La marque Scrapper, propriété de GO-SPORT, continue de s’émanciper, avec désormais un site internet dédié et une gamme qui s’élargit au fil du temps, avec notamment le Scrapper Spego Gravel que j’avais testé durant l’automne dernier. Aujourd’hui, c’est un vélo de route qui nous intéresse ici, et en l’occurrence le porte-drapeau de la gamme : le SPEGO 200 1.9

J’ai pu essayer ce vélo sur les routes de l’arrière-pays varois durant 723 km.

Test du Scrapper SPEGO 200 1.9
Ce « haut de gamme » Scrapper SPEGO 200 1.9 est constitué d’un cadre et d’une fourche en carbone.

Ce « haut de gamme » SCRAPPER est constitué d’un cadre et d’une fourche en carbone. Ce cadre arbore les derniers standards en la matière avec des axes traversants et des étriers de frein « flatmount ». La tige de selle, de section triangulaire, est également en carbone, contrairement à la potence qui est en aluminium. L’ensemble est plutôt réussi esthétiquement et respire la sportivité. Une silhouette qui évoque presque un vélo « aéro » dans sa partie arrière … Cependant, la lecture de la géométrie nous apporte des valeurs relativement classiques pour un vélo de route se voulant « cyclo-sportif ».

Test du Scrapper SPEGO 200 1.9
Géométrie du Scrapper SPEGO 200 1.9

La finition n’est pas en reste, avec une peinture plutôt valorisante, et des détails de sérigraphie plaisants, sur les bases et même à l’intérieur de la fourche. Seule la pose de la guidoline mériterait plus d’attention dans sa découpe finale.

Test du Scrapper SPEGO 200 1.9
Finition de l’intérieur de la fourche du Scrapper SPEGO 200 1.9

Côté équipements, la transmission est assurée par un ensemble Shimano Ultegra de la série R8000, composé d’un pédalier compact (double plateaux 50 – 34 dents) et d’une cassette 11 – 28 dents. Le dérailleur arrière est la variante RD-R8000-GS à « chape moyenne ». Ce qui offre l’avantage indéniable de pouvoir couvrir des cassettes jusqu’à 34 dents.

Test du Scrapper SPEGO 200 1.9
Transmission Shimano Ultegra pour ce Scrapper SPEGO 200 1.9

Les leviers sont eux de la gamme 105 du constructeur japonais, et actionnent des étriers de freins de la même série, BR-R7070 F et R, équipés en plaquettes en résine. Le tout en fixation FlatMount et animé par du liquide minéral, comme c’est toujours le cas chez SHIMANO. On remarque le choix de disques de 140 mm de diamètre. Assez fréquent sur les vélos de route à l’arrière, on retrouve ici un disque de 140 mm également à l’avant. Les deux étant solidarisés aux roues via le standard Center Lock, propriété de Shimano.

Concernant les roues et les pneus, c’est MAVIC qui équipe ce SPEGO 200, avec une paire de Ksyrium Elite UST Disc. C’est plutôt une bonne surprise de voir ces roues sur un vélo dans cette gamme de prix. Rappelons que ces roues sont au standard UST, donc tubeless. Et j’ajouterai « très facilement » tubeless, puisque contrairement à la désormais célèbre formule « Tubeless Ready », dont il n’y a parfois rien de « Ready » puisqu’il faut souvent installer des fonds de jantes, sur cette technologie UST le fond de la jante est spécifiquement prévu à cet effet.

Test du Scrapper SPEGO 200 1.9
Mavic Ksyrium Elite UST sur le Scrapper SPEGO 200 1.9

Si le cintre, la potence et la tige de selle sont des équipements « OEM » sans marque visible, la selle est une Italia SL aux rails en aluminium.

Dans la configuration livrée en chambres à air et avec 2 portes bidons, j’ai pesé le SPEGO 200 en taille L (56) à tout juste 8 kg.

L’essai

La machine étant désormais présentée de façon statique, que dit maintenant son essai dynamique ?

Reçu monté en chambre à air (de la même façon que quand celui-ci est livré aux clients), j’ai commencé mon essai dans cette configuration classique. Les premiers kilomètres, sur le réseau routier secondaire du Var, mettent en exergue déjà une qualité marquante sur ce modèle : son bon confort. J’entends par là que ce SPEGO 200 filtre trés bien les aspérités. J’avoue que ce fut presque une surprise au regard de son design général, disons presque « aéro ». Le triangle arrière filtre ainsi très correctement la route. Bien évidemment, ce confort est à mettre aussi au crédit des roues Ksyrium Elite UST Disc, catégorisées clairement « endurance » par MAVIC, et qui se confirme ici. Des roues que je connais finalement en grande partie, puisque je roule personnellement sur la version AllRoad de ces roues depuis 2017, et qui sont semblables dans de très nombreux points. Et cela n’est pas pour me déplaire puisque, à défaut d’être particulièrement légères, je peux attester de leur robustesse …

Ma fainéantise m’a fait rouler environ 200 km dans cette configuration d’origine en chambres à air. Une double crevaison, avant et arrière, lors d’une courte sortie m’a heureusement réveillé brutalement : il était temps de retirer ces chambres et de passer en Tubeless pour la suite de l’essai. Habitué et convaincu par le Tubeless, ce fut un jeu d’enfants sur ces roues UST. Une paire de valves, un peu de liquide préventif, en une vingtaine de minutes tout au plus, l’affaire était pliée.

Dans cette configuration « Road Tubeless », pour reprendre les mots de MAVIC, le confort est encore supérieur. Je descends même à 5 bars devant et 6 bars derrière avec ces pneus Mavic Yksion Pro UST en 700 x 25, ce qui est parfait sur ces routes dégradées. Hormis le confort, le passage en Tubeless du SPEGO apporte une sensation de pilotage plus agréable, avec un « touché de route » très proche d’un système à boyaux.

Test du Scrapper SPEGO 200 1.9
Le Scrapper SPEGO 200 1.9 est plus Cyclotourisme que réellement sportif

La position de pilotage est d’ailleurs elle aussi, orientée pour l’endurance. J’en veux pour preuve une potence courte de 90 mm, avec un angle quasi nul. Même en enlevant les deux bagues inférieures, pas de quoi avoir la tête dans le guidon… Au fil des kilomètres, je m’aperçois malgré tout que ce choix de potence n’est pas très pertinent de mon point de vue. Sur ce cadre L (56), ayant une longueur virtuelle du tube horizontal de 583 mm, une potence de 110 mm avec un angle négatif plus accentué m’aurait permis d’avoir une meilleure position. Cela reste une remarque propre à mes mensurations, mais je suis convaincue que beaucoup de propriétaires de SPEGO 200 devront passer par le rayon périphérique pour trouver une autre potence. Le cintre, parfaitement adapté à l’usage, n’amène aucune remarque particulière.

Las de lire ces propos sur le confort, j’entends déjà les cyclo-sportifs, purs et durs, qui piaffent d’impatience pour savoir si ce SPEGO 200 est taillé pour la performance… Alors je vais tâcher d’y répondre.
Non, le SPEGO 200 n’est clairement pas le vélo qui fera la différence sur ce point. Comme je l’ai évoqué plus haut, autant ce vélo apporte un confort très enviable, autant il ne réagit pas parfaitement quand on produit un effort conséquent. L’investissement en puissance n’étant pas intégralement rendu instantanément. La rigidité latérale du cadre est assez vite mise en défaut, ce qui explique en grande partie l’absence de sensation lors d’intenses relances.

Test du Scrapper SPEGO 200 1.9
Sur le Scrapper SPEGO 200 1.9 … absence de sensation lors d’intenses relances.

Est-ce pour autant rédhibitoire pour un vélo de route ?

Non, pas de façon rédhibitoire. L’ensemble cadre et fourche du SPEGO est clairement orienté confort. Sur le marché, il est vrai que l’on trouve des kit cadres qui savent habilement marier confort acceptable et performance de haut niveau. Mais ce n’est pas forcément dans la même gamme de prix…

Côté freinage, les performances sont au rendez-vous, avec un excellent feeling et une puissance toute à fait suffisante, même en montagne. La qualité de la transmission SHIMANO ULTEGRA a fait ses preuves, et c’est une fois de plus vérifié ici. Onctuosité et rapidité caractérisent cette valeur sûre. Le choix a été fait de monter un pédalier compact (50 – 34 dents) associé à une cassette 11 – 28 dents. Le dérailleurs arrière ULTEGRA est ici dans sa version avec la plus grande chape (RD-R8000-GS), permettant ainsi de pouvoir monter une cassette jusqu’à 34 dents. Cet ensemble cohérent permet de rendre accessible la pratique en montagne à presque tous les cyclistes.

Test du Scrapper SPEGO 200 1.9
Freinage rassurant et efficace sur ce Scrapper SPEGO 200 1.9

Finalement

Pour conclure, ce SCRAPPER SPEGO 200 est finalement plus cyclo-tourisme que cyclo-sportif. Si vous cherchez un vélo de route riche en sensations et capable de bouleverser la hiérarchie STRAVA de votre secteur, passez votre chemin. En revanche, par ses aptitudes, l’endurance peut être son domaine d’utilisation si vous ne comptez pas régler vos comptes lors d’un sprint final. Son confort et son freinage le rendront agréable et sûr pour envisager de longues étapes, y compris en montagne.
Habituellement affiché au prix de 2 199,99 €, ce SPEGO 200 était disponible à 1 899,99 € au moment de la rédaction de cet article pour les porteurs de la carte Go-Sport. À ce prix, le SPEGO 200 est presque sans concurrence au regard des équipements montés…

Test du Scrapper SPEGO 200 1.9
Le Scrapper SPEGO 200 1.9 en petite montagne en haut de Notre-Dame des Anges

Caractéristiques :

  • Cadre : carbone, axe traversant 142 x 12 mm, format du boitier de pédalier PRESSFIT.
  • Fourche : carbone, pivot conique, axe traversant de 100 x 12 mm.
  • Pédalier : SHIMANO ULTEGRA FC-R8000 (50 – 34 dents)
  • Cassette : SHIMANO ULTEGRA CS-R8000  (11 – 28 dents)
  • Dérailleurs avant : SHIMANO ULTEGRA FD-R8000-F
  • Dérailleur arrière : SHIMANO ULTEGRA RD-R8000-GS
  • Chaîne : SRAM PC-1130
  • Leviers de freins : à disques, hydrauliques, SHIMANO 105 ST-R7020
  • Étriers de freins : à disques, hydrauliques, fixations Flatmount, SHIMANO 105 BR-R7070
  • Selle : ITALIA SL (rails en aluminium)
  • Roues :  Mavic Ksyrium Elite UST Disc
  • Pneus : Mavic Yksion Pro UST – 25-622 (700 x 25C)
  • Caractéristiques complètes des roues :
    https://shop.mavic.com/fr-fr/ksyrium-elite-ust-disc-rr1116.html#1028=3283

Prix public TTC: 2 199,99 €
Prix adhérent club Go-Sport :  1 899,99 €
Disponible en ligne et magasins Go-Sport  :
https://www.go-sport.com/sports/cycle/velos/velo-route/spego-200-1-9-3502746.html

J’ai pu profiter de cet essai pour tester également la tenue SCRAPPER ULTIMATE, reprenant d’ailleurs de nombreuses références esthétiques au vélo SPEGO 200 testé. La finition est particulièrement réussie pour des produits positionnés parmi les plus accessibles. Le maillot s’avère très respirant à l’usage, et dispose d’une ouverture zippée intégrale, comme la plupart des maillots actuels.
Le cuissard dispose de larges bretelles le rendant très confortable au port. En revanche, son assise en gel ne semble pas adaptée à des sorties longues, où il montre vite ses limites.

Test du Scrapper SPEGO 200 1.9
Tenue Scrapper Ultimate

Cuissard Scrapper Ultimate à 39,99 € :
https://www.go-sport.com/sports/cycle/equipement-cycliste/tenue/ultimate-2-0-4502584.html

Maillot Scrapper Ultimate à 29,99 € :

https://www.go-sport.com/sports/cycle/equipement-cycliste/tenue/ultimate-2-0-4502580.html

 

1 COMMENTAIRE

LEAVE A REPLY