Annonce
Nos produits Bike Café

AccueilMATOSTenue Gravel UYN : l'innovation dans chaque fibre

Tenue Gravel UYN : l’innovation dans chaque fibre

S’il y a un bien un secteur où il est difficile de se renouveler, c’est bien celui du textile. Pourtant, UYN (Unleash Your Nature) a fait de l’innovation son leitmotiv permanent. D’ailleurs, dès 2019, Dan vous avait présenté dans ces pages une tenue résolument inhabituelle. Aussi, il était fort logique que la marque italienne ne reste pas insensible à l’avènement du Gravel. C’est ainsi que UYN a développé une tenue Gravel aussi complète qu’innovante, fabriquée en Europe, que je vous propose de découvrir aujourd’hui.

Chaussures UYN NAKED MTB Gravel

Après avoir lancé les chaussures NAKED pour le cyclisme sur route, UYN a introduit la version pour le VTT et le Gravel. Le principe est le même : partir de la chaussette pour créer une chaussure en tricot, totalement sans couture. Mais pour cet usage offroad, la solution des ingénieurs UYN a été d’introduire des protections spécifiques en caoutchouc liquide pour permettre à la chaussure d’être utilisée dans un environnement bien plus abrasif que la route.

UYN Naked MTB Gravel

Pour cela, UYN a utilisé un fil HI-FORCE avec un revêtement en TPU pour la couche extérieure. Les zones les plus exposées de la pointe et du talon sont protégées par des renforts en caoutchouc liquide.

Renfort en caoutchouc liquide sur l’avant du pied (photo Laurent BIGER)

L’Exoframe s’enroule autour du pied pour plus de stabilité et de maintien. Cette structure à haute résistance est fabriquée en recyclant l’intercalaire utilisé pour créer le verre feuilleté de l’industrie automobile. Ainsi, la fermeture UYN MICRO-TUNE est connectée à l’Exoframe.
Elle se compose d’un seul rotor pour un serrage rapide et de la technologie Click-To-Fit pour régler la fermeture avec précision.

Le « chassis » EXOFRAME (photo Laurent BIGER)

L’intérieur est fabriqué en fibre NATEX, un fil végétal à base de graines de ricin censé être 25 % plus léger et sèchant 50 % plus vite que le nylon. La semelle intérieure est en chanvre, afin d’aider à garder le pied sec. La semelle extérieure est en nylon renforcée avec du carbone, complétée de deux crampons amovibles à l’avant. Quant au poids, c’est plutôt très bon avec 348 g unitaire en taille 44.

Un poids de 348 g en taille 44 (photo Laurent BIGER)

A l’usage

Après une sortie en vélotaf, j’ai directement testé ces chaussures UYN durant mes reconnaissances pour tracer la Verdun More Gravel. D’ailleurs, ce fut l’occasion de les confronter à un environnement parfois humide. Le verdict est rapide et implacable : j’ai les pieds mouillés immédiatement. Je n’ose pas imaginer l’hiver, même si je dois reconnaitre qu’elles sèchent très vite aussi…

L’humidité : un environnement incompatible avec ces chaussures (photo Laurent BIGER)

Le jour J de la Verdun More Gravel fut un weekend de canicule, où ces chaussures UYN ont cette fois pu être confrontées aux fortes chaleurs. Le verdict est là aussi rapide et implacable : elles sont parfaites dans ces conditions ! A vrai dire, je crois que je n’ai jamais eu de chaussures aussi respirantes que celles-ci. Le confort procuré par cette sorte de chaussette est réel, tout en assurant un très bon maintien.

Des chaussures qui excellent par fortes chaleurs (Photo Hugo Herment)

Cependant, la protection reste minimale. Aussi, je conseille ces chaussures avant tout pour un usage Gravel et non pas VTT, même si la marque suggère le contraire avec l’appellation MTB & Gravel.

UYN GRAVEL
Une semelle qui ne manque ni de rendement, ni de grip (photo Laurent BIGER)

Pourtant, la semelle ne manque ni de rendement ni de grip. Mais je pense que de trop fréquents portages finiront par mettre à mal cette fibre. Finalement, ces chaussures UYN sont vraiment adaptées au Gravel pur et dur et de préférence dans un environnement sec et chaud, où elles excellent. Quant au système de serrage, unique, il est à la hauteur de la qualité de l’ensemble : précis et lui aussi innovant dans sa conception.

Prix et infos sur le site UYN

Cuissard Gravel UYN Adventur Cargo

Le nouveau cuissard Adventur Cargo est équipé de quatre poches latérales en filet qui offrent un espace supplémentaire pour ranger ce que vous pouvez juger utile.

Quatre poches latérales superposées par deux (photo Hugo HERMENT)

Le tissu utilise la technologie RE-SHAPE, structure fine censée s’adapter à la forme du corps, tout en étant résistante à l’abrasion. Certaines zones sont plus aérées (technologie Flowtunnels), notamment en bas de l’abdomen, ainsi que dans le dos la zone entre les bretelles.

UYN GRAVEL
Cuissard UYN Adventur Cargo (photo Hugo Herment)

La peau de chamois AIR-LR110 complète ce cuissard plutôt innovant et au look bien en phase avec notre pratique Gravel. Celle-ci est d’une densité de 110 kg/m3 et se compose de trois éléments superposés. A noter qu’il est assez rare qu’une marque conçoive elle-même ses peaux de chamois, un segment technique souvent sous-traité, comme l’expliquait Dan dans cet article. UYN pousse donc assez loin l’innovation et la prise de risque. Je pense que l’on ne peut qu’encourager cet esprit d’innovation.

A l’usage

Néanmoins, derrière un design frais et résolument outdoor, ce cuissard est un produit digne des meilleurs produits routiers. D’ailleurs, je retrouve rapidement la qualité des chaussures précitées, à savoir une excellente respirabilité et un séchage rapide. Les poches latérales sont ergonomiques et bien pensées dans leur conception. Néanmoins, je n’ai personnellement pas pour habitude de « charger » mes jambes. Peut-être vieux jeu, j’ai gardé mes habitudes et ma gestuelle de compétiteur, centrée sur l’utilisation des poches dorsales de mon maillot. Quoi qu’il en soit, ce cuissard s’est montré aussi endurant que certaines grandes marques « historiques » du secteur, tout en étant différent dans l’aspect et même le confort, où je trouve ce UYN Cargo supérieur à la moyenne. Pas donné au premier regard sur le prix, mais finalement cohérent vis à vis de la concurrence, avec une certaine exclusivité au bénéfice d’UYN.

Prix et infos sur le site UYN

Maillot Gravel UYN Lightspeed

Le maillot UYN Lightspeed est composé d’une zone avant et de manches dotées de la technologie FLOWTUNNELS, semblable au cuissard. Le panneau arrière est réalisé avec un tissu AERNET PLUS, conçu pour une dispersion rapide de la chaleur. Les inserts haute visibilité à l’arrière recouvrent trois poches dorsales classiques, sans zip. Ce maillot est plutôt léger, avec une densité moyenne de 90 g / m2. A noter une protection contre le soleil classée UV20+.

A l’usage

Immédiatement, en enfilant ce maillot UYN Lightspeed, je fais le parallèle avec le tissu si spécifique des chaussures Naked. Dans une version ici logiquement plus fine, je retrouve ce même aspect, un peu déroutant, mais terriblement confortable. Egalement, au même titre que les chaussures, ce maillot se veut très respirant et sèche extrêmement vite. De plus, le panneau dorsal, spécifique (AERNET PLUS), est bien ajouré, comme le montre la photo ci-dessous où l’on remarque sans peine les bretelles du cuissard.

UYN GRAVEL
Un tissu déroutant, mais terriblement confortable (photo Hugo Herment)

J’ai trouvé original l’ajout de cette zone fluo sur les poches arrières. Qui plus est, sur un maillot aussi technique sur lequel on n’imagine pas ce type d’équipement sécuritaire, plus souvent rencontré sur des produits typés « vélotaf ». Pourtant, je trouve la démarche pertinente d’associer look et sécurité passive pour les liaisons routières, inhérentes à notre pratique Gravel.

Prix et infos sur le site UYN

Gilet sans manche UYN ULTRALIGHT WIND 

Pour finir sur ces produits Gravel de chez UYN, voici le gilet sans manche Ultralight Wind. Celui-ci se compose d’un tissu coupe-vent ultra-léger sur le devant, censé offrir une protection efficace et fendu d’un classique zip intégral.

Gilet UYN Ultralight Wind (photo Hugo HERMENT)

Dans le dos, je retrouve le tissu en tricot 3D avec la technologie FLOWTUNNELS qui offre respirabilité et élasticité, qui est presque le même que celui évoqué sur les chaussures et le maillot. La taille est plus longue à l’arrière pour une protection supplémentaire et intègre deux poches classiques.

A l’usage

Si la période de test de cette tenue fut chaude, ce gilet fut néanmoins le bienvenu aux heures matinales. De plus, il se plie aisément dans sa poche et peut ainsi se ranger facilement dans une sacoche ou même une poche dorsale de maillot. La structure semi élastique sur la partie dorsale permet un ajustement correct. Les poches dorsales sont bien assez vastes. Cependant, je regrette que UYN n’ait pas appliqué le même panneau fluo que le maillot évoqué précédemment. Surtout pour un gilet, souvent mis en début et fin de journée et donc dans des conditions de luminosité moindre.

Vastes poches dorsales du gilet UYN Ultralight Wind (photo Hugo HERMENT)

Prix et infos sur le site UYN

Pour conclure sur cette tenue Gravel UYN

Finalement, UYN réussi le pari de se démarquer de la concurrence, nombreuse, qui anime le secteur du textile cycle. Mieux, la marque italienne innove grâce à l’emploi de tissus exclusifs qui offrent un ressenti résolument différent des produits techniques rencontrés habituellement. Fabriqués en Europe (Italie et Bosnie), UYN se pose en une sérieuse alternative pour bousculer les codes d’un secteur, qui est, avouons le, pas toujours excitant et peinant à se renouveler. Pour ma part, j’ai été conquis. Aussi bien par les chaussures, que par le cuissard et le maillot. Un peu moins par le gilet, pas aussi innovant que ses confrères. A vrai dire, il me tarde déjà de découvrir la prochaine gamme hivernale…

UYN GRAVEL
Tenue UYN GRAVEL (photo Hugo Herment)
Annonce
Laurent Biger
Laurent Bigerhttps://www.strava.com/athletes/20845281
Laurent a rejoint Bike Café en 2017. Compétiteur VTT jusqu'en 2018 et fondateur de More Gravel, c'est un adepte du vélotaf, mais avant tout un passionné des sujets techniques. Les matériaux, la géométrie et les pneumatiques sont ses domaines de prédilections. Pour mener à bien ses tests, Laurent n’hésite pas à s'aligner en courses de cyclo-cross ou même de VTT au guidon d'un Gravel. Même si le Mont Ventoux reste son attache natale, Laurent bouge beaucoup dans l'hexagone, permettant ainsi de tester vélos et équipements dans les conditions les plus variées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur

Newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion et recevez l'actualité de Bike Café chaque semaine dans votre boite mail !