Durant ces cinquante dernières années, la chaussure de sport a bien évolué … Cette évolution concerne toutes les disciplines sportives et elle n’est pas prête de s’arrêter. Cette métamorphose permanente accompagne les évolutions liées à celles du matériel utilisé et à la façon de pratiquer le sport. Les chaussures doivent suivre le mouvement … Mais le but final dans tout cela reste de protéger le pied et d’aider ce formidable « outil » humain à accomplir le geste le plus efficace pour un rendement optimum dans un maximum de confort.

Comment avoir le pied « Vintage » tendance Eroica ? …

Les rassemblements autour du vélo ancien comme l’Eroica, Anjou Vintage, … sont de plus en plus nombreux. Ils font renaître des pans de notre histoire du vélo que l’on avait rangés aux oubliettes depuis l’abandon de notre industrie du cycle. On ressort les vieux biclous des caves ou des greniers mais, pour monter dignement sur le vélo de papa, il faut être « raccord » en s’habillant d’époque : maillots, chaussures et accessoires …

Track & News
Anjou Vintage 2014 – photo ©T&N

Depuis que Pierre Michaux a adapté en 1890 des pédales sur une draisienne, le cycliste a dû trouver la chaussure qui permettrait d’accompagner au mieux ce mouvement de pédalage.  Dans le domaine du vélo la semelle plate en cuir a été longtemps ce qui se faisait de mieux.

Track & News
Une carte postale de 1914 … les chaussures ressemblent aux modèles des années 60

De Petit Breton à Jacques Anquetil il n’y a pas eu de bouleversement notoire de la forme du soulier. Il s’est aminci pour pouvoir entrer dans les cales-pieds, le talon a progressivement disparu car le cycliste, grâce au dérailleur, marchait de moins en moins. La cale en cuir – qui était apparue pour accrocher la cage de la pédale et améliorer le mouvement de retour – est devenue métallique. On la fixait avec des petits clous de cordonnier après avoir marqué le cuir des semelles pour régler la pose. Ces cales présentaient une fente qui venait s’accrocher sur la cage de la pédale pour maintenir le pied serré par une courroie en cuir dans le cale-pied. Progressivement la semelle est devenue plus courbe afin d’être mieux adaptée au mouvement « arrondi » du pédalage. Les matériaux qui la constituaient ont évolué pour mieux s’adapter à cette courbure et procurer de la rigidité … bois puis moulage polyamide, nylon, composite …

Puis la révolution est arrivée avec la pédale automatique qui a été inventée par Look en 1984. Fini les pieds coincés par une lanière que l’on devait desserrer avant de mettre pied à terre. C’est Bernard Hinault qui a le premier fait la promotion de ce produit révolutionnaire grâce à ses magnifiques victoires. La chaussure de vélo a pris alors des allures de chaussure orthopédique rendant la marche difficile. Quelques modèles pour cyclo-touristes ont fait de la résistance mais le marché est devenu si mince que les fabricants ont baissé les bras et arrêté leurs productions.

Amateur de vieux vélos, j’ai cherché à me procurer des vieilles chaussures en cuir comme celles que j’utilisais autrefois pour rouler dans les années 70 sur mon Peugeot PY10. J’ai possédé à mes débuts des Patrick (normal …) et mes dernières chaussures cuir, au moment où j’ai arrêté le vélo, étaient des Detto Pietro. Ensuite il y eu une grosse parenthèse dans ma pratique cycliste et c’est à 63 ans que j’ai décidé de m’y remettre. Sur un Orbéa en carbone avec des pédales Time et des chaussures Sidi … Ça n’a pas été simple au départ …

Pour trouver aujourd’hui des modèles « Old School » ce n’est pas chose facile car la production de ce type de chaussures s’est progressivement arrêtée à l’époque où les cales automatiques imposaient leur dictat dans le domaine du vélo de route. Alors si vous voulez vous procurer une paire de « vintage » pour participer à l’Eroica ou à Anjou Vintage, il vous reste la recherche de chaussures d’occasion sur « Le Bon Coin » ou « e-Bay » à condition de trouver la bonne pointure.

De belles répliques

Si vous ne trouvez pas la paire « historique » de vos rêves vous pouvez également vous laisser séduire par l’achat de répliques. Ce sera plus cher mais vous aurez sans attendre des produits de qualité et à votre pointure.

Nous vous avions présenté les chaussures londoniennes Quoc Pham  dans un article précédent. Nous avons également repéré sur le site de White-road un magnifique modèle « Eroica » made in Italy (voir lien sur white-roads).

Track & News
La « scarpa » façon Eroïca … photo©White-roads

Et enfin pour nous prouver que les racines de l’histoire du cyclisme sont toujours vivantes Vittoria n’hésite pas à fêter ses 40 ans en 2016 en replongeant dans le passé. À l’occasion de cet anniversaire, la marque italienne fondée en 1976 par le coureur pro italien Celestino Vercelli propose des « vintages » super réussies alliant le look du passé aux technologies modernes. Elles se déclinent en différents modèles avec même un produit « Evo » réalisé sur la base d’une semelle en carbone. Nous avons sélectionné le modèle « CLASSIC 1976″ équipé d’une semelle Touring SPD Coloris noir dont le prix public conseillé est de 159 €Les Chaussures Vittoria sont fabriquées en Italie dans l’usine de Biella et bénéficient du fameux savoir-faire italien en matière de chaussures de qualité ! … À voir absolument. 

Track & News
La chaussure à remonter le temps chez Vittoria : gamme 1976 – Photo ©Vittoria

 

Les occases

Du côté de l’occasion vous aurez peut-être la chance de trouver des chaussures de la grande époque du vélo (60 / 70) … Et vous allez voir ces marques qui ont fait notre bonheur à l’époque. Un achat de ces vieux modèles vous donnera le « total look » vintage pour pouvoir participer à un rassemblement de vieux vélos.

Noël

En 1921, Henri Noël, qui a appris le métier de son père, ouvre un atelier de cordonnerie à Vitré en Bretagne. Au début il fabrique les chaussures de l’époque des galoches en cuir avec des semelles en bois. Henri Noël est vite rejoint par son frère Edouard et en 1928 ils créent la société Noël Frères. Les frères Noël confectionnent des chaussures pour homme et enfant.

Track & News
Un modèle au nom évocateur : Flèche …

Après avoir un moment produit des chaussures de sports et notamment des modèles pour le vélo le groupe s’est spécialisé dans la chaussure pour enfant.

Rivat

À la grande époque du vélo certaines marques étaient incontournables en France. Il y avait Rivat. Cette marque a été créée par Jacky Rivat malheureusement décédé en 2010 suite à un accident en vélo à 76 ans. Il était bottier de formation et il a créé sa société éponyme de chaussures de sport, « Rivat » dans la ville de Romans « capitale » de la chaussure française.  Il invente alors les premières chaussures de vélo à fixation rapide. Toujours à la pointe de l’innovation, il imagine en 1984 le laçage asymétrique sur une chaussure de foot. Il monte une entreprise sur 600 m², comptant une centaine de salariés. Cet entrepreneur deviendra un phénomène de longévité dans les pelotons cyclosportifs. Je me souviens avoir eu des chaussures de cyclo-cross Rivat équipées de deux crampons sur le talon comme sur les chaussures de foot.

Track & News

La société existe toujours elle est installée désormais à Annecy et elle s’est spécialisée dans la chaussure pour la boxe française.

Patrick

Patrick est à l’origine une marque française qui a été fondée en 1892 par Patrice Benetau à Pozauges, un petit village en Vendée. La marque Patrick, a connu son apogée, dans les années 60, 70 et 80 elle était alors portée par les joueurs de football célèbres tels que Platini, Keegan, Papin et Laudrup. Mais elle était également omniprésente dans les pelotons cyclistes et Jacques Anquetil et Raymond Poulidor l’ont portée.

La société existe toujours, elle est devenue Belge et elle commercialise des équipements pour les sportifs avec quelques produits pour le vélo mais plus ces fameuses chaussures en cuir.

Track & News
Raymond Poulidor était à l’époque l’image de la marque. Le modèle compétition portait son nom.

Adidas

La marque créée dans les années 20 par Adi Dassler n’est plus à présenter. Son succès dans tous les domaines du sport est incontestable. Cette marque m’a accompagné dans mes différents débuts sportifs … Handball à la fin des années 60. Vélo dans les années 70 et enfin running avec la célèbre Achille au début des années 80. J’ai eu également une paire de chaussures aux 3 bandes à une époque où comme beaucoup je recherchais le mimétisme d’image avec Eddy Merckx l’énormissime champion que j’admirais et qui utilisait ces chaussures.

La marque Adidas a abandonné ce créneau vélo pour se développer de façon formidable dans beaucoup d’autres activités.

Track & News

Patrick le modèle cyclo

Grâce au don de mon ami Jean-Claude du CSPA, nous avons récupéré deux paires de Patrick dans le « Team Vintage » Bike Café pour rouler sur nos vieux vélos. Merci à toi l’ami … Une paire de 42 pour Pierre et une paire de 41 pour moi.Ce modèle est impeccable pour aller faire mon petit tour et pour s’arrêter et marcher « normalement » sans avoir l’air d’un canard boiteux.

Track & News
Elles ont fière allure ces Patrick posées sur des veilles pédales Berthet Lyothard avec de belles sangles et cale-pieds neufs cette fois de Brooks.

La tige est en cuir « pleine fleur » – comme on le disait poétiquement à l’époque – et la semelle est en caoutchouc. Elle est crantée pour pouvoir se caler sur nos vieilles pédales Berthet Lyothard. Cette semelle équipée d’un talon en forme de fer à cheval permet de marcher en ville sans avoir l’air de marcher avec des échasses. Un petit coup de cirage de temps en temps et cette chaussure traversera le temps pour le bonheur des amateurs de vélo vintage.

Track & News
L’ami Jean-Claude mon généreux donateur de chaussures Patrick … Sur mon vélo B. Carré je compte bien les faire tourner encore – photo ©JC. Lagache

Si vous aussi vous avez des souvenirs ou des anecdotes sur vos chaussures d’antan postez-nous un commentaire …

1 COMMENTAIRE

  1. J’ai toujours plaisir à rouler surtout l’hiver avec mon vélo de 1974 « dans son jus » monté roue fixe. J’utilise des chaussures italiennes dont je ne me souviens plus la marque achetées en Italie en 1976, chaussures en cuir avec des cales clouées sur la semelle. J
    e ne pourrais pas rouler en roue fixe avec des pédales automatiques, trop dangereux, ces chaussures sont idéales.
    Dommage que je ne puisse pas joindre une photo à mon post, je vous aurais envoyé la photo de mon vélo roue fixe, c’est le vélo avec lequel j’ai couru de 1974 à 1979 et de mes chaussures.
    Merci pour vos reportages, j’apprécie beaucoup les sujets qui sont traités, on sent l’expérience des rédacteurs.
    Cordialement.

LEAVE A REPLY