Ceux qui roulent beaucoup, longtemps et souvent, savent à quel point le rôle du « chamois » est primordial dans l’écosystème du cycliste. Cet « insert », « pad » ou « peau », se niche à l’intérieur du cuissard, au contact direct du postérieur. Il protège des agressions causées par la selle et des frottements incessants que le pédalage provoque.

Puisqu’ Elastic Interface est leader dans le marché des « protections pour les vêtements de cyclisme », nous nous sommes intéressés à leur gamme de produits et sommes partis à la recherche du chamois, cet équipement aussi discret qu’indispensable, si proche de nous, mais tellement mystérieux de par ses composants hautement techniques et les savoir-faire nécessaires à sa réalisation.

Test Elastic Interface et Montura
Ce vieux cuissard a souffert du pédalage incessant que nécessite ma pratique de la longue distance en pignon fixe ; pourtant, à l’intérieur, sa peau Elastic Interface est comme neuve – photo Dan de Rosilles

Made in Italy

Elastic Interface est une marque du groupe industriel multinational CyPad, leader du marché en matière de chamois. Mais si Elastic Interface est une production 100 % italienne, le groupe fabrique aussi les produits Berenis en Croatie avec un excellent rapport qualité-prix et Bikepad au Mexique, principalement pour le marché Nord-Américain.

Test Elastic Interface et Montura
Il y a fort à parier que, dans votre placard, il y ait déjà un ou plusieurs cuissards équipés de peaux Elastic Interface – photo Dan de Rosilles

En équipant tout ou partie des cuissards de marques comme Adidas, Assos, Café du Cycliste, DHB, Fizik, Giro, Gore, Montura, Ozio, POC, Rapha, Specialized… il y a fort à parier que la marque Elastic Interface, à votre insu ou non, soit déjà présente dans votre placard.

Le logo aux deux flèches qui s’opposent est facilement identifiable, aussi bien systématiquement en incrustation à même les peaux de la marque, que sous forme d’une petite étiquette visible à l’extérieur du cuissard, beaucoup de marques misant sur la renommée d’Elastic Interface pour donner un attrait supplémentaire à leurs produits.

Test Elastic Interface et Montura
Bien visible à l’extérieur de ce cuissard Montura, le logo à deux flèches qui signale la présence, à l’intérieur, d’une peau Elastic Interface – photo Dan de Rosilles

Il faut dire que, pour ceux qui s’intéressent aux peaux comme à l’une des caractéristiques essentielles de la qualité d’un cuissard (traduisez : ceux qui font au moins 10.000 km par an et/ou qui passent plus de 6 heures sur leur selle par sortie), la réputation des chamois Elastic Interface n’est plus à faire : confort, ergonomie, durabilité bien sûr, mais aussi absence d’irritations ou de problèmes cutanés sont souvent liés à la qualité des peaux et des innovations technologiques, comme par exemple la mousse Hybrid Cell System (HCS), un matériau à cellules mixtes qui fournit un retour élastique unique et qui, plus dense et plus fin, permet au cuissard de sécher plus vite lors des « arrêts/lavages express » en ultra-distance.

La catégorie « Crossover »

À Bike Café, où nous sommes justement adeptes de gravel et de longue distance, nous nous sommes particulièrement intéressés aux peaux « for road and off road use » comme les qualifie Elastic Interface. Beaucoup de chamois dans cette catégorie Crossover, aux caractéristiques de versatilité et de confort, conçus spécifiquement soit pour femmes soit pour hommes, pour toutes les pratiques situées entre tout-terrain et route.

Les peaux de la famille "Crossover", entre route et VTT - captures d'écrans Elastic Interface
L’impressionnante diversité de peaux de la catégorie « Crossover », entre route et tout-terrain – captures d’écrans site Elastic Interface

Beaucoup de choix donc, car beaucoup de densités différentes de mousses, de positionnements dans les cuissards et autres caractéristiques, selon que l’on pratique des sorties « race » (jusqu’à 6 heures) ou « ultra » (sept heures ou plus), qu’elles soient orientées touring, gravel ou bien longues distances.

Cette impressionnante diversité recouvre des conceptions extrêmement diverses, car adaptées aux spécificités d’une pratique, d’un sexe ou d’une position sur le vélo. Aussi, des mousses de différentes densités et en différentes couches sont superposées et positionnées précisément, pour s’adapter au mieux à la situation et rendre le cuissard plus confortable à porter.

Test Elastic Interface et Montura
Une vue explosée du chamois Adriatico HD Men, que nous avons testée dans un cuissard Montura – documentation Elastic Interface

Montura, la marque italienne qui monte, qui monte

Pour illustrer notre sujet sur les chamois d’Elastic Interface nous avons choisi un équipement que nous avons eu l’opportunité de tester : le cuissard Montura Up Braces Ciclista de chez Montura. Marque italienne spécialiste de la montagne et centrée dans un premier temps sur le monde du VTT, Montura s’ouvre désormais au vélo de route. Nous avons ici affaire à une marque peu connue, avec des productions de qualité et un fort potentiel de développement : exactement comme Bike Café !

Montura bib short cycling apparel prototype
C’est toujours émouvant pour un blogueur que de pouvoir tester un équipement en avant-première et d’y trouver la trace de ceux qui l’ont conçu – photo Dan de Rosilles

Dans ce cuissard, la peau « Adriatico HD Men » (voir illustration plus haut) a été spécialement conçue pour le gravel, puisque orientée « route » mais avec une position du corps légèrement plus haute. Ainsi, la zone du périnée et celle des ischions sont équitablement protégées par des mousses de densités différentes. Le placement du pad dans le cuissard est aussi particulièrement étudié pour cette position, car même un excellent insert, mal positionné, peut transformer une sortie en véritable cauchemar…

Test Elastic Interface et Montura
Chez Montura, tous les cuissards sont équipés de peaux Elastic Interface – photo Dan de Rosilles

Pour un ride avec toi, je mettrai du Montura, pour un ride…

C’est parti pour un premier essai au bord des Marais du Petit Clar, aux portes d’Arles, entre Camargue et Crau. On y trouve des monotraces qui serpentent au bord des étangs et des pistes de planches au cœur de la ripisylve, cette forêt caractéristique des zones inondables.

Test Elastic Interface et Montura
Paré d’un « Ergonomic Equipage » (un cuissard et un jersey Montura), nous allons serpenter sur les monotraces au bord des Marais du Petit Clar – photo Anne Fontanesi

Au centre de la peau « Adriatico », conçue pour des sorties moyennes (jusqu’à six heures de vélo), un canal central est censé soulager la pression de l’urètre, favoriser la circulation sanguine et réduire les engourdissements. Bien sûr, je n’ai pas encore pu tester le cuissard sur plus de 80 km, mais je connais bien ma selle et je porte de nombreux modèles de cuissards. Je constate que celui-ci se fait parfaitement oublier, ce qui est exactement ce que l’on demande à un bon cuissard : même neuf, il n’occasionne aucune gêne, la répartition des pressions est neutre. Il n’entrave pas le pédalage. La coupe est « regular », la jambe est longue, mais sans excès.

Test Elastic Interface et Montura
La jambe est longue, mais sans excès. Les perforations de l’insert et des panneaux du cuissard favorisent séchage et respirabilité, mais imposent un usage plutôt estival – photo Anne Fontanesi

À l’instar du pad, perforé pour une meilleure respirabilité et un séchage rapide, les bretelles, le dos et des pans latéraux du cuissard sont aussi micro-perforés. C’est un bon point, mais qui réserve cet équipement à un usage d’été ou de demi-saison. Il est certain que cet automne, grâce à une météo clémente dans le sud de la France, j’aurai le temps de tester longuement cet équipement que je m’approprie déjà…

Test Elastic Interface et Montura
L’un des secrets du confort en vélo, c’est le juste positionnement du chamois dans le cuissard – photo Anne Fontanesi

Avec ce cuissard équipé Elastic Interface (et plus globalement cet ensemble Montura), la qualité est au rendez-vous, avec des finitions soignées : revers silicone au bout des manches et des jambes, coutures plates, tissus solides et très agréables à porter.

Test Elastic Interface et Montura
Dans l’action, dès les premiers tours de pédale, le cuissard se fait parfaitement oublier – Photo Anne Fontanesi

Sur le jersey, on retrouve les deux mêmes tissus noirs que sur le cuissard, le mesh perforé et un tissu plus brillant et soyeux, mais ici associé à une troisième matière, grise et gaufrée, très agréable sur la peau. La coupe est regular, voire même décontractée. L’esthétique est sobre, presque austère. le bicolore tri-matière noir/gris y est peut être pour quelque chose, mais l’inscription « Ergonomic Equipage » à la verticale entre les deux omoplates apporte une touche à la fois originale et stricte, avec sa typographie sans serif un peu technoïde.

Test Elastic Interface et Montura
l’ADN de la marque, c’est les vêtement d’alpinisme et de haute montagne, et ça se voit – photo Anne Fontanesi

On a bien affaire à un ensemble conçu et fabriqué en Italie du Nord, à Trente, sur les versants Alpins, l’ADN de la marque, c’est les vêtement d’alpinisme et de haute montagne, et ça se voit. Mais où on perd en fantaisie, on y gagne en détails techniques, comme avec les multiples éléments réfléchissants, indispensables lors des sorties nocturnes, ou la poche en filet au dos même du cuissard, qui permettra de ranger contre ses reins des accessoires qui resteront ainsi discrètement calés sous le jersey.

Test Elastic Interface et Montura
À l’arrière du cuissard, une large poche en filet permet de ranger discrètement, bien à l’abri sous le jersey, ses bonbons favoris – photo Anne Fontanesi
Ayant déjà en ma possession plusieurs cuissards de diverses marques équipés de peaux Elastic Interface, je m’émerveille une fois de plus la grande diversité de produits que les fabricants arrivent à développer « autour » de la marque-référence en matière de chamois, rivalisant d’inventivité et de technicité pour proposer des cuissards parfaitement adaptés à nos pratiques et à nos goût, pour un plaisir de rouler toujours renouvelé… Montura ne fait pas exception, et propose là un ensemble des plus sérieux, aux qualités indéniables. Même si le design du jersey est un peu austère, le cuissard, parfaitement positionné en rapport qualité/prix, séduit par sa personnalité, son confort, sa technicité et par certains détails plus subjectifs, comme les élégantes bretelles ajourées ou la poche dorsale.
Test Elastic Interface et Montura
Les bretelles les plus élégantes que j’aie pu voir ces derniers temps – photo Anne Fontanesi

Les chamois, d’accord… mais la crème ?

Ceux qui roulent vraiment longtemps et vraiment souvent le savent : pour une pratique intensive sur plusieurs jours sans irritations ou infections, il faut bien sûr un bon insert, mais on peut utiliser en complément une « crème de chamois », qui contribue nettement à prévenir les problèmes et à améliorer le confort en selle. Beaucoup d’excellents produits existent déjà sur le marché ; encore un sujet peu souvent abordé dans la presse spécialisée, et qui pourrait faire l’objet d’un prochain article ? À suivre…

Vivement conseillée pour les sorties très longues, la "crème de chamois" vous préservera des irritations et des petites infections et prolongera la vie de votre cuissard et de sa peau - photo Dan de Rosilles
Vivement conseillée pour les sorties très longues, la « crème de chamois » vous préservera des irritations et des petites infections et prolongera la vie de votre cuissard et de sa peau – photo Dan de Rosilles

Infos et contacts

Le site de Elastic Interface

Les cuissards Montura – de 46 à 165€

 

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour Dan et Bike Café

    Merci pour l article qui s attaque à un sujet souvent peu traité qui est l assise sur le vélo et la relation entre le pilote, la selle et le cuissard. En allant sur le site d Elastic Interface on observe un volume de Pad assez conséquent …….presque difficile à s y retrouver et trouver Pad à son fessier. Y aura t il une suite à cette article avec un retour d expérience sur le produit en test et éventuellement un ou des tests sur la gamme EI même si effectivement EI équipe des marques qui se différencient par des apports techniques différents?
    Un petit plus sur la crème de chamois serait aussi une suite intéressante parce que peu évoquée dans la presse ou médias. Mais je dois aussi en louper…..
    Merci à l équipe de Bike pour cet article et les autres qui sont toujours de belles suggestions pour faire évoluer sa pratique.

LEAVE A REPLY