Le concept de la réparation itinérante des vélos fait école. Ce service se développe pour suivre l’accroissement du parc vélos de nos villes. Réparer un pneu, une chaîne, des freins, … ou effectuer une révision complète ne sont pas à la portée de tous les cyclistes. Quelques « start-up » se sont créées pour offrir aux cyclistes, qui ont deux mains gauches ou qui n’ont pas envie de se salir leur main droite, un service de proximité. Elles vont du simple service de dépannage sur place à des prestations à la carte dans les entreprises, sur les marchés pendant que vous faites vos courses, … et même à des prestations d’entretien de « flottes » de vélos pour les hôtels ou les collectivités. La disponibilité quotidienne du vélo, moyen de transport, est devenue une nécessité. Voici l’exemple de 3 sociétés qui interviennent à votre demande aidées par les moyens numériques de mise en relation. À votre appel, les réparateurs arrivent sur leurs vélos cargos pour vous dépanner …

Ridy

Au départ, en 2016, ils étaient « 4 garçons dans le vent » de l’émergence du vélo urbain à réfléchir ensemble à ce qu’ils pourraient faire pour faciliter la vie de ces nouveaux cyclistes.

Bike Café
photo Ridy

« Au départ nous étions 4 copains Alain, Arthur, Nicolas et moi Philippe, passionnés par l’usage du vélo en ville. Nous avons réfléchi à ce qui pourrait faciliter l’usage de la bicyclette en ville auprès de notre entourage. Nous avons rapidement constaté qu’un frein important se situait du côté des réparations. Dès lors qu’il y a un petit pépin sur le vélo, comme une crevaison par exemple, et bien le vélo reste ainsi à l’abandon par manque de temps pour aller le faire réparer … », explique Philippe Leclerc, co-fondateur de Ridy. Les bases de Ridy étaient lancées : faciliter les interventions de réparation en s’appuyant sur l’usage digital permettant une rapidité d’intervention sur le lieu où se trouvait le vélo. Plus besoin de se déplacer c’est le réparateur qui vient. Je décris en ligne ma panne et je déclenche facilement l’intervention. À l’été 2016, sur la base de leurs réflexions communes Nicolas et Philippe se mettent à plein temps sur le projet : Ridy était lancé.

Il a bien sûr été nécessaire de se faire connaître via le bouche à oreille et les réseaux sociaux.

Ridy a, depuis cette phase de lancement, élargi ses services en intervenant dans les entreprises. Le temps d’une journée ou d’une pause déjeuner, Ridy installe son atelier mobile en bas des bureaux. Différentes formules sont possibles, de la réparation classique à l’entretien de flottes en passant par l’atelier team building d’auto-réparation. Pour certaines entreprises disposant d’une flotte de vélos l’entretien régulier des vélos est la clé de la longévité du matériel.

Bike Café
photo Ridy

« Au printemps 2017, la RATP nous a contacté pour monter une expérimentation consistant à proposer à ses voyageurs cyclistes un service de réparation et d’entretien de vélos. L’objectif étant de développer l’inter-modalité et offrir ce service à ceux de plus en plus nombreux qui prennent leurs vélos pour rejoindre une gare et poursuivre par le RER leur trajet vers leur lieu de travail« , précise Philippe. Ce service a été mis en place sur les parvis des gares RER de Joinville-le-Pont et de Bourg-la-Reine. Il permet non seulement de faciliter l’usage du vélo pour ces trajets courts mais il offre également un service de réparation en grande couronne parisienne où il faut bien reconnaître qu’il n’est pas facile de trouver un vélociste en dehors du Décathlon situé à plusieurs kilomètres de là.

Ridy se développe. Pour l’instant ils sont 6, les 2 fondateurs Nicolas et Philippe et 4 « répariders ». Les projets sont de développer le service de l’entretien de flottes qui permet aux entreprises de suivre facilement via un carnet d’entretien numérique l’état de leurs parcs. Le modèle Ridy pourra ensuite être décliné sur d’autres grandes villes après que le maillage sur l’Ile-de-France sera terminé.

Contactez Ridy sur Internet : www.ridy.fr

Helpmybike

Grégory Pigier est passionné de vélo et sa réflexion en co-fondant Helpmybike a été la même que celle des fondateurs de Ridy. « Nous avions la volonté d’aider les gens à faire du vélo pour faire en sorte qu’il y ait de plus en plus de trajets effectués dans les grandes villes. J’ai moi-même beaucoup utilisé mon vélo pour faire mon trajet domicile – travail et je me suis rendu compte que la difficulté majeure était de trouver où pouvoir faire réparer et entretenir mon vélo. Le mieux étant selon moi quelqu’un qui puisse aller jusqu’à vous soit à votre domicile ou encore dans votre entreprise pour entretenir votre vélo …« , explique Grégory. « Nous sommes dans une démarche de développement durable. Plutôt que de jeter les choses il est préférable de les réparer …« , poursuit Grégory. Une enquête a été faite auprès des travailleurs urbains concernant ce qui les inciterait à prendre le vélo comme moyen de transport pour se rendre au travail. Le premier critère a été celui de l’argent bien sûr avec l’indemnité transport mais tout de suite après est venu le moyen de pouvoir faire facilement entretenir son vélo.

Bike Café
Gregory Pigier – photo Helpmybike

Le vélo devenant un moyen de transport sa disponibilité devient essentielle. Le circuit classique de la réparation n’est plus adapté à cette nécessité : éloignement du lieu où se fera la réparation, prise de rendez-vous, coût, …

Bike Café
photo Helpmybike

« On utilise des vélos cargo pour intervenir. Comme cela on reste cohérent avec notre envie de déplacement à vélo. Cela nous permet d’être plus performant au niveau de notre intervention. Dans Paris on connait notre temps de trajet et on ne perd pas de temps pour se garer …« , précise Grégory.

Helpmybike a deux ans et l’entreprise s’est lancée par le bouche à oreille. Elle travaille beaucoup avec les services de conciergerie des entreprises pour venir à la demande réparer et entretenir les vélos des collaborateurs. L’effectif est de 4 personnes : les deux fondateurs et 2 réparateurs. L’entreprise se développe et elle aussi compte bien ouvrir son service dans d’autres grandes villes françaises.

Bike Café
photo Helpmybike

L’originalité de Helpmybike est également d’accompagner par de la formation en entreprise les futurs utilisateurs réguliers du vélo qui hésiteraient encore à se lancer dans le flux de la circulation. Choix des trajets, connaissance des nouveaux panneaux dédiés aux cyclistes, réflexes à avoir, … le contenu de ces quelques heures de formation peut être bien utile aux entreprises qui veulent promouvoir ce moyen de transport alternatif à l’automobile.

Contactez Helpmybike sur internet : www.helpmybike.fr/

Cyclofix

Bike Café

Voir la vidéo …

Vous lancez un SOS à Cyclofix et le réparateur arrive sur son vélo cargo avec l’outillage et les pièces nécessaires aux réparations d’urgence. Simple et efficace …le déplacement est gratuit et le tarif est forfaitaire en fonction du type de pannes.

Comme l’explique cette cliente sur un sujet diffusé sur TF1 elle ne peut pas facilement réparer elle-même son vélo crevé dans une rue parisienne. Par ailleurs, elle habite un petit studio dans la capitale donc impossible d’y loger un espace pour réparer son moyen de transport.

Bike Café
Visuel Cyclofix

La société Cyclofix est installée à Paris, Lyon, Lille, Grenoble, Strasbourg et Bordeaux des villes où l’usage du vélo se développe énormément.

Contactez Cyclofix sur internet : www.cyclofix.com

LEAVE A REPLY