture des autres pratiques du cyclisme, c’est radical ;-).

    • Je profite de cette « remarque » un peu rentre dedans, adoucie par le smiley en signature, pour répondre à tous les autres commentaires qui vont dans le même sens et que je ne publierai pas. Tant pis si nous perdons des lecteurs et à la limite tant mieux car ce n’est pas ce genre de commentaires que nous recherchons.
      – Bike Café : blog auto-financé, indépendant, sans pub qui adopte des règles d’éthique au-delà de tout ce que l’on peut voir sur le web, ne pousse pas à acheter, acheter, … Nous pensons à tout le monde en publiant ce qui se présente en matière de « nouveautés ».
      – Nos articles ne sont pas tous des sujets shopping … vous l’avez j’espère remarqué. Nous parlons de vieux vélos, nous présentons des jeunes sociétés françaises qui se lancent, nous parlons de lecture de culture vélo et pour tout ce travail nous ne recevons aucune rétribution.
      Donc faites la part des choses. Regardez le monde qui nous entoure. Détournez la tête des affiches 4 x 3 sur le bord des routes, ne regardez plus la télé, ne lisez plus les journaux, n’allumez jamais votre radio, …
      Chacun saura pour lui-même choisir ses équipements en fonction de son budget, de ses envies. Nous parlons de produits chers comme de produits meilleur marché. Nous parlons même de chemisettes achetées en friperie. Cherchez ailleurs une telle ouverture si nos publications ne vous plaisent pas ;-)))

  2. Désolé, mais pour moi le positionnement de rubriques comme celle que j’ai critiqué (et ce n’est pas la première fois que cela m’interpelle sur votre site) c’est de la pub gratuite. En effet elles n’apportent rien d’objectif concernant les produits mis en avant et se contente de recopier les fiches techniques de fabricants pour lesquels la finalité est toujours la même. Vous faites régulièrement des tests au long cours, en toute partialité, qui eux apportent un réel plus à la communauté et je ne peux que vous en féliciter. Ceux-là ne souffrent d’aucune comparaison avec ces demi-pub. A la limite pourquoi ne pas admettre de la pub, rémunérée et assumée en tant que telle qui ne place pas le lecteur dans cette espèce d’ambiguïté où au prétexte d’informer on sert tout de même une bonne dose d’intox, au moins cela ferait des rentrées financières et clarifierait les choses ? Après, vous avez tout à fait raison je peux effectivement tourner la tête et me passer de lire ce genre d’article (?) mais l’étau numérique est tel que google vous les balance à la figure sans votre assentiment ! Alors dans une activité où l’image donnée se veut détendu, ne peut on réellement se passer de telles infos qui ne (r)apportent rien de bien nouveau, je vous laisse juger, c’est vous le rédacteur et moi rien qu’un lecteur bien occasionnel.

    • Tout est dit Philippe, et si votre « raideur » intellectuelle vous empêche de faire la part des choses tant pis : j’assume. Pour ma part je ne changerais rien, et c’est la liberté que je m’offre justement. Elle me coûte quelques heures de travail, les coûts de fonctionnement du site, les déplacements, … mais c’est juste de la passion et l’envie de la partager.
      Pour tout vous dire je fais un lèche vitrine admiratif des beaux produits innovants et je ne peux pas m’empêcher de trouver ces roues à 2400 boules superbes, ces fringues (que l’esprit gravel fait évoluer), confortables, … Je ne suis pas dupe car je vis dans mon époque (malgré mon âge) avec ses défauts et ses avantages. Le marketing n’est pas toujours un gros mot et nous sommes à priori capables de faire nos choix.
      Après je vous le répète « tournez la tête » comme vous le feriez sur d’autres supports si cela ne vous intéresse pas et adressez vos rancœurs à d’autres qui ne se gênent pas pour tirer profit de leurs publications. Ceci dit, je les comprends très bien et je les respecte car il faut vivre, et les médias du net sont peu rémunérateurs.
      Restons en là Philippe SVP … Allons rouler et respirer une peu, je ne vais pas passer plus de temps à me justifier, mais parfois ce genre de remarque me blesse encore car elles sont aussi ambiguës que ce que vous reprochez. Heureusement elles sont très peu nombreuses.

  3. Personnellement j’ai (re)découvert le vélo grâce à ce site et j’aime en suivre l’actualité. Le gravel apporte beaucoup au vélo car il permet de réunir le meilleur des deux mondes, route et nature, c’est très rafraîchissant je trouve. J’aime bien les news matos car je suis curieux de découvrir de nouveaux produits, non pas dans un esprit consumériste, mais étant passionné par la technicité et l’innovation des produits. Je n’ai ni l’envie ni le temps de faire « le tour » de tous les fabricants alors ce genre d’articles est idéal pour moi car il est synthétique et je n’y vois rien de spécialement « orienté ». Je pense également que le gravel, de par ses nombreuses spécificités ergonomiques (comme on peut le voir dans cet article avec la présentation du cintre Ritchey), a également changé les points de vue (et préjugés ?) sur ce que doit être un bon vélo et sa pratique, prônant une belle ouverture d’esprit pour chacun. Grâce à cette rubrique shopping, j’ai réussi à résoudre un problème de dos que je traînais depuis des années, personne ne m’a obligé à acheter le produit en question. Bref plus de confort c’est pour moi aujourd’hui plus de plaisir et moins de douleurs, tout le monde y est gagnant !

    • Merci Jérôme … ça fait plaisir de vous lire car c’est exactement ça. Le cintre Ritchey m’a épaté. J’ai échangé avec l’importateur qui est en Belgique flamande. Ce cintre est en rupture, c’est déjà un sacré succès.

  4. Continuez et ne changez rien.

    Assurément que l innovation matérielle, l équipement et le marketing qui en découle font partie ntégrantes du cyclisme. Vous faites bien d en parler surtout de la bonne manière dont vous le faites.

    Merci de nous documenter sur les diverses approches, sorties, innovations, evolutions.
    Votre blog est la pièce majeure qui me fait aller vers le vélo et plus précisément le gravel. Jusqu’ a présent le monde du cyclisme ne m avait jamais attiré. Donc bravo pour l approche et la philosophie qui sont les votres, qui n en déplaise à certains sont aux antipodes de la course à l armement et le marketing à outrance.
    Vous brisez les codes et apportez quelque chose de plus authentique, détendu et frais tout en étant qualitatif.
    Il faut vraiment être culotté pour vous accabler du contraire !

    Au plaisir de vous lire encore et encore !

    • Merci Mathieu … là du coup je vais rougir 😉 Mais ces compliments vont également à notre « collectif d’écriture » constitué d’une dizaine d’auteurs, tous bénévoles qui m’aident à élargir et diversifier les contenus de notre publication.
      J’aime bien votre expression « briser les codes » … Elle reflète notre état d’esprit atypique dans ce monde des médias un peu convenu où effectivement l’étanchéité entre les rédactions et les régies publicitaires n’est pas toujours réelle. Je ne crois pas plus à la sincérité des « influenceurs » têtes de gondoles de marques sur les réseaux sociaux. Ils deviennent des « avatars » du monde du superficiel, écume d’un océan dans lequel on se noie. Bike Café trace sa voie originale entre ces 2 modèles. J’aime aussi le qualificatif de détendu que vous nous attribuez … bien que ma réaction de cette après-midi était peut-être un peu tendue 😉

  5. C’est mérité. Sincèrement !

    Patrick je profite de cet échange pour vous suggérer une petite observation de la part du lecteur que je suis.
    Serait il possible lors de vos essais de pouvoir établir des données comparatives ?
    Un classement des meilleurs vélos ou alors des notes sur cinq étoiles pour définir les points fort et faible (confort, poids, rendement, route, chemin, bikepacking etc…).
    Je vous avoue que ça serait un véritable plus pour nous éclairer sur le choix d un modèle qui correspond mieux a nos critères plutôt qu’un autre !

LEAVE A REPLY