Annonce
Annonce Selle Italia

AccueilSUR LE ZINCBRÈVES DE COMPTOIRLe retour de la casquette belge...

Le retour de la casquette belge…

On attribue aux « flahutes » son arrivée dans les pelotons cyclistes des années 70 – 80. Cette casquette hivernale, baptisée à l’époque « casquette Belge », est dotée de rabats sur les oreilles et d’une petite visière. L’arrivée du casque, a créé une concurrence pour réchauffer la tête des cyclistes, avec des bonnets ou autres cagoules. Pourtant elle était bien utile ma casquette belge d’antan, avec sa petite visière qui protège du vent et de la pluie. Heureusement, certaines grandes marques, lui ont redonné vie sous une forme modernisée en utilisant des textiles performants. Voici quelques exemples de produits, inspirés des pelotons d’autrefois.

La casquette Belge
Design ancien et textiles nouveaux, ma casquette Rapha doublée me tient chaud – photo Patric VDB

L’hiver arrive : attention la casquette belge est de retour.

Il était une fois… la casquette Belge

C’est sans doute en Flandres, qu’est apparu cet accessoire vestimentaire…

Je suis un affreux récidiviste, car j’avais déjà parlé de cette fameuse casquette Belge dans un article publié sur ce site en 2016. Je suis peut-être le denier défenseur de cette terminologie, avec mon camarade Yann du blog Velomane. Aujourd’hui, j’enfonce le clou ; ou plutôt cette casquette sur ma tête, en vous replongeant dans cette histoire venant du pays des « flahutes ». Pour ceux qui ne connaissent pas ce terme : il faut savoir que flahute signifie flamand dans le jargon cycliste. C’est sans doute en Flandres, qu’est apparu cet accessoire vestimentaire, qui protégeait du froid la tête et les oreilles des cyclistes du plat pays. Eddy Merck et bien d’autres champions belges, la portaient à l’époque sans casque lors de leurs entraînements hivernaux.

Le retour de la casquette Belge
En boutique vintage chez Gabba, on trouve encore quelques modèles anciens comme ceux-ci… photos Gabba Vintage

Une autre hypothèse, suggérée par Yann, qui édite le site le Velomane vintage, serait celle de la provenance de sa confection. En effet, sur l’étiquette intérieure d’une des casquettes de sa collection marquée Campagnolo, il est indiqué « Made in Belgium ». Dans les années 70 les fabriques de bonneteries étaient nombreuses dans le nord et en Belgique… Elles n’étaient pas encore toutes parties en Chine.

Annonce
Annonce Look - 765 Optimum

L’explication restera mystérieuse, d’autant que plus personne n’appelle cette casquette ainsi. Désormais, elle porte ce nom plus banal de casquette hivernale. Dans sa conception elle est plus ajustée au crâne, afin de pouvoir se glisser facilement sous le casque, que l’on ne portait pas à l’époque.

La casquette Belge
Froid sec et température hivernale : le retour de la casquette Belge et la petite visière qui protège du soleil rasant – photo Patrick VDB

Je n’ai pas gardé mes casquettes belges d’autrefois, alors j’ai fait l’acquisition de cette belle casquette Rapha, que je glisse son mon casque (ou pas, si je veux jouer les « easy rider » comme avant), dès qu’il fait très froid.

La casquette Belge
Ma casquette Rapha ; ce modèle n’existe plus au catalogue. Il est remplacé par le modèle Peaked Merino Hat – photo Patrick VDB
Annonce
Annonce Townie Go Bike Café

Voici les modèles, qui s’inspirent de cette casquette belge, que j’ai repérés sur certains sites… Mon choix n’est pas exhaustif, vous en trouverez sans doute d’autres ailleurs.

Café du Cycliste

Casquette belge
La casquette hivernale de Café du Cycliste – Photo CDC

Conçue pour les sorties par temps froid ou par grand vent, cette casquette est une version moderne de la traditionnelle casquette d’hiver. Fidèle à ses racines « flahute », un soin particulier a été apporté à sa conception pour vous protéger efficacement des éléments.

Composée de trois couches, cette casquette dispose d’une membrane intérieure coupe-vent, résistante à l’eau et respirante. Sa face extérieure en mélange de mérinos lui apporte l’élasticité nécessaire pour s’adapter parfaitement à votre tête et son profil affiné vous permet de la porter sous un casque.

Caractéristiques

  • 22% mérinos | 60% polyester | 11% polyurethane | 7% elastane
  • taille unique
  • fabriqué en Italie
  • 3 couleurs

Prix : 50 €

Infos sur le site

SMS Santini

Passo SMS Santini
Passo SMS Santini

Combattez l’hiver avec élégance. La casquette hivernale (appelée bonnet chez Santini), stylée en laine polaire Blizzard permet de garder la tête au chaud sous votre casque. Avec des oreillettes chaudes et confortables en tissu Pixel pour bien couvrir votre tête. Elle est complétée par un design rétro-réfléchissant, pour une plus grande visibilité par faible lumière.

Caractéristiques

Température d’utilisation +0/+10

Thermopolaire BLIZZARD

  • Couleur : noir

Prix : 45 €

Infos sur le site

Rapha

La casquette Belge
La casquette Rapha Peaked Merino Hat – photo Rapha

Le Peaked Merino Hat est là pour empêcher les rafales de pluie automnale de larder votre visage, le soleil rasant du milieu de l’hiver de vous éblouir et le vent frais du début du printemps de vous glacer les os. L’entrainement hivernal n’est pas censé être facile, mais ce ne doit pas non plus être un test de survie. Fabriqué en laine mérinos isolante et hautement respirante, avec une couche de tissu léger et coupe vent à l’avant et un empiècement sur la nuque destiné à passer confortablement sous un casque, pour vous garder au chaud sans effet de surchauffe. Les caches-oreilles empêchent le froid de saisir les oreilles vulnérables et la visière courte est inspirée de celles des traditionnelles casquettes de cyclisme.

Caractéristiques

  • Laine mérinos isolante assurant un transfert optimal de l’humidité
  • Mérinos de Nouvelle-Zélande ; 95 % laine mérinos – 5 % nylon
  • 2 couleurs : noir et navy

Prix : 45 €

Infos sur le site

Castelli

Voilà une casquette de cyclisme à la forme traditionnelle qui offre chaleur et protection contre l’eau grâce au tissu Nano Flex 3G de Castelli. Elle est confortable, portée sous un casque avec un encombrement minimal, tout en offrant une sensation de chaleur pour les sorties par temps froid. Cette casquette offre un haut niveau de chaleur, en particulier lorsque les températures sont proches de zéro et pour les cyclistes qui ont tendance à beaucoup transpirer et qui ont besoin de la respirabilité du tissu Nano Flex.

Caractéristiques

Casquette de forme traditionnelle, réalisée en tissu Nano Flex 3G pour une chaleur extensible et des propriétés déperlantes
Protection rabattable sur les oreilles

Prix : 39,95 €

Infos sur le site

Decathlon

Decathlon démocratise l’utilisation de la laine Mérinos. Cette casquette en laine le démontre. Elle vous protégera du froid lors de vos sorties. Elle est assez fine, pour pouvoir se porter sous votre casque. Roulez avec style tout en étant protégé du froid.

Caractéristiques

  • Tissu principal : 78% Laine, 15% Polyamide, 7% Élasthanne / Empiècement : 85% Polyamide, 15% Élasthanne
  • 2 couleurs : noir ou kaki

Prix 20 €

Infos sur le site

Ekoï

Casquette Ekoi
La casquette Ekoï

Cette casquette de vélo thermique spécialement conçue pour l’hiver se porte sous le casque et permet de garder la tête au chaud dans des conditions extrêmes (froid, vent et pluie) jusqu’à 0°C.

Caractéristiques

  • Coutures plates.
  • Taille unique.
  • 92% fibre polyester – 8% élasthanne.

Prix : 29,99 €

Infos sur le site

Annonce
Patrick
Patrick
Aix-en-Provence - Après la création de Running Café, la co-fondation de Track & News Patrick remonte sur le vélo en créant Bike Café. Il adore rouler sur route et sur les chemins du côté de la Sainte-Victoire. Il collabore en freelance à la revue Cyclist France. Affectionne les vieux vélos et la tendance "vintage". Depuis sa découverte du gravel bike en 2015, il s'adonne régulièrement à des sorties "off road" dans sa belle région de Provence.

3 COMMENTAIRES

  1. Ha ! ha ! Patrick ! Qui porte encore ces anciennes casquettes aujourd’hui ? Les très vieux cyclistes que je croise parfois… Pour l’histoire, quelques photos en montrent dès les années 60 (Rik Van Looy, Julio Jimenez…).
    Selon un catalogue de 1988, elles valaient 32 ou 47 F selon qu’elles étaient doublées ou non.
    Comme toi, je porte toujours les miennes (de vieux modèles).

  2. J’ai déjà eu un « pet au casque » après une rencontre fortuite et un peu violente avec un jogger en sens inverse sur une piste cyclable et j’ai dû jeter mon casque avec une casquette même belge aurais-je pu vous écrire ces mots ? Non je recommande vivement le casque avec ou sans casque dessous.
    Philippe

    • Je suis d’accord Philippe, je ne fais pas du prosélitisme anti-casque en ayant pour ma part cassé 3 😉 en 5 ans … Une belle série de fractures et une entorse cervicale. Disons que par moment, étant cycliste à une époque où nous n’en portions pas, je m’autorise quelques libertés. En gravel : jamais, en sortie route en groupe : jamais, sorties longues avec de belles descentes : surtout pas … Là c’était pour l’article dans un contexte : seul sur de petites routes de vignes que je connais par coeur … Je conseille bien sûr à tous de porter un casque : je ne suis pas un exemple 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur

Newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion et recevez l'actualité de Bike Café chaque semaine dans votre boite mail !