Annonce
Annonce Selle Italia

AccueilMATOSSUUNTO PEAK 9 : la synthèse de l'Outdoor

SUUNTO PEAK 9 : la synthèse de l’Outdoor

1939, un soldat finlandais est pris pour cible par un tireur d’élite russe. Contre toute attente, il survit au tir. Entre-temps, la balle a été arrêtée par sa boussole Suunto M-311 qui était dans sa poche. Fait d’arme qui nous ramène tristement à l’actualité. D’ailleurs, ce n’est pas le seul à mettre au crédit de SUUNTO, marque finlandaise fondée en 1936 par Tuomas Vohlonen, qui a fourni quantité de boussoles aussi précises que solides aux artilleurs pendant la seconde guerre mondiale.

Quant à moi, j’ai découvert SUUNTO en 2000 avec la désormais légendaire montre Vector que j’ai utilisée dans les Chasseurs Alpins durant 8 ans. D’abord marque de référence dans l’alpinisme, SUUNTO a progressivement ouvert son horizon en même temps que sa numérisation. Ainsi, la première application SUUNTO vit le jour en 2018. Davantage outdoor, la gamme s’agrandit et propose aujourd’hui de nombreux modèles. Aussi, je me suis penché sur la montre PEAK 9, censée représenter la synthèse du savoir faire de SUUNTO.

Quelques dates marquantes, avec la légendaire Vector (source Suunto)

Pour commencer, j’ai eu la chance de pouvoir faire une visio avec deux responsables de SUUNTO. Très enrichissant, cet échange m’a permis de mieux cerner les contours de cette PEAK 9, tout en m’instruisant sur l’éthique défendue par la marque finlandaise :

SUUNTO SPIRIT
L’esprit Suunto à travers une boussole

Le Software : SUUNTO App


Rapidement, le sujet du numérique s’invite et avec lui l’inévitable application SUUNTO, qu’il convient de télécharger afin d’appairer la montre avec mon smartphone. Dorénavant, on n’échappe pas à la numérisation et la SUUNTO Peak 9 ne fait pas exception à la règle. Ainsi, l’application permet avant toute chose le fonctionnement correct de la montre, notamment en étant l’interface de mise à jour du firmware. Mais en réalité, l’application permet bien plus que cette fonction utilitaire. Aussi, je fais le choix de vous parler dès à présent de cette partie software, représentant finalement la partie immergée de l’iceberg Peak.

Suunto App

Gestion d’itinéraires

L’application SUUNTO permet de préparer de plusieurs façons des itinéraires. Principalement, cela peut se faire via deux méthodes. Premièrement, la plus classique est de sélectionner « importer un itinéraire » une fois sur le champ dédié à la carte. Ainsi, le navigateur s’ouvre et vous devrez lui indiquer où trouver sa trace au format GPX. Puis, une fois chargé, je peux le retrouver tracé sur la cartographie de l’application. Là-dessus, rien à redire, c’est conforme à la plupart des applications ou sites habituels de tracés d’itinéraires. Deuxièmement, toujours sur la carte, je peux sélectionner une autre méthode, « créer un itinéraire ». De cette façon, je peux, directement avec mon doigt, tracer facilement un itinéraire. Sincèrement, c’est bluffant de facilité tant l’ergonomie de cette fonction est bien pensée !

Suunto Android
Le tracé d’itinéraire : un point fort de cette application

je peux, avec mon doigt, tracer facilement un itinéraire. C’est bluffant de facilité tant l’ergonomie de cette fonction est bien pensée !

Annonce
Annonce Townie Go Bike Café

Dorénavant, quelque soit la méthode utilisée, il suffit ensuite d’enregistrer son itinéraire en cochant « utiliser dans la montre » pour retrouver les indications de guidage dans celle-ci.

Guidage

Ensuite, une fois l’itinéraire chargé, je peux le retrouver dans le menu de la montre nommé « Navigation ». Puis, une fois validé, la PEAK 9 se comporte comme un GPS (sans fond de carte) indiquant les directions à emprunter, en plus des indications d’une boussole et d’un altimètre embarqués.

Suunto PEAK 9
Suunto Peak 9 en mode Guidage (photo Laurent BIGER)

Globalement, le guidage est efficace car simple et visuellement plaisant. L’exemple le plus significatif est que lors d’une randonnée en famille pour laquelle j’avais préparé et chargé une trace, j’avais confié à ma fille de 8 ans la mission de nous guider grâce aux seules indications de la montre. Après de rapides explications sur les pictogrammes de la Suunto PEAK 9 désormais sur son frêle poignet, elle nous a guidés sans peine malgré d’incessants changements de direction. Tant et si bien que cela lui a bien plu comme activité. A cet âge, un système peu ergonomique aurait eu rapidement raison de sa patience… Ce n’est clairement pas le cas ici !

Exploitation des données

Après cela, j’ai naturellement pris pour habitude d’enregistrer mes sorties, pédestres ou à vélo, effectuées avec cette Suunto Peak 9 au poignet. A cette fin, l’appairage avec l’application est bien sûr indispensable afin que la montre puisse exporter en Bluetooth ses données. D’ailleurs, c’est extrêmement rapide et la synchronisation avec les « partenaires » (Strava, etc.) se fera automatiquement ou pas, selon vos choix préalablement définis.

Les autres fonctions

La Suunto PEAK 9 et son application regorge d’autres fonctions. Néanmoins, nous sommes tous différents dans nos façons d’utiliser nos systèmes numériques. Quoi qu’il en soit, chacun trouvera probablement un intérêt à utiliser certaines fonctions : secondaires pour certains, inutiles pour d’autres et pourtant si importantes pour leurs voisins…

Hammerhead et SUUNTO

Notons que la seule création d’un compte Suunto – via l’application dédiée – vous offre la possibilité de le lier à votre compteur Karoo 2 de Hammerhead et ainsi bénéficier des cartes de chaleur (Heatmaps). Précédemment testé par Jean-Louis pour Bike Café, je ne reviendrai pas sur les excellentes prestations de ce compteur, afin de me concentrer sur les liaisons avec Suunto. Les cartes de chaleur SUUNTO affichent les itinéraires les plus « populaires » directement sur l’écran du Karoo 2. Ainsi, on retrouve la même légende de couleurs que sur l’application précédemment évoquée. Nul doute que c’est un procédé innovant (même si déjà connu sur d’autres plateformes), où chacun sera juge de l’intérêt pour sa pratique personnelle.

Dès lors que j’ai pris mes aises avec d’une part, l’application SUUNTO, et d’autre part l’Hammerhead Karoo 2, je reconnais que le couple fonctionne bien et que beaucoup trouveront un intérêt à ces Heatmap (cartes de chaleurs) SUUNTO. D’ailleurs, les deux sociétés utilisent la même cartographie MAPBOX, que l’on retrouve sur beaucoup de systèmes du marché actuel.

Le Hardware de la SUUNTO PEAK 9

Comparativement au légendaire modèle Vector, que de chemin parcouru depuis ! A l’inverse de cette dernière, la Suunto Peak 9 affiche une réelle élégance. Ainsi, son boitier en titane renforcé de fibre de verre est d’une finesse singulière, jamais vu sur un modèle aussi sportif.


Définitivement, le design finlandais prend ici tout son sens : épuré et néanmoins efficace.

De plus, la semi intégration des boutons poussoirs est un parfait compromis entre ergonomie et esthétique. Par ailleurs, SUUNTO propose des solutions de personnalisation à travers un catalogue de bracelets plutôt bien rempli. D’ailleurs, le bracelet (en silicone sur ce modèle) peut se changer sans aucun outil.

Quant à la qualité des capteurs embarqués, je les ai trouvés extrêmement précis et surtout très réactifs. Pour autant, le capteur GPS (d’origine Sony) n’est pas des plus rapides pour l’acquisition initiale du signal. Concernant l’autonomie, elle est compatible avec la plupart des activités que l’on peut envisager. Outre cela, j’ai pu constater que la désactivation du cardio fréquencemètre peut permettre de gagner environ 30% d’autonomie. Là-dessus, la charge peut se faire rapidement (moins d’une heure) via le mini « socle chargeur » USB.

Suunto PEAK 9 Bike Café
Suunto PEAK 9, une élégance rare pour un produit aussi sportif (photo Laurent BIGER)

Pour conclure sur la SUUNTO PEAK 9

En résumé, la SUUNTO PEAK 9 a cette capacité, finalement rare, d’être une synthèse du monde de l’Outdoor. À la croisée des chemins entre la montre multifonctions et le système GPS dédié, cette SUUNTO excelle dans bien des domaines. Comparativement à d’autres produits concurrents, j’ai vraiment apprécié son design élégant qui permet son port dans toutes les situations professionnelles et sportives. Enfin, la qualité de fabrication indéniable et les fonctionnalités proposées font de cette PEAK 9 la digne héritière de ses illustres aînées.

SPÉCIFICATIONS

Dimensions43 x 43 x 10,6 mm (bracelet de largeur 22 mm)
Poids52 g 
Composition de la lunetteTitane Grade 5
Composition du verreCristal de saphir
Composition du boîtierTitane Grade 5, polyamide renforcé de fibre de verre
Composition du braceletSilicone
Composition du coffretSuunto 9 Peak, câble de charge USB, documentation
Systèmes de localisationGPS, GLONASS, GALILEO, QZSS, BEIDOU
Lieu de fabricationFinlande
Étanchéité100 m
Résolution d’affichage240 x 240 px
Autonomie avec GPS actifDe 25 à 170 h selon les modes
ConnectivitéBluetooth 5
Température de fonctionnement-20 à +55 °C
Autres caractéristiquesSuunto 9 Peak Granite Blue Titanium – Montre de sport GPS ultra-fine, compacte et résistante
Prix Public constaté599€
Site fabricantAll Sport Watches-FR (suunto.com)
Annonce
Laurent Biger
Laurent Bigerhttps://www.strava.com/athletes/20845281
Laurent a rejoint Bike Café en 2017. Ex compétiteur VTT XCO et XCM et fondateur de More Gravel, il est adepte du vélotaf et un passionné des sujets techniques. Les matériaux, la géométrie et les pneumatiques sont ses domaines de prédilections. Pour mener à bien ses tests, Laurent n’hésite pas à s'aligner sur des manches Gravel UCI, en cyclo-cross ou même de VTT au guidon d'un Gravel. Même si le Mont Ventoux reste son attache natale, Laurent bouge beaucoup dans l'hexagone, permettant ainsi de tester vélos et équipements dans les conditions les plus variées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur

Newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion et recevez l'actualité de Bike Café chaque semaine dans votre boite mail !