Annonce

Accueil MATOS NOUVEAUTÉS Van Rysel EDR CF 105 Disc : un vélo cohérent et plaisant...

Van Rysel EDR CF 105 Disc : un vélo cohérent et plaisant !

0
Van Rysel EDR CF sur le Mont Ventoux (Griffe Photos)
Annonce

Avec cet essai, je vous propose aujourd’hui mon retour d’expérience au guidon d’un vélo de route Van Rysel. Souvenez-vous, en 2019 je vous avez déjà présenté les Van Rysel Ultra RCR 900 et 920 lors d’un long essai sur les bords de la Loire. Contrairement à ces deux vélos, fait d’aluminium et freinant avec des patins, celui qui va peupler cette page est fait de carbone, et freine avec des disques.

Annonce

Il fait partie de la nouvelle gamme endurance de la marque sportive de Decathlon, et se nomme EDR CF 105 Disque. Un essai plutôt court, 305 km, mais sur et autour du Mont Ventoux. Un lieu idéal pour pour révéler les traits de caractère de ce vélo, venu tout droit des Flandres !

EDR pour EnDuRance et CF pour Carbon Frame, la version présentée ici se veut être le ticket d’entrée pour accéder aux cadres faits de carbone EDR. S’affichant à 2000 € TTC, ce Van Rysel est, comme à l’accoutumée chez Decathlon, extrêmement bien placé au regard de l’équipement proposé.  Difficile de trouver de la concurrence à cet EDR, si ce n’est peut-être le Scrapper Spego 200 1.9 du rival Go Sport testé l’été dernier ?

Annonce
Pesé à 8,2 kg pour cet exemplaire en taille M avec ses 2 portes-bidons en carbone (non fournis), ce Van Rysel d’avère bien armé face à la concurrence (photo Laurent BIGER)

Pesé à 8,2 kg pour cet exemplaire en taille M avec ses 2 portes-bidons en carbone (non fournis), ce Van Rysel est déjà dans une trés bonne moyenne face à la concurrence. Decathlon ne se cache pas de cette performance, que je cite ici: « avec ses 890 grammes (brut en taille M) le cadre EDR et sa fourche sont un cocktail de fibres hauts modules offrant une excellente rigidité au vélo, perceptible dans la moindre relance. L’orientation des fibres a été calculée pour satisfaire les grimpeurs et coureurs les plus exigeants sur des parcours vallonnés et en haute montagne. Une exigence répondant parfaitement à celle du haut niveau et du peloton professionnel. »

Rien que çà ! Cependant, il faut bien avouer que cet ensemble cadre et fourche a « de la gueule »: les angles vifs se mêlent à merveille avec les courbes plus douces, tout comme le noir brillant alterne avec le noir mat. C’est visuellement très réussi, bien fini, et même valorisant. Certes l’intégration des gaines reste plutôt basique, mais l’équipement n’est pas en reste, avec, comme vous pouvez le constater sur la galerie ci-dessus, un groupe complet Shimano 105 dans sa version freinage disques. Un groupe pourvu ici d’une transmission armée d’un pédalier 52 – 36 dents, associé à une cassette 11 – 28 dents. Bien intégrées et en harmonie avec le design général de la machine, les roues sont les Fulcrum Racing 700 DB. Ce sont en fait les Racing 7 DB dans leurs versions OEM destinées aux premières montes chez les fabricants. On retrouve cette roue dans le catalogue Fulcrum de 2020:

Roues Fulcrum Racing 700 DB, appellation OEM de la 7 DB

Données pour 1740 grammes la paire, ce n’est évidemment pas un modèle de légèreté, mais ce n’est pas non plus incohérent avec la destinée de ce vélo à 2000 €. Des roues réputées globalement robustes, assez large (19 mm de largeur interne) et d’ailleurs utilisées aussi en Gravel … Parées de disques Shimano 160 mm à l’avant et 140 mm à l’arrière, elles sont équipées de pneus français Hutchinson FUSION 5 PERFORMANCE en taille 700 X 25c, déclarées comme les roues, « Tubeless Ready ». Attention cependant, ma curiosité m’a poussé à vouloir vérifier ce point : ces roues Fulcrum ne sont pas équipées de fond de jantes tubeless. Elles ne seront réellement « ready » qu’après le montage effectif d’un fond de jante « étanche ». À garder en mémoire si vous souhaitez convertir ce vélo en mode Tubeless … Les périphériques sont tous estampillés Van Rysel et sont tous en aluminium, ce qui était prévisible dans cette gamme de prix très agressive.

La géométrie démontre des caractéristiques assez classiques

La géométrie démontre des caractéristiques assez classiques, pas spécialement très typée « endurance » d’ailleurs, puisque les dimensions sont proches ou équivalentes à la géométrie de vélos de route plus « racing ». On relève notamment un empattement assez compact, puisque inférieur au mètre sur les quatre premières tailles. À noter que cet ensemble cadre et fourche peut accepter une monte pneumatique jusqu’à 30 mm de largeur. Un point intéressant, même si je n’en attendais pas moins pour un vélo se voulant destiné à l’endurance.

À l’essai !

Ma première sortie, destinée avant tout à régler ma position sur ce vélo, révèle immédiatement une très bonne filtration des aspérités propres aux routes secondaires que j’affectionne tant dans mon département natal, le Vaucluse. Même chaussé de frêles pneus de 700 x 25c, montés en chambres à air, le confort général, qui va se confirmer sur les sorties suivantes, est excellent ! En revanche, je peine un peu à trouver la bonne position sur cet exemplaire en taille M.

Si la largeur du cintre de 420 mm me convient plutôt bien, la profondeur de la potence  est de 110mm sur ce cadre en M. Cela me parait trop importante au regard de la géométrie du vélo, mais ça reste néanmoins un détail facilement modifiable … Une première « vrai » sortie de 100km en rythme « cool » et uniquement sur des axes secondaires confirme le confort que j’évoquais: le triangle arrière est efficace pour gommer les aspérités et vibrations de la chaussée dégradée. Même remarque pour l’ensemble douille de direction et fourche, qui rendent ce Van Rysel décidément très agréable sur cette sortie à rythme de sénateur. Seules quelques vibrations de gaines sur le cadre viennent troubler un peu le tableau…

Van Rysel EDR CF105: Un confort trés enviable (photo Laurent BIGER)

Voyons maintenant les sensations sur une sortie physiquement bien plus engagée, à savoir l’ascension et la descente du Mont Ventoux. Une sortie sur le géant de Provence qui m’a permis d’évaluer correctement à la fois les qualités dynamique de cet EDR, mais aussi la cohérence de son équipement. Abordant l’ascension par sa face sud, la plus connue des cyclistes, la longue forêt (les amateurs visualiseront très bien le secteur concerné) à fort pourcentage me permet de constater la rigueur de ce nouveau cadre EDR en carbone. Ses qualités de filtration, évoquées plus haut, ne compromettent pas son dynamisme, grâce notamment à une rigidité latérale tout à fait en phase avec la vocation de ce vélo. La zone, par définition critique, du boîtier de pédalier, n’est pas mise en défaut et permet un pédalage efficient dans cette ascension toujours sélective. 

Van Rysel EDR CF 105 Disc sur le Mont Ventoux (Griffe Photos)

La transmission, composée d’un pédalier 52 – 36 dents, associé à une cassette 11 – 28 dents, se montre adaptée à ma sortie du jour et me permet de monter à un rythme correct. Cela reste cependant une remarque propre à chacun, et peut-être qu’une plus grosse cassette sera conseillée pour un profil de cycliste pas forcément grimpeur. Globalement, je juge cette transmission cohérente avec la plupart des parcours que l’acheteur potentiel de ce vélo entreprendra de faire.

Finalement, le poids des roues se fera presque oublier, les relances restant tout à fait correctes. La descente du Mont Ventoux par la large route qui descend sur Malaucène est idéale pour juger la précision des trajectoires et la fiabilité du freinage. Là aussi ce Van Rysel ne me déçoit pas et permet de se sentir rapidement en confiance. La fourche reste suffisamment rigoureuse et permet de conserver une belle précision à grande vitesse. Malheureusement (ou heureusement…) une voiture, très prudente, va quelque peut perturber ma descente et brider mes intentions. Lente, mais néanmoins trop rapide pour que j’arrive à la doubler en sécurité, je fais une descente finalement en dessous des 70 km/h et donc souvent sur les freins… Chose rare sur un vélo en freinage disque, cela m’a permis de mettre à mal le freinage arrière, par définition bien moins ventilé que son frère à l’avant: le disque de 140 mm a quelque peut chauffé, avec une nette diminution de son efficacité et un bruit indescriptible et fort désagréable ! Chose qui ne serait cependant pas arrivé si j’avais pu descendre normalement, avec des freinages bien plus appuyés, mais aussi bien plus brefs. Néanmoins cela permet de rappeler qu’un usage des freins en descente de cols à une allure de « débutant » est finalement bien plus exigeante pour les freins qu’une descente plus rapide et plus fluide, où le refroidissement sera optimisé.

Un vélo cohérent et fort plaisant à piloter (photo Laurent BIGER)

Pour conclure

Si ce vélo devait devenir mien, j’opterai pour une potence plus courte, de mon avis celle-ci est trop longue pour cette taille de cadre, et pourquoi pas l’équiper d’emblée de pneus de 28 mm de largeur ? Cela permettrait d’accentuer l’aspect endurance de ce modèle, et de maximiser encore ses indéniables qualités de filtrations. Car effectivement, le confort de roulage est bien une qualité marquante de ce Van Rysel EDR CF105. Et ce n’est pas la seule, loin de là : ses qualités dynamiques permettent d’envisager sereinement des sorties sportives et d’envisager de belles ascensions. La montagne ne lui fera pas peur, grâce notamment à la rigueur de son ensemble cadre et fourche, et à l’ergonomie du groupe Shimano 105 avec freinage hydraulique qui vous mettra en confiance. À ce tarif, les prestations délivrées à son guidon sont remarquables et confirment le potentiel de Van Rysel sur le segment très concurrentiel des vélos de route.

Caractéristiques :

  • Cadre : carbone, axe traversant 142 x 12 mm, format du boitier de pédalier PRESSFIT (PF86), cadre compatible Di2.
  • Fourche : carbone, pivot conique, axe traversant de 100 x 12 mm.
  • Pédalier : Shimano 105 R7000 double 52-36 dents
  • Longueurs Manivelles pédalier:
    S :170mm
    M :172,5mm
    L/XL : 175mm
  • Cassette : SHIMANO 105 R7000 11-28 dents (11/12/13/14/15/17/19/21/23/25/28)
  • Dérailleur avant : SHIMANO 105 R7000
  • Dérailleur arrière : SHIMANO 105 R7000 RS 11 vitesses
  • Leviers de freins : à disques, hydrauliques, SHIMANO 105 ST-R7020
  • Étriers de freins : à disques, hydrauliques, fixations Flatmount, SHIMANO 105 BR-R7070
  • Selle, tige de selle : Van Rysel
  • Cintre VanRysel Racing en aluminium (largeur: XS, S : 400 mm; M, L, XL: 420 mm)
    Potence VanRysel Racing (longueur : XS: 90 mm, S: 100 mm, M: 110 mm, L: 120 mm)
  • Pneus : HUTCHINSON FUSION 5 PERFORMANCE (700 x 25C)
  • Roues : FULCRUM RACING 700 DB TUBELESS READY

Les roues :

  • Largeur interne: 19 mm
  • Type de Roues : pneu, Tubeless Ready (mais non équipées de fond de jantes tubeless)
  • Hauteur de jante : 22 mm
  • Poids de la paire : 1740 g
  • Rayons avant : 24 (16 Gauche – 8 Droite)
  • Rayons arrière : 24 (8 Gauche – 16 Droite)
  • Moyeux : Aluminium, flasques en aluminium
  • Corps de roue libre : Shimano Sram 10/11 vitesses
  • Poids limite utilisateur : 109 kg

Poids vérifié: 8,2 kg en taille M avec 2 portes-bidons (non fournis)

Prix public TTC: 2000 €
Disponible en ligne et magasins DECATHLON :
VELO ROUTE EDR CF 105 DISQUE Van rysel | Decathlon

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Quitter la version mobile