Garmin innove avec la sortie de ce radar pour vélo « Varia » qui est capable de signaler au cycliste l’approche arrière d’un véhicule. Nous l’avions découvert à l’Eurobike parmi tous les produits innovants qui concourraient pour les « Awards » 2015 …

Avant il existait le « rétro » en bout de guidon dont certains cyclotouristes, amateurs de longues distances, se sont équipés face aux risques importants de collision par l’arrière … Maintenant il existe Garmin Varia. Ce radar, placé à l’arrière du vélo, va pouvoir veiller sur vos arrières …

La Varia que nous avions découvert parmi les produits innovants présentés aux "Awards" de l'Eurobike 2015 - photo ©T&N
La Varia que nous avions découvert parmi les produits innovants présentés aux « Awards » de l’Eurobike 2015 – photo ©T&N

Le principe du système est de détecter l’approche d’un véhicule (dés 140 m) et de transmettre l’information au cycliste qui pourra s’y préparer sans avoir à tourner la tête. L’affichage de l’information pourra se faire de deux façons :

  • Autonome : grâce à une unité d’affichage fixée au guidon qui vous préviendra de l’approche d’un véhicule. C’est le pack RDU + RTL 500 qui sera l’objet de notre test.
  • Connectée : à un compteur Garmin Edge (*) qui intégrera directement sur son écran les éléments transmis sans fil par Varia. Dans ce cas seule l’acquisition du radar Varia RTL 500 sera nécessaire.

*Compatible avec l’Edge 1000 & Edge 520

L’afficheur RDU Varia (ou le GPS Garmin Edge) peut détecter plusieurs véhicules qui se suivent et indique la vitesse relative d’approche ainsi que le niveau de menace. Le feu arrière réagit également pour avertir les véhicules en approche de la présence du cycliste par un renforcement lumineux du radar arrière.

Track & News
L’afficheur RDU Varia installé sur la potence – photo ©Garmin

Rappelons que le nombre d’accidents liés à un choc arrière – incriminant un véhicule automobile qui vient heurter un cycliste – est particulièrement important et les conséquences sont souvent graves. Il est plus important sur route qu’en ville où ce sont plutôt les chocs latéraux liés aux changements de direction ou aux intersections qui sont alors majoritaires.

Le Pack …

Track & News
Le contenu du pack – photo ©T&N

Le pack radar Varia comprend :

  • (1) Le feu arrière de radar (RTL 500)
  • (2) Un dispositif d’affichage du radar Varia (RDU)
  • (3) Un support de fixation pour la potence
  • (4) Un support de fixation quart de tour pour tige de selle
  • (5) Un support de fixation universel quart de tour pour haubans arrières
  • (6) Un câble microUSB pour le connecter et une notice

Installation sur le vélo

Avant toute chose il convient de mettre en charge les deux éléments du pack via le cordon micro USB. Il est important de mettre à jour le niveau de firmware de votre Varia car comme sur tous les produits connectés cela permet de bénéficier des corrections de bugs et des dernières fonctionnalités.

Track & News
Voilà la mise à jour est effectuée … Et Varia est chargé prêt au test …

Le « RDU » sera fixé sur la potence à l’aide d’une platine maintenue par des élastiques. Un support de guidon est également disponible et toutes les combinaisons peuvent être envisagées à l’aide des accessoires fournis.

Le RTL 500 trouvera sa place à l’arrière du vélo soit sur la tige de selle ou encore sur un hauban de cadre de façon à être dirigé vers l’arrière pour rendre visible ses signaux lumineux aux automobilistes sur le point d’arriver sur le cycliste.

Bien évidemment il faudra enlever ces éléments (facilement démontables par quart de tour) et les garder avec vous dès que vous laisserez votre vélo en stationnement …

Mise en oeuvre et essai

L’installation est simple : différents supports permettent une fixation potence ou cintre à l’avant. J’ai utilisé les deux méthodes … Ergonomiquement je préfère la position potence qui est plus centrale et qui permet de garder la tête bien en ligne. À l’arrière sur la tige de selle, la platine est vissée et un collier en caoutchouc facilite le serrage et empêche les vibrations.

J’ai installé le Varia sur un de mes vélos. J’ai chois de le mettre sur mon vieux single speed Bernard Carré bleu avec lequel je me déplace en ville et sur des sorties courtes en campagne. Je le mettrais sur mon vélo de course pour les sorties du week-end plus longues : le changement de vélo est très rapide.

Sur route

Mes parcours sont souvent sur de petites routes étroites dans un département où il y a quelques « fous » de la vitesse. Au cours de mon essai, le Varia s’est allumé 2 fois au rouge pour vitesse excessive d’approche … Le Varia détecte les deux roues et très rapidement on s’habitue à sa présence et le consulter devient naturel. Lorsque le voyant est vert on peut prendre quelques libertés en utilisant les meilleures parties de la chaussée.

Track & News
Lorsque le véhicule approche toutes les leds du radar arrière vont progressivement s’allumer et clignoter de façon à vous signaler au conducteur qui arrive sur vous. photo ©T&N
Track & News
Dès que le véhicule vous aura dépassé le feu arrière reviendra sur sa position normale avec seulement 2 leds allumées. photo ©T&N

En ville

Les informations sont plus nombreuses sur l’affichage du RDU et « trop d’informations tue l’information » … Néanmoins la signalisation arrière modulée va apporter un plus et aura une action sur l’attention des automobilistes qui vous serrent d’un peu trop près. Deux leds latérales complètent l’affichage clignotant.

Track & News
Au petit matin en ville … les informations s’enchaînent avec la file des voitures qui arrivent – photo ©T&N

Pour conclure

Encore un gadget me diront certains. Il est sûr qu’en ville ce système va vous noyer dans des alertes incessantes et il faudra principalement compter sur vos « radars » personnels : la vue et l’audition … et parfois l’instinct de survie. D’autant que le coup d’oeil sur l’affichage peut vous distraire à un mauvais moment. Le radar reste néanmoins un plus. Peut-être que Garmin pourrait envisager une alerte vibrante sur une montre de la marque surtout en cas « d’alerte rouge » si vous êtes la cible d’une approche dangereuse.

Track & News

C’est sur la route que j’ai trouvé son utilisation la plus intéressante. Si vous êtes cyclistes vous connaissez tous l’état lamentable de nos pistes cyclables qui ne sont que des « bas-côtés » dépotoirs de la chaussée. Il peut être agréable d’emprunter la voie réservée aux autos qui est plus roulante dès lors que le voyant du RDU Varia est au vert. À l’approche d’un véhicule vous aurez le temps de revenir vous protéger sur la piste cyclable.

En me faisant doubler par un véhicule électrique je me suis dit que cet outil deviendrait presque obligatoire si le parc de ces véhicules se développe. En effet, si je n’avais pas eu le radar je n’aurais pas soupçonné son arrivée silencieuse derrière moi.

Techniquement le produit est aboutit et parfaitement ergonomique. Facile à installer, il apporte une signalisation intéressante par l’arrière avec cette faculté de s’éclairer au maximum dès que le véhicule approche. L’effet produit auprès du conducteur est de nature, je pense, à lui faire prendre conscience de votre présence et on l’espère à respecter cette fameuse distance de 1 m (en ville) et 1 m 50 (hors agglomération) en cas de dépassement ce qui n’est malheureusement pas souvent le cas.

Bilan : je le garde et il m’accompagnera surtout dans mes sorties solitaires sur les petites routes des Bouches-du-Rhône, du Var et du Vaucluse.

Caractéristiques

Track & News
photo ©Garmin

Pack radar de vélo Varia

  • Dimensions : dispositif d’affichage du radar : 6,0 x 3,4 x 1,9 cm
  • Dimensions : feu arrière : 7,3 x 4,4 x 2,3 cm
  • Poids : dispositif d’affichage du radar : 28,5 g  – feu arrière : 63,5 g
  • Modes : fixe, clignotant
  • Lux (utilisation du feu avant uniquement) : N/A
  • Lumens : 15
  • Autonomie de la batterie (mode haute puissance) : 4 heures
  • ANT+® : oui
  • Degré de résistance à l’eau : IPX7

Prix public conseillé : 299 

Lien sur le site 

En bonus la vidéo de Garmin

4 COMMENTAIRES

  1. A propos de la distance à laisser par un automobiliste qui dépasse un cycliste elle est de 1 mètre en zone urbaine mais de 1,5 m en zone rurale, ce qui n’est pas souvent le cas sur nos routes départementales, d’autant plus que peu de conducteurs connaissent cette distance de 1,5 m, sachant qu’elle à évoluée il y a quelques années seulement. une campagne de sensibilisation des automobilistes serait bienvenue.

    cordialement

    • Effectivement Jacques bonne remarque et je vais le préciser dans mon article le code de la route le précise Article dans l’article R414-4 : « Pour effectuer le dépassement, il doit se déporter suffisamment pour ne pas risquer de heurter l’usager qu’il veut dépasser. Il ne doit pas en tout cas s’en approcher latéralement à moins de 1 mètre en agglomération et de 1,50 mètre hors agglomération s’il s’agit d’un véhicule à traction animale, d’un engin à deux ou à trois roues, d’un piéton, d’un cavalier ou d’un animal … »

  2. Effectivement, plus qu’un gadget, cela semble avoir un intérêt réel…
    Cependant, pas je ne suis pas certain que l’utilisation de cet appareil soit de nature à ce que les automobilistes nous dépassent en toute sécurité…
    Il est compliqué de faire comprendre à un automobiliste qu’en ville, le cycliste peut (depuis juillet 2015) rouler à 1 m du bord de la chaussée (c’était seulement conseillé par la Sécurité Routière avant cet été!), qu’il est considéré que le cycliste occupe une largeur d’1m également et qu’enfin, il ne doit pas être dépassé à moins d’1m. Si mes calculs sont bons 😉 cela signifie que pour doubler un cycliste en ville, l’automobiliste doit être à minima à 3m du bord de la chaussée… étant donnée que la largeur d’une simple voie est d’environ 3,5m… je doute que l’ensemble des dépassements soit effectué en toute sécurité…

    • Oui tout cela est bien théorique … Les règles sur la route sont loin d’être respectées effectivement ce n’est pas toujours applicable … Il suffit simplement pour les automobilistes de réduire la vitesse et être prudents …

LEAVE A REPLY