Si je voulais tenter une comparaison musicale, je dirais que le bikepacking a été le grand « tube » de l’été. Cette nouvelle façon de voyager à vélo est devenue tendance. Toutes les marques d’accessoires et de bagagerie vélo s’y sont mises et la marque française Zéfal n’est pas en reste avec trois nouveaux modèles qui ont affronté les épreuves d’ultra biking les plus difficiles cette année.

Quand le patron de Zéfal mouille le maillot

Bikepacking by Zefal
Bikepacking by Zefal : Matthieu Brunet (34) et Grégoire Maupas (128) sur la Born to Ride 2018

Les sacoches de bikepacking Zéfal ont été testées lors des plus grandes épreuves d’Ultra distance à vélo. Le boss de Zéfal, Matthieu Brunet, a lui-même utilisé ses propres sacoches en bouclant la Born to Ride « Pleins Phares » de 1200 km en autosuffisance. Un bel exemple pour le patronat, mais on peut comprendre que certains patrons, dans le domaine de l’alimentaire en grande distribution par exemple, hésiteront à en faire autant …

D’autres cyclistes chevronnés les ont utilisées sur différentes épreuves particulièrement éprouvantes pour le matériel comme la Trans Continental Race ou la French Divide.

Au guidon

Le modèle Z Aventure F10 est une sacoche de guidon universelle qui conviendra pour transporter des affaires légères et encombrantes, tels qu’un sac de couchage et un tapis de sol, tout en équilibrant la charge sur le vélo. Ce sac étanche offre une capacité de 10 litres. Il s’installe et se retire facilement grâce aux sangles auto-agrippantes qui conviendront à tous les types de guidons. Petits détails en plus : des éléments réfléchissants et un passant pour fixer l’éclairage.

Bikepacking by Zefal Z Aventure
Un sac étanche offre une capacité de 10 litres – photo Bike Café

Paul Galea, un spécialiste de l’ultra distance, utilise les produits de la marque Zefal « Je vais essayer d’être le plus objectif possible (je suis ambassadeur Zéfal). J’ai donc eu en test la sacoche de selle 17 l et la sacoche de cintre. Je les ai testées en gravel et sur route. À la base je n’étais pas trop fan des sacoches de cintre, mais l’essai de celle-là m’a bien convaincu. Le fait qu’elle soit en deux parties (un harnais fixe et un sac étanche amovible) est vraiment un plus. La capacité est bonne puisqu’à l’intérieur j’ai logé un matelas, un duvet, un bivy et deux trois babioles. Il faut bien la sangler car avec les vibrations en tout terrain le sac a tendance à s’affaisser jusqu’à toucher la roue. C’est lié au fait que mon cadre est en taille S. Une fois bien sanglée elle ne bouge pas (mais ça passe à quelques centimètres de la roue!). Concernant la largeur, c’est limite avec un cintre route classique en 44, mais j’avais mis pas mal de choses dedans. Au niveau du pilotage rien à dire, aucune gène n’est ressentie. Le sac est vraiment étanche, j’ai pu le tester sous la pluie lors de la Born to Ride.« 

  • MATIÈRE / Sac en PU 210 D
  • VOLUME / 10 L
  • TAILLE / 390 mm x 180 mm x 180 mm
  • POIDS / 340 g
  • CHARGE MAXIMUM / 4 Kg
  • Prix : 49,95 €
Bikepacking by Zefal
La gamme bikepacking Z Aventure

À l’arrière de la selle

Deux nouvelles sacoches de selle étanches : Z Adventure R17 et Z Adventure R11 qui se distinguent par leurs volumes maximum : 17 litres et 11 litres.. Ces sacoches de selle permettent de transporter un bon volume comme par exemple des vêtements de rechange, sans avoir à installer de porte-bagages arrière. Elles s’attachent directement sur le rail et le tube de selle à l’aide de sangles auto-agrippantes. Elles possèdent un renfort anti-déchirure sur la partie basse pour la protéger des projections venant de la roue arrière. La fermeture par plis rend le volume modulable suivant le modèle. Comme la sacoche de guidon : on trouvera un passant pour accrocher un éclairage. Un cordon élastique permettra de ranger à l’extérieur un supplément d’équipements ; coupe-vent, tongs pour l’étape, …

Bikepacking by Zefal Z Aventure
Le filet permet de fixer les tongs – photo Bike Café

Comme l’explique Brice Epailly (Caminade) « Le sac arrière, a la particularité d’être extensible jusqu’à 17 litres. Un énorme avantage pour y charger le repas du soir et le petit déjeuner. Le filet permet de fixer les tongs et même de servir d’étendoir pendant le roulage. Il est tellement étanche qu’il en devient complexe d’y chasser l’air : indispensable pour un bon maintien. On y mettra en premier la trousse de toilette, le short de bain, les affaires chaudes, de pluie et le cas échéant le repas en dernier. »

Bikepacking by Zefal Z Aventure
Une seule sangle qui vient serrer la tige de selle – photo Bike Café

Concernant cette sacoche, Paul Galea précise « La sacoche de selle est aussi étanche que celle de cintre. La particularité réside dans le fait que le tissu est doublé (intérieur étanche et extérieur résistant aux frottements). Elle possède un élastique sur le dessus permettant de sangler un gilet ou une veste de pluie. Contrairement aux autres sacoches que j’ai (Ortlieb et Apidura), il n’y a qu’une sangle qui vient serrer la tige de selle. À l’usage il n’y a aucune différence de stabilité, ça ne bouge pas. Pour le chargement j’ai eu quelques soucis au début car je la chargeais après l’avoir mise sur le vélo. Dans ce cas, la sacoche s’affaisse et touche la roue. Pour en avoir discuté avec le chef des produits de chez Zefal, il faut d’abord charger la sacoche puis la monter sur le vélo. Et effectivement dans ce cas-là il n’y a plus aucun problème. À noter que sur la Ortileb on a le même souci quel que soit le mode de chargement. Après quelques centaines (voir milliers !) de kilomètres la sacoche n’a pas montré de signes de faiblesse (contrairement à celle d’Apidura qui a vu son tissu se déchirer rapidement et son élastique se casser encore plus rapidement). La qualité est bien là, avec un prix bien en-dessous de la concurrence. Après il y a les modèles chinois (Roswheel par exemple) moins chers mais moins bien étudiés au niveau des attaches. J’ai aussi pu les tester et la stabilité est clairement moins bonne. En conclusion je dirai que la Zefal est un bon compromis entre les sacoches plus chères mais un peu plus abouties (la Ortlieb est plus légère et possède une valve pour vider l’air de la sacoche) et les sacoches premier prix dont la conception laisse à désirer. »

  • MATIÈRE / TPU 420D (+ Polyester 640D + Hypalon)
  • VOLUME / 17 L (R17) – 11 L (R11)
  • TAILLE / 620 x 240 x 200 mm (R17) – 560 x 150 x 170 mm (R11)
  • POIDS / 620 g (R17) – 520 g (R11)
  • CHARGE MAXIMUM / 5 Kg
  • Prix : 74,95 € (R17) – 64,95 € (R11)

Des sacoches attachantes

Le bikepacking est un moyen pratique pour emporter sur son vélo tout le nécessaire à la réalisation d’une itinérance légère. Sur les VTT, les vélos de route, les vélos urbains, … ces sacoches s’attachent sur votre cadre et ne nécessitent aucun dispositif fixe ou mobile pour s’accrocher au vélo. C’est uniquement le cadre du vélo qui sert de support à ces sacoches particulièrement « attachantes ».

Caminade bikepacking et Zefal
Un bikepacking dans les Pyrénées avec Caminade … Brice Epailly équipé des sacoches Z Aventure – photo Laurent Brossard

Le succès du bikepacking tient en partie à cette facilité de fixation qui transforme n’importe quelle bicyclette  en « randonneuse » sans avoir à visser, fixer, … La ligne du vélo reste plus svelte qu’avec les traditionnelles sacoches un peu ventrues qui donnent souvent une allure disgracieuse au vélo. La mise en œuvre facile de cette nouvelle bagagerie vélo est une invitation au départ vers de nouvelles aventures. Bien sûr, les sacoches classiques placées de part et d’autre du vélo à l’avant comme à l’arrière, restent tout à fait d’actualité dès que les conditions du voyage nécessitent d’emporter de plus gros volumes.

Les associés de Caminade : Brice et Sylvain, qui avaient participé au concours de machines, ont équipé leurs vélos de gravel pour aller cet été à la découverte des sentiers et petites routes des Pyrénées. Brice utilisait les sacoches Zéfal. Laurent Brossard les a accompagné et il raconte cette expérience sur son site que je vous invite à lire.

Bikepacking by Zefal Z Aventure
Le maintien est parfait si on respecte quelques règles et notamment celle de la limite de poids – photo Bike Café

Les sacoches de bikepacking de Zéfal ont démontré cette année leur efficacité. Des grands rouleurs les ont utilisé sur des épreuves de longues distances. Elles ont un air de parenté avec des sacoches connues sur ce marché. Elles se distinguent par un rapport qualité / prix intéressant. La solidité et l’étanchéité sont là. Le maintien est parfait si on respecte quelques règles et notamment celle de la limite de poids. Pour le chargement arrière il faudra veiller à mettre plutôt au fond les objets les plus lourds pour éviter l’effet de balourd notamment lorsque l’on monte en danseuse.

Voir les infos sur le site

2 COMMENTAIRES

  1. Les sacoches de cintre sont très intéressantes car leur conception est simple , un boudin, un système de fermeture et des fixations par sangles. Le tout avec un beau volume sans que cela ne gène le pilotage.

    Pour connaitre le volume d’une sacoche boudin , il faut se rappeler nos cours de géométrie dans l’espace avec la formule volume = surface de la base * hauteur.
    Et la surface de la base d’un boudin est un disque de surface = pi * r² avec pi = 3.14 et r le rayon.

    Tout cela pour montrer la large différence de volume entre une sacoche de 50 cm de long entre un diamètre de 16 cm ou un diamètre de 20 cm.

    Pour 16 cm : volume = 8 * 8 * 3.14 * 50 soit environ 10 litres
    Pour 20 cm : volume = 10 * 10 * 3.14 * 50 soit environ 15.7 litres

    + 5.7 litres de gagner en augmentant de 4 cm le diamètre, mais comme indiqué dans l’article, s’assurer que la sacoche ne frotte pas contre le pneu.

    Il est aussi intéressant de noter que Zefal ne présente pas de sacoche de cadre, de mon point de vue dans la balance avantages/inconvénients c’est l’inverse de la sacoche de cintre : conception et fabrication plus coûteuse pour obtenir un petit volume utile, souvent il faut s’adapter aux différents cadre, cela se fait au détriment des bidons. Je vous laisse faire les calculs de volume, c’est rikiki .

    • Merci Bruno pour ce petit calcul de volume, c’est intéressant.
      Pour la sacoche de cadre effectivement la diversité des géométries obligerait Zéfal à multiplier les formats pour essayer de coller à la diversité. Je possède un Caminade avec un cadre un peu « tordu » et j’ai dû fare l’acquisition d’une sacoche spécifique (cf. photo de l’article) qui se fixe au dessus de la large échancrure bien slooping. Pour meubler le top cadre il existe chez Zéfal des « petites » sacoches : Z Console et Z Frame qui peuvent ranger le bric à brac (téléphone, appareil photo, multi-outils, chambre à air, … ) à découvrir sur leur site.

LEAVE A REPLY