AccueilÉvènementsBAM : l'explosion joyeuse du voyage à vélo.

BAM : l’explosion joyeuse du voyage à vélo.

Chaque année, on se dit qu’on partirait bien en vélo pour rouler jusqu’à Mantoue en Italie, afin de participer au festival du voyage à vélo BAM. On suit, depuis sa première édition en 2014, la remarquable évolution de ce point de rendez-vous annuel qui fêtera l’an prochain son 10ème anniversaire. Cette fois, nous avions la chance d’avoir là-bas un ambassadeur avec Pierre-Arnaud Le Magnan, le boss de Chiru Bikes. Pierre-Arnaud est une référence en matière de bikepacking aventureux, c’est au travers de son regard de spécialiste, jamais blasé des différentes formules de voyages, que nous pouvons vous proposer cette immersion dans l’ambiance de ce BAM 2023. (photos Pierre-Arnaud Le Magnan)

BAM le Festival du voyage à vélo

BAM un festival né d’une intuition

BAM Europe l'explosion joyeuse du voyage à vélo
3 lettres qui brillent dans la nuit BAM : Bicycle Adventure Meeting

BAM signifie Bicycle Adventure Meeting et c’est Andréa Benesso qui a eu l’idée de créer ce rassemblement en 2014. À l’image de cet acronyme explosif, cet événement est devenu en quelques années le rendez-vous européen majeur et joyeux des voyageurs à vélo. « Il n’existait pas en Europe d’événement qui pouvait être un point de rencontre pour les voyageurs à vélo. La première année nous pensions être 15 et nous avons été 150, la deuxième année nous pensions être 500 et nous étions 3.000 », précise Andréa. Cette année ce sont 1.200 cyclistes qui ont bivouaqué sur les bords du lac Supérieur à Mantoue et globalement ce sont 4.000 visiteurs, qui sont venus ici à vélo pour consacrer le voyage à vélo.

Annonce
Annonce Trek

L’idée fondatrice d’Andréa est arrivée au bon moment. En 2014, le gravel et le bikepacking démarraient pour populariser le voyage à vélo, qui était réservé aux spécialistes « sacochards » qui promenaient partout en Europe leurs randonneuses en acier. BAM est devenu un lieu de rencontres, à la fois pour ceux qui pratiquaient cette forme classique du voyage à vélo et pour cette nouvelle génération de bikepackers, qui ont découvert grâce au gravel, une nouvelle façon de voyager. Cet apport de sang neuf a modifié la pyramide des âges de ces cyclistes voyageurs et il n’est pas rare de voir une large population de trentenaires s’adonner au voyage à vélo, ne serait ce qu’un week-end par ci par là.

L’an prochain marquera la 10ème édition du BAM et Andréa compte bien marquer le coup pour cette première décennie.

Ecoutez notre échange en mode bla bla avec Andréa Benesso

Aller en vélo au BAM

C’est le principe de ce festival que nous a décrit Andréa dans ce podcast. Ici on ne vient pas en SUV, il est de bon ton de venir à vélo pour bivouaquer sous tente ou s’héberger à Mantoue le temps de ce week-end intense de rencontres. Allez au BAM à vélo fait partie du charme de ce festival. Pierre-Arnaud avait rendez-vous à Rivoli à côté de Turin pour une présentation chez son distributeur pour l’Italie : Ciclocentrico. Le jeudi, avec ses amis italiens, ils ont pris la route pour se retrouver chez Alba Optics à Milan. Après un accueil réconfortant et un hébergement sur place, le lendemain le petit groupe a repris la route. Les cyclistes italiens, avec lesquels roulait Pierre-Arnaud, avaient fait tous les BAM depuis le début. À partir de Turin, puis ensuite de Milan jusqu’à Mantoue ils ont suivi une trace en partie gravel très variée. Ils sont arrivés le vendredi et ils ont installés leurs tentes au milieu du village de toile.

« J’ai été surpris de cette ambiance festive réunissant toutes les tendances du voyage à vélo. Pratiquants du gravel, du bikepacking aventure et du cyclotourisme étaient réunis dans un grand moment de partage », me dit Pierre-Arnaud qui avait accepté gentiment de jouer au reporter pour Bike Café, lors de ce week-end festif à Mantoue. Il a installé sa tente au milieu de cet immense bivouac accueillant 1.200 personnes sous les tentes en plein coeur de l’événement. Ça commence le vendredi après-midi, la grosse journée c’est le samedi et le dimanche ça se vide progressivement. Les cyclistes replient leurs bivouacs et reprennent la route ou le train pour rentrer chez eux. « Il y avait des douches sur place, de l’alcool qui coulait à flot et des pétards un peu le soir. C’est la fête, mais ce n’est pas du tout trash, il y a de la musique, quelques pogos joyeux sans agressivité, c’est vraiment cool …« , m’explique Pierre-Arnaud. Comme sur ce type de rassemblement il y a des stands de vente de tee-shirts, casquettes, … les marques sont présentes, mais moins dans l’esprit salon et plutôt en mode atelier, démos, animations.

« Les sorties vélos proposées sur place sont légères« , me dit Pierre-Arnaud. C’est finalement le parcours que chacun aura tracé pour venir au BAM qui sera en fonction de chacun la partie vélo du Festival. « Après, quand on est sur place, on ne bouge plus beaucoup. On profite des animations, des rencontres, de la musique …« , précise Pierre-Arnaud.

Turin –> Mantoue 

Pierre-Arnaud nous a rapporté un portfolio de son trajet pour rejoindre le BAM avec ses amis italiens.

Pierre-Arnaud et ses amis sont rentrés à Turin par le train réjouis par ce week-end festif de vélo.

Découvrez le BAM Europe et restez à l’écoute pour le 10ème anniversaire en 2024

BAM le Festival  européen du voyage à vélo
C’est fini il faut rentrer …

Annonce
Patrick
Patrick
Aix-en-Provence - Après la création de Running Café, la co-fondation de Track & News Patrick remonte sur le vélo en créant Bike Café. Il adore rouler sur route et sur les chemins du côté de la Sainte-Victoire. Il collabore en freelance à la revue Cyclist France. Affectionne les vieux vélos et la tendance "vintage". Depuis sa découverte du gravel bike en 2015, il s'adonne régulièrement à des sorties "off road" dans sa belle région de Provence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur