Annonce
Annonce Zefal

AccueilNos vélosGravelSuperior X-ROAD Elite, un Gravel bike ludique et abordable

Superior X-ROAD Elite, un Gravel bike ludique et abordable

Kopřivnice, en République tchèque, est une ville au riche passé industriel où trône la firme des célèbres camions Tatra. Aussi, depuis 1993 cette cité des Carpates abrite Superior Bikes. À première vue, cette marque est peu répandue dans l’hexagone, alors qu’elle est pourtant bien présente dans le circuit UCI, notamment en VTT. D’ailleurs, le slogan de la marque #ALWAYSRACE ne s’y trompe pas ! C’est le X-ROAD Elite qui a retenu mon attention. Un Gravel Bike abordable que j’ai pu tester durant une dizaine de sorties dans le nord du Vaucluse, sur les belles pistes des Dentelles de Montmirail et les contreforts du mont Ventoux.

Superior X-Road Elite

Présentation

Le X-ROAD Elite est un vélo de Gravel qui constitue l’entrée de gamme de la marque tchèque. Situé en dessous des 2000€, il est fait d’un cadre en aluminium et d’une fourche en carbone.

Un coloris gratifiant (photo Laurent BIGER)

Cadre et fourche

Annonce
Annonce Selle San Marco

À première vue, le cadre du X-ROAD affiche des cotes assez classiques. Néanmoins, je peux y lire une orientation affirmée vers l’agilité et la sportivité. D’abord au regard des bases courtes (420 mm), également de l’angle de direction (72°) et enfin de l’empattement résolument court de ce vélo (989 mm pour un taille M !). Je vous expliquerai plus loin les conséquences sur le terrain de ces choix techniques.

Géométrie du Superior X-ROAD Elite

Le routage des gaines est semi-intégré pour le cadre, et totalement externe pour la fourche. Le cadre peut accueillir un garde boue et se montre compatible double plateau. La douille de direction est conique, au format tapered. A première vue, la clearance du cadre et de la fourche n’est pas des plus généreuses. Toutefois, la monte pneumatique d’origine en 700×40 mm s’y trouve à son aise. En revanche, je pense qu’il ne faudra pas y monter des pneus de plus de 700×42 mm au regard de l’espace restant. Notons que les seuls points d’emport sont les classiques inserts destinés aux deux portes-bidons. Quant à son boitier de pédalier, il est fileté : un bon point pour une maintenance facilitée.

Transmission et freinage

Premièrement, c’est Shimano qui est majoritairement retenu, avec un mix de l’ensemble de la gamme GRX. En premier lieu, on retrouve ainsi un pédalier mono plateau GRX-600 en 40 dents, puis des leviers GRX-600, des étriers de freins de la gamme GRX-400 et enfin un dérailleur arrière GRX RD-RX812. C’est un assemblage que je trouve judicieux parmi la gamme GRX afin de contenir le prix global. Deuxièmement, je note des infidélités au fabricant japonais en ce qui concerne la cassette 11 vitesses en 11-42 dents, qui est une SUNRACE (une cassette qui accuse tout de même 507 g sur la balance) et les disques de freins TEKTRO de 140 mm.

Transmission Shimano GRX et SUNRACE (photo Laurent BIGER)

Roues et périphériques

Annonce
Annonce Garmin Edge 1050

Tout d’abord, les roues sont constituées de moyeux Shimano RS470 qui accueillent des axes traversant aux standards actuels (12×100 mm à l’avant et 12×142 mm à l’arrière) et dont la fixation des disques est au format Center Lock. Les jantes sont issues du catalogue de la marque chinoise STARS Circle, qui a d’ailleurs depuis 2017 une usine en Europe de l’est. Elles sont équipées de pneus bien connus dans le milieu : les Schwalbe G-One Allround, en 700×40 mm.
Les périphériques sont en aluminium, de la marque ONE1. A noter la présence d’une selle italienne : la Royal Seta Performa. Pour finir cette présentation, j’évoquerai la finition que j’ai trouvée de très bon niveau, grâce notamment à une très belle peinture, que les photos ont du mal à retranscrire fidèlement. A vrai dire, seules les soudures sont un peu grossières par endroits, heureusement peu visibles dans ce coloris. Côté poids, j’ai pesé cet exemplaire en taille M, monté en tubeless et équipé de deux portes-bidons à 10,7 kg.

Sur le terrain : ludique !

J’ai pu rouler avec ce X-ROAD durant une dizaine de sorties dans le nord du Vaucluse, plus précisément sur le secteur privilégié des Dentelles de Montmirail, toujours très agréable en cette saison hivernale. Cette taille de cadre M est relativement petite, comme le montre la géométrie exposée plus haut. Je trouve cependant rapidement mes marques et procède aux premiers réglages lors d’une sortie de prise en main.

Le confort est correct (photo Laurent BIGER)

Le cintre est d’une largeur de 420 mm, ce qui reste assez étroit pour un cadre M, où l’on retrouve plus souvent du 440 mm. Ce n’est cependant pas un réel problème, d’autant plus que celui-ci s’avère adapté à un usage typé Gravel. Son flare reste contenu, ce qui permet des positions cohérentes en usage routier. Le drop est bien pensé et permet un bon contrôle en descente, aussi bien sur route que sur les belles pistes de ce secteur. J’aurais cependant souhaité plus de flex de celui-ci. Une remarque malheureusement valable pour beaucoup de cintres en aluminium que l’on trouve en entrée de gamme

Un vélo à son aise sur les petites routes des Alpilles (photo Dan de Rosilles)
Annonce
Annonce Trek Madone 8e Gen

Monté en tubeless, le confort de ce vélo s’avère de bon niveau ; en tout cas pour un cadre en aluminium et surtout avec des bases aussi courtes. Des bases courtes et un boitier de pédalier suffisamment rigide qui permettent des relances également de bon niveau. En revanche, les roues, assez lourdes, grèvent cette performance et je dois m’investir physiquement pour conserver une allure suffisante sur ces pentes à forts pourcentages.

Ludique sur tous les terrains, malgré des roues énergivores (photo Dan de Rosilles)

Sur ces pentes, la transmission de ce montage permet de monter presque tout. Une bonne polyvalence, y compris sur route, où il n’y a qu’en descente routière que le développement offert pourra s’avérer un peu court. La cassette SUNRACE fait cependant ressentir son poids conséquent, notamment lors de la mise en roue libre et de la reprise en puissance. Une inertie que l’on retrouve malheureusement souvent sur de lourdes cassettes. Pour ceux dont l’usage le destine avant tout à la randonnée, ce n’est cependant pas un problème majeur.

La transmission permet de monter presque tout (photo Laurent BIGER)

« Au fur et à mesure de mes sorties, je prends de plus en plus de plaisir au guidon de ce X-Road Elite. »

Du fait que son gabarit est plus que compact, ce vélo est d’une extrême maniabilité. D’ailleurs, son empattement court permet de se jouer des sentiers étroits et de se faufiler avec aise dans la circulation. Finalement, c’est un vélo qui serait même efficace sur une boucle de cyclo-cross. En un mot : ludique !

Un vélo facile et ludique en terrain engagé (photo Laurent BIGER)
Annonce
Annonce Cycles AJP

En descente, j’ose de plus en plus de choses avec ce vélo tchèque décidément bien sympathique. Mais ayant des doutes (à tort ?) sur la solidité des jantes, j’évite certains passages trop engagés. En descente de cols routiers, je n’ai aucune peine à imprimer de belles trajectoires à son guidon grâce à la rigueur de l’ensemble douille de direction et fourche. A noter cependant que les disques de frein Tektro en 140 mm se sont vite « colorés » sous la chaleur dégagée au freinage. Pour autant, cela n’a pas affecté les qualités du freinage, toujours imparable sur le groupe Shimano GRX.

Au bilan, un Gravel bike abordable et ludique

Pour résumer et conclure mon essai de ce Superior X-Road Elite, je dirais sans hésiter que c’est avant tout un Gravel bike ludique et abordable. Il fait partie de ces vélos en aluminium à la géométrie classique mais judicieuse. En cela, il me fait penser à l’excellent NS BIKES RAG+, lui aussi conçu en Europe de l’Est. Pour environ 2000€, je trouve ce vélo très bien équipé côté transmission et freinage. Un beau vélo, de surcroit pas très répandu, qui trouvera idéalement sa place pour des sorties dynamiques de moins de 5 heures. Seules les roues ternissent un peu le tableau, et peuvent être envisagées comme un upgrade futur pour les acquéreurs de ce vélo décidément bien sympathique.

Caractéristiques

  • Cadre : Alu X6 Ultralite, étriers Flat mount, Boitier de pédalier fileté BSA 68 mm
  • Douille de direction : FSA Orbit C-40 No.42/ACB, 1-1/8“x1.5“
  • Fourche : Carbon/alu, axe de 12×100 mm
  • Tailles : 52 cm (S), 54 cm (M), 56 cm (L), 58 cm (XL)
  • Dérailleur : SHIMANO GRX RD-RX812
  • Pédalier : SHIMANO GRX FC-RX600, 40 dents
  • Boitier de pédalier : SHIMANO BB-RS500 (BSA 68 mm)
  • Cassette : SunRace CS-MS7-11, 11-42 dents
  • Chaine : KMC X11
  • Leviers : SHIMANO GRX ST-RX600
  • Etriers : SHIMANO GRX BR-RX400 (hydrauliques)
  • Disques : TEKTRO 140 mm Center Lock
  • Cintre : ONE1 X-Race Aero, 16° flared, 70 mm reach, 31.8 mm
  • Potence : ONE1 Race RAS-D62938 Alloy, 31.8 mm, -8°
  • Guidoline : Velo VLF-8111
  • Selle : Royal Seta Performa
  • Tige de selle : ONE1 Race en alu, diamètre 27.2 mm
  • Moyeux : SHIMANO FH-RS470 et HB-RS470, 28H, CENTER LOCK, 12×100 mm et 12×142 mm
  • Axes : traversants 12×100 mm (avant) et 12×142 mm (arrière)
  • Jantes : Stars J20SR, 28H (aluminium, largeur interne de 20 mm, hauteur de 19,5 mm)
  • Pneus : Schwalbe G-One Allround RaceGuard, 700×40 mm

Poids vérifié : 10,7 kg en taille M (montage Tubeless et deux portes bidons, sans pédale)

Prix public : 2099€

Site du fabricant : X-ROAD ELITE | Superior #ALWAYSRACE 2020 COLLECTION (superiorbikes.com)

Distributeur français : APESUD CYCLING

Annonce
Laurent Biger
Laurent Bigerhttps://www.strava.com/athletes/20845281
Laurent a rejoint Bike Café en 2017. Ex compétiteur VTT XCO et XCM et fondateur de More Gravel, il est adepte du vélotaf et un passionné des sujets techniques. Les matériaux, la géométrie et les pneumatiques sont ses domaines de prédilections. Pour mener à bien ses tests, Laurent n’hésite pas à s'aligner sur des manches Gravel UCI, en cyclo-cross ou même de VTT au guidon d'un Gravel. Même si le Mont Ventoux reste son attache natale, Laurent bouge beaucoup dans l'hexagone, permettant ainsi de tester vélos et équipements dans les conditions les plus variées.

8 COMMENTAIRES

  1. Bonjour

    J’ai bien aimé votre article pour le test de ce vélo gravel Supérior. Je suis intéressé par ce vélo. J’hésite entre le S et le M sachant que je mesre 1m 73 et 82 cm d’entrejambes. Que me conseillez vous ?

  2. Bonjour,
    Merci pour cet essai complet et bien détaillé. Un petit bémol que l’on retrouve dans la plupart des essai. Il manque le poids du pilote.
    Pour ma part je pèse 90 kg et mon actuel VTT XC me supporte sans problème depuis 2 ans et 3 sorties/semaine.
    Questions : est-ce que ce gravel Superior pourra dans le temps supporter le même nombre de sortie avec mes 90kg sans faiblir.
    Je pense aussi que pour ma taille d’1m81 avec un entrejambe de 85cm, je devrais orienter mon choix vers la taille L ?
    Merci par avance pour vos réponses
    Damien

    • Bonjour Damien,
      Effectivement, je n’ai pas précisé mon poids de 71 kg (variable selon l’affutage du bonhomme !). Je vous conseille en effet une taille L pour votre gabarit.
      Le cadre n’aura aucun mal à encaisser un poids de 90kg. En revanche, il faut s’attendre, je pense, à une usure plus prématurée des roues, qui ne sont pas le point fort de ce modèle…
      A bientôt !
      Laurent

      • Merci beaucoup Laurent pour ces précieux renseignements. Les roues je pourrais toujours les changer pour de plus résistantes dans le temps et aussi les disques de frein car avec mes 20 kg de plus dans les descentes autour du Puy de Dôme, ils risquent de passer du bleu au bleu très foncé.
        Bonne journée à vous
        Damien

  3. J’ai acheté ce vélo , suite à votre reportage
    Effectivement une certaine lourdeur au niveau des roues étaient constater j’ai donc mis des Fulcrum zéro et ça va vraiment beaucoup mieux
    J’ai fait à peu près 500 km avec ce vélo et je me trouve vraiment agréable et confortable. Je m’en sers principalement randonnée. Tranquille et vélo taf. je ne regrette pas du tout cet achat de plus C’est très sympa de rouler avec un vélo que n’a pas Monsieur tout le monde et de sortir des sentiers de grande marque de plus, ce vélo n’a rien à envier devant Marc, car il est vraiment très bien fini et bien équipé on a pris plus que correct. Pour ma part 1500 euros le vélo et une remise sur les roues fulcrum zéro au total 2200 €, j’ai eu un vélo plus que très correct un super petit Razel, si vous ne cherchez pas les performances, mais malgré tout vous pouvez-vous faire très plaisir mais vous y laisserai quelqu’un watt car se vélo n’est pas fait pour les chronos
    Merci à vous. C’est formidable reportage

  4. Bonjour,

    Je suis tombé sur votre test fort intéressant. Bon je ne sais pas si vous me répondrez mais j’ai une opportunité d’acquerir ce vélo en taille S. je mesure 1m71 pour 80 cm d’entrejambes… .
    D’après vous la taille S serait OK ?
    JC

    • Bonjour JC, pas évident à répondre, car de mémoire le taille M taillé déjà assez petit. J’aurai tendance à dire que votre sortie de selle sera peut-être trop importante sur un S, mais l’idéal est d’essayer évidemment.
      Merci de nous lire et à bientôt.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur