La marque italienne, des Dolomites est une référence dans le monde de l’équipement sportif, et particulièrement dans celui du vélo. Son représentant le plus célèbre est Peter Sagan, une référence. Pour cette saison Sportful nous a concocté une gamme complète avec des choix de couleurs, des matières et des lignes pour tous univers cyclistes.

Test équipements Sportful
Je teste depuis plus d’un mois sur les routes ensoleillée des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse. Ce jour là au lac de Sainte Croix il faisait très chaud sur mon WishOne version road – photo Bike Café

Je connaissais Sportful pour avoir déjà dans ma garde-robe vélo, une excellente veste d’hiver hyper efficace et bien coupée, doublée en fibre Alpha de Polartec. Au Bike Café nous avons fait une dégustation en « diagonale » de la cuvée des équipements 2020, avec dans un premier temps les nouvelles tenues Giara et Super Giara. De mon côté je me suis collé au test d’une tenue complète pour la route, avec laquelle je roule régulièrement depuis plus d’un mois sur les routes ensoleillée des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse.

Les produits

Le maillot Monocrom

Test équipements Sportful
Le maillot Monocrom … Fit – photo Philippe Aillaud

Comme son nom l’indique ce maillot est monochrome, ce qui ne veut pas dire monotone.  Sa couleur unie est traitée avec une résine, il est passé ensuite dans un autre bain de couleur. Il en résulte un rendu original, grâce aux absorptions toujours différentes des teintures. C’est ce qui rend ce maillot Monocrom unique dans son genre. J’ai flashé sur la teinte « Sea Moss » … une mousse de mer qui donne envie de plonger la tête la première dans l’univers de Sportful. J’ai longtemps hésité avec la couleur « Coconut » qui me plaisait beaucoup également. Les manches sont longues dans la tendance du moment, maintenues aux extrémités par une bande stretch.

Le cuissard Total Comfort

Pour le cuissard j’ai choisi le modèle « Total Comfort » me disant qu’avec un tel nom, je ne pouvais pas me tromper. La promesse de ce cuissard est d’offrir ce confort, effectivement, mais également un bon maintien. La nouvelle bretelle s’adapte au corps dans les quatre directions, tandis que le bas de la jambe est réalisé en silicone appliqué à chaud, avec une adhérence encore meilleure sur la peau.

Test équipements Sportful
Mes 64 kg dans cette tenue très fittée – photo Philippe Aillaud

Le reste

Une casquette Sea Moss assortie à mettre sous le casque pour la visière et la protection anti-insectes, pour s’harmoniser avec le maillot et des chaussettes noires modèle Ride.

Ces produits déballés je constate l’excellente finition de l’ensemble. Ceci dit on est sur des  produits haut de gamme avec un maillot à 99,90 € et un cuissard à 159,90 € une casquette à 29,90 € et des chaussettes Ride 15 à 18,90 €.

L’essayage

Cette ligne est très fittée. On ne va pas se mentir, ce sont des produits « race » conçus pour ceux qui ne veulent pas de prise au vent et qui ont un IMC de sportifs affutés. J’ai une première déconvenue avec le cuissard que j’avais commandé en S, me fiant au tableau des tailles du site. L’échange a été fait et je suis revenu au M qui est ma taille habituelle. Malgré tout, et comparativement à d’autres marques, je constate que Sportful taille petit. Je mesure 1m78 pour 64 kg et les produits sont très près du corps, particulièrement le cuissard. Je le sais ce genre de produits s’enfile doucement, progressivement. Une fois bien en place ils constituent une seconde peau. C’est d’ailleurs un avantage pour un cuissard qui doit être très moulant pour ne pas créer de plis qui pourraient agresser la peau avec les frottements prolongés sur la selle.

Le Test

Avec cette chaleur revenue dans le sud j’ai pu tester ces produits lors de différentes occasions et sur différents vélos : mon WishOne Sub perso, le route Meral Louison carbone en test, mon fixie et même, pour le cuissard, une sortie longue de 150 km en vélo vintage (et selle vintage).

Une sortie longue de 150 km en vélo vintage avec une arrivée difficile en haut de la Bonne Mère - photo La Bonne Mère Classic
Une sortie longue de 150 km en vélo vintage avec une arrivée difficile en haut de la Bonne Mère – photo La Bonne Mère Classic. Le maillot en laine vintage (pour être raccord avec le vélo) est bien moins fitté que mon cuissard Total Comfort

Comme je l’ai évoqué plus haut il faut prendre son temps pour enfiler cette tenue et glisser correctement sa morphologie dans le cuissard et le maillot. Après ajustement aucune crainte que ça bouge. Je sens que les bretelles, peu élastiques, sont très (trop) tendues : elles pèsent sur mes épaules.

Test équipements Sportful
Sur mon fixie. Ce jour là j’avais oublié le casque … je ne veux pas faire l’apologie du sans casque mais 70 km la tête bien ventilée c’est vraiment très agréable surtout avec la casquette aérée de Sportful – photo Bike Café

Cet inconvénient sera particulièrement désagréable au moment où fatalement je dois m’arrêter pour uriner … Recherche, contorsions, … en me penchant et me recroquevillant pour relâcher la tension des brettelles, j’arrive enfin à sortir l’objet, luttant contre le cuissard qui fait pression sur le canal de l’urètre. Sur les 150 km entre Aix et Marseille j’aurais à faire cet exercice deux fois.

Heureusement, sur cette même sortie, je n’aurais qu’à me louer de ce cuissard en terme de confort. Malgré une moyenne honorable (24 km/h) sur mon vieux vélo 70’s en acier équipé d’une selle Idéale d’époque un peu détendue, une chaleur élevée, je suis arrivé sans aucun échauffement ni blessure. Le plus gros danger aura été de traverser Marseille de l’Estaque à la Pointe Rouge un dimanche après-midi. Les bretelles par contre devront subir une opération couture. Ma femme m’a réparé 2 déchirures partielles au niveau de l’attache de celles ci sur le dos du cuissard. Depuis la réalisation de ces solides sutures : plus de problème.

Test équipements Sportful
Sportful joue la transparence … le tissu utilisé est particulièrement aéré – photo Philippe Aillaud

Une autre sortie de plus de 100 km celle vers le plateau de Valensole et le lac de Sainte Croix dans le Verdon m’a permis de rouler plusieurs heures par fortes chaleurs. J’ai apprécié la facilité de manœuvre de la fermeture éclair. Le col très échancré dégage bien le cou. Les manches bien plaquées ne bougent absolument pas sur les bras plutôt fins.

Test équipements Sportful
Des poches bien remplies. Je ne m’appelle pas Sagan je dois avoir tout ça avec moi – photo Philippe Aillaud

Dans les détails les poches ne sont pas immenses mais largement suffisantes pour recevoir à gauche téléphone et porte monnaie, au centre petite pompe et ravito, à droite clés et ma caméra d’action Virb de Garmin. Vu de dos je ne ressemble plus à Peter Sagan mais à un randonneur. L’important étant d’être autonome car je n’ai pas de voiture suiveuse.

Test équipements Sportful
La casquette accessoire que j’adore pour éviter les éblouissements – photo Bike Café

J’ai adoré la casquette. Je suis adepte de cet accessoire qui me permet de jouer avec la visière en fonction du soleil et qui me protège les yeux en cas de pluie. Pour la pluie ça n’a pas été utile : pas une goutte en juin et en juillet.

Test équipements Sportful
Des chaussettes solides en mailles aérées – photo Philippe Aillaud

Cette casquette est aussi aérée que la maillot, y compris pour sa visière. Les chaussettes sont solides et aérées également.

Test équipements Sportful
Une tenue très fittée pas de prise au vent, je me faufile face au Mistral – photo Bike Café

Voilà pour ce test qui me permet de retrouver la qualité des produits Sporful. Reste à la marque de revoir l’ergonomie du cuissard, de rallonger ou de donner plus d’élasticité aux bretelles et le tout sera parfait.

Les produits testés

Mon avis …

J’aime

  • La qualité et le design
  • la respirabilité du maillot et de la casquette
  • le fond du cuissard

Moins

  • Le sizing des produits qui ne correspond pas à la grille des tailles du site
  • L’ergonomie du cuissard
  • Le prix

 

LEAVE A REPLY