Annonce
Annonce Zefal

AccueilMatosNouveautés matos Gravel de juin 2024

Nouveautés matos Gravel de juin 2024

L’équipe de Bike Café vous présente les nouveautés matos Gravel repérées ou testées pendant ce mois de juin. Le développement du Gravel motive les marques qui redoublent de créativité. Voici notre sélection du mois.

Les « Sélections » permettent de découvrir de nouveaux produits selon une thématique précise. Qu’ils aient été simplement repérés lors de leur mise sur le marché ou testés spécifiquement par nos rédacteurs, ils peuvent faire l’objet d’une courte description ou de retours de terrain plus complets.

Écouteurs Suunto Sonic

Testés par Laurent

Les nouveaux écouteurs Suunto Sonic sont une version plus abordable des écouteurs de sport à conduction osseuse Wing de Suunto. Avec ce modèle, Suunto rend la technologie de la conduction osseuse plus accessible. La technologie de la transmission par conduction osseuse est parfaitement adaptée aux sportifs. En effet, le canal auditif n’est pas obstrué par les écouteurs, ce qui rend tous les bruits environnants comme la circulation des voitures clairement audibles. Les trois boutons situés sur les côtés des écouteurs offrent un accès rapide au contrôle du volume de la musique et à la gestion des appels entrants. Il est d’autant plus simple de répondre aux appels en plein effort grâce au double microphone, à la réduction des bruits environnants et au cVc (clear voice capture). 

En 60 minutes, les écouteurs peuvent faire une charge complète et ainsi être utilisés pendant 10 heures consécutives. Une charge de 5 minutes suffit pour permettre aux Suunto Sonic de fonctionner pendant 3 heures. Fabriqués à partir de silicone et de titane, les Suunto Sonic pèsent 31 grammes. Ces écouteurs sont résistants à la pluie fine et à la transpiration (IP55) et sont censés résister à des températures comprises entre -20° et +60° C. Comme tous les dispositifs Suunto, ces écouteurs gagnent à être couplés à l’application Suunto App (via Bluetooth) afin de profiter de toutes les fonctionnalités.

Le test terrain

Premièrement, il convient d’appairer ces écouteurs à l’application Suunto App afin d’installer le dernier firmware, et de choisir son mode sonore. Contrairement à la traduction pas très rigoureuse, le pourcentage affiché à l’écran n’est pas la puissance sonore délivrée mais l’autonomie restante. L’application Suunto n’est peut-être pas la plus ergonomique mais elle a le mérite d’être complète. Et surtout, si vous avez déjà une montre de la marque, cette application permet de gérer l’ensemble de vos dispositifs de la marque finlandaise. Par ailleurs, si vous souhaitez en savoir plus sur l’histoire de Suunto, je vous invite à lire mon test de la PEAK 9.

Mais revenons sur ces écouteurs. Je les ai testés presque tous les jours : en Gravel (testés sur le Savoie Tour Gravel), en vélotaf et en salle de sport sur rameur Concept2. Premier constat : la stabilité est parfaite. Deuxième constats : le confort est réel et le poids négligeable. J’ai vite pris goût à le porter car je n’ai ressenti absolument aucune gêne. Quant à la qualité audio, ce fut finalement plutôt une bonne surprise. Producteur en musique électronique, j’ai quelques connaissances dans le monde de l’audio. Aussi, il est utopique d’imaginer un rendu de bonne qualité dans les basses fréquences avec ce type de dispositif. Donc oublions les 20hz affichés dans la fiche technique : ils ne seront pas restitués par ces écouteurs.

Suunto Sonic
Suunto Sonic : la stabilité est parfaite (photo Laurent Biger)

Mais est-ce si grave ? En fait, non. Pour faire du sport, je n’ai pas les mêmes attentes que dans mon Home-Studio. Dans ce dernier, mon casque professionnel Sennheiser HD-25 côtoie des enceintes de monitoring KRK ROKIT 10-3. Quand j’enfile les Suunto Sonic, mes attentes sont différentes. En cela, j’estime que ces écouteurs ne s’en sortent pas si mal. Comme je l’ai dit, les fréquences infrabasses ne seront pas restituées. Pour autant, le kick (ou le beat), un peu plus haut en fréquence, est lui correctement présent. Du moins pour cette utilisation récréative. Les médiums sont clairs et les aigus globalement corrects. Au niveau de la puissance délivrée, j’aurais souhaité une pression acoustique supérieure (mais ces écouteurs n’y sont pour rien puisque j’ai une perte auditive conséquente). Côté ergonomie, je suis plus réservé. Les boutons auraient mérité une taille supérieure.

Les différentes fonctions permises par les boutons

Concernant la liaison Bluetooth, elle excède largement les dix mètres annoncés, même avec des obstacles, ce qui est bien pratique en salle de sport. En revanche, le système de chargement n’est pas des plus pratiques, et pas non plus uniformisé avec les montres de la même marque. Dommage. Hormis cela, je considère que l’objectif de ces écouteurs est tout de même atteint.

Page produit : Suunto Sonic
Prix :
149,90€

Casque Fox Crossframe Pro

Annonce
Annonce Selle San Marco

Testé par Laurent

Fox élargit sa gamme de casques avec l’ajout d’un modèle Gravel et VTT XC. Sans visière, ce casque offre un design peu habituel. La ventilation a été optimisée grâce à une mousse EPS moulée pour un refroidissement des plus efficaces.

Fox CrossFrame Pro

La coque EPS Varizorb à double densité ainsi que le système MIPS augmentent la protection. Pour mémoire, le système MIPS peut réduire le risque de blessures graves à la tête en cas de chute. Aussi, je vous conseille vivement de consulter le site MIPS qui explique de belle façon le procédé.

Le casque Fox CrossFrame Pro (vidéo Fox)
Annonce
Annonce Garmin Edge 1050

Les inserts d’aération sont en TPU caoutchouté afin de maintenir les lunettes lorsqu’elles ne sont pas utilisées. Ce casque Fox est doté d’un système d’ajustement Boa et d’une fermeture magnétique Fidlock SNAP. Il comprend également une doublure amovible antimicrobienne Ionic+, détachable et lavable. Enfin, il est disponible en trois tailles : S, M, et L, et en six coloris. Son poids annoncé est d’environ 370 g en taille M.

Le test terrain

Testé en vélotaf la semaine et en sorties Gravel le weekend. Tout d’abord, la finition est de très bon niveau, et égale sans peine certaines productions italiennes. A l’usage, je note que les mousses internes sont d’excellente qualité et idéalement placées. Là-dessus, il faut ajouter un maintien de bon niveau, avec l’unique molette arrière qui permet d’ajuster le serrage.

Un look inhabituel, qui n’est pas pour me déplaire (photo Denis Cauvin)

Pour autant, cet exemplaire en taille L est un peu grand pour moi. Aussi, je dois ajuster une plus forte tension avec la molette BOA. Ce qui est, dans mon cas, au détriment du confort puisque la tension sur les câbles latéraux les place ainsi au contact de mon crâne, qui plus est sans cheveux. En revanche, son système de fermeture FIDLOCK est d’une facilité déconcertante une fois que l’on en a pris l’habitude.

Le système de fermeture FIDLOCK est d’une facilité déconcertante (photo Denis Cauvin)
Annonce
Annonce Trek Madone 8e Gen

Les mousses internes sont très fines, mais d’une belle densité. Elles sont détachables afin de pouvoir les laver, et un jeu supplémentaire est fourni.

Une zone arrière bien protégée mais au détriment de la ventilation (photo Denis Cauvin)

Quant à la ventilation, elle se montre efficace, bien que la zone arrière est moins bien aérée (protection oblige) qu’un modèle plus typé route.

Page produit : Fox CROSSFRAME PRO
Prix :
199,99€

Lunettes BBB Chester PH

Annonce
Annonce Cycles AJP

Testées par Laurent

Les lunettes BBB Chester ressemblent à des lunettes sans monture, mais la véritable monture est à l’intérieur. Cela donne l’apparence et la vue de lunettes sans monture, mais avec la résistance d’une monture intégrale. On retrouve une pince nasale réglable en caoutchouc et des embouts de branches en caoutchouc.

La grande lentille est censée ne provoquer aucune distorsion afin d’obtenir la vision la plus large possible. Les verres sont photochromiques avec un taux de transmission de la lumière de 56 à 15% (pour ce modèle équipé du verre PH MLC Gold). Le châssis est en Rilsan, un matériau censé être durable et d’origine biologique (ce matériau contient 45% de carbone biosourcé fabriqué à partir de graines de ricin). Deux couleurs de verre sont disponibles : neutre et coloré (modèle MLC testé ici).

Le test terrain

Je porte ces lunettes BBB Chester PH MLC depuis une quinzaine de jours. Je les ai utilisées notamment sur La Maures Gravel où la météo a été menaçante toute la journée et également deux jours en Savoie à l’occasion du Savoie Tour Gravel avec là aussi des amplitudes de luminosité intéressante. Dans tous les cas, le confort fut au rendez-vous tout au long de ces randonnées.

Un autre bon point est la rapidité avec laquelle le verre opère son changement de taux de transmission de la lumière. Finalement, c’est imperceptible, ou presque (quelques secondes) mais pourtant bien réel. La surface de protection est selon moi idéale et le look bien dans la tendance du moment. Rien à redire sur ces lunettes, pas même le tarif, très bien situé au regard de la qualité perçue (et que l’on peut trouver facilement bien inférieur au prix catalogue).

Page produit : BBB Chester PH
Prix :
124,95€

Specialized Crux DSW

Repéré par Laurent

En attendant de pouvoir le tester, voici un avant-goût du tout nouveau Crux DSW de Specialized. Derrière ce nom sûrement déjà connu pour beaucoup se cache une nouvelle version, baptisée DSW, dont le cadre est fait d’aluminium. Pour le concevoir, le fabricant a innové, en utilisant son brevet D’Aluisio Smartweld (DSW). C’est un processus d’ingénierie qui utilise l’hydroformage pour faire correspondre avec précision les tubes afin d’obtenir des soudures de meilleure qualité. Avec pour objectif un cadre censé être plus léger et plus durable qu’un cadre en aluminium traditionnel.

Le kit cadre CRUX DSW dans son coloris le plus pimpant


Ce concept a permis de créer un tube oblique et un boîtier de pédalier monobloc spécifique, ce qui permet de réduire le poids et d’augmenter la rigidité latérale. Le tube de selle et les bases sont ensuite assemblés au boîtier de pédalier. Ainsi, avec seulement 1 399 grammes annoncé en taille 56, ce cadre en aluminium semble être un des plus légers du marché. Quant à la géométrie, elle s’annonce identique à la version du Crux en carbone.

SPECIALIZED_Crux
Le brevet DSW, visible ici avec l’ensemble monobloc tube oblique / boitier de pédalier


Combiné à la fourche Crux en carbone Fact12r, le Crux DSW complet est annoncé pour 9,37 kg en taille 56, ce qui reste enviable pour un Gravel en aluminium. Par ailleurs, le Crux DSW a le même dégagement que son grand frère en carbone et accepte ainsi des pneus de 47 mm en 700 et jusqu’à 2,1 pouces en 650b. Une seule version est annoncée (en deux coloris), équipée d’un groupe SRAM Apex XPLR 1×12 vitesses.

Crux DSW : vendu également en vélo complet avec deux coloris au choix (ici en Gloss Birch)

Page produit : Crux (specialized.com)
Prix du kit cadre :
1650€
Prix du vélo complet : 2700€

Ekoï e-lens, des lunettes LCD

Testées par Patrick

Je vous propose de découvrir ces lunettes « magiques » qui utilisent la technique LCD, pour adapter en un temps record de 0,10 secondes la teinte de leurs verres. J’ai récemment essayé les lunettes Bot2 de la marque Out Of qui utilisent la même technologie. Ekoï a choisi un design un peu plus typé « racing » route avec une surface optique moins importante.

Nouveautés Matos juin 2024

Je ne vais pas vous re-décrire l’article déjà publié sur cette technologie. Ce qu’il faut retenir c’est cette incroyable vitesse de transition de ces verres LCD qui répondent instantanément aux variations de luminosité au sortir d’un sous-bois ou inversement pour entrer dans un tunnel. Elles font des merveilles sur les routes bordées d’arbres.

Sur le terrain

Direction les petites routes et sentiers au dessus d’Aix-en-Provence pour apprécier la réactivité des verres. C’est franchement quasi immédiat, comme vous pouvez le constater sur la petite vidéo (en temps réel) réalisée en faisant glisser mon doigt devant la cellule, pour simuler l’ombre. L’optique, d’origine suisse, est de très bonne qualité. L’ergonomie de la monture est très bien. La forme « race », un peu arrondie, habille le visage et de fait offre une bonne protection latérale.

Ces lunettes qualitatives au niveau des verres et de la monture restent fragiles. Leur écran ne supportera pas un choc, une pliure ou un écrasement. Personnellement, en dehors du flickering, pour lequel il faut que je valide le contexte car j’utilise sur le Wahoo un appairage avec le radar Trek Carback, je les ai trouvées hyper réactives. Pour des gens comme moi, qui ont une réaction des muscles des pupilles ralentie par une pathologie oculaire, c’est un réel plus pour gérer les transitions lumineuses. Les cyclistes pros, équipés par Ekoï, les utilisent et j’imagine que dans les descentes à haute vitesse, lorsque les routes sont bordées d’arbres, ils doivent avoir un sacré avantage au niveau du choix des trajectoires.

Caractéristiques :

  • Le verre électronique LCD le plus rapide au monde (d’après la marque) ;
  • Fonce ou s’éclaircit en fonction de la luminosité en moins d’un 10ème de seconde ;
  • Ultra légère : 37 g ;
  • Votre vision s’adapte en temps réel à la luminosité ;
  • Protection 100% anti-UV (UVA et UVB) ;
  • Écran fabriqué en Suisse ;
  • Fonctionne à l’énergie solaire, sans pile ni batterie à charger ou à remplacer, prêtes à l’emploi dès la sortie de l’étui.

Prix : 349,99 € certains modèles disponibles à -40%

Précautions à prendre :

L’écran LCD est plus fragile qu’un écran standard. Il faudra éviter d’appliquer une pression trop forte sur les verres sous peine de dégradation irréversible des cristaux liquides. Par ailleurs elle sont déconseillées aux personnes épileptiques.

Voir sur le site

Nouvelle collection Camelbak Bikepacking M.U.L.E.® On-Bike

Repérée par Matthieu

Présentée en avant-première lors du salon Eurobike de Francfort, où elle a remporté l’Eurobike Award dans la catégorie Vêtements et accessoires, la nouvelle ligne de sacoches pour le bikepacking arrive sur le marché.

ligne sacoches bikepacking velo Camelbak

Conçue pour les sorties longue distance, la nouvelle collection M.U.L.E. On-Bike forme une toute nouvelle catégorie dans le catalogue CamelBak printemps-été 2024. Un système d’hydratation adapté aux voyages à vélo de plusieurs jours. Sa structure étanche et son adaptabilité robuste sont faites pour aider les cyclistes à explorer de nouvelles frontières et à affronter tous les types de terrain.

Cette nouvelle collection comprend cinq sacoches pour vélo :

  • La sacoche de cadre Frame Pack, disponible en tailles S et L ;
  • La sacoche de guidon Handlebar Pack ;
  • La sacoche porte-bidon Stem Pack ;
  • Deux sacoches de selle différentes : Saddle Pack 9L et 1L.

La Frame Pack comprend une nouvelle poche à eau, la Quick Stow Bike Reservoir, spécialement conçue pour le bikepacking, intégrée dans la sacoche, mais également disponible en tant qu’accessoire séparé. Polyvalente, compacte et adaptée à la plupart des autres marques de sacs à dos, cette nouvelle poche à eau est dotée d’une large ouverture pour faciliter l’hydratation lors des déplacements.
Il est également possible de détacher le tuyau et d’utiliser le capuchon de la valve on/off pour cuisiner au camping.

ligne sacoches bikepacking velo Camelbak
Une nouvelle ligne complète de sacoches pour le bikepacking. Un test sera prochainement réalisé sur Bike Café !

Fabriquées pour résister aux terrains les plus difficiles, les sacoches M.U.L.E. On-Bike sont équipées de sangles ajustables pour protéger l’équipement, de détails réfléchissants pour la visibilité, de poches étanches, d’une fermeture par enroulement extensible et de sangles de compression pour ranger facilement tout ce dont on a besoin pour l’excursion.

Prix et caractéristiques des différents modèles :

Camelbak M.U.L.E.® Frame Pack avec poche à eau Réservoir (2 litres) – 139,99 €

  • Disponible en tailles S (3L) ou L (4,5L)
  • Poche à eau QUICK STOW de 2L
  • Poches étanches
  • Piège à tube réglable
  • Détails réfléchissants

Camelbak QUICK STOW Bike Reservoir

  • Compacte et légère, volume : 2L
  • 100% sans BPA, BPS, BPF
  • Big Bite Valve
  • Système Quicklink
  • Compatible avec les filtres Lifestraw®

Sacoche de selle M.U.L.E. 9 On-Bike Saddle Pack – 103,95 € (9 litres), 42,95 € (1 litre)

  • Volume : 9 litres
  • Degré d’étanchéité – IPX5
  • Conception antidérapante
  • Fermeture par enroulement extensible
  • Sangles extensibles
  • Détails réfléchissants
  • Existe aussi en version 1 litre

Sacoche de cintre M.U.L.E. On-Bike Handlebar Pack – 99,99 €

  • Volume : 12 litres
  • Degré d’étanchéité – IPX5
  • Stabilisateur en aluminium
  • Fermeture par enroulement extensible
  • Poches latérales
  • Détails réfléchissants
ligne sacoches bikepacking velo Camelbak

« Food pouch » M.U.L.E. On-Bike Stem Pack – 29,99 €

  • Peut accueillir un bidon Podium
  • Fermeture à cordons sécurisée
  • Fixations solides
  • Détails réfléchissants

Distributeur France : Royal Vélo France

Annonce
Rédaction Bike Café
Rédaction Bike Caféhttps://bike-cafe.fr
La rédaction de Bike Café vous propose de nombreux articles issus de communiqués qui nous parviennent via les agences de presse des marques, de organisateurs, des clubs, ... et de tests réalisés par nos rédacteurs. Nous en faisons une sélection pour vous informer régulièrement de l'actualité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur