Annonce
Annonce Nature Is Bike 2024

AccueilMatosTests équipementsThe Bridge : la banane vélo 2.0

The Bridge : la banane vélo 2.0

Pratique dans les années 80, moquée en 2000, la sacoche banane revit à la ville, portée non pas à la taille, mais en bandoulière. De même pour la sacoche de cintre, délaissée sauf par les bikepakers et les adeptes du vintage. Racer nous propose une nouvelle exécution, toute en flexibilité et orientée mobilité urbaine, le sac « THE BRIDGE – sac banane ». Lorsqu’il quitte le buste (ou la taille pour ceux qui privilégie ainsi son port), le sac Racer se transforme en sacoche de cintre. Offre-t-il le meilleur des deux mondes, même en dehors des villes ?

Le sac banane Racer en statique

Test de la sacoche banane Racer Bridge

The Bridge est un sac de 2L (27 x 15 x 6,5 cm) réalisé en tissu type Cordura waterproof, mais la fermeture à glissière ne l’est pas. La ceinture offre, de part et d’autre du corps, des passants pour ranger par exemple un stylo, un emplacement ouvert qui saura accueillir des emballages vides, et une poche sécurisée par une fermeture à glissière, les deux étant de taille modeste.

Annonce
Annonce Selle San Marco Regal

L’arrière, doublé d’un matériau aéré type dos de sac à dos, propose un passant permettant de ranger les deux parties de la sangle afin que celles-ci ne gênent pas lors de l’usage sur le vélo. Une boucle aimantée permet des ouvertures/fermetures aisées, rapides et sécurisées. Sur le dessus, deux passants reçoivent les sangles permettant la fixation sur le cintre.

La large fermeture à glissière donne accès au compartiment principal, doté de deux poches. Décidément, tout va par deux sur cette sacoche.

Test de la sacoche banane Racer Bridge

Le sac banane Racer au portage

Test de la sacoche banane Racer Bridge

Je trouve que les dimensions de cette sacoche ne sont pas adaptées à un port à la taille. Par contre, une fois réglée la longueur de la sangle, le port en bandoulière est parfait. Et il n’est pas nécessaire d’ouvrir la boucle pour ôter la sacoche : le plus simple est de la passer directement par dessus l’épaule.

Sur le cintre

Test de la sacoche banane Racer Bridge
Annonce
Annonce Assos

Pour la positionner sur le destrier, d’abord rentrer la sangle sous l’emplacement idoine puis clipser les deux sangles sur le cintre. Sa largeur de bon aloi ne gêne pas la prise en main du cintre à l’intérieur des cocottes.

Le sac banane Racer au roulage

Test de la sacoche banane Racer Bridge

Sur la route, je n’ai pas rencontré de difficulté ou d’inconvénient en sa présence ; l’épaisseur et le volume étant modestes, le poids embarqué ne se fait pas sentir. Par contre, en terrain plus remuant, les sangles clipsables ont tendance à se détendre. Et il manque une attache pour assujettir le bas de la sacoche au tube de direction afin d’éviter des oscillations verticales.

Pour conclure

Le sac « The bridge » a le mérite d’actualiser la traditionnelle sacoche banane et d’en augmenter sa polyvalence en la faisant migrer avec aisance sur le cintre. Remplacer les clips des sangles d’attache par des fermetures pinçantes et ajouter un troisième point de fixation le rendrait quasi parfait.

Racer indique : « la collection Urban Project étant résolument créée pour les utilisateurs de mobilité urbaine, nous avons voulu rendre hommage aux grandes métropoles qui œuvrent depuis longtemps à rendre possible d’en explorer chaque coin en mobilité urbaine. Découvrez sur chaque produit de notre collection un point GPS, vous n’avez plus qu’à le déchiffrer, vous rendre sur place… »

Test de la sacoche banane Racer Bridge

Les coordonnées figurant sur l’étiquette velcro de mon exemplaire vous conduiront sur la colline de Montjuic au cœur du stade olympique de Barcelone.

Prix : 40 €

Infos sur le site de Racer 1927

Annonce
Philippe AILLAUD
Philippe AILLAUD
Je n'ai jamais été un cycliste de route : grimpeur, et accessoirement montagnard, pendant 30 ans, vttétiste depuis 89 - 1900 et non 1700 – je suis arrivé sur un cintre tordu pour être plus à l’aise dans les montées. Rapidement le gravel s’est imposé pour sa polyvalence et son confort. Retraité depuis 5 ans, mon crédo est vélo/photo/info. C’est donc tout naturellement que j’accompagne mon complice Patrick pour les événements Bike-Café, que je réalise les prises de vues, et participe à quelques tests et essais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur