Annonce

AccueilMATOSCUBE NUROAD C:62 SLT, un gravel très performant et confortable

CUBE NUROAD C:62 SLT, un gravel très performant et confortable

La marque allemande Cube a lancé sa gamme gravel Nuroad il y a quelques années, avec un cadre en aluminium. En 2021, elle dévoile son Nuroad en carbone dénommé C:62 et décliné en différentes versions. Le cru 2022 du modèle C:62 s’enrichit d’un nouveau modèle au sommet de la gamme, le Nuroad C:62 SLT, un gravel faisant la part belle au carbone aussi bien au niveau du cadre que des périphériques et avec un programme orienté performance. Grâce à Cube France, j’ai eu l’occasion de le tester durant environ deux mois sur des parcours variés, tantôt roulants, tantôt techniques. Voyons si ce Nuroad très performant sur le papier l’est en conditions réelles et si Cube a réussi à allier performance et confort comme cela devient de plus en plus la norme dans l’univers du gravel moderne y compris en carbone. Rappelons que Cube Bike est une marque allemande qui va bientôt fêter ses 30 ans et qui commercialise principalement ses vélos via un réseau de 450 revendeurs en France.

Un véritable poids plume

Cube Nuroad
Le Nuroad C:62 SLT est un vrai poids plume fait pour rouler vite, photo Hugues Grenon

Le Nuroad C:62 SLT ne fait pas dans la demi-mesure niveau poids. Moins de 8 kg sur la balance, c’est assez rare pour un gravel. 7,8 kg exactement annoncés et vérifiés à réception sur cette taille 53. Pesé ici à 8 kg mais vous aurez l’explication dans la partie test terrain. Tout a été réfléchi pour optimiser le poids du vélo. Le montage proposé est très cohérent et ne souffre aucun reproche pour le programme annoncé.

Cube Nuroad
7,8 kg en configuration initiale, ici un poil plus, mais petit surplus expliqué plus bas dans la partie test ! photo Hugues Grenon

Des lignes modernes, élancées et épurées

Cube Nuroad
Un design travaillé aux lignes élancées et acérées

La dénomination C:62 s’explique par un cadre en carbone composé de 62% de fibres haut module et d’une résine à nanoparticules. Le procédé Advanced Twin Mold permet de réaliser des formes originales et modernes comme la douille de direction ou bien la jonction hauban/tube de selle/top-tube. Les formes des tubes donnent à ce gravel un aspect très sportif et moderne. Le top-tube est assez fin et s’intègre jusque dans le haut de la douille de direction ce qui donne un aspect élancé. Le serrage de selle intégré amplifie cette ligne acérée.

Annonce
Annonce Assos New Mille GTC

La fourche carbone n’est pas en reste avec un galbe original et utile également car permettant la monte de pneus généreux de 45 mm maximum tout comme à l’arrière. Sur ce montage, ils sont en 40 mm de largeur.

Cube Nuroad
Une fourche made in Cube, épurée et esthétique, s’intégrant parfaitement à la ligne du Nuroad, photo Hugues Grenon

Le boîtier de pédalier est généreux et très travaillé avec une jonction avec les bases très réussie.

Cube Nuroad
Un boitier de pédalier généreux et travaillé, photo Hugues Grenon

La ligne épurée est amplifiée par les passages de gaines en interne. Enfin, uniquement les deux gaines de freins, puisqu’exit les gaines de dérailleurs grâce au groupe sans fil Sram Force eTap AXS qui équipe ce Nuroad.

Cube Nuroad
Une ligne épurée avec des passages de durites de freins en interne, pas de gaines de dérailleurs avec le groupe Sram Force eTap AXS sans fil, photo Hugues Grenon
Annonce
annonce wishone gravel race

Pour finir, la couleur peut paraître austère mais la peinture pailletée flatprizmblack´n´black (à vos souhaits !) varie en fonction de l’angle de vue et de l’ensoleillement. L’effet est très réussi. Et le mélange des différents gris et noir pailletés et brillants est harmonieux. Sobre mais classe. Si vous êtes adepte des couleurs plus prononcées ou plus gaies, regardez les autres modèles de la gamme Nuroad.

Cube Nuroad
Une couleur pailletée avec des reflets variant selon l’ensoleillement et les angles de vue, photo Hugues Grenon

Des équipements cohérents et très performants

Pour rester dans une cohérence globale avec le cadre et la fourche, chaque composant a été sélectionné minutieusement.
Tout d’abord des excellents trains roulants équipent ce gravel et participent à la performance du vélo. Ce poste est souvent un peu négligé sur les montages complets pour faire baisser le prix global. Cube n’a rien sacrifié sur ce composant ô combien primordial. Les roues sont des Newmen, société allemande qui s’est lancée assez récemment dans les composants et les roues complètes avec un rapport poids/prix/performance intéressant.

Cube Nuroad
Les excellentes roues Newmen Advanced SL XR25 en parfaite cohérence avec ce Nuroad, photo Hugues Grenon

Ces modèles Advanced SL XR25 en cercle carbone et moyeux maison à 28 rayons droits Sapim Laser double épaisseur matchent parfaitement avec le Cube. La hauteur de jante de 18,5 mm est parfaite et très polyvalente. Le poids est très maîtrisé à 1260 g la paire. La largeur interne de 25 mm permet de monter des pneus généreux.

Annonce
Annonce Urge Papingo Tribe group sport

D’ailleurs, ces derniers sont les nouveaux Schwalbe G One R Kevlar en 40 mm de large. Des pneus légers faits pour aller vite sur des terrains plutôt secs et roulants. Ils sont montés de série sur ce Nuroad avec des chambres à air ultralight Schwalbe Aerothan pesant 41 g unitairement. Un gain d’une bonne centaine de grammes au global sur le vélo par rapport à un montage tubeless (valves+scotch+liquide préventif) mais nous le verrons dans la partie test, le montage tubeless est une bonne idée au final.

Le groupe Sram Force eTap AXS 12 V mono

La transmission est assurée par l’excellent groupe Sram Force eTap AXS XPLR 12 V et convient à merveille à ce Nuroad. La transmission monoplateau est pilotée par bluetooth. La palette de droite fait descendre les vitesses qui se remontent avec la palette de gauche. Un jeu d’enfant. La batterie sur le dérailleur arrière est donnée pour 1000 km environ avant recharge. Le chargeur fourni est très compact. Les manettes sont équipées de simples piles rondes plates CR2032 standards que l’on trouve partout en cas de besoin. Le pédalier est de toute beauté et équipé d’un plateau de 40 dents couplé à une cassette 12 vitesses 10/44. La plage est donc large et en rapport avec la cible du vélo : rouler vite, mais pas que, comme nous le verrons. Les freins et disques de freins en 160 mm sont ceux du groupe. Le boitier de pédalier est un Sram Dub Road Pressfit en 86 mm.
Nous reviendrons plus en détail dans la partie test sur ce groupe et cette transmission.

Des périphériques gravel légers et confortables

Pour parfaire ce tableau, les périphériques sur cette taille S sont composés d’une potence aluminium Cube Performance de 80 mm de long, d’un cintre Easton Gravel de 42 cm en carbone assez peu évasé, d’une tige de selle Newmen Advanced en 27,2 mm et d’une selle à rails carbone Cube SLT Road assez courte.

A noter que des inserts sont présents sur la fourche et le cadre pour monter des garde-boues et un porte-bagage arrière. Et même une béquille sous la base arrière. Ces accessoires sont proposés en option par Cube.
Par contre, service minimum pour les inserts porte-bidon avec un traditionnel porte-bidon sur le tube de selle et l’autre sur le tube diagonal.

Une géométrie moderne

Le Nuroad est proposé en 5 tailles du XS (50 cm) au XL (61 cm).

Cube Nuroad

La géométrie est dans l’air du temps avec un top-tube assez long compensé par une potence de 80 mm. Le tube de selle est assez court pour donner un certain sloping. La douille de direction est plutôt courte. En découle un Stack assez court et un Reach plutôt élevé qui correspond au programme sportif de ce gravel. Les bases sont plutôt longues ce qui confèrera de la stabilité, la nervosité étant ramenée par des haubans qui viennent se reprendre sous le top-tube.

Connaissant mes côtes, je suis parti sur une taille S alors que le configurateur très simplifié me donnait une taille XS. Ce point sera à valider avec votre revendeur selon votre morphologie.

Après ces présentations techniques, place aux tests terrains.

Les tests terrains

La vidéo

Les tests se sont déroulés pendant deux mois sur différents types de terrains, secs, boueux, sablonneux, routes, roulants, techniques… et sur plus de 600 kms environ.
Tout d’abord, j’ai tout de suite trouvé ma position sur ce vélo. Passés les réglages et serrages habituels des composants, principalement l’inclinaison du cintre, je ne toucherai plus à aucun réglage. Les vitesses avaient été parfaitement paramétrées par Cube France avant envoi du vélo et ne se dérègleront pas d’un poil durant tout le test, un très bon point.

Un gravel très performant…

Cube Nuroad
Un gravel très performant, autant que ses homologues allemandes à quatre roues ? Ça dépendra du pilote aussi ! photo Hugues Grenon

On sent d’entrée que ce gravel est fait pour aller vite et envoyer du kilomètre à très bonne allure. Vu le poids plume et les composants, la logique est respectée. Le vélo est très performant et réactif. Il se met en mouvement très facilement et il est aisé de garder une très bonne allure sur terrain roulant, chemins ou bitume. C’est un plaisir en montée où il facilite grandement la tâche, aussi bien au train qu’en danseuse.

L’ensemble est très cohérent et contribue à cette performance : le cadre, la fourche et les excellentes roues Newmen chaussées des pneus Schwalbe G One R qui collent parfaitement au programme. A noter une crevaison lente lors de la première sortie, crevaison découverte le lendemain. Un micro-trou sur la chambre à air Schwalbe Aerothan que j’ai remplacée par des chambres à air traditionnelles plus lourdes ce qui explique le poids un peu plus élevé lors de la pesée. Ces chambres à air Aerothan nécessitent des patchs spéciaux de réparation que je n’avais pas sous la main. A noter que les pneus ont eu des difficultés à refaire « le rond » lors du remontage. Est-ce dû aux pneus, aux jantes, aux deux ? Difficile de savoir. Je conseillerais de toute façon de les passer en tubeless de suite. Ce micro-trou aurait été bouché sans difficulté et je ne m’en serais même pas aperçu. Mais les constructeurs livrent les vélos en chambre à air pour le stockage avant la vente. A voir avec votre vélociste donc ou à faire par vous-même.


Pour finir sur les pneus, ceux-ci sont très roulants et destiné plutôt aux terrains secs. Sur terrain un peu meuble, cela pourra passer avec un peu de « pilotage » mais ce sera difficile sur terrains gras ou boueux auxquels ils ne sont pas destinés. Une monte à l’arrière peut être une option avec un pneu plus cramponné pour l’avant sur ce type de terrain.

Cube Nuroad
Un gravel à l’aise sur les chemins et petites routes bitumées, photo Hugues Grenon

Le vélo est sur des rails (merci les bases assez longues, entre autres) et la direction est très saine et équilibrée, ni trop réactive ni trop pataude. Parfait également pour jouer dans les singles forestiers à vive allure. Le groupe Sram est parfaitement à sa place sur ce vélo : rapide, précis et fiable. Il est extrêmement aisé de changer de vitesse. On peut d’ailleurs passer plusieurs pignons à la volée en restant appuyer sur une des deux palettes. Le groupe a été sans reproche et ne s’est pas du tout déréglé malgré bien des conditions boueuses. Notons juste que dans ces conditions humides, la transmission a tendance à émettre des bruits de « craquements » sur certains pignons ce qui n’altère en rien son fonctionnement fluide. Les galets ont tendance à accumuler un peu de matière et il faudra être attentif lors de leur nettoyage pour optimiser la durée de vie de l’ensemble. La transmission était huilée. Je pense qu’un dégraissage complet et l’application d’une cire peut-être une bonne option.

Le freinage est très efficace après un rodage dans les règles de l’art. Sur certains freinages prolongés et appuyés, le frein avant a un peu crissé mais le bruit disparaissait rapidement. A confirmer en zone montagneuse avec des freinages encore plus appuyés. L’ergonomie des manettes est très réussie et permet une prise en main efficace et confortable.

Cube Nuroad
Le freinage est efficace, photo Hugues Grenon

Le cintre est confortable mais ne dispose pas d’un flare (évasement) très prononcé. Il reste plus traditionnel mais est en rapport avec le programme du vélo.

…mais également très confortable et maniable

Cube Nuroad
Pas le temps de papillonner, le Nuroad vous emmènera loin et vite dans un excellent confort, photo Hugues Grenon

Il y a toujours une crainte avec les vélos carbone légers et dit « performants » que le confort ne soit pas au niveau. Les caractéristiques modernes recherchées, performance et confort, ont bien évolué ces dernières années sur les vélos carbone. Cube a réussi son coup avec ce Nuroad qui est très confortable. Mon premier critère est le confort et je suis habitué à rouler sur des vélos en acier réputés pour cela. Je dois avouer que ce Cube est au niveau. Et ce, malgré une monte relativement étroite (40 mm) pour mes habitudes, mais standard pour ce type de gravel performant. Le Nuroad a été un plaisir à rouler y compris sur des sorties longues avec de bonnes parties plus typées VTT.
Le cintre en carbone, la tige de selle carbone en 27,2 mm, la selle aux rails carbone et les roues font également partie de cette belle équation. La selle m’a d’ailleurs parfaitement convenue même si c’est un élément très personnel.

La maniabilité est au rendez-vous également. Pas de surprise, l’équilibre est très bon, le comportement très sain.

Cube Nuroad
Une belle maniabilité complète un tableau général flatteur, photo Hugues Grenon

Vous pourrez donc emmener ce gravel sur de très longues sorties rythmées. Et même s’il n’est pas équipé de nombreux inserts, vous pourrez partir dans un bon confort sur plusieurs jours de roulage en trip bikepacking. Il faudra juste sélectionner les sacoches adaptées et adéquates mais rien de bien sorcier avec l’offre de bagagerie bikepacking existante actuelle. Et gérer aussi la partie batterie si vous partez sur un très long périple.

Le poids plume sera un plus également en cas de portage ou poussage comme cela arrive parfois en fonction du terrain, du chargement et de l’état de forme !

Cube Nuroad
Un poids plume au portage ce C:62 SLT ! photo Hugues Grenon

Le prix du Nuroad C:62 SLT est haut de gamme à 3969 €. Cependant, vu les caractéristiques du vélo, les équipements et les qualités intrinsèques du vélo, ce prix est bien placé dans ce segment des gravels performants, confortables, équipés de la sorte et à moins de 8 kg. Rien que le groupe complet et les roues représentent les trois quarts environ du prix du vélo, je vous laisse faire le calcul pour le reste…Difficile de trouver un gravel à moins de 4000 € avec ces caractéristiques.

La gamme Nuroad

Le Nuroad C:62 existe en plusieurs déclinaisons décrites succinctement ci-dessous.
Le cadre reste le même et globalement la légèreté sera de mise ainsi que le bon rapport qualité/prix/équipements, la marque de fabrique de Cube.

Cube Nuroad

C/62 SL, 3469 € PVC

Cube Nuroad

C:62 RACE, 2969 € PVC

Cube Nuroad

C:62 PRO, 2369 € PVC

Pour conclure

Cube Nuroad
Un gravel qui vous emmènera loin, photo Hugues Grenon

Avec ce Nuroad C:62 SLT, Cube propose un gravel très performant et cohérent sans sacrifier le confort qui est de très bon niveau. Ce gravel est très bon partout, sain et agréable à piloter grâce à une excellente géométrie et des équipements de haut niveau.

Il sera parfait pour envoyer du kilomètre à vive allure tout en vous ménageant comme pour une Gravel Of Legend par exemple. Au niveau performances, on se rapproche clairement d’un vélo de route. Ce peut être d’ailleurs une bonne idée de l’équiper d’une seconde paire de roues typées route même si la transmission monoplateau sur ce modèle sera un frein pour certains. Mais la plage est importante et l’étagement intéressant. A méditer pour ceux qui ne roulent pas à de hautes moyennes sur route car avec un plateau de 40 et un premier pignon de 10 on atteint déjà des vitesses très raisonnables ! En utilisation gravel, bien que la configuration initiale m’ait séduit, je le passerais en tubeless sans hésitation et pourquoi pas en pneus de 45 mm pour gagner encore plus en confort. C’est un choix personnel. Pour l’orienter un peu plus bikepacking, Cube pourrait lui rajouter quelques inserts supplémentaires sous le tube diagonal et sur le top-tube par exemple. Mais cela ne vous empêchera pas de partir vadrouiller au long cours. Le prix est certes intrinsèquement élevé mais bien placé au vu de cet ensemble de qualité.

Toutes les infos sur le site de Cube France et Cube

Annonce
Hugo
Habitant la Sarthe mais chtimi d’origine, Hugues devient passionné de VTT dès l’apparition de ces machines à plaisir dans les années 80. Son bonheur est de rider dans la nature en forêt en partant du pas de sa porte de préférence. Hugues est un pratiquant VTT, fatbike, gravel, cyclo, bikepacking…Sa devise : peu importe la monture et le niveau pourvu qu’on ait l’ivresse. Passionné par les vélos en acier, il a une attirance pour les artisans du cycle, les cafés vélos et l’univers du vélo en général.

4 COMMENTAIRES

  1. Merci pour cet essai très détaillé de ce vélo dont j’avais parlé en commentaire de votre test du Cervélo Aspéro 🙂
    Prochain test souhaité : Scott Addict Gravel 20, en vous remerciant 🙂 lol

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur

Newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion et recevez l'actualité de Bike Café chaque semaine dans votre boite mail !