Annonce
Annonce Trek

Les forcés de la route

Les Forcés de la route

Le Tour de France 2023 vient de s’achever, avec un Jonas Vingegaard triomphant sur les Champs Elysées, alors que nous recevons à la rédac cet ouvrage d’Etienne Bonamy, qui se déroule en 1942, en pleine occupation allemande. Ce roman a pour toile de fond un autre Tour, baptisé celui là « Circuit de France ».

-Mais ça ne peut pas être le vrai Tour de France, le nom appartient à l’Auto… protesta Jean Leulliot…
-Eh bien, on lui trouvera un autre nom…

Annonce
Annonce Outdoor Cycling Series

Jean Leulliot était le rédacteur en chef de la rubrique sportive du quotidien La France Socialiste. Il avait quitté le journal l’Auto, où Jacques Goddet se refusait d’organiser le Tour pendant cette période d’occupation.

Personnellement, cet événement m’avait complètement échappé. Le titre choisi par l’auteur, m’a dans un premier fait penser aux fameux « Forçats », dépeints par Albert Londres dans les années 1920. En lisant le pitch, j’ai compris que ça ne parlerait pas des frères Pélissier. Dès le début du livre, on comprend la pression exercée sur les coureurs, pour qu’ils s’alignent au départ de cette course. Le titre de cet ouvrage prend alors tout son sens.

J’ai adoré ce livre qui, à mon sens, pourrait très bien devenir le scénario d’unfilm. C’est un roman, certes, mais Étienne Bonamy utilise subtilement la réalité historique de la France collaborationniste de l’époque, pour nous plonger dans l’ambiance particulière de cette course.

Le récit nous entraîne ensuite sur les différentes étapes… Des personnages de ma jeunesse apparaissent, comme Raymond Souplex et Jeanne Sourza. Ça ne parlera pas à tout le monde, mais moi je me souviens de leur feuilleton radiophonique de l’après-guerre. D’autres personnages de la « caravane » de cette pâle copie du Tour émerge dans le récit pour nous faire vivre cette course de l’intérieur. Pour l’écriture de cet ouvrage, l’auteur a fait un travail de recherche important et il a eu la chance d’échanger longuement avec Émile Idée, un des derniers cyclistes témoins de cette épopée, qui a participé « forcé » à cette épreuve. Le résultat donne cette fresque historico-sportive particulièrement intéressante et juste.

Mon podcast avec l’auteur

Sur la photo de la pochette du podcast ci-dessus, Etienne Bonamy est en compagnie d’Émile Idée (103 ans) qui l’a aidé dans ses recherches pour reconstituer l’histoire. Etienne a tenu à lui apporter chez lui son ouvrage fraîchement sorti d’impression. Ce coureur, célèbre avant la guerre, était le champion de France 1942 et il a participé à ce Circuit de France.

Informations

Les forcés de la route de'Etienne Bonamy
  • Titre : Les Forcés de la route
  • Auteur(s) : Étienne Bonamy
  • Editeur : En Exergue
  • Site web éditeur : https://www.en-exergue.fr/les-forces-de-la-route/
  • Nombre de pages : 210
  • ISBN : 9791097469290
  • Date de publication : 26 mai 2023
  • Prix TTC : 20 €

Pitch de l’éditeur

Porté au milieu de l’été 1942 par l’Occupant allemand et les collabos français, le Circuit de France se voulait une copie du Tour de France cycliste, mis en sommeil dès 1940. Du 28 septembre au 4 octobre, les organisateurs embarquent une élite de 72 coureurs français, belges et italiens dans cette galère : 1 650 kilomètres en six étapes, un circuit conçu à la hâte et couru de Paris à Paris en une semaine, à travers une France fendue par la ligne de démarcation. Imaginé comme un tour de force tandis que le pays vit sous le joug allemand, il tourne à la farce ; tout y est presque improvisé et l’on manque de tout.


Les Forcés de la route

Étape après étape, le roman redonne vie aux coureurs et suiveurs, devenus malgré eux les hérauts d’un épisode méconnu du sport français, aussitôt oublié. Mais le franchissement de la ligne de démarcation ne sera pas sans conséquences…

À propos de l’auteur

Etienne Bonamy

Etienne Bonamy auteur des Forcés de la route

Etienne Bonamy est journaliste professionnel, spécialisé dans le sport. Attaché à l’actualité olympique, il assure la couverture les Jeux depuis 1992. Après un parcours de reporter dans des titres de la presse régionale et nationale, il a rejoint L’Equipe Magazine en 1992 puis L’Equipe pour occuper successivement les postes de responsable de la rubrique football puis des Sports Olympiques avant de devenir rédacteur en chef à la direction de la rédaction du quotidien sportif en 2005. Depuis, il a fondé l’agence de presse CEBO-Média, spécialisée dans la production de contenus écrits et vidéos sur le sport et son environnement pour s’intéresser à son aspect sociétal, économique ou culturel.

Annonce
Patrick
Patrick
Aix-en-Provence - Après la création de Running Café, la co-fondation de Track & News Patrick remonte sur le vélo en créant Bike Café. Il adore rouler sur route et sur les chemins du côté de la Sainte-Victoire. Il collabore en freelance à la revue Cyclist France. Affectionne les vieux vélos et la tendance "vintage". Depuis sa découverte du gravel bike en 2015, il s'adonne régulièrement à des sorties "off road" dans sa belle région de Provence.

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Il y a eu un excellent épisode en podcast, « Affaires sensibles », France Inter à ce sujet intitulé :  » Incroyable histoire du Tour de France fantôme en 1942 « .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur