Lorsqu’on veut se lancer dans un projet de montage d’un gravel bike « à la carte », un peu original, polyvalent et disponible rapidement, on tourne un peu en rond et on a du mal à dénicher l’oiseau rare. C’est le constat que Sébastien Morin a dû faire, lorsqu’il s’est lancé dans cette recherche. N’ayant rien trouvé qui lui convienne en Europe, il s’est tourné vers les US où la pratique du gravel est plus répandue et où les constructeurs de toutes tailles sont ultra-dynamiques.

Bike Café
Le Flaanimal 4.0 : chaque détail a été étudié pour vous laisser prendre vous-même la décision de réaliser le montage à la carte qui vous conviendra – Photo Rodeo Labs

En passant en revue l’ensemble des constructeurs qu’il avait en tête, il a découvert Le Flaanimal 4.0 qui a été annoncé en début d’année. Ce vélo hyper polyvalent est conçu par Rodeo Labs, société basée à Denver. Son cadre multi-usages en acier offre une très grande polyvalence : il est taillé pour l’aventure. Cette 4ème itération est l’aboutissement d’une volonté de Rodeo d’offrir un produit que l’on pourra monter selon l’usage souhaité. Chaque détail a été étudié pour vous laisser prendre la décision de réaliser votre montage à la carte. Avec de grands dégagements de pneus, des pattes interchangeables, un routage de câblerie complètement configurable, … vous ne serez pas coincé par une configuration spécifique. Vous pourrez customiser complètement votre vélo selon votre style et votre usage : Flaanimal est un vélo polyvalent et évolutif.

Pas de limite à votre imagination

Le Rodeo Labs Flaanimal 4.0 est un vélo gravel compatible avec toutes les technologies et tous les standards de roues ou de transmissions utilisés en gravel. Le cadre est en tubes acier Reynolds 725 : une série de tubes milieu de gamme, parfaitement adaptée au caractère aventurier du Flaanimal 4.0 qui pourra accepter toutes les fantaisies.

Coté transmissions, c’est la totale : mono ou double plateau, Di2, moyeux à vitesses intégrées type Alfine ou Rohloff, singlespeed ou encore transmission par courroie Gates grâce au hauban ouvert et pattes compatibles.

Bike Café
La fourche est pourvue d’une fixation pour un éclairage et d’un passage interne pour lampe dynamo – Photo Sébastien

Pour les roues, aucun souci au moment de choisir la monte pneumatiques. Cela va du 650x47b au 700x45c, offrant ainsi un très large choix.

Le cadre est aussi parfaitement équipé pour le bikepacking et la longue distance avec de multiples œillets permettant de positionner n’importe quels type de porte-bagages à l’avant comme à l’arrière. La fourche est pourvue d’une fixation pour un éclairage et d’un passage interne pour une lampe dynamo, le cadre aussi d’ailleurs.

Bref, les configurations sont infinies et chacune d’entre-elles a été pensée lors de la conception du cadre. Chaque montage est ainsi toujours « propre » et ne nécessite aucun bricolage venant altérer la fiabilité ou l’esthétique du vélo.

Il a craqué pour le Flaanimal

« J’ai toujours eu un faible pour les productions alternatives, réalisées en petites quantités par des constructeurs spécialistes dans leur domaine. Avec ce type de machine, tu as l’assurance d’avoir un montage original et personnalisé tout en ayant un vélo « de série », synonyme de prix raisonnable. Rodeo Labs a une sacrée expérience dans le gravel avec les Flaanimal et Trail Donkey« , explique Sébastien. Il a surtout craqué pour :

  • L’ultra polyvalence du cadre, intégrant les derniers standards (tube de direction oversize, axes traversants 12×142 et 15×100,…) mais aussi certains classiques comme le boîtier de pédalier fileté BSA, une valeur sûre !
  • Le cadre en acier Reynolds qui fourmille de détails incroyables comme ces magnifiques supports de gaines vissés ou les multiples œillets qui permettent d’envisager tous les types de configurations en bikepacking.
  • L’esthétique et la cosmétique du cadre. « Je cherchais un cadre qui soit original à tous les niveaux, y compris et surtout esthétiquement. J’accorde une grande importance aux choix des composants, mais ce n’est pas une raison pour choisir un cadre insipide. Le Flaanimal est, selon moi, une véritable réussite esthétique, par ses lignes et sa géométrie modernes, le beau travail au niveau de sa peinture bi-ton mat et des petites touches originales disséminées sur le cadre », précise Sébastien. On imagine une vraie réflexion des concepteurs pour proposer un vélo qui attire le regard.
  • La possibilité de monter des grosses sections en 700c comme en 650b, même si la préférence de Sébastien va au 700c. « Je ne voulais pas être contraint par le cadre et avoir la liberté de choisir la meilleure monte pneumatique à chaque instant. Je ne suis pas forcément adepte des sections au-delà de 40c mais c’est un avantage d’avoir un espace suffisant entre le pneu et le cadre ou la fourche, surtout dans nos contrées souvent humides« .
  • Son décapsuleur intégré aux haubans ! … Une petite bière fraîche à l’arrivée : ça ne se refuse pas.

À l’heure des choix …

Bike Café
Sébastien Morin visiblement content se sa réalisation sur les pistes de Camargue – photo SM

Sébastien explique ses choix … « Ce vélo est destiné à un usage gravel sportif, en majorité sur des parcours off road, parfois engagés. Exit donc les codes et les équipements trop « route ». Pour autant, le Flaanimal ne remplacera pas mes VTT. Je préfère toujours utiliser la machine la mieux adaptée au parcours emprunté.« 

J’ai donc sélectionné des composants en adéquation avec cet usage et dans un souci de prolongement esthétique du cadre. On retrouve donc quelques touches de bleu White Industries qui se marient à merveille avec les deux teintes de bleu du cadre, mais pas plus. Je souhaitais conserver un équilibre visuel et une certaine sobriété par rapport au cadre qui a déjà un sacré caractère.

Autre critère déterminant dans le choix des composants : le tarif – niveau de gamme. Je souhaitais avoir des composants originaux mais qui restent dans une fourchette de prix cohérente avec le prix du cadre pour concevoir un vélo homogène.

Bike Café
Photo Sébastien

J’ai sélectionné les nouvelles roues DT Swiss CR1600 Spline 23 qui offrent à mes yeux le meilleur équilibre pour une pratique gravel. Des roues solides, fiables et relativement légères. Le profil de la jante est large et permet d’avoir un ballon idéal avec des sections autour de 38 – 42c. Elles sont chaussées des excellents et polyvalents Terrene Elwood 700x40c montés en tubeless. Le confort, le grip et les qualités de roulage de ce pneu sont excellentes. Parfaits pour les beaux jours !

Pour la transmission, je suis fidèle à Sram et au 1x11V avec le groupe Rival 1 offrant un excellent rapport qualité – prix. Une petite excentricité tout de même, avec le montage de galets Kogel Bearings céramiques pour optimiser le fonctionnement de la transmission. La chaîne est une Connex 11 V Noire. Elle se marie parfaitement avec la cassette Sram elle-même noire également. Le truc top, c’est son maillon Connex Link qui permet d’ouvrir la chaîne sans outil sur le terrain. Ce n’est pas la chaîne la plus fluide au niveau du shifting, mais elle est hyper robuste.

Bike Café
Photo Sébastien

Parmi les composants phares, j’ai choisi des pièces d’exception chez White Industries : pédalier G30 avec plateau 40 dents, boîtier de pédalier, jeu de direction et entretoises.

Bike Café
Photo Sébastien

La qualité et la fiabilité des roulements White Industries est incroyable et ne nécessite pas à mon sens d’investir sur un boîtier avec roulements céramiques tant la rotation des manivelles est fluide. Je craque complètement pour le design du pédalier et ses possibilités de customisation. La marque est plébiscitée pour équiper les productions artisanales, mais ce ne sont pas que des composants de « salon ». Ça marche vraiment bien sur le terrain.

Bike Café
Photo Sébastien

Côté freinage, j’ai cherché à avoir du light et du fiable. Ce sont donc des étriers TRP Spyre en version SLC avec bras en carbone. J’aime le toucher de ces freins, la fiabilité, la facilité de maintenance et la puissance me convient tout à fait par rapport à mon usage.

Bike Café
Photo Sébastien

Le cockpit est un mix de plusieurs pièces venant de différentes marques. J’aurais pu chercher à créer une unité en choisissant une seule marque pour le trio habituel : potence + cintre + tige de selle. Mais j’ai préféré partir sur la pièce la mieux adaptée. Une potence Nitto UI 25 pour son look usiné et sa robustesse (et puis ça change de Thomson…), couplée à un cintre Salsa Cowbell II. Le ruban de guidon silicone Arundel Synth Gecko apporte le confort supplémentaire et l’on peut facilement le réinstaller car il n’est pas doté d’un adhésif classique.

Bike Café
Photo Sébastien

Le résultat esthétique me convainc tout à fait et mon vélo est unique. Sur la balance, la machine est juste au-dessus des 10 kg avec pédales Look X-Track Race Carbon.

Le prix total de cette réalisation est de 3950 €

Un baptême lors du Chilkoot Safari

Bike Café
photo Sébastien

Le baptême de ce Flaaminal version « Boost Cycles » s’est déroulé lors du Safari Chilkoot, du 5 au 7 mai dernier, dans le décors des somptueux paysages de la Camargue. Le vélo s’est très bien comporté et il revenu bien plus sale que sur les belles photos présentées plus haut.

Bike Café
photo Sébastien

Infos

Sébastien est le créateur du site Boost Cycles. Il a bien sûr  sélectionné des produits pour lui, comme il l’aurait fait pour ses clients. Une bonne façon de démontrer en les utilisant, la qualité des équipements qu’il commercialise.

Site de Rodeo Labs

Site de Boost Cycles

Bike Café
Sébastien très satisfait du comportement de son Flaaminal lors des 3 jours du Chilkoot Safari en Camargue – photo Sébastien

3 COMMENTAIRES

  1. joli cadre et plein d’astuces
    on dirait un grand cadre vu les portes bidons et la sacoche qui est au dessus
    est-ce que l’on peut faire un gravel à – de 2000 € ?
    mon vélo de route actuel ne permet pas de gros pneus

  2. Bonjour, c’est un très beau vélo mets le grand frère le « Rodéo Traildonkey » est une pure merveille !!!
    Dommage que nous n’ayons pas de distributeur en France.

LEAVE A REPLY