Vous voulez du baroud, et bien vous en aurez … Zéro assistance ! … On vous propose un départ et une arrivée et c’est vous qui gérez votre aventure, comme vous le souhaitez en suivant la trace GPS. Vous pourrez décider des endroits où vous pourrez manger, boire, dormir. Liberté absolue ! … C’était la règle pour cette première épreuve en « all road », bike packing aventure dans le Mercantour. Mais la liberté ça se mérite, les 25 participants ont bien lutté pour la gagner  …

Bike Café
Jeanne Lepoix le coup de pédale contemplatif … photo Nicolas Abassit

Cette première édition de La Baroudeuse a trouvé sa place le week-end du 21-22 octobre. Les conditions météo auraient pu être mitigées en cette saison mais c’est sous un soleil éclatant que les riders ont pris le départ de l’aventure. Ils étaient 30 inscrits au total sur les deux distances confondues 317 km et 137 km. 5 « no show » pour maladies n’ont pas pu se rendre au départ et à l’arrivée il y avait seulement une poignée de « finishers » : 14 au total, 7 sur chaque épreuve.

La longue ou la baby …

Bike Café
Les participants dans le gymnase – photo Nicolas Abassit

Les participants avaient le choix :

  • la longue avec 317 km et  8500 m de D+ et une barrière horaire pour être breveté « BAROUDEUR » de 48 h … tiens ça me rappelle l’UTMB cette barrière 😉
  • la baby avec 137 km – 4000 m de D+ cette fois sans barrière horaire pour cette première édition. Sacré « baby » quand même.
Bike Café
Cédric à droite et Samuel Becuwe reconnaissable à son maillot de la French Divide – photo Nicolas Abassit

Parmi les premiers participants nous avons reconnus quelques visages connus comme Samuel Becuwe le co-organisateur de la French Divide, Jeanne Lepoix que nous avions interviewé sur la Born to ride, notre ami Bruno Pawlicki qui nous avait fait le plaisir de venir au premier tour de la Sainte Victoire que nous avons organisé cette année, …

Bike Café
photo Nicolas Abassit

Pour la longue, il fallait évidemment envisager le bivouac pour s’offrir un peu de repos sur ces 317 km de routes et de chemins éprouvants. La baby avec ses 137 km pouvait s’envisager dans la journée mais finalement ce n’était pas simple et Bruno, pourtant solide rouleur, a dû renoncer …

Bike Café

L’avis de l’organisateur

Nous avons rencontré Cédric Amand, coach sportif et organisateur d’événements, qui a eu l’idée de créer cette première édition de la Baroudeuse. Après un passé de triathlète de très bon niveau, Cédric a découvert le vélo longue distance en mode Bike Packing. Il a voulu faire partager les parcours qu’il découvre en courant et en roulant dans sa belle région autour de la Turbie.

Bike Café
photo Nicolas Abassit

Cédric quels sont les points forts de la Baroudeuse ?

C’est d’abord notre savoir-faire et le côté familial de notre accueil. J’organise depuis quelques années maintenant des événements pour lesquels j’aime accueillir les gens. Ce que nous faisons par ici en trail avec des formats qui ne dépassent pas les 500 participants peut être reproduit dans le même esprit sur des événements vélo comme par exemple le Bike Packing. L’autre point fort, c’est forcément la région. Nous avons les montagnes, la mer, le climat, une luminosité exceptionnelle : les Alpes Maritime offrent un terrain de jeu extraordinaire.

Bike Café
photo Nicolas Abassit

Quels points souhaiterais-tu améliorer ?

Ce serait d’abord le positionnement de la date pour bénéficier à la fois d’un meilleur climat et de journées plus longues mais également d’une période plus propice pour participer. Nous sommes en attente d’un nouveau positionnement qui devrait se faire autour du 14 juillet … Quand on navigue en montagne les conditions peuvent changer du tout au tout et juillet est un mois pus clément de ce point de vue. Côté améliorations, j’ai souhaité également ouvrir l’épreuve en créant un plus petit parcours et également un plus grand qui se déroulera sur 7 jours. 

Le faible nombre de finishers (env 50%) s’explique par le fait que certains participants n’avaient pas évalué les difficultés de la région. « Les gens qui viennent d’autres régions plus plates pensaient sans doute que 137 km pouvaient se faire dans la journée, mais ici c’est la montagne … C’est pour cela que l’an prochain on va créer une épreuve de 90 km qui pourra offrir un format à la journée« , précise Cédric. Pour expliquer également le faible nombre d’arrivants il faut également considérer les problèmes matériels liés aux difficultés du terrain : le vélo et ses pneumatiques doivent être adaptés, on n’est pas à l’abri d’in problème mécanique. Pour d’autres les contraintes « temps » les ont amenés à conclure plus tôt un périple qu’ils auraient bien sûr pu terminer.

L’idée de Cédric est de proposer une alternative face à la surenchère des événements sportifs délirants. Pour lui il existe des moyens de s’amuser sur des épreuves longues distances en restant en endurance. La French Divide, Tuscany Trail en Italie, … et d’autres événements identiques sont des modèles pour Cédric qui souhaite développer cette pratique dans sa région. Il est soutenu par une solide équipe de bénévoles et par le Maire de la Turbie, cycliste lui-même, qui encourage le développement de cette nouvelle façon de pratiquer le sport découverte.

Pour l’an prochain il y aura également un format aventure bien tentant sur 7 jours et 800 ki. Ce grand parcours, entraînera les « bike packers » qui rejoindront une partie plus plate et traverseront toutes les gorges du Verdon de l’est à l’ouest. Ils passeront par les lacs de Sainte Croix  et de Castillon, … jusqu’à Gréoux-les-Bains. Ils iront ensuite vers Digne, le lac de Serre Ponçon à Embrun et ils reviendront par les montagnes pour franchir notamment le col de la Bonette où ils risquent, même en juillet, de trouver de la neige.

Bike Café

Alors l’an prochain notez la date et suivez l’événement sur le site et la page facebook car ce rendez-vous va devenir un moment incontournable du Bike Packing français.

Bike Café

Le site : https://www.labaroudeuse.fr/

La page facebook : https://www.facebook.com/baroudeurcommunity/ sur laquelle vous trouverez de nombreux récits témoignages et photos des participants.

LEAVE A REPLY