Annonce
Annonce Selle Italia

AccueilMATOSTest longue durée Sram Force eTap AXS 12v : fiable et performant

Test longue durée Sram Force eTap AXS 12v : fiable et performant

Cela faisait longtemps que je souhaitais tester le groupe Sram Force AXS électronique et surtout sans fils, doté d’une cassette de 12 vitesses. Quand mon dérailleur arrière Shimano Ultegra m’a lâché, en début d’année après plus de 25000 km, j’ai sauté sur l’occasion pour tester ce nouveau groupe, résolument moderne. Mais que vaut-il en termes d’expérience cycliste ? Son fonctionnement est-il fiable sur la durée ? Est-il compatible avec une utilisation longue distance/bikepacking ? Autant de questions auxquelles je réponds avec mon test sur plus de 3000 km du groupe Sram Force eTap AXS 12 vitesses. Photographies : Phillipe Aillaud.

Visite de Sram France et montage du groupe

Le montage du groupe s’est fait sur mon Cervélo S3 Disc, un des premiers modèles de vélos équipé d’un freinage disque, sorti sur le marché en 2017. J’ai eu la chance de pouvoir aller chez Sram France pour visiter les locaux et assister au montage de la transmission par un technicien spécialisé.

Mon ancienne transmission était un groupe Shimano Ultegra Di2, semi-compact avec des plateaux de 52/36 à l’avant, couplés à une cassette en 11-28, changée par la suite par une 11-32.

Test groupe Sram Force eTap AXS 12 vitesses électronique sans fils
Le vélo avant la transformation était équipé d’une transmission Shimano Ultegra Di2, 52/36 en plateaux, associée à une cassette de 11-32 dents. Photo : Matthieu Amielh.
Annonce

SRAM France, filiale du groupe américain spécialiste de la transmission, qui possède aussi les marques RockShox, Zipp, entre autres, est basée à Francin, près de Chambéry depuis 2010. Constituée au départ d’une équipe de trois personnes dédiées uniquement au SAV et à la réparation, la filiale s’est fortement agrandie avec un service entretien/SAV de huit personnes et 20 salariés au total. 

Test groupe Sram Force eTap AXS 12 vitesses électronique sans fils
L’équipe des six techniciens du STS (Sram Technical Support qui s’occupe des réparations et SAV, en compagnie de Marie Didier, responsable communication et médias. Photo : Matthieu Amielh

Les techniciens du STS (Sram Technical Support) traitent aussi les emails reçus des magasins.

Annonce
Annonce Specialized

En photo ci-dessous, l’espace du STS où évolue chacun des six techniciens : poste de travail dégagé, ambiance détendue, mais professionnelle. Une zone de stockage permet un accès aux pièces détachées les plus fréquemment utilisées. Le reste du stockage est entreposé au siège européen de Sram à Schweinfurt (Allemagne), sur une superficie de 6000 m2. Les deux distributeurs français (Comet et RVF), reçoivent leur stock de produits directement depuis les usines taïwanaises, portugaises et américaines.

Annonce
Annonce - Garmin Home Trainer tacx neo 2t smart

Je tenais à remercier toute l’équipe Sram France, et en particulier, Quentin, qui a réalisé le montage du groupe sur mon vélo. Du travail de pro !

Test groupe Sram Force eTap AXS 12 vitesses électronique sans fils
Quentin lors du montage de la transmission. Photo : Matthieu Amielh.

Le choix de la transmission et des tailles de plateaux/pignons s’est fait en concertation avec l’équipe de Sram. Finalement, il a été décidé d’opter pour la configuration suivante :

  • Plateaux 46/33.
  • Cassette 10-36 (étagement : 10-11-12-13-15-17-19-21-24-28-32-36), soit une plage de développement de 360 %, comparée à 320 % sur la précédente (Shimano).
Test groupe Sram Force eTap AXS 12 vitesses électronique sans fils
Vous pouvez afficher le braquet sélectionné en temps réel sur le GPS Garmin et visualiser également l’autonomie des dérailleurs et leviers de vitesses. Photo : Matthieu Amielh.

Le « développement », « braquet » ou rapport de transmission correspond au rapport du nombre de dents du plateau divisé par le nombre de dents du pignon qui, pour un tour de pédalier, va générer une distance. Cette distance est calculable, et de nombreux abaques sont disponibles pour vous donner la distance parcourue en fonction du couple (plateau, pignon).

Comparaison des distances parcourues entre l’ancien (Shimano) et le nouveau groupe (Sram AXS)

  • 46-10 génère une distance de 9,83 m contre 10,10 m pour la configuration 52-11.
  • 33-36 génère une distance de 2,01 m contre 2,40 m pour la configuration 36-32.

À noter que ce calcul est valable pour des roues en 700 mm, et une section de pneu de 25 mm.

On voit ainsi qu’en mode « tout à droite », le Shimano permet de faire légèrement plus de distance, mais qu’à l’opposé, en montant un col difficile et en restant sur le petit plateau et grand pignon, le Sram est plus facile à emmener.

« En démarrant les cassettes X-Range avec un pignon de 10 dents, nous sommes en mesure de garder les pignons et les plateaux plus petits dans l’ensemble, éliminant ainsi le gain de poids liée à une transmission démarrant à 11 dents . C’est le meilleur moyen d’élargir la plage de développement et de garder de petits sauts entre les pignons« , m’explique t-on chez Sram.

Test groupe Sram Force eTap AXS 12 vitesses électronique sans fils
Comparaison d’étagement des cassettes : Sram eTap AXS 12 vitesses, à droite, versus Shimano à droite. Photo : Sram.

Un des avantages des nouvelles cassettes 12 vitesses, est de pouvoir garder un saut de 1 dent sur plus de pignons (de 4 sur le 10-36 jusqu’à 8 sur la cassette 10-26). Sur la cassette 10-36 équipant mon vélo, j’ai quatre pignons séparés d’une dent (10, 11, 12 et 13 dents), comme sur mon ancienne cassette 10-32 Shimano 11 dents (11, 12, 13 et 14).

La transmission Sram Force eTap AXS 12 vitesses – dans le détail

La transmission est composée classiquement de deux leviers de vitesses, deux dérailleurs et d’une chaîne spécifique aux groupes 12 vitesses et développée par Sram. Plus d’informations sur le groupe Sram Force eTap AXS.

La beauté du groupe vient du fait qu’il est électronique ET sans fil. Du coup, le vélo gagne un sacré coup de jeune, rien qu’au niveau du look.

Plus aucun câble apparent, SRAM est passé depuis quelques années aux groupes électroniques sans fils. On aime ou on n’aime pas, moi j’adore ce look épuré !

Voici quelques détails du groupe :

Et pour avoir une idée du groupe en action, regardez cette courte vidéo réalisée par l’équipementier américain :

Bilan après 3000 km d’utilisation

Globalement, je peux annoncer avec certitude que la transmission Sram Force eTap AXS 12 vitesses fonctionne très bien et est fiable dans le temps. Je l’ai utilisée depuis le mois de mai, sur plus de 3000 km, dans différentes configurations :

Lors de sorties rapides avec le « group ride » du samedi (vélo non-chargé), sur des parcours entre 100 et 120 km. Aucun souci, le groupe fonctionne bien, je me suis surpris à monter des bosses de 5-6% au train en restant sur le gros plateau, logique puisque je gagne 6 dents en passant du 52 Shimano au 46 Sram. Il est plus facile d’enrouler le grand plateau, même en étant sur les plus petits pignons. Avantage Sram.

Lors de sorties bikepacking à la journée, notamment à l’occasion d’un trip vélo dans le Luberon Nord, j’ai installé plusieurs sacoches sur le vélo, de quoi l’alourdir d’environ 3 kg. Le vélo s’est montré tout aussi performant et le fait d’avoir de plus petits développements – grâce à l’association du plateau de 33 dents et des pignons de 24, 28, 32 et même 36 dents – permet d’affronter des pentes à plus de 10% sans aucun souci.

La différence majeure par rapport à Shimano – concernant l’utilisation – est le changement de plateau, assuré par un appui simultané sur les deux leviers de vitesse. Pour changer les vitesses, il faut aussi s’habituer à un nouveau système : un appui sur le levier droit et on passe sur un pignon plus petit tandis qu’un appui à gauche, permet d’aller vers les plus grands pignons (ce réglage peut être inversé dans l’application Sram AXS). Je me suis très vite habitué à ces nouveautés et au bout de 2 sorties, les nouveaux automatismes se mettent en place. Hormis 2 déraillages, en 3000 km, je n’ai recensé aucun problème notoire.

Voici le bilan que je tire de mes 6 mois d’essais du groupe Sram Force eTap AXS 12 vitesses :

  • Le passage des vitesses est précis et rapide.
  • J’ai apprécié de pouvoir rouler plus souvent grand plateau grâce au 46 dents permettant d’avoir une meilleure ligne de chaîne.
  • L’autonomie a été mesurée sur le dérailleur avant avec une première recharge faite après 1000 km environ. Sur la batterie alimentant le dérailleur arrière, j’ai rechargé par anticipation, la mesure est en cours. « Il y a 3 types de témoins sur les dérailleurs : vert = 100% = 1000 kms ou 60h d’autonomie, rouge < 25% et rouge clignotant < 15%. Une charge complète dure 1h environ, et 30 min pour 70% de recharge », précise Marie Didier.
  • Le freinage est progressif et puissant, sans bruit. Quel progrès par rapport aux premiers modèles…Sram n’a plus rien à envier à Shimano, à mes yeux, du moins. Je pense aussi que le rodage des plaquettes, après le montage réalisé par Quentin, a été fait dans les règles de l’art et contribue à l’absence de bruit parasite. Après 3000 km, les plaquettes semblent encore en bon état.
  • La recharge des batteries est facile et ne nécessite que 2 heures, à peine, pour une pleine recharge.

Test groupe Sram Force eTap AXS 12 vitesses électronique sans fils
Le GPS vous rappelle aussi qu’il est temps de recharger la batterie. Photo : Matthieu Amielh.

Piloter la transmission avec un smartphone : l’application Sram AXS

L’avantage d’une transmission sans fils comme celle de Sram, est qu’elle peut communiquer avec un smartphone, via le Bluetooth, grâce à l’application Sram AXS, disponible sur l’App Store et Google Play.

Une fois votre profil créé (nom du vélo, photo), vous sauvegardez les informations et vous pouvez ensuite réveiller et relier les composants du groupe en appuyant sur le petit bouton AXS situé sur chacun des produits (manettes, dérailleurs).

Une fois les composants connectés, vous pourrez avoir accès à l’autonomie (en batterie restante) de chacun des composants et surtout les mettre à jour, si besoin (mise à jour firmware).

Test groupe Sram Force eTap AXS 12 vitesses électronique sans fils
La mise du jour du capteur de puissance Quarq est en cours (voyant orange allumé). Photo : Matthieu Amielh.

Dans le menu de base, vous pouvez aussi configurer les contrôles, c’est-à-dire personnaliser votre transmission, comme par exemple inverser les commandes de montée/descente de pignon.

Vous pourrez aussi personnaliser le Multishift, c’est-à-dire le passage de vitesses continu. Le réglage d’origine permet, en maintenant l’appui sur la manette droite, de balayer toute la cassette du pignon de 10 à celui de 36 dents, sans interruption.

Vous pourrez aussi régler le dérailleur, toujours sur l’application, pour que la chaîne monte ou descende automatiquement de 2 à 3 pignons, à chaque appui. Pratique, notamment lorsque vous voulez basculer sur un braquet plus facile dans un col, par exemple.

Vous pouvez aussi régler votre transmission en mode « Compensating » : lorsque vous passez sur le grand ou le petit plateau, le dérailleur arrière va venir compenser une ou deux vitesses automatiquement et s’adapter en faisant passer la chaîne sur un pignon plus grand ou plus petit.

Deuxième réglage possible : le mode « Sequential ». Dans ce mode, le dérailleur avant passe automatiquement sur le grand ou le petit plateau, selon la position de la chaîne sur le pignon arrière, tout en gardant le même ratio de développement. Vous n’avez alors plus rien à faire, Sram AXS déraille pour vous le plateau ; c’est beau la technologie, à tester bien sûr à l’entraînement avant une compétition !

Cédric de NCT – La Chaîne du vélo a réalisé une vidéo explicative, bien faite, sur les nombreux réglages possible du groupe Sram Force eTap AXS grâce à l’application AXS.

Plus d’informations sur la transmission Sram Force eTap AXS 12v.

Prix : 1 889 € (2 312 euros avec le capteur de puissance Quarq).

Annonce
Annonce Zefal Shield G50

Annonce
Matthieu
Matthieu
Matthieu rejoint l’équipe Bike Café en 2020 où il endosse le dossard de rédacteur-en-chef. Journaliste salarié puis pigiste depuis plus de 10 ans dans l’édition, il est spécialisé dans l'industrie du cycle (marques, distributeurs et magasins) et pratique le vélo de route, le gravel ainsi que le bikepacking. Il collabore aujourd'hui avec différents journaux et magazines (Cyclist, BIKEéco, Geo, Vélo Magazine, Le Figaro,...).

7 COMMENTAIRES

  1. Technologie intéressante même si perso, je n’irai jamais vers l’électronique avec batteries à recharger lorsque des solutions mécaniques font le job (il y a déjà assez de contraintes de recharge et pannes sur des appareils forcément électroniques).
    Dommage que le ton de l’article laisse vraiment planer le doute : reportage ou publi-reportage ?
    J’ai bien compris que le retour est très positif et je trouve normal que l’article soit cohérent et ne cache pas le positif.
    Je parle bien du ton et de la manière d’écrire, le choix iconographique, etc.

    • Bonjour Vince, c’est un test longue durée, journalistique, et pas un publi-reportage. Concrètement, Sram ne nous a pas donné d’argent pour écrire cet article. Le retour très positif reflète l’avis que je me suis fait du groupe après plusieurs mois de test, sportivement Matthieu

      • Merci pour la réponse rapide. Le compte rendu du test très positif n’est pas le problème, bien au contraire. Tous les lecteurs attendent un retour sincère. Je l’avais déjà souligné dans mon 1er post.
        C’est le style de l’article qui fait poindre le doute (bien que non fondé : je vous faisais confiance, avant et après votre réponse).
        Ma remarque n’a d’autre objet que de partager ma perception en tant que lecteur.
        Je pense que c’est le mélange entre article sur l’équipe de SRAM France – avec laquelle vous avez manifestement des atomes crochus et qui vous a apporté un excellent service (payant?) -et le compte rendu /rex sur le produit qui donne cette impression. Le client lambda qui achète un produit SRAM ne le fait pas installer par le fabricant. Donc je pense qu’un article sur un test de ce genre d’équipement sur la durée se suffit à lui-même. L’envie de rendre l’équipe SRAM très sympa, je ne doute pas que ça leur plaise, mais c’est pour moi hors du sujet sur le dérailleur. Vous ne faites pas dans la demie mesure sur le nombre de photos de l’équipe. Cela aurait nécessité selon moi un autre article, dans une série sur les marques/fabricants par exemple. Là ça fait un peu copinage.
        Ca n’est pas une grosse critique. Juste une opinion d’un lecteur régulier et de longue date. Quand j’aime je dis. Quand j’aime moins, je dis aussi, tout en essayant de le faire dans un esprit constructif. J’espère que ça n’a pas été pris autrement.

  2. Merci Vincent, j’entends votre point. Sram m’a proposé de réaliser le montage de ce groupe pour découvrir l’installation d’un groupe sans fils et électronique, qui a des particularités versus un groupe mécanique. Ce n’est pas un service payant car les équipementiers le proposent parfois aux journalistes. Et je n’ai pas eu une envie particulière de rendre l’équipe Sram sympa, c’est un compte-rendu factuel de ma visite. C’est vrai que j’aurai pu réaliser un article dédié à la marque mais j’ai choisi de combiner ma visite de la filiale France et l’essai du groupe, c’est une décision éditoriale. Vous avez raison de donner votre opinion et je la respecte. Merci pour votre fidélité à Bike Café, sportivement Matthieu

  3. Bonjour, concernant ces groupes électroniques, je m’interroge souvent sur le besoin de réaliser les micro ajustements de dérailleur en cas de changement de roue ou installation sur home trainer. J’ai actuellement une transmission mécanique, et j’échappe rarement à un réglage au barillet quand j’alterne route/gravel/home trainer.
    As-tu testé ce groupe pour ce type d’utilisation polyvalente ?

    Merci et bonne journée

  4. J’hésite à upgrader un vélo en 105 mécanique vers ce groupe ou vers le 105 di2. Sur la comparaison, je préfère les batteries amovibles de chez SRAM et la possibilité du capteur de puissance étoile et non sur une manivelle. Par contre il faut changer le boitier de pédalier, le corps de roue libre (ce qui vient s’ajouter au prix du groupe) et le prix des cassettes chez SRAM est beaucoup plus conséquent également.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur

Newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion et recevez l'actualité de Bike Café chaque semaine dans votre boite mail !