AccueilMatosTests équipementsTest intensif de la gamme textile vélo hivernale GripGrab

Test intensif de la gamme textile vélo hivernale GripGrab

Lorsque l’on m’a proposé de tester de nouveaux produits GripGrab, j’ai tout de suite pensé à des accessoires types gants, bonnets ou sur-chaussures. Je suis depuis plusieurs années une convaincue des équipements de la marque, réputés très efficaces contre les conditions météo difficiles. Alors quand on m’a parlé d’un élargissement de la gamme avec du textile (vestes, maillots, cuissards), il faut bien avouer que j’étais curieuse de voir le résultat de plus près. (Texte et photos Jeanne Lepoix)

La marque danoise a déjà une forte expérience, puisqu’elle a été créée il y a plus de vingt ans par trois frères. Les produits proposés sont plutôt haut de gamme et particulièrement bien adaptés aux conditions extrêmes (imperméabilité et confort thermique) et de faible luminosité (réfléchissants). Conçus par des cyclistes, le besoin est parfaitement identifié en termes de technicité et de performance. Gants, couvre-chaussures, chaussettes, manchettes, jambières, bonnets… ils se spécialisent sur une petite sélection d’accessoires essentiels et de grande qualité qui font la différence une fois sur le vélo. Les extrémités du corps sont les premières et principales zones touchées par le froid.

Test équipements d'hiver GripGrab
La nouvelle gamme de textile Automne/Hiver : veste sans manches, maillot thermique long, cuissard à bretelles long avec short amovible et des gants ultra-chauds.
Annonce
Annonce Trek

Abordons maintenant leur nouvelle gamme de textile spécial Automne/Hiver avec le test d’une veste sans manches, d’un maillot thermique long, d’un cuissard à bretelles long avec short amovible et de gants ultra-chauds. L’hiver est bien installé ici au cœur des Yvelines apportant avec lui sa dose de pluie et de mauvaises conditions climatiques. Le test terrain n’en a été que meilleur.

Textile GripGrab vélo pour affronter l’hiver : look général de la gamme

Test équipements d'hiver Gripgrab
Pas d’extravagance dans le design, les produits sont minimalistes, sobres mais très classes.

On reste dans la lignée de ce que nous a habitué la marque : du simple, mais fonctionnel. Pas d’extravagance dans le design, les produits sont minimalistes, sobres mais très classes. C’est efficace. Côté couleurs, une prédominance de noir mais quelques touches automnales viennent relever la gamme comme le jaune moutarde, le bleu marine ou encore le vert kaki. C’est à dominance noir certes, mais on retrouve toujours de nombreux éléments réfléchissants, que ce soit sur les impressions des logos ou sur de petites bandelettes cousues à divers endroits. Au toucher, les tissus semblent être d’une grande qualité et inspirent une haute technicité. Les tirettes des zip sont également très agréables à prendre en main avec leur fine bande siliconée noir et le logo GripGrab blanc imprimé légèrement en relief.

Le coupe-vent sans manches GripGrab “Windbuster Windproof” : compacité et efficacité

Entre les mains, on se rend compte de la légèreté incroyable de la veste sans manches et de sa très grande capacité à être compressée. Elle se glisse très facilement dans la poche arrière de son maillot pour être sortie lors des descentes ou en cas de vent pour une protection efficace du buste : aucune excuse pour ne pas l’emmener sur toutes ses balades ou entraînements.

La partie windstopper sur le devant peut paraître très fine mais elle est suffisante pour couper le vent de manière très efficace. Si on regarde de plus près la face avant, on peut voir un joli petit motif quadrillé. L’arrière quant à lui, est composé d’un tissu mesh très aéré sur toute la hauteur, ce qui facilite l’évacuation de la transpiration. Le séchage est rapide et la sensation d’humidité ne se fait pas sentir. En plus de couper du vent, le gilet a reçu un traitement spécial (sans produits chimiques pouvant nuire à la santé) qui apporte un côté déperlant protégeant de la légère pluie et de la saleté. Il faut noter que le produit n’a pas été conçu pour être imperméable. Le col est plutôt haut, assurant une bonne protection du cou, partie sensible lorsque nous sommes exposés au vent. L’intérieur de celui-ci a la subtilité d’être également composé d’une partie en mesh pour plus de confort.

Test équipements d'hiver Gripgrab
Protection au niveau du cou pour éviter toute irritation et zip injecté facile à ouvrir.
Test équipements d'hiver Gripgrab
Tissu mesh sur la quasi totalité du dos : juste les épaules qui restent dans le tissu windstopper du devant.

Il est près du corps et donc retient bien les courants d’air, mais pas complètement pour laisser passer une légère brise pour un refroidissement contrôlé. Le tout est très élastique assurant un excellent ajustement et permettant de s’adapter à notre morphologie sans compresser : présence d’une large bande élastique tout autour de la taille (d’environ 3 cm) + de fines laminettes sur les épaules.

Test équipements d'hiver Gripgrab
Laminettes sur les épaules pour bien maintenir la veste en place et protéger de l’air.

Le maintien est optimal grâce à la présence d’une bande silicone adhérente (au motif en fins pointillés très raffiné) placée sur la partie arrière de l’élastique. La coupe reste ajustée et je recommande de prendre une taille au-dessus de sa taille habituelle pour mettre facilement plusieurs couches en dessous. Le dos est légèrement plus long que le devant et une fois sur le vélo, notre position et notre pédalage ne sont pas gênés. 

Test équipements d'hiver Gripgrab
Bande silicone au subtil pattern à petits points.

La fermeture éclair à double sens permet l’ouverture de la veste soit par le haut, soit par le bas. On retrouve rarement cette option sur ce type de gilet et c’est donc un très gros avantage. De plus, elle s’ouvre et se ferme très facilement, même au guidon de son vélo avec une seule main, de par sa grande largeur de zip et sa longue tirette qui s’attrape facilement. J’aime bien ce genre de fermeture facile à utiliser en zip injecté avec un aspect brut sans lèvres qui viennent la cacher. Cette double ouverture permet de rouler en ouvrant légèrement la fermeture par le bas de manière à pouvoir réguler la ventilation du corps et accéder facilement aux poches du maillot se trouvant en dessous.

Le gilet est en effet dépourvu de poches et je regrette cette absence pour ranger de petits effets personnels. On peut les ranger dans le maillot en dessous mais souvent, sous une veste, ils prennent l’humidité…

La veste n’est pas ce qui se fait de mieux en visibilité mais on note tout de même la présence d’éléments réfléchissants qui font plus office de décoration : fines bandelettes à l’arrière et de chaque côté et logo imprimé en matière réfléchissante. Ces ajouts ne permettent pas d’avoir un vêtement homologué haute visibilité répondant aux normes de sécurité CE. Les coloris sont plutôt sobres et dans l’air du temps : jaune moutarde, vert olive, bleu marine ou noir. Le dos reste toujours noir quelque soit la couleur choisie. Chacun y trouvera son compte.

Pour résumer : Ce gilet au look minimaliste, léger, respirant et minuscule une fois replié, est définitivement un indispensable de la garde-robe du cycliste.

Les plus 👍

  • Léger
  • Compact
  • Look simple et chic
  • Devant protecteur et dos respirant

Détails

Le maillot thermique à manches longues GripGrab “Gravelin Merinotech” : des fibres fines mais thermorégulatrices 

On remarque tout de suite la matière très particulière et agréable au toucher (matière Thermofleece). Fabriquée à partir d’un mélange de mérinos (fibres naturelles) et de matières synthétiques, les performances de ce maillot sont optimales. Grâce au mérinos, on retrouve une sensation super douce, un rendu très élégant, une très bonne régulation thermique et des propriétés antibactériennes efficaces pour un tissu non odorant. L’évacuation facile de l’humidité est permise grâce aux fibres synthétiques intégrées, du polyamide recyclé, ce que l’on n’aurait pas sur un maillot 100% mérinos. Le tissu reste très souple et permet une belle amplitude à nos mouvements. 

Test équipements d'hiver Gripgrab
Tissu au toucher plus qu’ultra-doux

Les élastiques sur les poignées (3 cm de large) et le tour de taille (2 cm de large avec sur l’arrière une fine bande silicone – même pattern que sur le gilet testé plus haut) maintiennent le maillot parfaitement en place. La coupe est bien ajustée mais le tissu reste bien extensible, s’ajustant parfaitement à la forme du haut de notre corps.

Test équipements d'hiver Gripgrab
Bande silicone sur tout le tour de taille pour plus de maintien
Test équipements d'hiver Gripgrab
Larges manches simples sans élastiques, ni bandes silicone

La fermeture éclair sur le devant est présente sur toute la hauteur et ne s’ouvre que par le haut. Elle permet de bien réguler l’air et la température lors de l’effort, mais aussi facilite l’ajout ou la suppression de couches de vêtements. 

Test équipements d'hiver Gripgrab
Zip avec protection au niveau du cou pour éviter toute irritation (comme sur le gilet) et tirette dans un tissu très fin et antidérapant pour une prise en main optimale

Pour ce qui est des poches, on en retrouve trois dans le bas du dos avec une ouverture sur le haut et une poche supplémentaire zippée à la verticale sur la poche arrière droite : pratique pour stocker les plus petits éléments, comme de la monnaie ou une clé par exemple. Elles tiennent bien en place grâce à une fine laminette cousue sur le dessus.

Test équipements d'hiver Gripgrab
Les trois poches arrière et sa poche zippée

Une fine bande réfléchissante de couleur noire est présente sur le côté gauche du dos du maillot, juste ce qu’il faut au cas où le maillot est porté sans veste (utilisation prévue plutôt avec une veste avec ou sans manches au-dessus) et qu’il faut assurer un minimum de visibilité dans des conditions de faible luminosité.

Test équipements d'hiver Gripgrab
Détail du logo imprimé et cousu sur le maillot, sobre et classe.

Le logo imprimé sur un autre type de tissu et cousu sur le devant, ainsi que sur la poche arrière gauche, apporte une petite touche haut de gamme au maillot. Le maillot existe en noir (version que j’ai testée) mais également dans trois autres coloris très élégants : jaune moutarde, vert kaki et bleu marine.

Pour résumer : En hiver, on multiplie souvent les couches sans succès. Je recommande ce maillot d’apparence très fine mais particulièrement efficace sous une veste et avec un fin maillot de corps par dessous. Cela m’a permis de rouler sur une large fourchette de conditions climatiques, incluant le froid et le vent, de manière confortable. N’hésitez pas à le choisir ample avec une taille au-dessus afin de pouvoir porter votre couche du dessous sans être trop compressé. Avec le mérinos, on peut penser à une matière qui gratte mais le tissu de ce maillot est le plus douillet et flexible que j’ai pu essayer jusqu’à présent. Avec son allure décontractée, c’est un vrai classique à posséder.

Les plus 👍

  • Matière ultra douce
  • Fin mais chaud
  • Respirabilité remarquable 
  • Durable
  • Look stylé et intemporel

Détails

Le cuissard long à bretelles GripGrab “Thermashell” : atypique avec son short amovible

La première chose qui surprend sur ce cuissard long à bretelles, c’est son short avec pad amovible. C’est un coup à prendre pour enfiler le legging au-dessus du short sans qu’il ne se retrousse et je n’ai utilisé qu’une seule fois le cuissard dans cette configuration (les bandes élastiques au niveau des cuisses mériteraient d’être plus larges pour pallier ce problème et apporter plus de confort). La membrane du collant n’est pas aussi flexible que la plupart des autres tissus utilisés pour les cuissards et du coup, la sensation d’être étriquée est forte. Rien à signaler sur la qualité de la peau de chameau, épaisse et très confortable.

C’est sans le pad amovible que j’ai préféré rouler. Dans ma pratique voyage, je roule en short et en culotte mérinos. J’ai donc testé le combo collant GripGrab / culotte mérinos et cela m’a apporté un confort comme j’en ai rarement eu sur le vélo : on a l’avantage du tissu du collant compressif avec en plus la sensation confortable d’avoir toujours l’humidité évacuée instantanément. Cela renforce mon opinion sur l’utilité de la peau de chamois, plutôt négative. Ce cuissard GripGrab laisse donc la liberté de l’utiliser ou non et ça c’est un gros plus. Pour ceux qui souhaitent garder le short intérieur, cela a l’avantage en voyage de n’avoir à laver que cette partie du cuissard. Fabriqué à partir d’un mélange de tissus hautement élastique et de mesh bien respirant, il dispose d’une haute ceinture très extensible afin de minimiser les points de pression et sa longueur est plutôt bonne. 

Test équipements d'hiver Gripgrab
Coutures plates pour plus de confort et empiècement plus flexibles derrière les genoux.

Côté tissu, la matière est un peu raide et moins élastique que la plupart des cuissards que je connais, mais il coupe du coup particulièrement bien le vent. C’est grâce à sa matière en softshell à trois couches avec une membrane coupe-vent et étanche que l’on retrouve sur les jambes et dans le bas du dos (parfaitement pensé pour protéger des éclaboussures de la roue arrière). Sur le terrain, c’est très efficace et la pluie et les projections ne traversent pas le textile. Seules le bas des cuisses, l’arrière du genou où s’opère la flexion de la jambe et la taille sont des zones dotées d’une matière en polaire afin d’apporter une meilleure isolation, une plus grande respirabilité et surtout une liberté de mouvement facilitée. Enfin, dans le dos, on retrouve un fin mesh très aéré pour contribuer à évacuer la transpiration rapidement.

Côté coupe, c’est donc plutôt très ajusté mais cela reste confortable, en partie grâce aux coutures plates, aux larges bretelles liées dans le dos et à une partie ventrale qui remonte assez haut et qui ne compresse pas cette partie sensible. C’est agréable de se sentir bien maintenu : une fois en place, plus rien ne bouge. Je recommande comme pour les hauts de prendre une taille au dessus de sa taille pour ne pas être trop compressé.

Côté look, pas de fioritures. C’est simple mais efficace, et du coup, on se retrouve avec un produit très léger. Tout est bien pensé, notamment les éléments réfléchissants présents derrière les mollets et sur le logo de la cuisse gauche.

Pour résumer : Ce cuissard est un allié parfait contre les mauvaises conditions climatiques grâce à ses excellentes et polyvalentes propriétés de protection : coupe-vent, imperméable, isolant… Mention spéciale pour l’originalité de proposer le short avec sa peau de chamois amovible laissant au cycliste le choix de le porter ou nom.

Les plus 👍

  • Le côté compressif
  • La bonne protection contre le vent et l’eau
  • Le short avec sa peau de chamois amovible
  • Simplicité de construction et légèreté

Détails

  • Composition : Softshell (imperméable), DWR (déperlant), stretch et mesh
    – Matériau extérieur : 88% polyester, 12% élasthanne
    – Insert : 84% polyamide, 16% élasthanne
    – Insert 2 : 64% polyamide, 23% polyester, 13% élasthanne
    – Peau de chamois : 100% polyuréthane
  • Poids : pesé à 250 g seulement !
  • Tarif : 179,95 €
  • Page Produit Women’s Thermashell Water-Resistant Bib Tights

Les gants hiver GripGrab “Polaris 2” : du haut niveau technique par temps hivernal 

S’il y a bien un accessoire vélo qui est le nerf de la guerre pour se protéger du froid, ce sont les gants. Des doigts engourdis et la sortie vélo se transforme rapidement en un véritable calvaire avec notamment un passage de vitesse et un freinage quasi impossible. Afin de pouvoir pédaler toute l’année, le modèle Polaris, testé en décembre et janvier lors de conditions fortement humides et souvent sous des températures négatives, s’est révélé redoutable d’efficacité : imperméabilité et isolation thermique au top.

Test équipements d'hiver Gripgrab
Les gants hiver GripGrab “Polaris 2” : du haut niveau technique par temps hivernal – photo Jeanne Lepoix

À peine le gant enfilé, on se sent comme enveloppé dans une grosse épaisseur de polaire douillette. L’isolation PrimaLoft® Gold sur le dos et la paume de la main réputée pour être d’une excellente isolation contre le froid y est pour beaucoup. En plus, c’est annoncé comme étant un matériau 100% recyclé. Mais malgré cette sensation de tissu très dense, on ne sent pas du tout étriqué. Les mouvements sont un peu moins souples qu’avec des gants fins, mais cela n’empêche pas de freiner, changer les vitesses et même d’appuyer sur les boutons de notre compteur GPS.

Test équipements d'hiver Gripgrab
Premières impressions : faciles à enfiler avec un tissu de très haute technicité

Le pouce et l’index sont d’ailleurs compatibles avec les écrans tactiles : pratique si on utilise son téléphone comme GPS sur le vélo sans avoir à enlever ses gants.

La sensation de chaleur est très agréable, presque l’impression d’avoir un gant chauffant. Les gants tiennent chaud mais restent d’une bonne respirabilité et la transpiration s’échappe assez facilement. Par contre, au-delà de 4/5°C, je déconseille fortement leur utilisation car j’ai vraiment eu trop chaud. Souvent lorsque l’on transpire dans ses gants et que l’on souhaite les retirer, la couche intérieure ne tient plus bien en place. Sur ces gants Polaris, ce n’est heureusement pas le cas et c’est appréciable. Côté taillant, il faut bien se reporter au tableau des tailles et il n’y a pas de mauvaises surprises. Les doigts ne sont ni trop serrés, ni trop lâches à l’intérieur du gant.

Test équipements d'hiver Gripgrab
Panneau latéral du gant dans un tissu réfléchissant pour être visible de profil

La paume est parfaitement rembourrée, recouverte de daim synthétique bien costaud. La zone de rembourrage semble d’excellente qualité et judicieusement placée pour réduire les compressions, notamment celle du nerf ulnaire qui est souvent source de tracas pour les cyclistes sur la longue distance. Aucune douleur à ce niveau-là, malgré plusieurs journées entières sur le vélo. Le renfort sur le pouce vient ajouter de la solidité et de la durabilité au produit.

Test équipements d'hiver Gripgrab
Renfort sur le pouce à l’endroit en contact avec la manette ou la poignée du guidon.

Les nombreuses impressions silicones à l’intérieur de la paume assurent une adhérence optimale sur le guidon. Celles présentes sur les extrémités internes de l’index et du majeur permettent d’actionner les leviers de manière efficace, notamment lorsqu’on roule sous la pluie.

Après plusieurs sorties sous des pluies diluviennes, les gants ont bien résisté et l’eau ne s’est pas infiltrée à l’intérieur des gants. La membrane est particulièrement bien étanchéifiée (annoncée avec un indice d’imperméabilité de 15 000 mm).

Test équipements d'hiver Gripgrab
Détails indiquant les propriétés « Waterproof » du gant

La visibilité sur la route est assurée grâce aux éléments réfléchissants sur le côté des gants, sur les logos imprimés sur le dessus et sur le bout de l’index. Que les mains soient positionnées sur le guidon ou que l’on indique une direction en tendant son bras sur un côté, ces éléments réfléchissants assurent une sécurité bienvenue.

Test équipements d'hiver Gripgrab

Les gants remontent assez hauts sur les poignets et la fermeture velcro assure un excellent ajustement contribuant ainsi à sa bonne isolation.

En termes de coloris, les gants sont disponibles soit en noir comme sur mes photos, soit dans une version haute visibilité avec le dessus de couleur jaune fluo.

Pour résumer : Les gants Polaris sont des gants imperméables et chauds pour les conditions les plus humides et les plus froides de la saison hivernale. Près de 100 euros la paire, ce n’est pas donné, mais compte tenu des performances, de la grande qualité de fabrication et de la haute technicité du produit, cela justifie clairement l’investissement.

Les plus 👍

  • Bien imperméables (toujours le cas après 2h sous la pluie, pas testé plus longtemps)
  • Isolation de grande qualité (testé par -5° avec succès)
  • Paume bien rembourrée et très adhérente
  • Facilité de mouvements 
  • Nombreux éléments réfléchissants
  • Bouts des doigts compatible avec les smartphones
  • Fabriqué à 75% à partir de matériaux recyclés.

Détails

  • Composition : 65% Polyester, 20% Polyamide, 10% Polyuréthane, 5% Elastane.
  • Poids : pesé à moins de 130 g la paire
  • Tarif : 99,95 €
  • Page Produit Polaris 2 Waterproof Winter Gloves

Verdict gamme textile vélo hiver GripGrab : technique et qualitatif !

GripGrab est une petite entreprise mais avec de grandes ambitions démontrées par leur incroyable développement ces dernières années. Tout comme les accessoires mis au point pour rouler sous les pires conditions météorologiques, cette nouvelle gamme textile est une bonne surprise. Ils ne prennent pas de risque avec un style très classique mais cela reste très raffiné. Mais surtout, et c’est le principal, ce textile veillera à ce que votre corps reste au chaud et au sec.

Site fabricant GripGrab

Distribué par Sport Fusion.

Annonce
Jeanne LEPOIX
Jeanne LEPOIXhttp://jeanne-lepoix.com/
Graphiste freelance basée en Île-de-France dans la vallée de Chevreuse, passionnée d’image mais par dessous tout addict au vélo (VTT, Gravel, route) et à l'aventure (voyages et ultra-distance). En juillet 2020, une mini passagère embarque avec Jeanne et son compagnon. Ils comptent bien lui faire partager leur passion mais aussi lui faire découvrir du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur