Annonce
Annonce Zefal

AccueilDécouvertesShimano D-Fly, voyage dans l’archipel Di2

Shimano D-Fly, voyage dans l’archipel Di2

On le sait, derrière l’appellation générique “groupe électronique” ou “groupe électrique”, se cachent deux technologies bien différentes, selon qu’on roule en Sram ou en Shimano. Chez l’américain Sram, le « wireless » (sans fil) règne en maître, et chaque élément de la transmission est autonome et possède sa propre source d’alimentation : pile bouton pour les manettes, batterie(s) pour le(s) dérailleur(s).

Sram vs Shimano
Sram et Shimano se livrent la bataille des dérailleurs motorisés – illustration Dan de Rosilles / Leonardo AI

Chez le Japonais Shimano, le filaire est roi. Sur les Di2 (comprenez : Digital Integrated Intelligence, soit DII ou DI2), une batterie centrale alimente chaque composant de la transmission par des câbles, qui transportent énergie et informations.
Sram ou Shimano, chacun de ces systèmes a des avantages et des inconvénients, et surtout, ses plus ardents défenseurs et ses plus pugnaces ennemis.

Shimano NEXAVE C910
Le Nexave C910 est le premier groupe électrique commercialisé par Shimano en 2001 – capture d’écran site web Shimano
Annonce
Annonce Cycles AJP

Mais loin des polémiques, cet article n’a pas vocation à faire des comparaisons. Je vous invite plutôt à plonger au cœur de l’un de ces deux systèmes, celui de Shimano en l’occurrence, puisque c’est celui qui équipe mon vélo, tout simplement.
Pendant ce voyage touristique au cœur de l’archipel Di2, on verra comment les japonais ont combiné filaire et sans-fil pour proposer aux utilisateurs du Di2 un système polyvalent et personnalisable, qui offre bien plus d’applications que le simple passage de vitesses.

Shimano Di2 wires close-up
Chez Shimano, le filaire est roi – photo Dan de Rosilles

Mon Di2 à moi et l’invitation au voyage

Ceux qui me lisent régulièrement savent que je suis l’heureux propriétaire d’un Chiru Kunlun, un vélo de route-endurance “full titanium”, avec lequel j’ai participé à la première édition de la Desertus Bikus en 2022.

Chiru Kunlun endurance bike allroad allrounder enduroad full titanium
Je suis l’heureux propriétaire d’un Chiru Kunlun équipé d’un groupe Shimano GRX Di2 – photo Anne Fontanesi

J’ai fait le choix d’équiper mon Kunlun d’un groupe Shimano gravel GRX Di2 RX815 2X11 vitesses, dont je suis pleinement satisfait, et qui après plus de 15.000 km a fait preuve de sa totale efficacité et fiabilité pour la pratique route-endurance / gravel-léger à laquelle je consacre ce vélo.

Desertus Bikus Chiru Kunlun Shimano GRX RX815 Di2 2X11 sp.
Même dans les pires conditions de course (ici la Desertus Bikus 2022), le Di2 s’est montré fiable et rustique – photos Dan de Rosilles sauf 2 Jean-François Véran et 5 Adrien Moniquet
Annonce
Annonce Selle San Marco

Jusqu’alors, je me contentais de la fiabilité et de la précision du changement de vitesse du Di2, sans me poser plus de questions. C’est par hasard, en traînant sur les internets, qu’un mystérieux module au nom barbare a piqué ma curiosité : le EW-WU111… Si ce petit machin existe, c’est peut-être parce qu’il est utile ? Je me devais donc de rajouter une petite fonctionnalité “wireless” à mon Di2 pour en savoir plus… Donc acte !

Shimano Di2 D-Fly Project
D-Fly, et le Di2 s’envole ! – capture d’écran site web Shimano

Shimano EW-WU111, mon Di2 cause à mon téléphone et à mon GPS

EW-WU111… derrière ce nom barbare, se cache un petit module tout de plastique noir vêtu nommé aussi « Unité sans fil E-Tube – D-Fly ». Il permet d’appairer via Bluetooth un groupe électrique Di2 avec un smartphone, un GPS…
En attendant les groupes Di2 du futur, que Shimano va vraisemblablement de plus en plus libérer de leurs fils, prenons le temps de tester ce petit boîtier peu onéreux qui offre les ondes aux Di2 actuels, ceux qui équipent de nombreux vélos en activité… dont peut-être le vôtre ?

Shimano Di2 D-Fly EW-WU111 boxed wireless unit
un module et un câble supplémentaire, mon billet pour le D-Fly – photo Dan de Rosilles

EW-W111 : Du sans-fil pour le réseau filaire

Shimano a opté dès le début de son système Di2 pour une transmission entièrement alimentée et interconnectée par fils au départ d’une batterie centrale. Mais avec l’omniprésence des smartphones, GPS et autres appareils connectés dans notre vie quotidienne (dont nos pratiques sportives), la transmission d’informations à un appareil tiers est devenu un enjeux majeur pour le développement du Di2.

Shimano D-Fly Wireless Unit EW-WU111 out of the box
Le module D-Fly est livré avec de petits clips pour le fixer sur une durite. Il faudra par contre acheter un câble supplémentaire – photo Dan de Rosilles
Annonce
Annonce Trek Madone 8e Gen


Pour pouvoir offrir la connectivité sans fil à son système filaire, Shimano a créé un boitier émetteur d’ondes, le EW-WU111, qui se branche sur le circuit du Di2. Le nom du boîtier devient plus clair : EW pour “Electric Wires” (câbles électriques) “WU” pour “Wireless Unit” ‘Unité sans fil”… Voilà qui est intéressant pas vrai ?

Wahoo Fitness ELEMNT Roam v2 Di2 connecting
Mon GPS Wahoo Elemnt Roam 2 se connecte au Di2 comme à un capteur – photo Dan de Rosilles

Grâce à la petite unité sans fil EW-WU111, le système Di2 entre en contact avec le monde extérieur via les protocoles ANT Private et Bluetooth et peut être connecté par ondes aux terminaux les plus divers, qui peuvent alors afficher sur leur écran différentes informations, comme par exemple le rapport de vitesses en cours ou l’état de charge de la batterie Di2. À noter que la communication entre l’EW-WU111, c’est-à-dire le système Di2, et les smartphones ou les tablettes se fait en Bluetooth, un réseau dont la stabilité et la compatibilité ont fait leurs preuves depuis belle lurette.

Wahoo Fitness ELEMNT Roam v2 Di2 page
Pendant l’activité, le GPS connecté au Di2 peut afficher toute une série d’informations qui concernent la transmission – photo Dan de Rosilles

Une alternative de luxe

Le module EW-WU111 n’est pas le seul à pouvoir communiquer avec smartphones et GPS. En effet, il existe un autre module, Le SC-M9051, qui lui est équipé d’un petit écran. Cet “écran d’information du système DI2 – E-TUBE – D-FLY système sans fil” est prévu pour être installé à droite sur le cintre, juste à côté de la potence. Il a été développé à l’origine pour le groupe VTT XTR Di2 mais peut tout à fait être utilisé sur un groupe Ultegra ou GRX. Outre l’appairage, ce module affiche directement des informations sur son écran intégré, comme par exemple le niveau de batterie et le rapport sélectionné. Il sert donc à la fois d’affichage, de port de charge et de connecteur de communication pour toutes les opérations qu’on effectue sur l’application appairée. Il est aussi le centre de commande pour le réglage fin des dérailleurs et pour le mécanisme de réinitialisation… Mais n’allons pas trop vite en besogne, tout ça va s’éclaircir un peu plus tard au fil de notre voyage.

DEORE-XT-DI2-Display
Initialement prévue pour équiper les VTT XTR Di2, cette unité conjugue transmission sans fil, terminal USB et écran de contrôle – captures d’écran site web Shimano

Où placer le boîtier EW-WU111 ?

Annonce
Annonce Garmin Edge 1050

Mais revenons à notre EW-WU111. Lui, il n’a pas d’écran, on peut donc l’installer n’importe où dans la chaîne électrique du “faisceau” Di2, les câbles d’alimentation vont dans les deux sens, les connecteurs sont les mêmes partout et l’EW-WU111 dispose de deux connecteurs indifférenciés.
Mais pour une meilleure qualité de signal, Shimano préconise d’installer l’unité EW-WU111 à l’extérieur du vélo, sur une zone protégée des chocs et des chutes : par exemple sous le cintre le long d’une durite de frein (deux petits clips sont livrés avec l’unité pour cela), derrière la tige de selle, sous une base arrière… il y a plein d’emplacements possibles.
Pour ma part, j’ai fait le choix de la solution la plus discrète, mais aussi la plus risquée : brancher l’unité “au cul” de la batterie, à l’intérieur du tube de selle. Un essai préalable m’a rassuré : le tube en titane de mon Chiru Kunlun laisse bien passer le signal.

E-Tube Project EW-WU111 pairing
Comme j’ai installé le module D-Fly dans le tube de selle, je dois m’assurer que la connexion se fait sans problème – photo Dan de Rosilles

Compatibilité et notices techniques

Attention toutefois : tous les groupes Di2 ne sont pas compatibles avec l’unité sans fil. Ou plutôt, toutes les batteries ne le sont pas ! Pour faire simple, certaines batteries Di2, trop anciennes, n’intègrent pas la technologie nécessaire. Mais pas de panique : le site “Service Instructions” de Shimano propose les modes d’emplois de tous les produits et les listes de compatibilités. En ce qui me concerne, la batterie BT-DN110 qui est cachée dans mon tube de selle fait parfaitement l’affaire, ce qui n’est pas le cas des modèles de batteries externes par exemple.

Service Instructions Shimano Website
« si » (Service Instruction) au début de l’adresse web indique qu’on est bien sur le site de ressources techniques de Shimano – capture d’écran site web Shimano Service Instructions

Installation

Très peu d’outils sont nécessaires pour installer le module EW-WU111, très peu de temps aussi : Avec la clé BTR adéquate, je desserre mon collier de selle et dépose la tige de selle à côté du vélo, en prenant garde à ne pas tirer sur le câble qui relie la batterie au reste du câblage intégré dans le cadre du vélo.

Shimano D-Fly EW-WU111 install
Les quelques outils dont j’aurai besoin pour installer le module EW-WU111 – photo Dan de Rosilles

Je débranche le câble électrique à la sortie de la batterie avec l’outil spécifique fourni par Shimano (mais, très franchement, avec de l’habitude et un minimum de précaution, on peut le faire sans risque avec les doigts), j’insère à la place un câble de 15 cm, j’y branche le boîtier EW-WU111, je rebranche l’ensemble du système après le boîtier… l’intervention proprement dite est terminée. Il faudra donc bien penser, au moment de l’acquisition du module, à acheter également un câble électrique supplémentaire pour compléter la chaîne d’alimentation.

Shimano D-Fly EW-WU111 connecting the wires
Le petit câble supplémentaire se rajoute dans la chaîne, ici entre la batterie et le reste du système – photo Dan de Rosilles

Astuce : dans ce montage interne au cadre, il ne faut pas remettre la tige de selle en place avant d’avoir vérifié que le boîtier se connecte correctement par les ondes, car dans le cas contraire, on peut être amené à le débrancher/rebrancher pour l’activer/le réinitialiser. Ce n’est que lorsqu’on se sera assuré que tout fonctionne correctement qu’on remettra la tige de selle en place.

Shimano D-Fly EW-WU111 pairing
Il vaut mieux vérifier que tout fonctionne correctement avant de remettre la tige de selle en place – photo Dan de Rosilles

Autre astuce : pour éviter des bruits parasites sur les parcours qui secouent, on peut installer des petits colliers en plastique le long des câbles qui courent dans le cadre et près du boîtier. Ces brins de plastique se coudent dans les tubes, plaquent les éléments du Di2 au contact du cadre. Shimano vend des colliers spécifiques pour cet usage, mais on peut aussi utiliser les colliers génériques qu’on a déjà à la maison.

Shimano D-Fly EW-WU111 installation tips
L’ajout de colliers en plastique évitera que le module brinquebale dans le cadre – photo Dan de Rosilles

Appliquons-nous

Maintenant que le module est installé, il va falloir établir la liaison. C’est l’application E-Tube Project, disponible sur les “stores” Androïd et Apple qui va s’en charger. Attention de ne pas confondre avec une autre application développée par Shimano, E-Tube Ride, qui est une application de guidage et de mise en réseau, plutôt destinée aux utilisateurs de VAE. Elle ne nous serait d’aucune utilité pour ce que nous avons à faire.

Shimano E-Tube Project homepage
L’application E-Tube Project est disponible pour smartphones et tablettes, Android et Apple – capture d’écran site web Shimano

À noter que les heureux utilisateurs de PC sous Windows auront aussi la possibilité d’utiliser une application dédiée en branchant leur PC au Di2 via le connecteur USB du Di2. Mais je suis utilisateur d’un Mac et l’application n’existe pas dans sa version IOS. C’est bien dommage ! Ne pouvez-vous pas y remédier, Shimano San ? Maemotte Kansha Shimasu !

Shimano E-Tube Project application Cyclist vs Professional versions
Les versions « Cyclist » et « Professional » de l’application E-Tube Project n’ouvrent pas les mêmes portes – capture d’écran site web Shimano

Pour clarifier complètement les choses, sachez qu’il existes deux versions de l’application E-Tube project : “Cyclist” et “Professional”. La première est destinées aux cyclistes comme vous et moi, la seconde aux vélocistes qui, équipés d’un boîtier d’interfaçage spécifique, pourront effectuer des diagnostics complexes, exactement comme les mécaniciens dans les garages automobiles.

SM-PCE02 Shimano Di2 E-Tube Project Professional
Le boîtier de diagnostic est utilisé par les vélocistes avec la version pour PC d’E-Tube Project Professional – capture d’écran site Shimano

L’application E-Tube Project Cyclist

L’application E-TUBE Project Cyclist permet, depuis un smartphone ou une tablette, d’attribuer des fonctions, d’affecter des interrupteurs, d’effectuer des réglages multi et synchro-shift et d’installer des mises à jour du firmware sur les composants.
Le menu de l’application comporte 3 volets, consacrés à la mise à jour des composants, au paramétrage des commandes et à l’entretien du matériel. Il y a aussi bien sûr des fonctionnalités liées au compte et au profil de l’utilisateur. Plongeons donc plus en détail dans le bleu lagon des menus.

E-Tube Project mobile app screenshots
L’application E-Tube Project Cyclist est disponible pour tous les Smartphones – captures d’écran Apple Store et application mobile E-Tube Project

Les mises à jour

En bas au centre de l’écran du smartphone, une silhouette de vélo signale d’un gros point rouge qu’il y a des mises à jour à effectuer. Elles peuvent concerner différents composants de la transmission.

Shimano Di2 E-Tube Project Cyclist update process
Les mises à jours se font en toute simplicité – captures d’écran application mobile Shimano E-Tube Project Cyclist
  • Mise à jour batterie : correctifs de bugs, mise à jour du micro-programme, amélioration de l’autonomie…
  • Mise à jour manettes et dérailleurs : fonctionnement plus rapide, mode multi vitesses…
  • il peut aussi y avoir une mise à jour prévue pour le module EW-WU111, le boîtier de jonction A…

Personnalisation : Les modes de changement de vitesses

Le “synchronized shifting” de Shimano permet d’utiliser ses dérailleurs en trois modes distincts : Manuel (on sélectionne le rapport de son choix, comme avec un groupe mécanique), semi-synchronisé (le dérailleur arrière se déplace automatiquement pour compenser le changement de plateau) et synchronisé (le plateau change automatiquement lorsqu’on atteint un certain point sur la cassette).

Vittoria Corsa Pro Tubeless coton road tyres tires 700 X 32 climb
Vous trouverez facilement les réglages qui correspondent à votre façon de rouler – photo Anne Fontanesi

L’application permet de définir très simplement les zones de passage, mais aussi de pouvoir utiliser deux modes synchronisés avec des paramétrages différents, de régler la vitesse de changement de vitesses synchronisées… Il faudra sans doute faire des essais, mais vous trouverez facilement les réglages qui conviennent le mieux à votre façon de rouler.
On peut aussi programmer un mode multi-vitesses qui permet de changer plusieurs rapports d’un coup en maintenant la pression sur le sélecteur. Cette fonctionnalité me paraît tout à fait utile en tout terrain, par exemple sur un parcours gravel, lorsque une montée inattendue se profile soudainement après un virage.

Di2 Shimano E-Tube Project Cyclist multishifting
Le mode multi vitesse se paramètre de façon claire et rapide – captures d’écran application mobile E-tube Project

Personnalisation : configuration des interrupteurs

Il existe 3 interrupteurs sur chaque manette Di2 : les deux sélecteurs traditionnels bien sûr, habituellement réservés aux changements de position du dérailleur – avant à gauche, arrière à droite – mais aussi un petit bouton caché sous le caoutchouc de la cocotte. L’interface de personnalisation permet d’attribuer la fonction de son choix à chaque interrupteur. On peut par exemple décider de monter/descendre la cassette sur les leviers de la cocotte gauche, changer de plateau grâce aux boutons cachés… Les interrupteurs peuvent aussi être configurés pour changer de page sur un GPS, ou toute autre commande d’appareil pilotable par Bluetooth. L’application permet de configurer très simplement la fonction des différents interrupteurs en leur attribuant un canal Bluetooth différent.

Shimano D-Fly E-Tube Project Cyclist configuration
Avec l’application E-Tube Project, on peut attribuer la fonction de son choix aux différentes commandes des manettes – captures d’écran application E-Tube Project

À noter qu’il existe aussi des boutons satellites (vendus en option) qu’on peut rajouter aux endroits de son choix sur le cintre, sur un prolongateur… Un tel degré de personnalisation fera la joie des athlètes de haut niveau qui poussent haut le degré d’exigence en matière d’ergonomie de leurs cockpits. Mais ces boutons peuvent aussi permettre de mettre le cockpit en adéquation avec les exigences particulières des handisportifs atteints de pathologies des membres supérieurs.

Shimano Di2 satellites
En bout de prolongateur ou sur le plat du cintre, les boutons satellites ouvrent le champ des possibles – captures d’écran site web Shimano

Ergonomie des boutons cachés

Alors que sur le groupe Ultegra, les boutons cachés sont situés sur le dessus des cocottes, sur le GRX ils sont placés dans l’angle supérieur interne. En ce qui me concerne, je les trouve peu pratiques d’accès, particulièrement pour une utilisation fréquente, comme le changement de vitesse. Pour ce faire, je préfère nettement utiliser les sélecteurs traditionnels.

Shimano GRX815 Di2 D-Fly buttons
Les boutons sont cachés sous le caoutchouc de la cocotte, ici au niveau de la zone striée, juste sous mon majeur – photo Dan de Rosilles

D’autres cyclistes, avec les doigts plus longs, ou plus courts, se satisferont peut-être de ce positionnement des boutons sur les cocottes, mais leur emplacement ne me convient pas du tout. J’ai un peu de mal à les atteindre et l’appui de mon doigt ainsi positionné manque de force pour les actionner rapidement et à tous les coups. J’ai donc attribué ces boutons au changement de page sur mon GPS, une opération très intéressante à manœuvrer depuis les cocottes, mais que j’effectue moins souvent que le changement de vitesse.

Shimano GRX815 Di2 D-Fly buttons
L’emplacement des boutons cachés sur les cocottes GRX ne convient pas vraiment à la taille de mes mains – photos Dan de Rosilles

Configuration de l’écran du GPS

Le GPS que j’utilise appairé avec le Di2 est le Wahoo ELEMNT Roam que j’ai testé récemment pour Bike Café. C’est un GPS sans écran tactile, dont la pagination se fait grâce à trois boutons en façade. J’ai attribué le bouton de la cocotte droite au bouton de droite du GPS (changement de page) et le bouton de la cocotte gauche au bouton de gauche (bouton de fonction). Cela évite de lâcher le cintre pour changer de page ou afficher les fonctions secondaires sur le GPS et je trouve ça très pratique ! C’est d’autant plus intéressant en longue distance, lorsqu’on utilise un prolongateur et que les boutons du GPS sont moins aisés à atteindre.

Shimano D-Fly buttons Wahoo Elemnt Roam 2
J’ai configuré les boutons cachés pour commander mon GPS – photo et montage Dan de Rosilles

Appairage avec le GPS

Le Wahoo Elemnt Roam s’appaire très facilement avec le EW-WU111, qu’il identifie comme un capteur. Une page spécifique Di2 permet d’afficher à l’écran toutes sortes d’informations, comme le rapport en cours, le niveau de charge de la batterie du Di2, celui du téléphone… Je n’ai pas rencontré de difficulté particulière pour appairer le Di2 et le GPS, ni pour configurer la page dédiée sur le GPS. Je n’ai pas pu essayer d’autres modèles, mais il semble que les compteurs Garmin et Sigma récents font aussi très facilement ami-ami avec le EW-WU111.

Wahoo Fitness Elemnt Roam mobile app
C’est sur l’application mobile de mon GPS Wahoo Elemnt Roam que je parachève la communication avec le module D-Fly de mon Di2 – captures d’écran application mobile Wahoo Elemnt

Entretien du vélo : réglage des dérailleurs

Le troisième volet de l’application E-Tube Project est consacré aux réglages d’alignement et de fourchette des dérailleurs. Il s’agit d’un pas-à pas assisté par l’application, où elle prend même le relais à certaines étapes pour effectuer par exemple des changements de vitesse !
Bien sûr, on peut aussi effectuer ces réglages par une savante combinaison d’actions sur les manettes et le bouton de jonction A, mais cela demande une bonne dose de concentration et d’abstraction. Franchement, l’interface de l’écran du smartphone est nettement plus conviviale.

Shimano E-Tube Project Cyclist derailleur setting screenshots
Le réglage des dérailleurs s’effectue pas-à-pas, guidé par l’application elle-même – captures d’écran application mobile Shimano E-Tube Project Cyclist

Bilan de l’opération – après l’atterrissage

Le commandant de bord est formel : passer au Di2 “sans fil” vaut le coup. En cherchant bien, on pourra acquérir le boîtier et un câble supplémentaire pour un budget d’environs 100€, et profiter ainsi pleinement de toutes les fonctionnalités qu’offre son groupe Di2.
Je ne peux l’affirmer, mais j’ai l’impression qu’il y a encore trop peu de vélos Di2 vendus avec une unité wireless pré-installée. J’ai aussi la sensation que peu de cyclistes savent que le système Di2 est bien plus qu’un simple moteur électrique pour actionner des dérailleurs.

Shimano Di2 shifting technology
Peu de cyclistes ont conscience de la technologie et des possibilités cachées dans leur groupe Di2 – photo Dan de Rosilles et capture d’écran site web Shimano

Heureusement, l’ajout d’un module sans fil sur un Di2 est une opération relativement simple à réaliser soi-même et a posteriori. Le boîtier est très facile à installer, à activer et à connecter au smartphone et au GPS.
L’application E-Tube Project Cyclist est conviviale et facile à apprivoiser. Elle ouvre la voie à des personnalisations très intéressantes, qui améliorent notablement le confort du cycliste.

Goodyear Eagle F1 700X32c tubeless road cycling tyre tire downhilling
La personnalisation du Di2 améliore nettement le confort du cycliste – photo Adrien Moniquet

Il a fallu du temps pour convaincre les cyclistes du bien fondé des groupes motorisés. À l’heure ou les cassettes sont de plus en plus serrées et que les indexations, de fait, demandent une précision micrométrique, il n’y a plus grand monde pour contester les avantages des groupes motorisés.
Du temps, il en a fallu à Shimano pour réaliser que le filaire a ses limites. En attendant les futurs Di2 – qui se seront sans doute définitivement libérés de leurs fils – il me parait judicieux de se familiariser avec le D-Fly, cette technologie de transition entre le tout filaire et le sans fil.
En espérant que ce survol vous ait donné l’envie d’explorer plus en détail ces nouveaux territoires, je vous souhaite un excellent séjour dans l’archipel Di2 !

Goodyear Eagle F1 700X32c tubeless road cycling tyre tire happiness
Le commandant de bord vous souhaite un excellent D-Fly – photo Adrien Moniquet

Merci à Emmanuel Gaillet, Promoteur Technique Shimano France, pour le temps qu’il m’a consacré et ses explications claires et précises sur le système Di2.

Sites de référence sur le Di2 (liste non exhaustive) :

Site Shimano France

Shimano Service Instructions website, Di2 FAQ

Carlton Bale, « My experiences with cars, tech and home automation »

Better Shifting Terry

Annonce
Dan De Rosilles
Dan De Rosilleshttps://www.strava.com/athletes/5149425
Dan vit à Arles et sur son vélo. Il concocte des itinéraires de route et de gravel aux petits oignons pour lui, ses amis et les membres des clubs Strava qu'il administre : Arles Gravel, Mi-Fixe-Mi-Gravel, Cyclistes Arlésiens Longue Distance (CALD) et Arelate Denta Rota Fixa. Il aime le pignon fixe, la longue distance, le bikepacking, la pêche à la mouche et la bière artisanale. Il produit des textes et des photos publiés sur Bike Café et plus ponctuellement dans la presse papier.

9 COMMENTAIRES

  1. Effectivement mon di2 12 vitesses me donne toutes ces indications sur mon garmin 1040 et je suis en semi « sans fil » (restons français!!).si j’étais plus jeune de 20ans sur que je reviendrais chez Campagnolo et son exceptionnel nouveau groupe sans fil…

  2. Bonjour, super article. Lorsque j’ai reçu mon vélo je me doutais bien que le constructeur avait fait l’impasse sur ce petit module bien pratique, je l’ai donc installé direct. Je constate que la batterie baisse au repos. L’as tu constaté aussi ?

  3. Salut, mon problème semble résolu. La cause était à priori le Bluetooth actif en permanence et vidait la batterie pour une raison que j’ignore… Hier, j’ai décidé de déplacer le module dans le cadre, juste derrière la batterie. Maintenant, j’appuie sur le bouton du boîtier de connexion qui réveil le Bluetooth et permet la connexion au téléphone. Après déconnexion il se remet en veille. Côté Ant+ je n’avais aucun soucis. Peut-être que j’avais grillé une étape à l’installation ? Merci en tout cas pour le temps que tu m’a accordé, même si ce n’était pas vraiment le sujet de ton article. Sportivement Stan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur