En attendant de remonter quelques vieilles reliques je ronge mon frein, ou plutôt je décape et je rénove  … et cette fois je m’attaque à des freins MAFAC …

Vous qui cherchez une occupation lorsque vous êtes un peu coincé chez vous par un dimanche pluvieux …  Et bien, plutôt que de vous avachir dans le canapé devant la télé, prenez votre vieille paire de freins Mafac pour leur donner un petit coup de jeune. Voici donc une séance de chirurgie esthétique pour faire perdre quelques années à vos antiques freins à tirage central.

Bike Café
Sortez vos vieux freins Mafac – photo Pierre

Connaissez vous les freins M.A.F.A.C …

La M.A.F.A.C. {Manufacture Arvernoise de Freins et Accessoires pour Cycles) était installée autrefois à Clermont-Ferrand. Cette manufacture était un des principaux fabricants français de freins de bicyclettes entre 1947 et 1985 date à laquelle ses productions ont été arrêtées.

Track & News
Une petite pub de 1972 avec des dessins signés D. Rebour

Le frein Mafac est sans incontestabelemnt le frein le plus utilisé dans les années 60 – 70 lors de la grande époque du vélo français  … On le trouvait alors monté sur tous les vélos de gamme moyenne ou haute … Ces célèbres freins ont même été déclinés dans une série baptisée, avec un peu d’anticipation : « Mafac 2000 ». Cette série comprenait un modèle « doré » qui était assorti au dérailleur Simplex de la même veine. Ce groupe donnait un côté « classe » au vélo qui en étaient équipés.

Ce frein a été « ringardisé » dans les années 80 par les superbes modèles Campa et Shimano à tirage latéral. Il souffre actuellement d’une mauvaise image auprès de ceux qui bricolent les vieux vélos. C’est toujours désolant de voir ces freins « poubellisés » par les amateurs de reconversion en Fixe ou Single Speed, qui remplacent ces MAFAC d’origine par des « chinoiseries ». Avec un peu (et même beaucoup, pour être honnête) d’huile de coude on peut redonner une belle jeunesse à ces ancêtres afin de garder au vélo son « cachet » vintage. Question de goût sans doute mais on vous l’a déjà dit : sur la balance il n’y a pas photo entre les produits neufs, copies d’anciens modèles, et les originaux d’époque.

Singer, l’artisan vélociste renommé installé à Levallois équipait bien sûr ses vélos avec des freins Mafac qui étaient ébavurés et polis à l’atelier. C’est un apprenti qui préparait ces freins suivant cette méthode pour préparer ensuite les montages à la carte. Après l’arrêt de l’activité de Mafac, Singer  a continué  d’acheter les anciens stock (new old stock) et a perpétué la méthode.

Comment faire ?

Alors comment faire pour retaper ces bons freins MAFAC qui étaient construits sur la base de pièces en alu moulées ?

Bike Café
Autopsie d’un freins Mafac … photo Pierre

Avec l’âge et les intempéries une couche d’alumine se dépose ce qui rend le polissage manuel inefficace. Pas très compliqué de redonner un coup de jeune une vieille paire de freins … enfin il faut quand même bosser un peu mais ça fait partie du plaisir.

Après démontage et microbillage des pièces, on reprend à la lime les joints et bavures de fonderie, puis avec la bande de toile abrasive en coinçant les pièces dans l’étau, papier 400, et enfin polissage au touret.

Bike Café
Un sacré coup de neuf … photo Pierre

Graissage et remontage comptez tout de même pas loin d’une belle journée de travail pour une belle finition. Un outillage minimum sera nécessaire … on pourra se passer du microbillage mais ce sera plus long surtout si la visserie est attaquée. Sinon il sera quand même nécessaire de disposer d’un touret à polir. Dans le cas de ces deux freins on peut dire qu’ils sont plutôt en bon état on a vu pire …

Bike Café
Le fameux avant / après … photo Pierre

4 COMMENTAIRES

  1. On peut avoir aussi un résultat satisfaisant avec une brosse a fil de laiton et /ou de la laine d’acier 000. Pour ma part je fini avec de la crème à polir les chrome.
    Je ne sais pas pourquoi ces freins ont mauvaise presse. En plus pour une restauration ou une conversion ils donnent la touche vintage et originale qui va bien.

  2. Effectivement ces freins … même si ils sont moins efficaces que les Campa méritent mieux … Bien lustrés sur un vélo des années 70 ils sont parfaits …

  3. Ce principe de frein a connu une nouvelle jeunesse au début du vtt, sous la dénomination u-brakes et aussi sous les bases ! Cela donnait un freinage puissant mais sensible au bourrage lorsque le sol devenait boueux.

  4. Le problème de l’époque c’est surtout les patins qui ne freinaient pas grand chose. Avec des patins modernes sur des freins vintage on obtient un freinage correct pour un investissement minimum.

LEAVE A REPLY