Annonce
Annonce Selle Italia

AccueilMATOSSchwalbe G-One RS, le pneu gravel orienté performance

Schwalbe G-One RS, le pneu gravel orienté performance

Schwalbe conçoit et fabrique des pneus de gravel depuis près de 7 ans désormais. Chaque année la gamme s’étend pour répondre aux différentes pratiques et pratiquants. Après le G-One R, un pneu taillé pour la course assez polyvalent que j’avais eu l’occasion de tester sur le très performant Cube Nuroad C:62SLT, Schwalbe va encore plus loin en proposant le RS, un pneu semi-slick sensé accroître le rendement de 20% par rapport au modèle R. Pour le concevoir, Schwalbe a habilement fait appel à son expérience développée sur ses pneus routes performance Pro One et le pneu cyclocross X-One Speed. J’ai pu les tester en 700×40 mm et les mettre à l’épreuve pendant près de 4 mois et plus de 1000 km sur différents terrains, essentiellement secs, et donc adaptés à leur profil comme vous vous en doutez. Revue de détails de ces pneus RS annoncés comme extrêmement performants. Mais quid du confort et du grip ? Réponse ci-dessous.

Le montage

Schwalbe G One RS
Un kit complet pour un montage tubeless serein, photo Hugues Grenon

Le montage tubeless s’est bien déroulé. Les pneus ont été montés sur mon gravel Niner sur des roues Hope Tech XC au profil interne de 21 mm, désormais classé comme étroit. Pas de difficultés pour les insérer sur les jantes, bien aidé par le stick Easy Fit qui permet de lubrifier le pneu afin qu’il se mette bien place mais aussi de former une pellicule au séchage permettant d’optimiser l’étanchéité au niveau des tringles.

Schwalbe G One RS
L’Easy Fit permet une mise en place du pneu plus aisée et une étanchéité ultérieure plus efficace, photo Hugues Grenon

Justement en termes d’étanchéité, les RS ne sont pas les plus stables niveau conservation de la pression.
Ils ont perdu régulièrement de la pression sans que ce soit non plus rédhibitoire. Un petit regonflage de temps en temps a suffi à y remédier. Par contre, un des deux pneus « transpirait » le liquide préventif et était donc poreux.
Peut-être un problème sur une série, ça arrive et le pneu est en général changé par les marques sans difficulté. D’autant que les pneus tests Presse font partie des toutes premières séries de production et nous les recevons avant leur sortie définitive.

Schwalbe G One RS
Un des deux pneus était poreux, un souci qui arrive en tubeless et qui sera réglé par un échange standard, photo Hugues Grenon
Annonce
Annonce Look - 765 Optimum

Pas de claquage à la pompe à pied cette fois-ci mais au compresseur, on ne peut pas gagner à tous les coups !
Sur cette jante, et à une pression de 2,5 bar, les pneus ont été mesurés à 39,7 mm.

Schwalbe G One RS
Un pneu mesuré à 39,7 mm soit proche des 40 mm annoncés, photo Hugues Grenon

Au niveau poids, annoncé à 448 g, il sera pesé à 458 g soit un écart insignifiant.

Schwalbe G One RS
Un poids plutôt bien placé mesuré à 458 g, photo Hugues Grenon
Annonce
Annonce Townie Go Bike Café

Le poids est plutôt bien placé sans être exceptionnel ce qui présage quand même une attention portée à la solidité et aux crevaisons.

Le profil

Le profil général est semi-slick. La bande de roulement n’est pas tout à fait lisse mais est composée d’écailles disposées en zigzag.

Schwalbe G One RS
Un profil semi-slick avec une bande de roulement plutôt lisse en forme d’écailles et des crampons latéraux différenciés, photo Hugues Grenon

Le sens de montage et rotation du pneu peut être différencié en fonction de ce que l’on recherche en termes de rendement et de traction. A la manière des pneus de VTT, j’ai donc inversé le pneu arrière pour plus de traction comme préconisé.

La conception et la gamme

Schwalbe a savamment dosé ses différentes gommes et couches selon le tableau ci-dessous.

Schwalbe G One RS
Les caractéristiques et la gamme du RS allant de sections de 35 à 45 mm

Notons une protection anti-crevaison V-Guard qui a parfaitement joué son rôle puisque aucune crevaison n’a été à déplorer malgré des pneus malmenés et avec un vélo parfois très chargé.

Le pneu existe en 3 largeurs : 35, 40 et 45 mm par 700.

Les tests terrain

Schwalbe G One RS
Des tests terrain sur des revêtements secs et variés, photo Hugues Grenon

Comme dit en introduction, les terrains de prédilection de ce RS sont des terrains secs et plutôt lisses incluant le bitume avec un rendement annoncé excellent.

Schwalbe G One RS
Un pneu clairement fait pour des terrains secs et lisses

Plus habitué à des pneus typés baroudes, plus larges et cramponnés, et à la vue des caractéristiques annoncées, je pensais que les pneus allaient être effectivement très performants mais plutôt un peu inconfortables vus la section et le profil.

Concernant le rendement et la performance, ceux-ci sont effectivement d’excellent niveau.
Ce sont certainement les pneus au meilleur rendement que j’ai eu l’occasion de tester. Sachant qu’ils n’étaient pas montés sur un vélo hyperlight et sur des roues typées XC pas très légères (1,75 kg) et hyperperformantes non plus.
Je pense que sur un gravel typé compétition avec des roues plus légères et performantes, le gain sera encore plus flagrant.

J’ai pu cependant comparer leur rendement avec le G-One R. Et effectivement même avec un vélo moins performant, celui-ci est un cran au-dessus. Les kilomètres s’enchaînent avec une vitesse qu’il est aisé de conserver.
Je les ai utilisés sur les 12 h Gravel avec des terrains empruntés parfaitement adaptés à cette monte pneumatique.

Schwalbe G One RS
Un excellent rendement sur des terrains secs et lisses et une belle accroche, photo Isa Photos

Au niveau de l’accroche, pas de surprise, ce ne sont pas des pneus à utiliser dans la boue ni en terrain humide. Ils ne sont pas faits pour ça. Par contre, sur chemins de graviers et sablonneux, l’accroche est tout à fait correcte. Les virages peuvent s’enchaîner et se prendre à très bonne allure. Les crampons latéraux, qui plus est inversés à l’arrière, jouent très bien leur rôle.

Au niveau du confort, mon point d’interrogation, je peux dire que j’ai été bluffé. Il est excellent aussi bien sur des pistes lisses ou bitumées que sur des pistes plus engagées ou chaotiques.
La pression adoptée – 2,5 bar pour ma part – sera évidemment déterminante, mais la gomme souple apporte non seulement une belle accroche comme dit plus haut mais aussi un excellent moelleux que ce soit sur la route ou sur les chemins.

Schwalbe G One RS
Un excellent rendement mais aussi un confort pullman, photo Hugues Grenon

Dernier point déjà évoqué plus haut, la résistance. Même si une crevaison est toujours un peu aléatoire, sur plus de 1000 km parcourus sur tout type de terrain y compris engagés et sur des week-end bikepacking chargés, aucun souci à déplorer.

Schwalbe G One RS
Même bien chargé, aucun souci de crevaison à déplorer après plus de 1000 km, photo Hugues Grenon

Et les pneus sont toujours aussi pimpants aussi bien à l’avant qu’à l’arrière, pas de coupures ou poinçonnements.

Schwalbe G One RS
Pas besoin de rustines avec ces RS, ces pneus ne vous laisseront pas crever ! photo Hugues Grenon

En conclusion

Avec ces RS, Schwalbe étend clairement sa gamme à destination des compétiteurs gravels ou des cyclistes qui veulent du rendement et dont le terrain de jeu est la piste sèche et le bitume. Le pari est réussi car ils excellent sur ces terrains. Mais Schwalbe n’en a pas moins oublié le confort qui est aussi synonyme de performance. Ces RS sont très confortables et vous avalerez les kilomètres sereinement. Ils peuvent donc aussi trouver leur public chez les voyageurs à vélo. Qui plus est, leur résistance sur ce test a été tout bonnement exemplaire.
Les dimensions proposées jusque 45 mm permettront aussi de gagner en confort pour ceux dont le cadre les accepte. Et si vous désirez un poil plus d’accroche sur l’avant, pourquoi ne pas mixer un R avec un RS à l‘arrière ? Ce peut-être un bon combo. Pour finir, toutes ces qualités ont un prix. 72,90 € le pneu c’est effectivement un sacré budget. Mais la qualité du pneu reste un des éléments essentiels à notre pratique et notre plaisir.

Page produit.

Annonce
Hugo
Hugo
Habitant la Sarthe mais chtimi d’origine, Hugues devient passionné de VTT dès l’apparition de ces machines à plaisir dans les années 80. Son bonheur est de rider dans la nature en forêt en partant du pas de sa porte de préférence. Hugues est un pratiquant VTT, fatbike, gravel, cyclo, bikepacking…Sa devise : peu importe la monture et le niveau pourvu qu’on ait l’ivresse. Passionné par les vélos en acier, il a une attirance pour les artisans du cycle, les cafés vélos et l’univers du vélo en général.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur

Newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion et recevez l'actualité de Bike Café chaque semaine dans votre boite mail !