Ce n’est pas mon habitude de me lancer sur des parcours inconnus, pour effectuer un premier galop de test sur un vélo que je ne connais pas. Cette fois, je vais devoir déroger à cette règle pour le test du MR4. Ça s’est passé dans un premier temps sur facebook. Jean-Philippe Ferreira, le créateur de la marque 2.11 Cycles, lance, comme une bouteille à la mer, le message suivant : « Cherche deux testeurs prêts à rouler la Résistance sur mes vélos MR4 de pré-série … » La suite s’est rapidement enchaînée et je me suis retrouvé au départ de la Résistance à Talloires, sur ce fameux MR4 que j’avais uniquement vu en photo.

Les présentations

2.11 Cycles n’est pas une marque inconnue des lecteurs de Bike Café : nous avions déjà publié un article sur cette « start-up » du cycle. Jean-Philipe, dynamique entrepreneur, s’est déjà fait une belle place dans un milieu qu’il ne connaissait pas, mais dans lequel il vient apporter fraîcheur et dynamisme. Avec ses idées nouvelles, il a su proposer des produits innovants comme les pneus Compass, les freins Juin Tech, les disques flottants Zeno, … Toujours en quête de nouveautés il s’est mis à réfléchir à un vélo, et sa formation initiale d’ingénieur l’a aidé à concevoir un vélo polyvalent de randonnée sportive : un gravel moderne.

Bike Café
Au départ de la Résistance le proto MR4 construit par Jean-Philippe – photo 2-11 Cycles

Partant d’une « page blanche », inspiré par les idées et les réflexions qu’il a accumulées en travaillant auprès d’artisans qui sont clients de ses pneus, Jean-Philippe a construit lui même un proto (photo ci-dessus), étape indispensable pour valider le concept. Les 2 vélos de pré-série sont arrivés ensuite et ce matin, devant ce beau lac d’Annecy, le vélo que je chevauche produit son petit effet dans le parc à vélos.

Bike Café
Devant ce beau lac d’Annecy, le vélo que je chevauche (120) produit son petit effet – photo 2.11 Cycles

Pour moi la découverte d’un vélo passe toujours par l’oeil … Je me souviens d’une phrase de Marcel Dassault, le créateur des avions Mirage et entrepreneur de génie qui disait « Pour qu’un avion soit bon, il faut qu’il soit beau … » Malgré la subjectivité que représente la beauté, je partage ce point de vue. Depuis plus de deux ans, convaincu par la pratique du Gravel, j’ai le bonheur de tester pas mal de vélos et le premier regard donne généralement le ton de ce qui va suivre. Pour ce MR4 les retours ont été plutôt flatteurs : il est beau. Cela m’a été confirmé par l’avis de nombreux cyclistes, rencontrés lors de la Résistance et venus vers moi pour me le dire.

Les pneus Compass, aux flancs beiges (voir article précédent) apportent, ainsi que la finesse des haubans arrières, un look « néo-vintage » qui lui confère une certaine élégance. La couleur gris/bleu de sa peinture liquide est très classe et souligne, avec le choix des roues couleur alu, ce parti-pris classique et sobre. La seule réserve que je ferais vient du guidon qui pour moi n’est pas assez évasé pour ma pratique Gravel notamment en descente sur des pistes un peu rudes. C’est bien sûr un équipement personnel, comme la selle, qu’il faudra choisir en fonction de sa pratique. Je remarque sur ce vélo les fameux disques « flottants » Zeno que j’avais repérés sur le catalogue de 2.11 … Je vais pouvoir évaluer leur efficacité.

Prise en main …

Bike Café
JP effectue les derniers réglages sur le vélo de test … l’autre vélo sera utilisé par Clément (à gauche sur la photo) – photo Fabrice

Comme vous l’avez compris je n’ai pas beaucoup de temps pour dompter la bête. Vite fait sur le parking, la veille de l’épreuve, JP me change la potence que je trouve trop longue (110 on passe à 90). Ce choix voulu de ma part ne sera pas très bon, mais sur le coup il m’a semblé apporter de la manoeuvrabilité à la direction.

Ma première impression en roulant sur le vélo, pour me rendre au camping où nous étions hébergés, est que les pneus Compass offrent un roulage « moelleux » incroyable … On prend plaisir à rouler sur les plaques d’égouts et on va chercher les ralentisseurs avec plaisir. Je teste le passage des vitesses du Sram Rival mono plateau … le 42 sur la cassette ne tient pas il faudra régler la butée. Le vélo a voyagé dans le van de JP et ça a un peu bougé. Martial notre « chef mécano » du Bike Café me réglera çà aux petits oignons le soir même. Pour le reste, la vraie prise en main se fera au cours du test.

La Résistance un beau terrain d’essai

Le groupe avec lequel je roulais a choisi l’option Talloires l’Arpettaz par la piste cyclable ce qui m’arrangeait bien car ce tronçon me permettait d’apprivoiser la bête. La basse pression des pneus tubeless donne un ressenti de mollesse aux relances en danseuse. Il me semble que la roue avant « mord » moins la route mais par contre le confort est là et le rendement est vraiment bon. Dans l’Arpettaz je vais pouvoir en juger : le vélo grimpe super bien. La seule chose qui me gêne c’est mon sac à dos de « tortue Ninja » qui ajoute du poids loin du centre de gravité … Pourquoi ai-je oublié mon sac de selle ? …

Bike Café
Avec mon sac à dos de « tortue Ninja » dans l’Arpettaz … photo Philippe

Ah l’acier ! … je teste en ce moment un autre vélo en cadre carbone et il n’y a pas photo pour le confort. Ceci-dit le carbone sur lequel je roule est en chambre dans des pneus de cyclo-cross : ce n’est pas du Compass.

Bike Café
Une pose photo dans le col de l’Arpettaz monté en compagnie de Clément qui roulait sur le « grand frère » de mon MR4 – photo Bike Café

Revenons au MR4 … la taille du cadre est un peu petite pour moi … J’aurais dû garder la potence de 110 pour compenser. Il n’existe que deux tailles pour les MR4 : S/M et M/L avec une différence de 200 g entre ces deux tailles (1,750 kg contre 1,950 kg). C’est un choix constructeur lié à la géométrie basse et longue et JP défend cette option sachant que potence, selle et tige de selle suffisent dans la plupart des cas à adapter le vélo à la morphologie du cycliste. Tout le monde ne partagera pas ce point de vue.

Bike Café
Deux tailles pour les MR4 : S/M (à droite) en roues de 700 et M/L (à gauche) sur du 650B – photo 2.11 Cycles

Le cadre permet des montes diamètre de roues et pneumatiques en 700 jusqu’à la section de 44 et 650B jusqu’à 48.

L’acier utilisé pour les 3 tubes principaux est du Reynolds 853 Pro Team. Sa grande résistance permet l’utilisation d’épaisseurs réduites pour un poids plus faible tout en offrant une grande réactivité.

Un test à chaud

Bike Café

Lancé dans cette rando Gravel avec plus de 2000 m de D+ je ne vous cacherais pas que j’appréhendais un peu l’exercice. Le vélo s’est montré très sain et réactif. Dans les descentes il s’est montré précis dans les trajectoires. Mon seul grief sera sur le choix du guidon qui pour moi n’est pas l’idéal en Gravel. Je n’ai pas pu descendre main en bas comme je le fais habituellement sur mon guidon Ritchey Venture max. Le freinage main en haut des cocottes fatigue à la longue dans les descentes qui durent.

Difficile de juger complètement un vélo sur 110 km mais je peux dire que ce MR4 s’est bien tiré de ce parcours exigeant. Il est parfaitement adapté à cet usage mixte route et chemins qui fait le bonheur du pratiquant de Gravel que je suis. L’acier de qualité choisi pour sa fabrication est un gage de solidité, de souplesse et de longévité. La voie choisie par 2.11 me semble intéressante entre les « vrais » sur-mesure et les produits de grande diffusion le créneau de la qualité « semi-artisanale » personnalisable correspond à une attente des cyclistes qui ne veulent pas rouler sur un vélo impersonnel.

De belles surprises

Une première belle surprise, que j’ai évoqué plus haut : les pneus Compass … Surprenant ce pneu qui semble fragile à l’oeil et qui affronte la pierraille de la route de la Soif sans défaillir. Dans les descentes ça a pourtant bien tapé par moment. L’accroche malgré l’aspect lisse de la bande de roulement est très bonne mais il faut dire que le terrain n’était pas gras. Pas de surprise sur route mouillée (descente des Aravis) le pneu ne décroche pas.

Une autre belle surprise : les disques flottants. Le vélo de pré-série que j’avais était équipé de freins à câble. Je préfère largement les hydrauliques ou encore les semi-hydrauliques comme les Juin Tech que j’avais appréciés sur un vélo LEON. J’ai trouvé que ces fameux disques flottants Zeno apportaient un plus au freinage car ils garantissent une parfaite mise en contact des plaquettes sur le disque. Les freins ne « broutent » pas et ne « couinent » pas. On trouvera le prix de ces bijoux un peu cher mais ce sont de « vrais » flottants avec un système de ressort qui m’a semblé bien robuste pour permettre à la surface de freinage d’avoir un appui constant indépendamment du noyau rigide

La géométrie

La géométrie du cadre indique la polyvalence du vélo que l’on peut qualifier, vu son poids, de randonneur sportif, apte à évoluer sur tous les terrains.

Bike Café

Fiche technique du kit cadre

  • Top Tube 28,6 mm Reynolds 853 Pro Team
  • Seat Tube 28,6 mm Reynolds 853 Pro Team
  • Down tube 34,9 mm Reynolds 853 Pro Team
  • Head Tube dimanche intérieur 44 mm Crmo CNC
  • Chain Stays Crmo longueur 425 mm
  • Dropouts Crmo CNC. Fixations pour étriers flat mount. Axe traversant 142×12 mm.
  • Seat Stays Crmo 10 x 0,8 mm. Inserts GB/PB
  • Fourche carbone ADK Tapered 1-1/2″ > 1-1/8″, oeillets pour GB. Fixations pour étriers flat mount. Axe traversant 100×12 mm.
  • Poids du cadre : 1750 g en taille SM et 1950 g en taille ML
  • Poids de la fourche 470 g
  • Traitement anti-corrosion par cataphorèse + peinture liquide. (pour les professionnels – couleur personnalisée à partir de 5 unités)
  • Passages de gaines ext. sous le down tube.
  • Livré avec les deux axes traversants, le jeu de direction et le collier de selle.

Prix du kit cadre : 1290 € et 1990 € pour la version Inox

Vous pouvez consulter 2.11 cycles pour un montage « à la carte » les produits de leur catalogue comme les pneus Compass, les freins Juin Tech légers et efficaces, les disques flottants Zeno, … pourront contribuer à la cohérence de ce vélo.

Les pré-commandes sont en cours et les premiers vélos seront livrés fin novembre. Vous trouverez tous les détails sur le site de 2.11 cycles. 

Voir contact et infos sur le site de 2.11 Cycles

 

 

LEAVE A REPLY