AccueilNos vélosGravelKona Libre : un gravel plaisir à budget réduit

Kona Libre : un gravel plaisir à budget réduit

Voilà deux mois que je roule sur une nouvelle machine, le Kona Libre, un gravel en aluminium de la célèbre marque canadienne basée à Vancouver. J’ai testé ce vélo sur près de 500 km sur pratiquement tous les terrains : de la route, lisse et très dégradée ainsi que du chemin, roulant mais aussi de montagne, à la limite de la pratique VTT. Voici mes impressions de ce vélo de gravel qui bénéficie en ce moment d’une belle remise (1 839 au lieu de 2 299 euros). Photos : Philippe Aillaud et Matthieu Amielh

Kona : une marque à l’ADN VTT

Kona est une marque canadienne mythique, créée au tout début du VTT dans les années 1980. Elle a également été précurseur dans le segment du gravel et du bikepacking. Si vous voulez plus d’informations sur l’histoire de cette belle marque, je vous renvoie à l’excellent article d’Hugo qui avait réalisé le test du Kona Sutra LTD, un gravel acier paré pour l’aventure.

Annonce
Annonce Trek

Un vélo qui avait été également utilisée par notre contributrice Jeanne Lepoix lors d’un périple en famille dont elle relate les préparatifs dans l’article « La Mini-Passagère : Episode 1 ».

Kona Sutra LTD
Photo Hugues Grenon du Kona Sutra LTD

Kona Libre : géométrie et fabrication

Chez Kona, les matières de prédilection sont l’aluminium et l’acier. Contrairement au Sutra LTD, doté d’un cadre et fourche en acier garants d’un confort certain, le Libre est construit en aluminium 6061. Ce matériau a fait ses preuves dans l’industrie du cycle chez de nombreux fabricants. La fourche est en carbone pour apporter de la légèreté à l’ensemble. La géométrie est orientée vers une pratique endurance, comme le montre le tableau ci-dessous.

Kona Libre gravel alu 2023
La géométrie du Kona Libre à droite, les specs côté gauche.

Les points remarquables de cette géométrie :

  • Un stack assez important tout comme la hauteur de la douille conférant une position très relevée sur le vélo, privilégiant le confort ;
  • Un empattement important ainsi que des bases assez longues pour assurer de la stabilité ;
  • Un angle de direction « classique » de 71° (identique au Graxx2, par exemple) pour garder de la maniabilité dans les virages.

Au niveau look, j’ai apprécié le joli coloris « Gloss Metallic Green w/ Matte Black Forest » (traduction : vert métallisé brillant avec forêt noire mate !) et le marquage très minimaliste du cadre. Le passage des gaines se fait en externe et ces dernières viennent s’accrocher via des petites coquilles fixées sur le cadre.

Kona Libre gravel alu 2023
Le marquage sous le tube diagonal permet de garder un look discret sur le vélo.

La potence et le cintre sont estampillées Kona, même si je ne suis pas certain que ce soit la marque qui les fabrique. Le flare du cintre n’est pas précisé dans la fiche technique du vélo, ainsi je vous laisse juge avec la photo ci-dessous. J’ai trouvé le cintre plutôt agréable à prendre en main, même si j’émets un bémol sur la guidoline (Kona) livrée avec le vélo, trop dure à mon goût.

Un vent de « Libre-té » sur les routes du Sud

J’ai d’abord roulé sur le Libre sur mes terrains de prédilection, les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse, principalement sur des routes bitumées. Ce qui saute aux yeux en effectuant les premiers tours de roue, c’est la position très relevée que l’on adopte sur le vélo. C’est assez surprenant, mais très vite on l’oublie, de par le confort de roulage qu’elle procure. Cette position haute se confirme quand on passe d’une position mains sur le cintre à une position « drop bar », aucune sensation de tension dans le cou ou le dos. Je me suis souvent surpris à rouler les mains en bas du cintre, même lors de montées, grâce à cette position plus relevée que sur mes vélos de gravel habituels.

Direction ensuite le Vaucluse et une boucle de route de 100 km avec Philippe lors de notre test des nouvelles sacoches Deuter bikepacking. Le Libre est un vélo doté d’une géométrie sportive et d’entrée de jeu, je me plais à mettre du braquet sur le plat, les mains solidement campées au fond des « drops ». L’aluminium du cadre apporte une rigidité certaine et permet d’avoir également un vélo qui reste contenu en poids (environ 11 kg vérifiés sans les pédales, en taille 54).

Kona Libre gravel alu 2023
Dans les gorges de la Nesque, sentiment de Lib(re)té au guidon du Kona !

Question roulage, aucun problème à noter avec la transmission Sram Apex 11 mécanique 11 vitesses (qui sera remplacée dans le futur par la nouvelle mouture Apex 12 vitesses en version électrique ou mécanique).

Kona Libre gravel alu 2023
Le dérailleur Sram Apex commande une cassette 11 vitesses 11-42. Un groupe qui sera remplacé bientôt par son homologue 12 vitesses.

Les roues en aluminium, dotées de jantes WTB et moyeux Formula, sont de bonne facture et offrent un bon rendement sur le plat. Elles sont cependant relativement lourdes et ça se fait sentir dans les montées, notamment lorsque le pourcentage dépasse les 5 %. Les pneus Maxxis Rambler de 45 mm de section offrent un bon confort et semblent difficiles à prendre en défaut.

Kona Libre gravel alu 2023
Les jantes alu WTB chaussées de pneus Maxxis Rambler 45 mm, un montage costaud pour affronter tous les terrains.

Sur route, ils offrent un rendement étonnamment bon malgré leur largeur et les solides crampons, mais ne vous attendez pas à filer à 40 km/h comme avec des pneus plus fins ! Dans les descentes, j’ai apprécié la grande stabilité du vélo, procurée par l’effet conjugué d’un empattement conséquent et de bases longues. Cette stabilité procure un sentiment de sécurité apporté par la largeur des pneus, permettant de réaliser de belles trajectoires.

Kona Libre gravel alu 2023
Les freins TRP Hy-Road sont hybrides mécanique et hydraulique : un câble actionné par le levier de frein agit sur un piston, logé dans l’étrier.

Les freins hydro-mécaniques TRP Hydro n’ont pas l’efficacité, ni le « touché » d’un frein 100 % hydraulique, mais remplissent parfaitement leur fonction. Attention cependant aux freinages d’urgence dans les descentes, j’ai failli bloquer une roue alors que je roulais assez proche d’une voiture. Ce phénomène est à prendre en compte.

Kona Libre gravel alu 2023
En mode balade semi-nocturne autour du massif de la Sainte-Victoire.

Le Kona sur les pistes vosgiennes

Changement de décor, 750 km plus loin, pour rallier les Vosges et la commune de La Bresse, qui a été notre camp de base pour notre week-end gravel avec Gravel’Up.

Ici, les pistes sont souvent assez défoncées, par la présence de cailloux, d’ornières ou encore de rigoles en métal permettant d’évacuer l’eau qui tombe beaucoup plus souvent que dans le Sud (d’où ces vertes forêts…).

Le Libre est ici à son aise grâce à ses larges pneus de 45 mm. Le passage en pneus tubeless aurait été intéressant, pour gagner en confort. Si vous gonflez un peu trop, vous sentirez bien la rigidité de l’aluminium et le côté un peu « tape-cul » du vélo, surtout dans les descentes. Dans les montées très raides (au-delà de 10 %), le plateau de 40 dents pourra être trop grand pour des pratiquants peu entraînés. J’ai dû en effet pédaler en force, dès lors que la piste devenait (très) raide. Il sera toujours possible de monter un plateau plus petit (36 ou 38 dents).

Kona Libre gravel alu 2023
Sur les pistes lisses, le Kona offre un rendement élevé.

Sur les pistes lisses, le vélo est plus agréable et offre de bonnes sensations. Je me suis bien amusé à rouler autour des nombreux lacs d’altitude, tels que celui de Blanchemer.

Kona Libre gravel alu 2023
Un vélo fait pour envoyer du bois… pendant des kilomètres !

Dans les descentes, le vélo a confirmé sa stabilité, comme sur la route et malgré quelques secousses dans les portions cassantes, les freins TRP et les disques de 160 mm assurent des freinages sécurisants.

Autre belle découverte : la selle WTB Volt qui m’a procuré beaucoup de confort, que je roule les mains ou haut ou en bas du cintre, avec un short type 7Mesh Farside ou un cuissard classique, bravo pour cette belle trouvaille !

Kona Libre gravel alu 2023
La selle WTB Volt, montée sur une tige de selle Kona, m’a bien plu.

Kona Libre : un vélo de voyage endurant et rassurant

Ce qui saute également aux yeux, quand j’examine ce gravel de bonne facture, c’est le nombre d’inserts présents sur le cadre, permettant de le transformer rapidement en vélo de voyage, pour du bikepacking ou du voyage à la journée.

Le tube supérieur est équipé de deux inserts pour la pose sécurisée d’une sacoche de type « Bolt-On », comme la Missgrape Node 2H Adventure.

Kona Libre gravel alu 2023

Le tube diagonal est équipé de 3 jeux d’inserts, permettant l’installation comme je l’ai choisi, d’un porte bidon Blackburn Sidetrack à entrée latérale, d’un support de rangement et antivol Kryptonite Evolution 790 Folding Lock et d’une pompe Blackburn.

Enfin, la fourche carbone est dotée de 4 inserts pour installer des « cages », des porte-bidons et éventuellement un porte-bagage avant.

Kona Libre gravel alu 2023
Quatre inserts au niveau de la fourche permettront de transformer le vélo de gravel en une monture prête à l’aventure.

En mode bikepacking, j’ai pu tester ce vélo avec différentes marques de bagagerie : la nouvelle ligne bikepacking Deuter Cabezon mais aussi les nouveaux produits siglés Café du Cycliste. Ces derniers se sont très bien mariés avec la robe verte du vélo, sans concertation préalable…

Mon verdict sur le Kona Libre 2023 : ride and smile !

Amateurs de vitesse et de chemins parcourus à plus de 35 km/h, passez votre chemin, ce vélo n’est pas fait pour vous ! Au début, étant habitué à des vélos gravel en carbone, j’ai été décontenancé par le poids supérieur de ce vélo et son manque de nervosité dans les côtes en raison de roues assez lourdes. Passé cet écueil, j’ai découvert une autre façon de rouler et j’ai beaucoup apprécié ce gravel canadien, qui conviendra à beaucoup de pratiquants : des néophytes à la recherche d’une belle marque, d’un très bon rapport qualité-prix (surtout jusqu’à fin août avec la remise de presque 400 € !) et même de pratiquants recherchant un vélo polyvalent capable de vous emmener sur une aventure d’une journée ou d’une semaine.

Idéalement, le Kona Libre pourra gagner en réactivité en montant une paire de roues alu plus légères ou carbone pour ceux qui roulent beaucoup en montagne.

Kona Libre gravel alu 2023
« Long Sweet Ride », la baseline de Kona est véritablement tenue après mes 500 km d’essai !

Spécifications, poids et prix du Kona Libre alu 2023

VéloKona Libre Alu 2023 – Cadre aluminium 6061 et fourche carbone
RouesJantes WTB ST i23 TCS 2.0, moyeux Formula
ManettesSram Rival
ChaîneSram 11 vitesses
PédalierSram Rival 40
Plateau40 dents
CassetteSRAM PG1130 11-42t 11 vitesses – 11V / 11-42
Dérailleur arrièreSram Rival
FreinsSram TRP mécanique/hydraulique
Disques avant / arrièreTRP 6 trous – 160 mm AV/AR
PneusMaxxis Rambler Silkshield TR – 700 x 45C
PédalesCrankbrothers
Cintre et potenceKona Road – 400 mm
GuidolineKona
Tige de selleKona Thumb – 31,6 mm Offset
SelleWTB Volt
Les specs du Kona Libre alu 2023

Fiche complète du vélo sur le site de Kona France.

Poids vérifié (taille 54, sans les pédales) : 10,90 kg

Prix public conseillé : 2 299 euros (1 839 euros du 1er au 31 août grâce à l’opération Kona – Get Out There)

Kona Libre gravel alu 2023
Il me fallait faire la photo…prise devant un magasin de La Bresse !

Annonce
Matthieu
Matthieu
Matthieu rejoint l’équipe Bike Café en 2020 où il endosse le dossard de rédacteur-en-chef. Journaliste salarié puis pigiste depuis plus de 10 ans dans l’édition, il est spécialisé dans l'industrie du cycle (marques, distributeurs et magasins) et pratique le vélo de route, le gravel ainsi que le bikepacking. Il collabore aujourd'hui avec différents journaux et magazines (Cyclist, BIKEéco, Geo, Vélo Magazine, Le Figaro,...).

9 COMMENTAIRES

  1. Bonjour en entrée d’article ,on présente un cadre Acier et lorsque l’on continue l’article on parle d’un cadre alu ????
    Dommage pour le manque de retour sur le cadre Acier !!!!

  2. Merci pour cet article très complet !
    Je n’y connais pas grand chose en vélo… Je roule (avec difficulté mais beaucoup de plaisir!) sur un beach cruiser, très confortable mais plus adapté à mes envies de jeune quinqua.
    Le gravel me semble être un bon compromis. Je n’adore pas la route mais c’est inévitable, j’aime les chemins plus ou moins cabossés, et j’aimerais rouler plus, beaucoup plus.

    Difficile de faire un choix parmi toutes ces belles marques mais j’ai essayé un jour un Kona, j’avais aimé et cet article me donne envie de me tourner vers ce modèle.
    J’ai besoin d’un peu de confort pour mon dos et cou fragile, je fais 1.85 avec des jambes plus longues que la moyenne alors un modèle 58 me semble adapté.

    Par rapport à mon profil sans doute pas atypique, ce modèle vous semble être un bon choix ?
    Merci

  3. bonjour Vincent, merci pour votre retour. Ce Kona est une valeur sûre avec une géométrie orientée pour le confort, le dos et le cou sont bien préservés. Pensez à mettre des pneus tubeless pour encore gagner en confort sur les chemins cabossés. Pour la taille, ce n’est pas très clair sur le site de la marque (https://konabikes.fr/product/b35lb/) qui préconise entre 54 et 58 cm. Je préconiserai entre 56 et 58 cm. Si besoin, je peux vous envoyer le contact du distributeur en message privé, qui pourra vous conseiller mieux que moi. Sportivement, Matthieu

    • Merci Matthieu !
      J’hésitais aussi avec le Rove DL en acier mais mon choix se tourne de plus en plus vers le modèle Alu.
      Concernant la taille, Respira bike me conseille du 56 (comme j’ai un buste plus « court ») et mettre une potence allongée. J’essaierai sans et si nécessaire je modifierai.

    • Bonjour Julien, je vais vérifier exactement mais de mémoire, il s’agit du modèle Blackburn Sidetrack à entrée latérale, sportivement, Matthieu

  4. Bonjour je viens de voir votre test, merci beaucoup pour toutes les précieuses informations. Pouvez juste me donner votre taille et la taille du vélo testé ? Pour que je puisse me rendre compte. J’ai souvent eu des vélos un peu grand je pense et je recherche pas mal le confort maintenant. Merci beaucoup de votre réponse

    • Bonjour Nicolas, vélo testé en taille 54 ce qui était parfait pour mon gabarit (1,77m). Merci de nous lire, sportivement, Matthieu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur